Différente

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Différente de Damien Leban

Date de parution : Mai 2021

La différence est une chance…

Dans cette nouvelle de genre thriller, vous serez entre les mains de Rick Anderson, un tueur en série à la recherche d’une nouvelle petite amie. Un mec fort sympathique, vous verrez… Son seul problème ? Sa nouvelle voisine, une fillette… différente.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Je n’aime pas les nouvelles. J’ai toujours une sensation d’inachevée quand je finis le livre. Mais je suis butée : je suis certaine que quelques unes valent le coup ; pourquoi pas celle-ci ?
Je parcours régulièrement les livres gratuit sur Amazon et Kobo et, pour le coup, la couverture m’a attirée, j’étais intriguée, curieuse. Le résumé me tente aussi. Alors go !

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire ce livre

Rick Anderson vient de déménager et a commencé un nouveau boulot. Quand ses 2 jours de repos arrivent, il considère qu’il les a bien mérités et veut en profiter. Il va se détendre avec sa nouvelle petite amie, sauf qu’il doit d’abord la trouver… (trouver une nana en une soirée, facile ?).

Oh ! Il a quitté Los Angeles pour le Maine parce qu’il a failli faire de la prison à cause d’une fille. Aïe aïe aïe… c’est un tordu ?
La réponse à cette question est oui… Il a été faire des courses et a repéré une jolie jeune femme qui lui plaisait. Elle s’appelle Julia et est à présent enfermée dans son coffre de voiture.

Le hobby de Rick est de tuer des jeunes femmes. C’est un tueur en série recherché par la police.

Il habite dans une petite maison en plein milieu d’une forêt, isolée du reste du monde. Avec les intempéries prévues pour le week end, il va être tranquille ces 2 prochains jours pour s’amuser avec sa petite amie.
A peine arrivé chez lui, il va installer sa dulcinée dans la cave qu’il a soigneusement aménagée, l’attache et retourne chercher les courses pour préparer le homard qu’il a acheté.

Oh bah mince alors ! Moi qui pensais qu’il n’y avait pas âme qui vivent à des kilomètres à la ronde, il s’avère qu’il y a une autre propriété à l’autre bout du terrain, derrière les arbres effeuillés. Quand Rick s’en approche, il remarque une fillette en train de l’observer…

Ni une ni deux, il rebrousse chemin, se change, prend son neuf millimètres et retourne donner chez les Cooperman. Il doit vite régler le problème. Il ne va quand même pas tuer tout le monde, y compris la petite fille hein ?
La fillette s’appelle Christie et elle vient d’avoir 10 ans. Bizarrement quand Rick évoque la petite, les parents se crispent et ne s’attardent pas sur leur fille. D’ailleurs, quand Rick en reparle, la mère quitte la pièce en courant. J’ai l’impression que leur fille est morte… mais alors, ce serait un fantôme qu’aurait vu le kidnappeur ?

De retour chez lui, il descend à la cave pour retrouver Julia avec qui il partage le délicieux repas qu’il vient de préparer. La jeune femme joue la comédie, mais elle sait qu’elle va mourir : Rick le lui a clairement dit… Armée d’un couteau, elle bondit sur son ravisseur. Mais ses chaînes trop courtes l’empêchent d’aller au bout de son action. Tout ce qu’elle a gagné c’est une douleur aux poignets et la colère de son bourreau.
Face à Rick, Julia tente le tout pour le tout et envoie son poignet armé vers le bras du jeune homme. Celui-ci le saisit et le tord jusqu’à le casser, faisant ainsi tomber la lame. Sous le choc, Julia s’effondre sur le lit.

Oh mon dieu c’est dégueu ! Pour la punir, Rick va lui crever l’œil droit. Alors qu’il commence sa punition, l’alarme du rez-de-chaussée retentit ; quelqu’un a pénétré dans la maison.

Il remonte de la cave. Dans la maison, toutes les lumières sont éteintes, alors qu’il est persuadé de les avoir laissées allumer. Il se rend discrètement à la cuisine pour récupérer son neuf millimètres, mais celui-ci n’est pas dans sa cachette… Rick commence à flipper.

C’est Christie qui a pénétré chez lui (elle n’est pas morte du coup…).

Dans le salon, il se dirige vers la télé pour attraper sa seconde arme cachée derrière. Là encore, elle a disparu.
Vite, il grimpe à l’étage où sa dernière arme est cachée sous son oreiller. Elle n’est plus là. A la place se trouve un mot manuscrit : « Laissé-la tranquil.« . Impossible de trouver la fillette, il a fouillé toutes les pièces de la maison.
Quand il redescend au rez de chaussé, une rage folle l’envahir : la porte de la cave est ouverte.
Sa prisonnière n’est plus là. Comment c’est possible ? C’est lui qui avait la clé des menottes accroché à son collier. Mais quand il regarde ce dernier, elles ont disparu.

Rick se précipite dehors, à la poursuite de sa fiancée et de la fillette. Il prend la direction de la maison de ses voisins et se stoppe net : la fillette le regarde par la fenêtre 😮

Armé d’un cric, il pénètre chez les Cooperman. Il assomme les parents et se dirige vers la chambre de Julia (son prénom est inscrit sur une porte). Les parents dormaient à son arrivée. Personne ne sait donc que la gamine cache Julia dans sa chambre.
C’est l’incompréhension quand il rentre dans la chambre. Christie dort dans un lit d’hôpital, branchée à des tuyaux l’aidant à respirer et qui la maintiennent en vie.
La fillette communique avec lui à travers un écran d’ordinateur. Elle lui dit qu’elle l’attendait, puis lui demande pourquoi il fait ça à toutes ces femmes. Évidemment, il esquive la question et lui demande plutôt où se trouve Julia. La fillette lui répond qu’elle ne sait pas.
De colère, Rick balance le cric dans une des machines reliée à la petite. L’appareil explose. Mais la fillette ne réagit pas ; elle continue de le regarder avec ses yeux vides et vitreux, comme ceux d’un cadavre.
Rick remarque alors un point rouge clignotant au-dessus de l’écran où il lit les messages de Christie. Il était filmé depuis tout ce temps ! Fou de rage, il étrangle la fillette quand du bruit se fait entendre au rez-de-chaussée : la police !

Alors qu’il essaie d’inventer un bobard, Christie fait défiler la vidéo de ses aveux. Le shérif lui dit aussi qu’il est inutile de nier : Julia leur a tout raconté 😮

Incrédule et en train d’être embarqué, Rick se tourne une dernière fois vers la fillette pour savoir comment elle a fait. Ça semble impossible, d’autant plus que la petite est photosensible ; elle n’a donc pas pu quitter sa chambre. Mais la jeune fille ne répond pas. Elle lui montre seulement un feutre rose.

Emprisonné à vie, il aura tout le loisir de trouver une explication…

Voilà pourquoi je déteste les nouvelles ! Même nous on ne connaîtra pas la réponse ! Rhaaaa ça me rend folle !

[fermer]

En conclusion

Je déteste toujours autant les nouvelles, ça m’énerve de rester avec plein de questions sans réponse !

Cette histoire fait 30 pages, autrement dit elle se lit hyper vite et on est tout de suite embarquée. C’est une nouvelle, donc on va à l’essentiel.
A un moment, j’ai cru que le livre allait être dégueu. En réalité, il n’est ni trop sanglant ni stressant. En fait, il est plein de mystère, de paranormal peut-être ?

J’ai aimé l’histoire mais pas le dénouement final parce qu’il ne le donne pas les réponses que j’attendais :p
Cela dit, je n’ai pas pu m’arrêter de lire une fois que j’avais commencé :p 

Je serai curieuse de pouvoir échanger avec toi si tu lis cette histoire ^^

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.