La marque du Puma : Porteurs d’âmes (T.1)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du premier tome de la saga Porteurs d'âmes de Sarah Juna

Date de parution : Juin 2020

Lana travaille dans un refuge animalier et mène une vie des plus ordinaires jusqu’à ce que sa vie bascule : son patron tente de la kidnapper ! Heureusement, un jeune homme vient à sa rescousse, et il est… spécial.
Différent. Aidan, aussi séduisant que mystérieux, semble avoir un lien particulier avec les loups.
Au premier regard, Lana est fascinée par son sauveur, mais elle ne sait pas ce qui l’attend : Aidan appartient à la communauté des Porteurs d’Âmes, qui tire ses pouvoirs de la Nature et des animaux.

Mais ce n’est pas tout… Elle découvre qu’elle a un rôle essentiel à jouer parmi ces Porteurs d’Âmes, et qu’elle court de graves dangers. Et puis il y a Aidan, qui se montre très protecteur avec elle.
L’attirance qu’elle ressent pour lui est irrésistible. Dangereuse.

Lana saura-t-elle faire face aux défis que lui réserve sa nouvelle vie ? Peut-elle faire confiance au séduisant Aidan ? Veut-il réellement l’aider ou juste s’assurer qu’elle restera avec eux une fois toute l’étendue de ses pouvoirs révélée ?
Et s’ils étaient prédestinés à se rencontrer ?

Plongez avec Lana dans le monde inconnu et envoûtant des Porteurs d’Âmes !

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Une story Instagram qui passe et l’acheteuse compulsive que je suis craque… J’avoue que 2 choses m’ont aussi décidée. La première, c’est que c’est l’auteure de Little Shade (que j’ai adoré), Maëva Bonachera qui a partagé la story, et la seconde c’est que, justement, ça m’a fait penser à Little Shade :p Puis la couverture est classe non ? :p

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Lana Dubois est une jeune fille tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Elle a été adoptée tout bébé par des parents au top, Élodie et Williams Dubois. Ils vivaient dans le 16e, à Paris.
Depuis toute petite, Lana se sent bien dans la nature et préfère la compagnie des animaux à celle des humains. Elle a aussi des aptitudes particulières : une excellente ouïe, une vision parfaite et une endurance impressionnante. Elle s’est toujours sentie différente des autres, mais sans vraiment savoir pourquoi.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Dès le début du prologue, on devine tout de suite qu’elle est spéciale : quand un enfant est adopté et ne connaît pas ses origines, il y a toujours un truc qui arrive =)

Mais à 14 ans, ses parents adoptifs meurent dans un accident de voiture. Ça a été brutal pour Lana qui a du mal à remonter la pente. Placée en famille d’accueil, elle n’arrive pas à imaginer sa vie sans eux.
En 2 ans, elle a enchaîné les familles d’accueil sans jamais vraiment se sentir bien dans l’une d’elle ou s’attacher aux gens qui l’accueillaient. Elle avançait tel un automate, sans envie, sans joie, sans avenir. Les seules fois où elle se sentait bien, c’était quand elle aidait les animaux errants.

A la fin du prologue, Lana nous dit que sa vie a changé lorsqu’elle a rencontré Joe (mais qui est Joe ?).


L’histoire commence 7 ans plus tard. Lana a 23 ans. Elle est installée aux Etats-Unis, à Livingston. Elle vit avec Joseph (alias Joe) et Sweetie (un petit chien). Joe est la seule famille qu’il lui reste, un oncle lointain de son père, âgé de 67 ans. Quelques soucis administratifs l’ont empêché d’avoir la garde de Lana à la mort de ses parents mais tout est rentré dans l’ordre des mois plus tard. Malgré l’absence de liens de sang entre eux, Joe est devenu un véritable grand-père protecteur pour la jeune femme. Je pense que c’est grâce à lui qu’elle a remonté la pente et est sortie de la dépression dans laquelle elle plongeait.

Le cœur de Joe est fragile et il s’épuise au travail. Malgré son âge, il travaille 6 jours sur 7 dans son épicerie. Il a ouvert ce commerce avec sa femme. Celle-ci est décédée il y a plus de vingt ans dans un incendie qui a ravagé leur maison et qui a également emporté leur fille. Faire tourner ce commerce doit probablement lui permettre de ne pas oublier sa famille 🙁

Depuis toute petite, Lana rêve de devenir vétérinaire et avait entamé des études dans ce sens en arrivant en Amérique. Cependant avec les soucis de santé de Joe, elle a dû laisser tomber pour trouver un emploi, le salaire seul de son tuteur ne leur permettant pas de rembourser les frais d’hospitalisation.
Néanmoins, Lana a réussi à trouver un job qui la passionne : elle travaille dans un refuge animalier en tant qu’assistante (en réalité, elle s’occupe un peu de tout ^^) et ça lui plaît. Malgré son côté réservée et solitaire, elle s’est liée d’amitié avec la collègue qui partage son bureau, Emy.

Ohhhh ! Comme ça, au bout milieu de sa description physique, on apprend que Lana a une marque de naissance. Elle se trouve sur le haut de sa fesse droite et ressemble à une grosse patte de chat. Je suis certaine qu’elle a une signification ^^

Le centre accueille toute sorte d’animaux, des classiques chats, chiens, lapins, etc au plus atypiques tels que des cerfs, chauve-souris, bisons, renards, etc.
Aujourd’hui, un nouveau pensionnaire est arrivé : un lynx. Il s’est fait renverser par une voiture et a une patte cassée.
Lana a un lien particulier avec les félins, comme si elle les comprenait. Dès qu’elle s’occupe de l’un d’eux, on dirait qu’elle est en communion avec. C’est étrange.

Après avoir installé le lynx dans un enclos, Lana retourne à son bureau pour s’occuper de ses tâches administratives. Soudain, elle se met à frissonner et son regard est attiré par un homme qui discute avec l’un des vétérinaires. Une sorte de connexion existe entre l’inconnu et la jeune femme. D’ailleurs, l’homme a exactement la même réaction que Lana et quand leurs regards se croisent, ils se fixent un long moment. Le désir et l’envie deviennent brûlant chez Lana et, d’un seul coup, l’homme détourne le regard et s’en va, comme si rien ne s’était passé…

Une semaine plus tard, Lana est toujours chamboulée par ce regard gris et les sensations qu’il lui a provoqué.
Lors d’un pot de départ, son patron, monsieur Nichols, lui propose de l’accompagner dans le parc où il y a une urgence.
Le comportement de l’homme, d’habitude si droit et carré dans ses directives, laisse la jeune flemme perplexe. Il est impatient et évasif. Je ne le sens pas.
Effectivement l’homme l’emmène dans un traquenard où les attendent trois hommes et une femme. Lana les intéresse à cause de sa marque de naissance. Pourquoi ? Que signifie-t-elle ? (Rholala… à force de lire des trucs pareils, je vais finir par devenir encore plus parano et ne plus faire confiance à qui que ce soit)
Alors que tout semble foutu, un lourd silence tombe sur le parc. Plus aucun son d’animaux, plus de bruit de vent. Rien. Puis le hurlement d’un loup. D’un second. De toute une meute. Une meute en chasse. Monsieur Nichols, Lana et ses ravisseurs sont tous apeurés.

Alors que la femme allait agripper Lana pour l’emmener, un loup s’interpose entre elles et sort les crocs, menaçant la ravisseuse. Profitant de l’effet de surprise, Lana prend ses jambes à son cou et s’enfuit. La meute n’en a pas après elle.
Après une vingtaine de minutes de course, elle s’arrête enfin. Mais bien vite, la peur prend le dessus. Celle-ci s’évapore étrangement dès lors qu’un puma s’assoie face à elle. Lana ressent une étrange connexion entre elle et l’animal. Serait-ce l’homme du refuge ? (Qui serait du coup un thérianthrope ? C’est-à-dire une personne capable de se transformer en un animal :o).
Oh attend ! Lana nous dit qu’elle a l’impression que le puma est elle, enfin une partie d’elle et qu’elle vient de la retrouver, qu’elle est complète. Est-ce que c’est possible que le puma soit comme son familier ? (je ne sais pas trop comment l’expliquer).

Hannn l’homme du refuge apparaît, accompagné du majestueux loup qui a sauvé Lana :p

Il y a un truc avec ces personnes. Que ce soit les kidnappeurs ou l’homme aux yeux gris, chacun d’eux est accompagné d’un animal. Une fois encore c’est cette histoire de familier qui me revient en tête.

Tout comme la première fois qu’elle a vu, le corps de Lana réagit tout de suite à cet homme, comme s’il était attiré par lui. Le nouveau venu s’amuse de voir la jeune femme s’agacer quand il l’appelle chaton. Il lui demande de la suivre de son plein gré et de répondre à ses questions, sinon il l’obligera à le faire.
Évidemment, Lana n’a pas forcément le choix et accepte de le suivre, espérant par la même occasion glaner quelques informations (comme par exemple pourquoi les gens s’intéressent à sa marque de naissance).

La route commence donc et Lana accompagne Cheveyo, le magnifique loup gris et l’homme aux yeux gris dont on ne connaît pas encore le nom. Ils se dirigent vers une grotte où ils passeront la nuit avant de reprendre la route le lendemain.

La grotte a été aménagée pour servir de refuge. Le bel inconnu prépare un feu et un repas. Il est « une sorte de flic » et enquête sur le groupe qui a voulu s’en prendre à Lana.

Le livre se lit vraiment vite et personnellement, c’est un style d’écriture qui me plaît beaucoup. Je me sens proche de Lana, j’ai l’impression qu’elle me raconte son histoire comme si j’étais une amie. C’est simple, c’est léger, c’est « normal » dans le sens où j’arrive parfaitement à imaginer la situation et que ses réactions ne me choquent pas.

L’interrogatoire commence. Le beau gosse semble en savoir plus qu’il ne le dit. Il appelle monsieur Nichols par son prénom (Stan) et on apprend que la femme rousse du groupe rencontré plus tôt s’appelle Ania.
Quand Lana évoque sa marque de naissances, l’homme change de comportement. Il semble essayer de la renifler, il observe son corps, il lui demande de la lui montrer.

Rho je suis impatiente d’en savoir plus sur cette marque étant donné sa réaction. J’espère qu’on va vite avoir les réponses, d’ailleurs c’est à Lana de poser des questions.

Le beau gosse s’appelle Aidan Fray et Stan ainsi qu’ Ania et sa bande font partie de sa « communauté ». Voilà, on ne sait rien de plus, si ce n’est que la marque de Lana a peut-être un lien avec cette fameuse communauté. Rho… Tout comme Lana va se coucher frustrée, je le suis également à ce stade du livre X(

Le lendemain, après quelques heures de marche, les voilà dans la voiture. Le retour jusqu’au refuge animalier se fait en silence, même si Aidan interroge Lana sur son accent (français) et lui pose des questions sur Joe.
Au refuge, Lana récupère en vitesse ses affaires en ne croisant personne et, alors qu’elle retourne à la voiture, Aidan l’interpelle. Il lui avoue qu’il ressent un besoin inexplicable de la protéger. Est-ce qu’il ressent la même attraction qu’elle ?
Avant de la laisser, il lui demande le nom de famille de Joe. Aidan le connait et ça ne semble pas lui plaire que son chaton vive avec cet homme. Il la ramène de force à sa jeep et les conduit vers la maison de Lana. Joe a des explications à leur fournir. Rho ça m’intrigue ! Aux premiers abords, il avait l’air bien ce Joseph.

Rho mais Joe ! Qu’est-ce que tu caches ! Il connaît Aidan et lui demande de ne pas parler de Lana, que personne ne doit savoir, qu’il doit retourner à la base.  Mais de quoi parle-t-il ? On veut savoir bon sang !

Oh mais attends ! Il dit que Lana devait être cachée et protégée. Est-ce qu’il ferait partie de sa famille biologique ? Et si l’accident de voiture de ses parents n’en n’était pas un ? Rho ça y est, des dizaines de scénarios se déroulent dans ma tête. Il faut que je continue de lire.

Joe, sa femme Margaret et leur fille unique Juliette faisaient partie d’une communauté de personnes spéciales. Vers les 16 ans de leur fille, le comportement de celle-ci a changé et elle s’éclipsait des heures durant, personne ne sachant où elle était. Puis un jour, Juliette a disparu tout comme un certain nombre de jeunes de la communauté. Cela a anéanti Joe et sa femme qui se sont isolés du reste de leur groupe.
Quelques mois plus tard, Juliette, enceinte jusqu’au cou et sur le point d’accoucher, est venue frapper à leur porte. Effrayée, elle leur a dit que le bébé était en danger et qu’elle devait le cacher (oh 😮 Joe serait le grand-père de Lana ?).
Une fois le bébé sorti, Juliette a fait une hémorragie. Margaret étant une guérisseuse de la communauté, elle a tenté de lui transmettre son don pour la sauver, quitte à se sacrifier elle-même. Finalement elles sont décédées toutes les 2, laissant Joe et le nouveau-né seuls. Joe est bien le grand-père de Lana et il a promis aux 2 femmes de sa vie de veiller sur elle et de la protéger. Le père adoptif de Lana était un cousin d’une des amies de Joseph. Malgré le fait que son geste lui a déchiré le cœur, Joseph l’a fait pour protéger sa petite-fille. La perte de sa femme et sa fille l’avait trop brisé émotionnellement parlant pour qu’il puisse l’élever comme il se doit.

Joe est face à un dilemme : s’il explique à L’ana ce qu’est la communauté, s’il lui parle de ses dons, de ce monde, alors il aura failli à sa promesse. Cela dit, je trouve que cacher des informations à Lana c’est aussi la mettre en danger… Rho je n’aimerais pas être à sa place.

La marque de naissance de Lana est en réalité une marque d’appartenance. Elle fait partie d’une communauté appelée les Huatlas, aussi connues sous le nom de Porteurs d’Âmes dont font aussi partie Aidan, Joe, Stan et le groupe d’Ania. Ces personnes ont une relation particulière avec la nature et les animaux. Lorsque c’est possible, ils partagent leur âme avec un animal totem qui devient alors leur compagnon.
La marque de Lana est spéciale : tout comme sa mère et sa grand-mère, c’est une guérisseuse.

Toutes ses révélations ont chamboulé Lana. Elle prépare en vitesse un sac de voyage, rassure son grand-père qu’elle reviendra et s’en va, accompagnée d’Aidan qui ne semble pas disposé à la laisser seule.

Aidan emmène Lana sur une sorte de falaise au milieu de nulle part où ils sont rejoints par Cheveyo. Le jeune homme lui apprend que son rôle au sein de la communauté est celui de gardien. Il veille, protège et forme les membres de son groupe. Voilà pourquoi il ne quitte pas Lana, c’est une de ses obligations, même si cette fois, il le fait avec plaisir.

Aidan décide d’emmener Lana à la base pour qu’elle puisse découvrir par elle-même la communauté. Celle-ci se trouve au cœur de la forêt de Yellowstone. Autour d’eux il n’y a rien d’autre que la nature et le bruit des animaux nocturnes.

Wah ! Le territoire des Porteurs d’Âmes se trouve à l’intérieur d’un ancien volcan qui n’est plus en activité 😮 Oh mon dieu ! Je veux visiter cette ville ! Ça a l’air fascinant, magnifique et immense ! Une ville qui se fond parfaitement dans la roche et dans la nature ambiante.Ce peuple vivant en harmonie avec la nature, ils essaient de réduire le plus possible leur impact écologique. Ils produisent eux-même leur énergie grâce aux énergies renouvelables, ils évitent au maximum la technologie sans pour autant la bannir (ils évitent ainsi de se couper du monde des humains). Les Porteurs d’Âmes se considèrent comme un lien entre la nature et les humains, étant là pour aider ses derniers à cohabiter avec la terre qui les accueille.

Le lendemain matin, Lana se rend dans la cantine pour y retrouver Aidan. Sur le chemin, elle rencontre un certain nombre de membres de la communauté. Chacun se montre bienveillant et prêt à l’aider. Même si les regards sont curieux, la jeune femme se sent à l’aise ici, comme si elle avait enfin trouver sa maison.
Dans ce peuple, les marques sont importantes : elles peuvent définir ton don ou même ton statut dans la hiérarchie (par exemple, le chef des Porteurs d’Âmes (aussi appelé l’Élu) a une plume comme marque, et le chef des gardiens (Aidan) a une marque qui ressemble à l’oeil d’Horus, le dieu égyptiens). Leur gestion est fait de la manière pyramidale : un conseil dirigé par le chef lui-même, 12 membres (un homme et une femme par continent), le meneur principal des gardiens et son second. La plupart de ces personnes sont élues par le peuple, sauf le chef et le meneur des gardiens qui succèdent à ce poste de génération en génération (grâce à leur marque). Ces derniers sont plus puissants, ont des dons plus impressionnants et possèdent une aura particulière (d’ailleurs, il semblerait que ce sont cette puissance et cette aura que ressent Lana en présence d’Aidan).

Le meneur des gardiens emmène sa protégée voir Edriel, le chef de son peuple.  Il dégage une forte aura, mais Lana y est moins sensible qu’à celle d’Aidan (je suis certaine qu’ils sont destinés l’un à l’autre :p). L’élu lui explique les origines du peuple des Huatlas, leur don et leur capacité à partager leur âme avec un animal. C’est fascinant et j’avoue que ça fait envie. Quand une personne le fait, les 2 entités partagent leurs émotions , leurs ressentis, leurs compétences, comme s’il ne faisait qu’un.
D’autres peuvent également se lier avec un élément de la nature.
Dans de très rares cas, certains Porteurs d’Âmes ont plusieurs dons, comme c’est le cas de Lana. D’ailleurs, la jeune femme est unique. Sa marque en forme de patte indique que son compagnon est un félin. La croix qui y est dessinée indique que son pouvoir provient des 4 éléments et qu’elle peut puiser dans l’énergie des âmes autours d’elle. Personne dans le monde n’a cette capacité à part elle. Edriel affirme à Lana qu’elle est puissante, bien plus que ne l’étaient sa mère et sa grand-mère et que son aura est intense.

On en sait plus sur les rebelles dont fait partie Ania. Ils se font appeler les Pure Races et ne veulent plus se cacher des humains. Ils veulent d’ailleurs les éliminer pour les punir des morts que les Huatlas ont subi par leurs fautes. Le chef de ce groupe se fait appeler « le Sauveur » et il semblerait qu’ils mènent des expériences sur les cerveaux de leurs jeunes recrues et sur celui des humains contre leur gré.

Lana va rester quelques jours chez les Huatlas (parce qu’elle en a envie mais aussi parce qu’Edriel le lui a demandé pour qu’il puisse s’assurer qu’elle soit en sécurité). Durant ce temps, c’est Adrian qui va se charger de la former de manière accélérée.

Lana progresse vite, que ce soit dans ses connaissances sur les Huatlas ou encore dans ses entraînements physiques. En quelques jours, elle a même réussi à puiser dans l’énergie de la terre pour s’en servir contre Aidan (bon, il faut avouer que le fait d’être en colère l’a beaucoup aidé). D’ailleurs, cet exercice se termine très très chaudement. S’ils n’avaient pas été interrompus par Malek, le second d’Aidan, je pense qu’on aurait enfin eu notre premier baiser, voire plus :p
L’ambiance est tendue entre Aidan et Malek quand se dernier reluque Lana. D’ailleurs, il sous-entend que c’est une chasse gardée, ce qui met la jeune femme hors d’elle. Elle n’est ni un objet ni une proie ! Après les avoir remis à leur place, elle quitte la salle d’entraînement. Bien joué ma belle !

Ah ah ! Ça parle d’âme soeur :p Le lendemain soir, la communauté organise l’union de 2 âmes soeurs (je suis sûre que Lana et Adrian sont des âmes sœurs, c’est évident non ?).
N’ayant pas de tenue adéquate, Lana se rend chez Anna qui semble être douée en stylisme. C’est également la mère d’Aidan et elle sent l’odeur de son fils sur Lana (pourtant celle-ci s’est douchée 😮 ). Elle lui apprend que quand un Huatla veut faire la cour à une partenaire, il dépose son odeur sur elle pour signaler à tout le monde ses intentions. Si cette dernière n’est pas intéressée, l’odeur s’estompe, sinon, elle évolue en fonction de leur relation. Étant donné que Lana a toujours l’odeur sur elle, que peut-on en conclure ? ^^
J’avoue que ce mariage me fait penser à une secte, tant par les paroles que les gestes symboliques qui sont faits (les rubans de différentes couleurs autour des mains). En réalité, tout dans la façon de vivre des Huatlas me fait penser à une secte. Leur bienveillance, leur gentillesse, leur dévouement, leur regard et leur parole sans aucun mal. Même si Lana s’y sent à l’aise, comme chez elle, eh bien moi ça me met mal à l’aise en fait et j’ai l’impression que tout sonne faux :/ (parano ? Moi ? Meuh non !).

Malek vient parler à Lana et tous les deux s’amusent à se montrer proches pour agacer Aidan. Mais quand celui-ci s’approche en « grognant », Malek se dépêche de s’éloigner pour fuir la colère de son chef, prétendant que ce n’est pas son combat cette fois.
Aidan l’invite à danser et lui donne une explication concernant son odeur qu’il a déposée sur elle. C’était involontaire. Quand il a senti Malek arriver, il l’a marqué pour éviter que son gardien ne la drague. Lana accepte ses excuses. Une fois encore le contact de son homme loup la met en émoi. Elle a du mal à contrôler ses envies, mais elle doit le faire ; il ne doit pas savoir qu’elle a des envies bestiales (et si, pour le coup, c’était ‘normal » ; après tout, elle partage un lien avec un animal non ? Du coup, Aidan doit probablement être comme elle, avoir envie de mordre, de griffer etc…). En tout cas, c’est trop pour elle. Elle quitte la fête et se dirige vers une clairière près d’un ruisseau. Elle est vite rejointe par Aidan qui lui explique ce que sont les âmes sœur et lui parle de la mort de son père. Sa mère et lui étaient des âmes sœurs. Quand son père s’est sacrifié pour les sauver, sa mère a été dévastée et 15 ans plus tard, elle n’a toujours pas fait son deuil. Quand tu perds ton âme sœur, tu perds une part de toi… Aidan lui avoue qu’il n’est pas pressé de rencontrer la sienne, puis il l’invite à le suivre dans son appartement. Son envie étant calmée et après ce moment intime de confidence, Lana accepte de l’accompagner.

Aidan voulait lui offrir un cadeau pour lui souhaiter la bienvenue. Étant donné qu’il la surnomme chaton, il a sculpté lui-même 3 chatons en bois. Lana est très touchée et émue par ce présent. Le jeune homme l’interroge ensuite sur la raison pour laquelle elle le désire puis se braque. Il pense que le problème vient de lui. Lana se jette alors à l’eau et lui explique sa peur : elle se « transforme » en monstre quand elle fait l’amour. Tout ce qu’il retient c’est qu’elle n’a fait l’amour que 2 fois dans sa vie =) (le reste n’a pas l’air choquant pour lui). Ah bah comme je le pensais, Lana a un comportement tout à fait normal pour une Huatla. Rolala… Avec ce que lui a dit Aidan, elle ne pense plus qu’à une seule chose maintenant : qu’il l’aide à évacuer sa frustration sexuelle.

Wah mais ! Wah ! J’avoue que je jalouse Lana pour le coup… Ces préliminaires 😮 Mais évidemment, un trouble fête vient frapper à la porte. Je te le donne en mille : Malek. Je sens que Lana et Aidan ne vont pas être d’humeur…
Malek est venu leur annoncer qu’ils ont retrouvé Stan. Il a été abandonné sur un terrain vague, battu à mort. Les 2 gardiens vont se rendre sur place pour tenter de trouver des indices. Lana insiste pour les accompagner. Alors, Aidan déverse son aura sur elle dans le but de l’influencer. Ça met la jeune femme hors d’elle. La colère l’aide de nouveau à puiser l’énergie de la terre et elle l’envoie vers Aidan dont l’aura se stoppe net. Malek et lui en restent bouche bée. Eh oui ! Lana n’est pas une petite chose fragile les mecs :p

Le corps de Stan a été emmené à la morgue pour une autopsie et 7 autres gardiens sont déjà sur place. Ils expliquent à leur chef les circonstances de la découverte du cadavre. Grâce à ses pouvoirs élémentaires (maîtrise de l’air et de la terre), Malek arrive à isoler des empreintes de pas. Sans aucun doute, elles correspondent au groupe d’Ania (traces humaines, chiens et cerf en retrait, tour comme lors de la tentative d’enlèvement de Lana). C’est certain : ce meutre est un faux pas de la part de Pure Race.
Malek et les gardiens vont essayer de suivre la piste olfactive pendant que Lana et Aidan vont chez Stan.

J’apprécie la relation taquine entre Malek et Lana. Je sens qu’ils vont devenir de très bons amis (et dire que la jeune femme n’avait pas vraiment de famille et d’amis jusqu’ici ; on peut dire que sa vie change du tout au tout).

A peine sortis de la voiture sur le terrain de Stan, Aidan bondit côté passager pour protéger sa partenaire. Ils sont encerclés par une dizaine de personnes accompagnés de leur compagnon et parmi eux se trouve Ania. Rolala… ça sent le roussi (est-ce qu’on peut espérer une apparition du puma pour les aider ?).
Les Pures Races viennent chercher Lana pour la conduire à sa vraie famille qui l’attend depuis si longtemps. Comme la jeune femme n’est pas décidée à les suivre, eh bien ça sera fait par la force. Ania envoie ses hommes et leur compagnon au combat. Bien vite Aidan et Lana sont séparés et, malgré le fait que tous les 2 se défendent bien, quand les animaux entrent en jeu, le combat semble perdu. C’est alors qu’un énorme puma arrive. Je le savais ! Ahhhh ! Lana le reconnaît tout de suite, c’est son puma. Avec l’animal a ses côtés, Lana se sent encore plus puissante, invincible. C’est sur il s’agit de son compagnon (je me demande s’il y a une sorte de cérémonie ou si le lien entre eux se fait juste « comme ça »). Quoi qu’il en soit, ils clouent au sol leurs derniers assaillants et font fuire les autres qui sont poursuivis par Cheveyo et sa meute.

Il y a bien une démarche à faire pour que le lien entre le Huatla et l’animal soit complet. Cela s’appelle le processus de symbiose. Même si elle a du mal à le finaliser, partager ses craintes et surtout sa peur de l’abandon à Aidan l’aide. Finalement, ce lien avec son nouveau compagnon de vie est bénéfique pour Lana. A présent qu’elle est liée au puma, il occupe une petite place dans son esprit, elle a pu partager son histoire et découvrir celle de l’animal et ses sens se sont décuplés. En tout cas, son puma a le même caractère qu’elle : têtu et taquin :p Même Cheveyo a du mal à attirer son attention…

De retour à la base et poussé par sa compagne, Isha (c’est le nom que le puma a choisi et qui signifie protecteur) lèche le museau de Chev’ qui est ravi ^^ C’est d’ailleurs le loup qui va enseigner au puma ses nouvelles compétences et comment il doit vivre dans cette communauté. Aidan lui, va se charger de Lana, en commençant par l’aider avec son trop plein d’énergie (si tu vois ce que je veux dire).

Oh mon dieu ! Le groupe des Pures Races a enlevé Joe ! Il a l’air mal en point, tout comme Sweety, son petit chien. Ils vont servir de monnaie d’échange pour récupérer ce qui leur appartient : Lana.
Quand Malek propose de se servir de Lana comme un appât, Aidan entre dans une colère noir et s’en prend à son ami. Reniflant l’air, il comprend bien vite ce qu’il se passe : Lana est l’âme-sœur de son chef, il refuse de la mettre en danger.

Surprenant une conversation à son retour d’une sieste, Lana apprend qu’Aidan regrette le lien. Enfin, on n’en sait pas plus parce qu’elle prend la mouche, prépare un sac et s’apprête à filer en douce pour retrouver son grand-père, fonçant tête baissée dans le piège. Peut-être qu’Aidan a juste peur de la perdre, tout comme elle. Peut-être qu’il ne se sent pas prêt à s’inquiéter autant pour quelqu’un. Le pauvre, il n’a même pas eu le temps de s’expliquer.

Lana a compris le message laissé par les Pures Races sur la photo de Joe. Elle se rend donc à la maison de Stan où elle est attendue par Ania et un groupe d’hommes. Alors qu’elle affronte la rouquine et qu’Isha s’occupe des autres, un homme tire dans le dos du puma. Lana et son compagnon partagent la même douleur. Ania en profite pour assomer la jeune femme. Rholala j’espère qu’Isha n’est pas mort :/

Le puma et la jeune femme ne sont pas ensemble. Lana capte toujours leur connexion, il n’est pas mort mais inconscient. Impossible pour elle d’en savoir plus sur son état pour le moment. Il faudra qu’elle essaye de le contacter plus tard et souvent. En attendant, elle est enfermée dans une petite cabane et a les mains attachées au mur. Son odorat est toujours neutralisé et elle n’arrive pas à puiser dans l’énergie des éléments de la nature (est-ce que quelqu’un l’en empêche ? Est-ce que c’est à cause de la fatigue ou de la peur ?). Quoi qu’il en soit, elle qui était venue sauver Joe, se retrouve dans de sales draps.
Le Sauveur, le chef des Pures Races vient voir Lana. Il s’appelle Charles Kenwood (ce nom rappelle à Lana le groupe de jeunes qui a disparu en même temps que sa mère) et il essaie d’envelopper Lana de son aura pour l’amadouer ou l’intimider. La jeune femme sait que ça ne fonctionne pas sur elle (Edriel et Aidan l’ont déjà testée), mais elle joue le jeu ; elle doit savoir ce que lui veut Charles. Pour commencer, il n’a pas l’intention de libérer Joe : je pense qu’il veut le garder pour servir de pression à Lana afin qu’elle se comporte bien et ne tente pas de s’enfuir. Elle doit gagner du temps le temps de trouver une solution. Elle accepte donc de suivre Charles pour voir son grand-père puis visiter leur base. En échange elle promet de bien se tenir.
Joe et Sweety sont dans une cellule identique à celle qu’avait Lana et son grand-père est menotté au mur. Tous les 2 sont endormis, sous sédatif. Charles lui affirme qu’il les libérera dès que Joseph sera remis de ses blessures mais l’instinct de Lana lui indique que c’est un mensonge.

J’ai la sensation que Charles est le père de Lana…

Charles tente, grâce à son aura, de faire une sorte de lavage de cerveau à Lana. Il insiste sur certains mots grâce à son don pour faire comme si les idées et envies concernant Pure Race venaient de Lana et non de lui. Pour le moment, il ne semble pas avoir remarqué que la Huatla n’est pas sensible à sa manipulation.

Lana arrive enfin à joindre Isha. Il va bien, quoi qu’un peu confus. Il a été touché par une fléchette sédative. Il est libre. Ça veut dire que le groupe l’a laissé à la maison de Stan. Il ressent le danger dans lequel se trouve sa compagne et est donc parti au cœur de la forêt de Yellowstone chercher de l’aide.

Charles présente Lana au reste du groupe comme si elle faisait déjà partie des Pures Races.  Il précise également que grâce à elle, le vent tourne en leur faveur. Puis il emmène sa prisonnière dans son bureau pour lui exposer son plan. Il veut que Lana en fasse partie. Leur objectif est simple : éradiquer les humains et inverser les rôles. Les Pures Races veulent que ce soient les humains qui aient peur d’eux et qui se cachent, que les chasseurs deviennent les chassés en quelque sorte. Il veut aussi redonner ses droits à la nature, virer le béton, les immeubles, arrêter la pollution, etc… En soit, son combat est louable, mais la façon de faire pas du tout… Personnellement, s’il n’y avait pas le côté « on va traquer et éliminer tous les humains pour prendre le pouvoir« , je pourrai me joindre à sa cause.
Mais lol… Pour convaincre Lana de se joindre à sa cause, de participer au génocide qu’il prévoit de faire, il lui annonce, comme je le pensais, qu’il est son père. Comme si faire partie d’une même famille (dont tu n’as pas entendu parler depuis plus de 20 ans et que tu ne connais pas) peut te faire aller contre ta nature et tes convictions… Il se fourre le doigt dans l’œil, mais je pense qu’il compte sur son aura manipulatrice pour la faire changer d’avis.
Quand Lana lui tient tête et lui expose le fond de sa pensée, Charles lâche la bride de son pouvoir qui engloutit sa fille. Même s’il n’est pas aussi puissant qu’Edriel ou Aidan, Lana est submergée mais arrive à tenir bon, pourtant la pression qu’il exerce sur elle est vraiment forte.

Concernant les expériences faites sur les Huatas et les humains, il cherche à reproduire le lien qui unit 2 âmes. En imposant cette union, les compagnons sont certes plus forts mais ils sont malheureux parce que la fusion n’est pas complète. En revanche, ils deviennent de braves petits soldats qui lui obéissent…

Étant donné qu’il n’arrive pas à convaincre sa fille, Charles tente le tout pour le tout. Il prend le visage dans ses mains et tente de lui faire un lavage de cerveau. Quand il se rend compte que cela n’a aucun effet, il hurle et devient furieux. Il abat alors sa dernière carte : une seringue qu’il enfonce dans le cou de Lana. Celle-ci s’endort.

Quand elle se réveille, les souvenirs de Lana sont flous. Elle est dans un endroit inconnu avec un blond inconnu qui prétend qu’ils se sont unis la veille au soir et qu’elle est son âme sœur. Elle ne se souvient pas avoir été droguée par Charles. Roh bon sang ! Il est en train de mettre en place un lavage de cerveau…
Ah ah ! Charles ne sait pas que Lana a déjà un compagnon de vie. Quand il lui raconte « sa vie », il lui dit qu’elle n’a pas encore développé son don ni trouvé son compagnon. Il faut qu’elle entre en contact avec Isha. C’est le seul moyen de sortir de ce cauchemar. J’espère qu’elle va se souvenir de lui. En plus de cette chose importante dans sa tête mais sur laquelle elle n’arrive pas à mettre le doigt, son instinct lui hurle sur tout ça ne colle pas, que ce n’est pas elle, pas sa vie.

Prétextant des maux de tête pour pouvoir s’isoler dans la chambre, Lana s’allonge et s’endort. Elle rêve d’Aidan (dont elle ne se souvient pas en réalité), de ses yeux argentés. Il l’envoute. Il la fascine. Il l’appelle chaton et lui dit que, peu importe où elle se trouve, il arrive (leur lien s’est intensifié ? Il communique vraiment avec elle ou ce n’est que le fruit de son imagination ?).
Quand elle se réveille, ce sont les bras de Peter, le grand blond, qui l’enserre comme si elle était prisonnière. D’un bond elle se lève et file s’enfermer dans la salle de bain.

Les jours se suivent et Lana reste captive. Elle se rend compte que rien ne va, que ce n’est pas elle. Peter et Charles décident pour elle, sont dominateurs et la rabaissent régulièrement.
Quand Peter lui apporte un verre de vitamine, Lana le prend et va dans la salle de bain pour prendre une douche. Elle vide le verre dans le bac. Je sens qu’elle a raison et que la drogue est là-dedans : le médecin veut qu’elle prenne ses “vitamines” à heure fixe…

Peter ne va quand même pas essayer de la violer hein ?

Le lien avec son puma commence à revenir. Elle perçoit les émotions d’Isha mais ne les comprend pas pour le moment.

Peter est le neutralisateur d’odeurs. En plus de bloquer son odorat, il peut envoyer des odeurs, comme des phéromones. Lana est alors submergée par une vague de chaleur et de désir.
Il s’approche de Lana, l’embrasse, la caresse. La jeune femme mène une lutte intérieure : son corps veut être soulager, mais son cerveau veut que ce soit par son vrai partenaire.
Quand Peter touche la marque dans le cou de Lana, celle-ci se souvient d’Aidan. Elle ressent son odeur, sa colère envers l’homme qui la touche mais aussi sa peur. Ce lien lui donne la force de lutter. Elle arrive à puiser de l’énergie. Elle est instantanément guérie de tous ses maux. Elle sent le pouvoir couler en elle. Cette fois, c’est elle qui a le dessus.

Une bagarre s’engage entre elle et Peter. Alors qu’elle pense l’avoir mis KO et se dirige vers la sortie, ce dernier sort une arme de sous un canapé et la braque sur Lana. Je le déteste. Il veut « dresser » Lana. Pour la faire obéir et la forcer à venir s’allonger pour qu’il puisse prendre son pied, il lui tire dans la jambe. Mais bon sang ! Il y avait un sédatif léger sur la balle. Lana est en train de somnoler. Rho ça n’en finit jamais !

Quand elle se réveille, elle est attachée au lit, bras et jambes écartées (ouf, pour le moment elle a toujours ses vêtements). Alors que Peter baisse sa braguette, une bagarre éclate dans le salon. C’est Aidan ! Fiouuuu ! je suis tellement soulagée.

Même si la drogue dans le sang de Lana n’est plus présente qu’en petite quantité, sa mémoire n’est toujours pas revenue. Elle ne se souvient de personne, pas même d’Aidan ou d’Isha. De plus, elle semble bloquer leur connexion.
J’avais raison pour Aidan : leur lien lui faisait peur. Il avait peur de la perdre et de revivre ce que sa mère a vécu. Quand il s’ouvre à elle, Lana retrouve immédiatement la mémoire et s’inquiète en premier lieu pour Joe qui va bien.
Elle réagit ensuite à la déclaration d’amour d’Aidan et les souvenirs de la discussion qu’il a eu avec Malek lui reviennent en mémoire. Elle est toujours en colère. Mais cette fois, son âme sœur a le temps de s’expliquer. On découvre la fin de la discussion. Oui, ce lien lui faisait peur et quand il a appris qu’il était lié, il voulait y mettre un terme. Mais finalement Lana lui a ouvert les yeux et que, petit à petit, il est tombé amoureux d’elle. Il ne veut qu’elle et personne d’autres. Ça y est, leur lien est complet. Ils ont même échangé une particularité physique : Aidan a hérité d’une iris du même bleu sur les yeux de Lana et celle-ci a maintenant un œil couleur argent. J’avoue que ce passage me touche beaucoup. Je suis heureuse pour eux.

Lana a été retrouvée par Isha qui a réussi à la pister grâce à leur lien. Fiou ! Heureusement qu’elle avait un compagnon ! (Aidan ne pouvait pas savoir où elle était car leur union n’était pas terminée).
Quand Aidan a localisé Lana, il a défoncé la porte et n’a pas su retenir sa colère. Il a tué Peter, mais bien trop vite à son goût. Des membres de Pure Race sont morts et d’autres ont été capturés. Charles quant à lui, a réussi à prendre la fuite en emportant une bombe artisanale.

Ni une ni deux, Aidan et Lana foncent à la salle du Conseil où une téléconférence entre tous les Huatlas du monde a lieu. La jeune femme doit les informer de ce qu’elle a appris.
Une fois qu’elle leur a tout dit, elle leur précise qu’elle pense que Charles va tenter de faire un attentat à l’aéroport international de Los Angeles. Ils décident alors d’agir vite, et, cette fois, Edriel les accompagne sur le terrain.

Adèle, la représente des Etats-Unis les accompagne également. C’est une femme qui pourrait avoir l’âge de la grand-mère de Lana et qui a une profonde affection pour les Huatlas. Je ne la sens pas. Ce n’est pas logique qu’elle ait décidé de les accompagner. Et si c’était un agent double et qu’elle était de mèche avec Charles ?
En tout cas, à l’aéroport, Lana, Edriel et Adèle sont cachés dans un van, pendant que les gardiens, divisés en 2 groupes, fouillent 2 bâtiments choisis par Aidan.
Lana a un pressentiment. Elle a l’impression que Charles a changé ses plans. Elle pense que la bombe se trouve dans l’immeuble proche de leur van… Accompagnée des gardiens qui étaient avec eux, Edriel et elle fonce vers l’endroit où les militaires peuvent passer du temps avec leur famille avant leur départ. Si Charles fait exploser cet endroit, en plus de faire des dégâts, ce sera symbolique. Lana est sûre d’elle et fonce tête baissée, pénétrant avant tous les autres dans le bâtiment.

Son lien avec Isha permet au puma de guider sa compagne jusqu’à la bombe. Un minuteur est en route. Lana ne sait pas ce qu’elle doit faire. Bien vite, Edriel la rejoint et lui demande de faire évacuer le bâtiment et d’aller chercher un de leur technicien. Aidan ayant ressenti la peur de Lana, il lui a téléphoné et est maintenant en ligne avec son chef.
Lana quitte la salle de cinéma où elle se trouvait et va voir l’hôtesse d’accueil. Une fois l’alerte donnée, la jeune femme fonce vers le van chercher un technicien. Dans le véhicule, Adèle pianote sur son téléphone, informant Lana qu’elle tente de faire évacuer complètement l’aéroport (je ne la crois pas).
Un tout jeune technicien, encore en formation et prénommé Charly suit la guérisseuse jusqu’à son chef et la bombe. Il est formel : la bombe est piégée et ne peut être déplacée. Sa portée est colossale : environ 500m. S’ils ne trouvent pas une solution ces prochains minutes, il va y avoir des pertes humaines (et eux avec non ?). Ça y est, je stresse…
Oh bon sang… Edriel va se sacrifier ? Rejoint par son compagnon rapace, il demande à Charly et Lana de sortir et de s’éloigner du paramètre. Sauf que Lana n’est pas docile et refuse de laisser l’Élu seul. Le chef ordonne alors à Charly de l’emmener. Le gardien emmène de force la jeune femme dans le van et bien vite, ils sont en sécurité sur une falaise.

L’exposition retentit. Edriel a réussi à la contenir au bâtiment réservé aux militaires. Il est détruit. Personne ne sait si leur chef est encore vivant… Lana veut aller vérifier. Je sens que son don de guérisseuse va s’activer pour le sauver !
Aidan lui fait comprendre qu’il n’y a pas d’espoir cette fois. Leur groupe se sépare, les gardiens retournant sur place pour traquer d’éventuels membres des Pures Races et pour récupérer la dépouille de leur chef. Ne restent sur la falaise qu’ Aidan, Lana, leurs compagnons et Adèle (toujours sur son téléphone). Ils sont rejoints par Charles et sa bande qui braquent des armes à feu sur eux.
Oh bah je me suis trompée sur Adèle, elle n’est pas dans le camp de Charles. Ce dernier menace de tuer Aidan pour faire obéir Lana et la forcer à le suivre. Quand Adèle s’interpose, Charles n’hésite pas à la blesser. A ce moment, la voiture censée les amener à la base arrive et une fusillade éclate entre les gardiens et les membres de Pure Race. Aidan met Lana et Adèle à l’abri.

Aidan fait une sorte de fusion avec Cheveyo et ensemble, ils invoquent une meute de loups-fantômes. Ils commencent à prendre le dessus sur le groupe de Charles. Mais celui-ci comprend bien vite qui est à l’origine de ces apparitions. Ils regroupent les Pures Races autour d’Aidan qui est à ce moment vulnérable. Lana et Isha vont tout faire pour le protéger.
Ania tire sur Aidan qui est blessé au torse. Il s’effondre au sol. Lana comprend que c’est une blessure mortelle.
Enfin ! Son don de guérisseuse se libère. Lana partage son énergie et celle d’Isha pour sauver son âme sœur. Mais ça ne plaît pas à Charles qui ordonne à sa fille de le laisser mourir et de le suivre. A ce moment, le rapace d’Edriel hurle dans le ciel et se pose à côté d’eux, avec, sur son dos, un Edriel bien vivant et pas blessé 😮
Le chef des Huatlas libère alors sa puissance complète et tous les membres des Pures Races se soumettent à lui.
Lana en profite pour finir de sauver Aidan, puis s’évanouit. Elle a puisé dans ces réserves d’énergie.

Quelques jours plus tard, Lana se prépare pour son union officielle avec Aidan. Elle repense aux événements récents. On découvre ainsi comment Edriel a fait pour s’en sortir, on apprend qu’elle commence à maîtriser son don de guérisseuse.

Une part de moi trouve cette fin trop rapide (mais quand on s’attache à une histoire, c’est toujours compliqué de savoir qu’on va bientôt s’en séparer…).

Son grand-père lui donne alors une lettre écrite par Juliette, sa mère biologique. On apprend ainsi l’histoire de Juliette, sa rencontre avec Charles, sa fuite, la conception de Lana et les décisions qu’elle a prises pour sauver et protéger sa fille. La fin de la lettre me met les larmes aux yeux.

Dans ses quartiers, Aidan discute avec Malek. Ce dernier a perdu son âme sœur, enfin .. elle ne semble pas morte mais, partie ? C’est pour ça qu’il est un homme à femme j’ai l’impression, pour combler ce vide, ce manque. Même s’il est plus qu’heureux pour son ami, les unions lui filent toujours le cafard…

Mais pour l’heure, il est temps pour Lana et Aidan de ne former plus qu’un…


J’aime quand un livre à un épilogue 🙂

Une femme habillée de rouge va voir Charles dans sa cellule (pourquoi je suis persuadée que c’est Adèle ?). Elle lui dit qu’elle a déjà fait libérer Ania en qui elle a beaucoup d’espoir et qu’elle est déçue de lui.
Elle lui brise la nuque et l’appelle « mon petit« . Plus aucun doute pour moi, la vraie chef des Pures Races est Adèle… J’avais raison à son sujet finalement =)

Même si son plan ne s’est pas déroulé comme prévu, elle a déjà un plan B en cours…

[fermer]

En conclusion

Il y a parfois des livres qui te font regretter de ne pas avoir plus de temps pour lire. C’est le cas de celui-ci. Je crois que si j’avais eu une journée rien qu’à moi, je m’y serai plongée et je ne l’aurai pas lâché tant que le point final de l’épilogue n’était pas atteint.

J’ai totalement été prise dans l’histoire et tout m’a plu. Le style d’écriture est celui que j’aime le plus : immersif. On vit l’histoire au travers des yeux de Lana. On voit ce qu’elle voit, on ressent ce qu’elle ressent, on connaît ses pensées, ses émotions, etc. Très vite, on se sent proche d’elle, et elle nous paraît « réelle ». Ses réactions sont tout à fait logiques quand on connaît son passé.
En fait, tout dans ce livre m’a paru réel, pas extravagant ou totalement what the fuck. Je crois que c’est aussi pour ça que j’ai tellement été absorbée.
On découvre l’histoire des Porteurs d’Âmes en même temps que Lana. Ce peuple qui a une connexion étroite avec la nature et les animaux, pourrait même être vrai à mon sens (et je rêverai d’en faire partie même s’ils m’ont parfois mise mal à l’aise me donnant l’impression d’être face à une secte).

Néanmoins, il y a une chose qui m’a « dérangée » :  je n’ai pas été surprise durant la lecture. Beaucoup de choses sont prévisibles et tu te doutes tout de suite de la tournure des évènements. Si tu es parano comme moi, des choses te sautent également aux yeux et tu n’es pas étonnée ou sur les fesses quand les révélations sont faites. Cela dit, ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire.

Je comprends pourquoi Maëva a partagé ce livre et pourquoi elle l’a aimé. Je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes avec Little Shade (que j’ai adoré) et notamment le style d’écriture qui est le même.
Moi qui n’arrête pas de dire que je n’aime pas les romance, je suis en train de remettre en question cet avis : je crois que je deviens accroc au romance paranormale.

En tout cas, je vais sans hésiter lire les tomes suivants, même si j’ai un peu peur de ne pas réussir à me plonger dedans. En lisant le résumé du second tome, je me suis rendue compte que ce n’était plus Lana que l’on suivait mais quelqu’un d’autre. Cela dit, on va retrouver des personnages de ce tome-ci… Rendez vous très vite pour découvrir si j’ai autant aimé ou non :p

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.