À force de t’attendre

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre à force de t'attendre de Mathilde Betrams représentant une main avec une alliance sur celle d'un homme dans un lit d'hopital.

Date de parution : Mai 2018

« C’est lui qui me l’a annoncé. Lui qui m’a plongée dans ce cauchemar, en prononçant ces mots pour la première fois : Paul était dans le coma. Ses jours n’étaient apparemment pas comptés, ses blessures pourraient complètement guérir, mais il ne se réveillerait peut-être jamais. Je suis restée hébétée quelques minutes. Mon stoïcisme a semblé troubler ce jeune médecin plus que mes hurlements ; je crois que je ne comprenais simplement pas. » Anna est une jeune fille de 21 ans, à qui la vie a toujours souri.
Entourée de ses parents et amis, elle suit des études qu’elle adore, et vit une histoire d’amour magique avec son compagnon, Paul. Mais lorsque celui-ci est plongé dans le coma suite à un accident de voiture, tout bascule. Petit à petit, jour après jour, Anna désespère. Elle s’isole, n’ayant plus goût à rien. Puis elle rencontre Marc, de 20 ans son aîné, dans les couloirs de l’hôpital. Il est le père de Léa, elle aussi dans le coma depuis plusieurs années.
Marc et Anna vont alors s’entraider, se soutenir et s’épauler. Ils vont traverser ensemble la pire épreuve de leur vie, leurs pires cauchemars. Porteur d’un puissant message d’espoir, le magnifique roman de Mathilde Betrams est une histoire d’amour, d’amitié, de famille… mais c’est surtout un hymne à la vie. L’histoire de deux personnes qui tentent de s’en sortir quand le destin les a privées de ce qui compte le plus pour elles.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Soyons honnête : ce n’est pas du tout le genre de livre que j’affectionne. Quand je me plonge dans un bouquin, j’aime m’évader de la réalité, du quotidien, et vivre des aventures. Ici, eh bien, l’histoire pourrait toucher n’importe qui…
Tu dois certainement de te demander pourquoi je vais le lire du coup. Eh bien c’est pour filer un coup de pouce a une jeune auteure qui n’est autre qu’une de mes cousines. Ça fait un moment que son livre est sorti et une fois encore, je l’ai acheté sans jamais avoir pris le temps de le lire.
Des échos que j’en ai eu, il se lit facilement et on est vite plongé dans cette histoire touchante et émouvante. Moi qui suis un vrai coeur d’artichaut et qui pleure pour un rien, j’espère que la lecture ne va pas être trop éprouvante…

CE QUE J'EN AI PENSÉ

2 soirs. Il m’a fallu 2 soirées pour finir ce livre. Je l’ai tout simplement dévoré. Impossible de m’en détacher ; il fallait que je sache.

On se retrouve ici avec un livre écrit à la première personne, une sorte de témoignage, comme si c’était une copine qui te racontait ce qu’elle avait vécu. Elle ne s’attarde pas sur les détails, tu as parfois (souvent) des sauts dans le temps. Personnellement, c’est une façon d’écrire que j’aime, parce que j’ai vraiment l’impression que c’est quelqu’un qui me raconte son histoire. C’est captivant, c’est prenant.

Au fil de ma lecture…

Ne pas ouvrir si tu n'as pas lu le livre

Waouh ! Pas de mise en bouche ! On est au cœur de l’action dès la première page. Le début est captivant et intense (intensité ponctuée par des phrases courtes). On ne s’attarde pas trop sur l’accident (il faut dire que c’est Anna elle-même qui nous « raconte l’histoire » et elle ne se souvient plus de tout. On sait juste qu’un chauffard leur est rentré dedans et qu’il a pris la fuite. A son « réveil », malgré ses hurlements, son compagnon est resté silencieux…

Au tout début, il y a quelques choses qui m’a « dérangée », mais je pense que c’est parce que je connais Mathilde. En effet, la plupart des personnages ont les mêmes prénoms que les personnes de notre entourage et font également les mêmes métiers ; c’est troublant, et, à la façon dont s’est écrit, je me suis même fait plusieurs fois la remarque « non mais attend, c’est pas une histoire vraie hein ? » parce que oui, les réactions des gens sont naturelles, réelles.

Autre point sensible pour moi : la fille de Marc, l’ami qu’Anna se fait à l’hôpital, s’appelle Léa, comme ma propre fille. Elle a 8 ans et s’est noyée lors de vacances avec ses parents quand elle en avait 4. Son père la sortit trop tard de l’eau et, depuis, elle est dans le coma.
Je pense que c’est la hantise de tous les parents, notre plus grosse peur, de ne pas être capable de protéger et sauver nos enfants. A chaque fois qu’on évoque cette petite, c’est plus fort que moi, j’imagine que c’est ma propre fille et ça me fout les boules à chaque fois.

Lors de ma deuxième session de lecture, j’ai lu les ¾ du livre ! Je ne pouvais pas m’arrêter, je voulais savoir. Est-ce que Paul allait se réveiller ? Est-ce que Léa allait rester dans le coma ? J’ai enchaîné les pages, j’ai dévoré les chapitres en me disant à chaque fois “allez cette fois, c’est le dernier, après je dors”, mais je ne pouvais pas m’arrêter (bon, au bout d’un moment j’ai regardé l’heure… 1h30 du mat’, je me levais à 6h30… Il était temps d’éteindre).

Je vais devoir m’arrêter là dans mon avis, sinon, je risque de dévoiler la fin. Du coup tout ce que je peux dire c’est qu’on s’identifie à Anna, qu’on ressent ce qu’elle ressent : le bonheur, la peur, l’espoir, la tristesse. Tout. Ce livre m’a vraiment beaucoup touchée. La vie est fragile, tout peut basculer en un instant. Il faut donc apprécier chaque jour, chaque petit moment de bonheur qui s’offre a nous. C’est important.

[fermer]

Pour conclure

Ce n’est pas le genre de livre que j’aurai acheté, mais très honnêtement, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait vue la façon dont il m’a transportée dans l’histoire. C’est vraiment une bonne découverte et un bouquin que je te recommande. Cela dit, si tu es comme moi, c’est-à-dire sensible et facilement touché/ému, prépare-toi à voir tes émotions chamboulées et garde un mouchoir à portée de mains…

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Un Commentaire

  1. Mon copain l’a dévoré,en une semaine.Il a adoré aussi,avait du mal a s’arrêter….et le mieux c’est que c’est un des rares livres qu’il a fini!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.