pile de livres et tasse de thé

En tête à tête avec Caroline Blineau

posté le 13 avril 2022

Caroline est l’un des derniers auteurs arrivés dans la maison d’édition Treizième-Lune. Je l’ai découvert lorsqu’ils ont lancé la campagne Ulule pour son livre Korakès, les enfants maudits (on en parle un peu plus bas)

Etant donné que je suis partenaire avec Treizième-Lune et que j’ai lancé l’exercice avec Sophie Owl, je continue mes interviews des auteurs de la maison d’édition. Voilà donc l’occasion d’en apprendre plus sur Caroline Blineau. 


Avant toute chose, je te remercie d’avoir accepté de te prêter à cet exercice avec moi. Tu es ma seconde victime (et qui sait, à ce rythme, je vais peut-être faire de tous les auteurs de Treizième-Lune mes cobayes).

Pour commencer, si tu nous parlais un peu de toi ? Que fais-tu dans la vie ? Es-tu auteure à 100% ?

Photo de Caroline Blineau sur un cheval
Caroline et Furey’s Lady

Bonjour ! Je suis très contente d’être ta deuxième vict… euh, interview ! Je me présente donc, je suis Caroline Blineau, j’ai 30 ans, bientôt 31, et je suis Game Master dans un escape game ! Avant cela, j’étais enseignante ! Ça fait un drôle de revirement, mais, en vérité, je renoue avec mon premier métier : game designer ! Parallèlement à cela, je me suis lancée en tant que freelance afin d’aider des auteurs édités ou auto-édités. Je propose différents services, comme la conception de couvertures, le maquettage de roman ou encore la réalisation d’audio-book ! (tout est détaillé sur mon site : https://carolineblineau.wixsite.com/my-site-1). Mais oui, un jour, peut-être, j’aurais la chance d’être à 100% dans l’écriture, qui sait ? En tout cas, j’ai envie d’y croire !

Who who who ! Ça en fait des activités en plus de l’écriture (comment tu organises ton temps pour pouvoir tout faire ? :o). Game designer… La vache c’est pas rien. Pour l’Escape Game, il est sur un univers en particulier ?

J’essaye d’être moulti-tâches ! Ha, ha, ha ! Je me lève assez tôt et prévois mon planning au jour le jour (métier de game master oblige !) mais, pour le moment je m’en tire bien. Le secret c’est d’être à la fois rigoureux et s’écouter. J’ai appris un peu cette leçon à mes dépends, maintenant je fais attention, et je gère ma fatigue ! 🙂 

Oui, à Coopescape, nous avons deux salles : une basée sur la série Breaking Bad et la seconde sur le Cinquième Élément ! ♥

Dans ta présentation sur le site de Treizième-Lune, il est indiqué que tu fais du jeu de rôle (ou que tu as fait ?). Tu as un genre particulier ? Ou tu es une touche à tout ?

Je suis, de manière générale, une touche à tout, oui ! J’ai commencé avec du role-play sur forum où j’ai interprété un certain nombre de personnages – dont certains sont d’ailleurs dans mes divers projets ! – avant de me plonger dans le jeu de rôle sur table (ou en ligne). Actuellement j’ai plusieurs parties dans le monde de WoD (Vampire, Hunter…) et une campagne de Pathfinder ! Je m’amuse beaucoup à créer des personnages et les faire vivre par ces deux biais. Je suis toujours sur un forum RP Saint Seiya, d’ailleurs ! 

Pour moi, le RP est vraiment un super outil de construction de persos, c’est un peu ma marque de fabrique car j’ai eu la chance de tenir plusieurs conférences sur le sujet du “jeu de rôle au roman”, la première fois chez Mademoizelle.com et ensuite par le biais d’Infinite Studio, où j’ai pu faire des rencontres merveilleuses. Cette casquette de conférencière s’est par la suite développée pour présenter des anthologies dans lesquelles je figure, notamment pour les éditions Luciférines et Les Vagabonds du Rêve

Je te rejoins complètement sur le RP. J’ai eu l’occasion d’en faire (j’ai l’impression que ça remonte à une éternité) et il s’avère que ça n’est pas pour moi (il faut croire que j’ai du mal à faire preuve de créativité).
Le sujet de la conférence a l’air hyper intéressant. Elle est dispo quelque part en ligne ? Tu en as fait d’autres ?

Oh, je ne pense pas que ce soit une question de créativité, ça devait simplement pas être ton truc ! Ça peut être assez particulier comme façon de faire. Sinon, oui, certaines sont disponibles sur youtube. ici ou  

Déjà 8 livres publiés

Maintenant que l’on te connait un peu plus, parlons de tes livres 🙂 Tu es arrivée chez Treizième-Lune avec ta campagne Ulule pour Korakès. Avant qu’on ne parle du livre (que je suis impatiente de recevoir :p), je sais que tu as déjà écrit d’autres ouvrages. Tu peux nous en parler un peu ?

J’ai très hâte que les contributeurs reçoivent leur exemplaire, bien que stressée aussi, j’espère que ça plaira ! 

J’ai effectivement écrit plusieurs ouvrages, et eu la chance d’être sélectionnée dans plusieurs anthologies de nouvelles. Parmi eux, ma première trilogie “Les Pierres Écarlates”, est née de la fermeture d’un de mes forums. J’aime beaucoup parler de cette anecdote car elle symbolise pour moi le départ de ma carrière d’auteure, et je suis toujours assez émue ! Surtout que, petite info, j’ai repris il y a peu mes droits pour offrir à cette première histoire, une véritable renaissance ! Nouveau titre, nouvelles couvertures, je travaille avec une super équipe pour proposer une nouvelle version du premier tome dans le courant du mois d’octobre. Et j’ai si hâte de vous en parler un peu plus car en coulisse, ça s’active et je suis si IMPATIENTE ! 

Où peut-on les trouver ?

Le tout nouveau tome des PE sera révélé lors d’une campagne ULULE dans le courant du mois d’octobre si tout va bien. Sinon, mes autres ouvrages sont disponibles sur le site des éditeurs. Et ma petite nouvelle “Champ du coeur”, est disponible gratuitement sur Amazon ♥

Liste des livres de Caroline

Romans :

  • Kórakès, les enfants maudits, aux éditions « Treizième Lune »
  • Shoki, d’or et de fissures, aux éditions “Luciférines” (à paraître bientôt / ULULE au printemps !)

Nouvelles :

[fermer]

D’où t’es venu cette envie ou ce besoin d’écrire ? D’ailleurs, depuis combien de temps écris-tu ?

Je crois que c’est comme le dessin, j’écris depuis toute jeune ! Je me souviens qu’en CM2, j’ai adoré écrire de petits livres sur des sujets qui me passionnaient et me passionnent encore aujourd’hui (Les dauphins, les dinosaures, l’espace, la musique…) mais mon écriture manuscrite était si laide (et on me le faisait souvent remarquer) que j’ai développé un complexe là-dessus. Si bien que cette activité est devenue vraiment très secrète, dans un premier temps. Et j’ai été très heureuse de découvrir le monde du rp et la possibilité de jouer avec d’autres personnes aussi passionnées que moi ! 

D’ailleurs, l’écriture de mon premier roman, je l’ai faite toute seule dans mon coin. Tout le monde ignorait que j’écrivais les Pierres Écarlates, sans doute parce que je n’y croyais pas, et que par “pudeur” ou par peur de l’échec, je gardais tout ça jalousement dans mon coin. Jusqu’au jour où j’ai reçu mon tout premier contrat d’édition ! Je vous raconte pas la stupeur de mes proches ! (et la mienne, je m’en remets toujours pas ha, ha !) 

L’écriture, c’est un besoin, c’est mon moyen à moi de libérer des choses, c’est complètement cathartique ! J’ai commencé à écrire d’abord pour moi, avant de m’ouvrir aux autres car je me suis rendue compte que j’avais beaucoup à dire et à partager ! (mes gènes de maîtresse d’école sont encore là.) et je trouve que l’idée de transmettre des choses qui pourraient résonner chez d’autres, c’est puissant, et beau. 

Les Pierres Écarlates sont donc le début de ta carrière en tant qu’auteure. De quoi ça parle ? 

Les Pierres Écarlates sont nées d’une grande frustration. Quand mon premier forum Saint Seiya a fermé ses portes, j’ai été vraiment déçue de ne pouvoir mettre un point final à l’histoire des personnages que j’ai incarné depuis plus de cinq ans. Alors je me suis lancée le défi un peu fou de transposer leur histoire dans une plus grande histoire. De quoi que ça cause ? De beaucoup de choses, mais avant tout d’une lutte pour exister, une histoire de résilience. Aurora, le personnage principal du récit, vivait une vie tranquille avec son père. Tous les deux étaient les représentants d’une ancienne religion qu’ils préservaient pacifiquement. Jusqu’au jour où ils arrivèrent dans un petit village de Bretagne où ils découvrirent une “magie” étrange, à l’opposée de la leur. 

Entre alchimie, complots et Histoire, des ombres d’un lointain passé tourbillonnaient, annonçant la fin d’une ère en déclin. 

Dans Champ du Coeur (que j’ai d’ailleurs beaucoup aimé et dont la chronique est disponible ici ), tu t’inspires de ta propre vie. Qu’en est-il pour tes autres écrits ?

Un immense merci, ta chronique m’a vraiment émue et reboostée ! J’ai si peu confiance en moi et mes écrits, que recevoir ce genre de retour, ça motive grandement à faire encore mieux ! (Et je ne vous l’ai pas dit, mais je suis une acharnée de travail 😉 )

Pas aussi intimement, pas aussi frontalement. Cette histoire est une ode à l’amour entre un animal et son humaine. C’était ma petite oraison pour mon chat Coquelicot, qui m’a accompagné pendant 21 ans. Je voulais vraiment retranscrire ce lien que j’avais avec lui, à quel point il a impacté ma vie, à quel point je l’ai aimé. 

Cette nouvelle a été un déclic, car, c’est en allant au plus près de mes expériences que j’ai pu écrire avec beaucoup plus de “justesse”, enfin, c’est mon sentiment. Mais oui, de façon générale, je m’inspire beaucoup de mes propres questionnements, de mes peurs… écrire, c’est aussi poser un baume, écrire, c’est se libérer. Et en parlant de liberté, oui, parlons de Korakès ! 

Korakès, les enfants maudits

(Oh ! Tu t’occupes même de mes transitions d’une partie à l’autre, c’est parfait :p). En novembre dernier, Treizième-lune s’est lancé dans sa première campagne Ulule pour ton livre, Korakes les enfants maudits.

La campagne a été un vrai succès. Comment a été prise la décision de vous lancer dans du financement participatif pour la publication de ce livre ? Comment as-tu vécu la campagne ?

C’est venu d’un commun accord avec David, mon éditeur. Il voulait tester ce format-là et, moi, je voulais justement tester pour mes futures campagnes. Non sans appréhension, nous nous sommes lancés, et je suis encore surprise que ça ait si bien marché !

Lors de la campagne, j’étais une vraie pile électrique, l’effusion du moment me grisait et j’ai préparé pas mal d’animations autour de la campagne, dont le prologue en version audio, là encore, nouveau déclic, j’ai adoré ! 

Je ne me rendais pas compte de ma “communauté”, j’ai été si surprise de voir qu’elle était si nombreuse et je suis si reconnaissante, alors j’en profite pour remercier tout le monde pour cette superbe expérience !

Personnellement, j’ai été surprise de tous les goodies que tu as préparé 😮 Ça a dû être un travail monstre en amont… Tu as travaillé combien de temps sur la préparation de la campagne ? Est-ce que tu as des conseils à donner à des auteurs qui aimeraient se lancer dans cette aventure de financement participatif ?

Je n’ai pas été toute seule dans l’aventure ! Avec David, nous nous sommes bien entourés ! Hors goodies, j’ai préparé la campagne bien en amont, rassemblé des idées d’animations, préparé beaucoup de choses à l’avance. (vraiment beaucoup). L’anticipation, c’est le maître mot ! Après, je n’ai pas eu l’aspect financier à prendre en compte. Et ça, c’est une énorme partie de moins à gérer ! 

Mais comme je vais me lancer toute “seule” très bientôt, je dirai qu’il faut vraiment prendre le temps de planifier, se renseigner, faire faire des devis et… s’entourer de merveilleuses personnes ! J’ai engagé une graphiste talentueuse et adorable en plus d’une toute aussi merveilleuse chargée de campagne ! Respectivement Esteve Dall et Julie James ! Une team du tonnerre ! J’ai trop hâte de pouvoir en parler :p 

On parle de Korakès ? 😛 Pour commencer voici sa couverture qui est sublime *_* et qui met bien en avant le personnage que l’on rencontre dans le prologue (qui est disponible ici)

Couverture du livre Korakès de Caroline Blineau
Couverture du livre Korakès, les enfants maudits

Je pourrai copier coller le résumé qui est dispo sur la fiche de la maison d’édition, mais je préfère que tu nous résumes l’histoire avec tes propres mots :p 

Korakès, c’est une histoire de libertés (oui, avec un s). Une épopée aux accents de tragédie grecque. J’avais envie de faire un clin d’œil à ce genre de littérature, travailler sur le “Fatum”, propre à ce genre. Je me souviens avoir été passionnée par mes cours de littérature au lycée, et en reprendre les codes a été un véritable challenge pour moi ! 

J’en suis venue à l’écrire grâce à une opportunité : il y a deux ans, 404 éditions lançait un concours sur le thème des corbeaux, et c’est assez naturellement que m’est venue cette histoire, cette envie de raconter l’histoire de Chrysanthe. 

Chrysanthe est une pythie d’Apollon qui découvre un soir dans une vision, la chute prochaine d’Athènes. Mais à son réveil, elle découvre qu’elle a été maudite et que, comme Cassandre, plus personne ne la croit. Pire ! Elle semble rendre fou les personnes qu’elle essaye de convaincre… et elle ne sera pas seule dans ce périple, elle sera aidée par “La gardienne”, Danaé et Âqen, un mercenaire égyptien. Tous les trois vont devoir se battre contre une entité redoutable. À moins que l’ennemi tout désigné ne soit pas le pire danger qu’ils aient à affronter ? *musique de suspense* 

J’ai l’impression qu’on va retrouver pas mal de mythologies dans ce livre non ?

Je me suis moins lâchée que pour “Chrysopea”, en fait ! Car pour Korakès, il n’y en aura “que” deux. Égyptienne et Grecque. 

Je ne l’ai pas encore lu et je suis déjà conquise par tous les visuels. Je sais que la couverture a été faite par KME, mais pour les autres, c’est toi qui les as faits ? 

Les trois illustrations des personnages sont d’Helena Cailleaux ♥ Les en-têtes que vous allez découvrir sont de moi !

Eh bien tu féliciteras Helena, ses illustrations sont sublimes.
Avant de passer à d’autres questions, voici le book trailer de Korakes, les enfants maudits.

Est-ce que tu veux ajouter quelque chose sur cet ouvrage ?

Je vous conseille d’être attentifs aux détails, le diable s’y cache ! :p J’aime beaucoup jouer sur la symbolique, et les plus curieux d’entre vous sauront déchiffrer certaines choses et dénicher quelques indices… héhéhé !

Au-delà des livres

Tu es assez présente sur Instagram où tu postes régulièrement et où tu interagis avec tes followers. Est-ce que tu es active ailleurs ?

Je me suis rendue compte qu’Instagram était le RS qui me correspondait le plus. Après, je reste sur FB pour partager un autre genre de contenu, mais j’avoue beaucoup moins l’alimenter que le reste. Il faut que je remédie à cela ! =) Pareil, je compte réfléchir à me diversifier ailleurs. 

Quels sont tes projets dans un futur plus ou moins proche ? Est-ce que tu as déjà d’autres idées de livres en tête ? Ou peut-être même des projets qui n’ont rien à voir avec la littérature ?

J’ai un milliard de projets dans ma tête. Je travaille sur un synopsis pour une série pour enfants pour le Souffleur de rêve, je termine des corrections pour la réécriture d’un conte japonais qui m’a été commandé par les éditions Luciférines et j’ai achevé le premier jet d’un roman de Fantasy Historique qui est passé entre les mains de plusieurs bêta-lecteurs. La liste est encore longue, et je ne voudrais pas vous assommer :p Sachez juste que je ne chôme pas, et que ça fourmille ! 

Et tu penses boucler tout ça courant 2022 ? Attention à ne pas te surmener :p

Red Bull donne des aiiiiiles ! (Non, j’aime vraiment pas le goût, en revanche, le chocolat *siffle*) je vais essayer de prioriser. Shoki, c’est sûr, les Pierres Écarlates aussi. Le reste, je vais prendre le temps. Il parait que c’est bien, de prendre son temps ! ♥  

C’est tout pour moi 🙂 Je n’ai pas d’autres questions à te poser. Merci d’avoir joué le jeu et de m’avoir répondu. J’espère qu’à travers ces quelques questions les gens pourront te découvrir et te connaitre un peu plus. Je te souhaite tout le meilleur dans tes futurs projets et beaucoup de retours de lecture positifs pour Korakes, les enfants maudits.

Je te laisse le privilège de conclure cette interview :p

Cette pression ! J’espère de tout coeur que ce roman va vous plaire ! Dans tous les cas, que les retours soient positifs ou négatifs, je serai ravie de pouvoir échanger avec vous tous ! Je vous souhaite une bonne lecture, et à bientôt ! ♥

Où retrouver Caroline ?

Le Facebook de Caroline Blineau

L’Instagram de Caroline Blineau

Le site web de Caroline Blineau

Commentaires en cours de chargement...