La Mort dans l’Âme -Dead Inside (T.1)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du premier tome de la saga Dead Inside d'Emilia Martigan

Date de parution : Mai 2022

Sadie se réveille dans un bayou avec deux problèmes de taille :

  1. Sa meilleure amie, Ally, a disparu
  2. Un alligator affamé lui fait les yeux doux

Elle ignore la manière dont elle a atterri ici ou la raison pour laquelle un tatouage étrange orne son poignet. Une seule chose est sûre, elle doit retrouver Ally, et vite.

Face à l’inaction de la police de La Nouvelle-Orléans, elle n’a d’autre choix que de prendre la situation en main. Mais ce n’est que le début d’une course contre la montre où ses certitudes vont voler en éclats, tout comme sa santé mentale. Les fantômes n’existent pas. Il y a forcément une explication logique aux visions d’horreur qui la hantent.

Elle ne peut compter que sur sa détermination et sur deux alliés qui n’en sont peut-être pas ; un charmant inspecteur aux motivations troubles et un tatoueur aussi sexy que condescendant dont les plans ne prévoient pas nécessairement de la maintenir en vie.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

J’ai vu passer ce livre sur Instagram. J’aime les histoires qui se déroule à la Nouvelle-Orléans (je me suis toujours promis de faire un voyage là-bas durant mes vieux jours :p). J’avoue que le résumé et la couverture m’ont aussi intriguée.

Étant donné qu’il est dispo à l’emprunt dans l’abonnement Kindle, j’ai décidé de me laisser tenter 🙂

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Au fil de ma lecture

Eh bien, ça commence fort. L’histoire est racontée à la première personne du singulier et on se retrouve tout de suite bloquée dans le bayou, toute proche d’un alligator prêt à nous dévorer. Notre narratrice ne sait plus comment elle est arrivée là. La dernière chose dont elle se rappelle c’est d’avoir été dans un bar (ça expliquerait le tampon sur son poignet) et d’y avoir bu des verres avec quelqu’un (on ne sait pas qui, le fil de ses pensées ayant été interrompu par l’animal).
Poussée par un instinct de survie, elle prend la direction d’un arbre un peu plus loin. Fait étrange : aucun des deux alligators qui lui faisaient face ne la suit. Encore plus étrange, ils partent carrément dans une autre direction. Est-ce qu’elle va vers quelque chose d’encore plus dangereux ?
Elle arrive finalement en haut de l’arbre où elle se sent en sécurité. Elle parvient à faire le tri dans ses pensées. Tous ses muscles sont endoloris. Elle a un peu la gueule de bois. La dernière chose dont elle se souvient c’est d’avoir fait la fête avec son amie Ally dans le Quartier Français. Comment s’est-elle retrouvée aussi loin du bar ?

J’adore la Nouvelle-Orléans et les histoires de Bayou et Vaudou. J’espère avoir l’occasion un jour d’y aller. Je sens que je vais me régaler avec cette histoire qui a une plume fluide et agréable à lire.

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

La femme est finalement sauvée par un bateau de touristes. Même si elle se sent en sécurité, elle est inquiète : où est Ally ? Quand elles sont loin de chez elle, dans un endroit qu’elles ne connaissent pas, elles ne font rien l’une sans l’autre, d’autant plus que son état fait peur : ses vêtements sont en lambeaux, elle est pleine de griffes et ses bras sont couverts de bleus. J’avoue qu’il y a de quoi s’inquiéter.

De retour à son auberge, aucune trace de son amie et l’aubergiste ne l’a pas revue depuis la veille. Ally a disparu.

Rho… Et en plus c’est la période de Mardi Gras… est-ce qu’on va assister à une sorte de rituel vaudou ?

Grâce à Dan, un irlandais qui séjourne aussi à l’auberge, on découvre que la narratrice s’appelle Sadie et qu’elle est brune aux yeux marrons (alors qu’Ally est blonde aux yeux verts).
Sadie est orpheline et a été ballotée de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’à tomber dans celle d’Ally une dizaine d’années plus tôt.

Alors que Sadie sort de sa douche pour nettoyer ses blessures, elle frotte le miroir embué et voit Ally juste derrière elle. Mais quand elle se retourne, personne. A-t-elle des hallucinations ?
D’ailleurs, son ancien doudou, qu’Ally conserve précieusement, a été posé sur le lit alors que Sadie est certaine de l’avoir vu pour la dernière fois dans la valise… Bizarre

Dans le couloirs, elle interroge une autre locataire de l’auberge, Violet. Elle est discrète et bizarre. Elle ne lève même pas les yeux sur Sadie et je trouve que son comportement laisse croire qu’elle en sait plus que ce qu’elle ne dit…

Sadie se rend ensuite au commissariat où l’inspecteur qui la reçoit s’en fiche pas mal de son problème. Ils sont en plein Mardi Gras. Il est persuadé que son amie cuve quelque part et qu’elle va réapparaître. Néanmoins, j’ai l’impression qu’il s’est un peu figé en voyant le tampon sur son poignet (une sorte de toile d’araignée entourée d’un motif tribal ; tampon qui ne s’estompe d’ailleurs pas).
Alors qu’elle est congédiée par le policier, un autre lui donne rendez-vous à l’extérieur : l’inspecteur Tobias Jones qui semble prendre son cas au sérieux. Il ne connaît pas le tatouage (parce que ce n’est pas un tampon mais un vrai tatouage) mais l’a déjà vu. Il donne rendez-vous à Sadie dans un café, le lendemain après-midi.

Assise dans un parc, Sadie observe attentivement son tatouage. Celui-ci semble se mouvoir, l’hypnotiser. Il a quelque chose d’anormal. Alors qu’elle a l’impression de sombrer en le fixant, elle entend la voix d’Ally. Mais quand elle revient à elle, l’appelle et la cherche, rien. J’ai de plus en plus l’impression qu’Ally est morte et que c’est son esprit qui essaie de communiquer avec Sadie.

Aux alentours de minuit et après avoir fait le tour de quelques salons de tatouage (d’ailleurs, la tatoueuse du premier salon a quelque chose de suspect…), Sadie aperçoit Ally. Mais une fois de plus, quand elle court vers elle, elle a disparu. Néanmoins, une ombre « la guide” jusqu’à une boutique où elle tombe sur un homme canon d’1m90. Alors qu’il était prêt à la chasser de devant chez lui, il l’attrape par le bras et la tire à l’intérieur dès qu’il remarque son tatouage. On doit se méfier de lui ? Ami ou ennemi ?

C’est un salon de tatouage, mais il n’est pas celui qui a dessiné le sien. Il lui apprend que le dessin signifie une sentence de mort. On ne le voit normalement jamais sur une personne vivante. Il est formel : si son amie était avec elle, alors il est fort probable qu’elle soit morte. Mais il est tout de même curieux de savoir pourquoi Sadie ne l’est pas. Il est quand même chelou ce mec…
L’homme lui pose plusieurs fois la même question : qui lui a fait ce tatouage. Comme elle ne lui répond pas, il lui attrape le bras. Réagissant par réflexe (Sadie a probablement été maltraitée durant l’enfance), elle met en application ses cours d’auto-défense et quitte la boutique. Elle court à perdre haleine jusqu’à son auberge. Je sens qu’on va revoir cet homme.

Le lendemain matin, l’homme l’appelle. Il attend les réponses à ses questions. Mais comment il a eu son numéro ?! Sans lui répondre, Sadie lui raccroche au nez.

Pendant son déjeuner, elle se souvient qu’Ally lui a emprunté son téléphone pour faire des photos. Elle fait alors défiler les clichés de sa galerie. Elles ont réellement fait le tour des bars et bien bu cette nuit-là. Sur les derniers clichés, deux hommes reviennent. Mais alors que tout est net sur les photos, leurs visages sont flous. Ça retient l’attention de Sadie (et, il faut bien l’avouer, la nôtre également). Sur la dernière image, les deux jeunes femmes sont dans une laverie.

À 16h, elle retrouve le policier comme convenu. Celui-ci lui apprend que les disparitions de touristes ne sont pas rares à la Nouvelle Orléans. Bien souvent, ils réapparaissent indemne, mais dans d’autres cas, on les retrouve plusieurs jours, mois, semaines plus tard, et la seule chose qu’on arrive à distinguer c’est le même tatouage que celui de Sadie. Jones lui dit la même chose que le cinglé de la boutique : c’est la première fois qu’il voit se tatouage sur une personne vivante.
Il lui dit aussi que dans les cas de disparition de touristes, certains dossiers ont été falsifiés. Un truc louche se passe ici et ça dure depuis un bon moment sans que personne n’intervienne.
Jones semble connaître l’homme cinglé. Enfin il prêtant le connaître de réputation. Il s’appelle Duke et il conseille à Sadie de ne pas l’approcher.
À priori, le nombre de disparitions a fortement augmenté ces dernières semaines, mais l’inspecteur n’a aucune piste.

En sortant du bar, un vieil homme, visiblement possédé, s’en prend à la jeune femme. Il menace de la tuer. Une fois encore, elle se défend et court à toute allure, mais elle est attrapée par Duke.
Et si elle avait tué Ally ? Et si, d’une certaine façon, c’était soit Sadie soit Ally ? Son amie la tiendrait pour responsable de sa mort ?

Duke la ramène dans sa boutique où il l’interroge de nouveau. Lorsqu’il touche le tatouage, celui-ci réagit. C’est bizarre…
Une femme apparaît dans la pièce. Elle a la soixantaine. C’est étrange parce que, quand elle dit que Sadie la regarde, le Duke affirme que c’est impossible. Serait-ce un fantôme ?
Ah bah c’est effectivement un fantôme et quand Sadie quitte la boutique elle en voit des tas…

Bon sang ! Je suis complètement prise dans l’histoire. J’ai du mal à refermer le livre. À chaque fois je me dis « un dernier chapitre » et finalement je continue…Si seulement je pouvais faire une nuit blanche :p

Duke voit lui aussi les fantômes. D’ailleurs, il ignore Sadie. C’est Chippy, la vieille femme fantôme qui lui explique deux trois trucs concernant « la vie après la mort ».

Hop hop hop… Duke est spécial. Apparemment, il voyage entre les deux mondes. C’est une sorte de chaman ?
Pour faire simple, quand une personne meurt, son âme va, logiquement, dans l’Autre Monde pour y trouver le repos éternel. Mais comme le disait Chippy, on s’y ennuie. D’autres restent sur ce plan pour diverses raisons et d’autres encore naviguent entre les 2 mondes par l’intermédiaire de portail. Le tatouage qu’a Sadie est une sorte de clé pour pouvoir utiliser les portails. Les touristes « choisis » sont emmenés dans l’Autre-Monde pour des combats à mort. Une distraction comme une autre…

Sadie ne croit pas un mot de ce que lui a raconté Duke et quitte la boutique.

De retour à l’auberge, je pense que Sadie commence à croire aux fantômes. L’aubergiste est « accompagnée » de sa soeur, morte trois ans plus tôt. L’esprit la met en garde : à cause de son tatouage, elle est en danger. Elle doit fuir. Si son amie porte le même, alors elle est morte (ce qui va dans le même sens que les propos de Duke).

Pour se changer les idées, Sadie décide de sortir. Dehors, les rues sont bondées et la soirée bat son plein. Pour éviter les fantômes, elle garde les yeux rivés au sol et fonce dans un homme. Ce dernier est charmant et la drague non ? Quoi qu’il en soit, ils vont boire un verre ensemble dans un endroit qu’il choisit. Je le sens mal… C’est peut-être un fantôme non ?

Étant donné ce qu’il se passe dans le bar quand une nana vient demander une chaise, je suis persuadée que Julius est un fantôme. Elle n’a pas l’air de le voir et est persuadée que Sadie est seule. Puis le comportement de Julius est étrange. Il dit qu’il vit ici et là en fonction des missions qu’on lui confie… Est-ce qu’à l’heure actuelle, sa mission est de récupérer Sadie ? Ou alors… Il vient chercher des touristes pour les combats dans l’Autre-Monde ?
Quand il décide de l’emmener dans une mercerie pour une partie de poker avec des hommes peu fréquentables, Ally murmure à l’oreille de Sadie. Quand cette dernière se tourne vers la voix, elle aperçoit le visage tuméfié de son amie. Elle court alors vers le salon de tatouage de Duke.

Le Duke lui explique que son don est exceptionnel. Il n’a encore jamais vu quelqu’un capable de voir constamment tous les fantômes mais aussi de pouvoir les toucher. Pour lui, les seules personnes capables de voir les fantômes tout le temps, sont celles qui sont mortes et sont revenues à la vie. Sadie n’est jamais morte, mais elle ne respirait pas à la naissance.

Duke lui explique en quoi consiste l’Autre-Monde. C’est une sorte de purgatoire qui est dirigé par un roi ou une reine. Quand le monarque passe dans l’Après-Monde (l’équivalent du paradis), des festivités démarrent pour célébrer le couronnement du nouveau dirigeant. Ces fêtes durent un mois.
Il conclut son explication en disant qu’au vue des hématomes sur son corps, Sadie a dû se battre durant les jeux et a réussi à en revenir, contrairement à Ally qui est certainement morte. Néanmoins, il accepte de l’aider à la retrouver. Cependant, si elle est réellement morte, ré-associer un corps et son âme est compliqué et ils auront besoin d’une personne puissante. Il en connaît une : la future reine de l’Autre-Monde, Gyllen.

Une partie de moi apprécié Duke et une autre n’a pas du tout confiance en lui… Et s’il se servait de Sadie pour obtenir les faveurs de Gyllen ?

Le Duke et Sadie se rendent dans le Bayou où ils vont vérifier si Ally s’y trouve (il faut bien commencer quelque part). La jeune femme les conduit la où elle s’est réveillée quelques jours plus tôt. Un peu plus loin, ils découvrent un véritable charnier. Une pile de corps à des stades de décomposition différents. Et là, quasiment au sommet de la pile, Sadie reconnaît le corps de son amie.
Duke descend le cadavre d’Ally. Il affirme que la magie de la reine est puissante et qu’il y a encore une chance de la ramener à la vie. Sadie ne veut rien entendre. Elle veut prévenir la police. Le Duke s’en va, la laissant seule au milieu du bayou (et des alligators).
Après avoir récupéré le portable de son amie, Sadie appelle Jones (que je ne sens pas… y a un truc qui ne me plaît pas chez lui, mais impossible de savoir quoi…).

Comme il fallait s’y attendre, une fois sur place, les policiers menottent Sadie et l’embarquent au poste. Et si Jones était une sorte d’émissaire dont la mission est d’étouffer les enquêtes qui pourraient « causer des soucis » aux fantômes (je ne vois pas trop ce qu’on pourrait leur faire cela dit =)).
Finalement, elle est relâchée quelques heures plus tard. Duke l’attend dehors et semble toujours disposé à l’aider…

De retour dans sa boutique, Duke l’informe que la police et les fantômes ont une sorte d’accord (certains fantômes sont assez puissants pour se matérialiser et négocier avec les officiers). Personne n’aurait dû trouver ce charnier. Voilà pourquoi l’inspecteur Hudson (l’autre flic qui a arrêté et interrogé Sadie) était en rogne.
La jeune femme est donc un problème aussi bien pour les morts que pour les vivants.
Le tatoueur lui parle ensuite des Jeux de la Reine. Durant ceux-ci, la future monarque va choisir son bras droit. Ce dernier pourra faire un vœu qu’elle exaucera. Le Duke suggère que Sadie y participe pour tenter d’être le second de la Gyllen. Cette partie des jeux commence dès le lendemain.

Surprenant ! Sadie a ses chances ! Elle est spéciale : elle peut blesser les fantômes mais eux ne peuvent rien contre elle. Duke a vérifié sa théorie qui s’avère exacte. Elle peut gagner !

Bon ok… J’avoue… J’apprécie le Duke et ses échanges avec Sadie =) J’aime ce genre de relation entre deux personnages.

Je suis curieuse de savoir ce que Duke a à gagner dans cette histoire. Il parie sur la victoire de Sadie.

Après avoir du convaincre la reine de sa participation (d’ailleurs Gyllen déteste Sadie et Duke), c’est l’heure du premier combat de la jeune femme dans l’arène.
Fiou ce combat ! C’était tendu hein 😮 Mais elle y a survécu non sans mal. Bon par contre, elle a révélé qu’elle pouvait toucher les fantômes. Il n’y a plus d’effet de surprise.

Dès la fin de son combat, elle est conviée chez la future régente. Elle veut comprendre comment Sadie a pu vaincre un fantôme et elle exige qu’elle se retire du tournoi. Gyllen n’a pas le droit de la forcer à abandonner. Sadie doit quitter la compétition de son propre chef. Mais impossible pour la jeune femme de le faire : elle doit remporter le tournoi pour que la future reine exauce son voeux de ramener son amie à la vie (j’espère que c’est possible… J’ai du mal à cerner le Duke : j’ai l’impression qu’il lui dit ce qu’elle a besoin d’entendre pour arranger ses affaires).

De retour à l’auberge, elle appelle l’inspecteur Jones qui a tenté de la joindre à plusieurs reprises. On découvre alors que sa sœur fait partie des touristes disparus. Je ne le sens pas… Un truc me gène dans tout ce qu’il raconte depuis le début, mais je n’arrive pas à savoir quoi…

Deuxième combat, celui des huitièmes de finale. Il n’a duré que quelques secondes. Armée d’un fusil à pompe, Sadie n’a fait qu’une bouchée de son adversaire. La voilà qualifiée pour les quarts de finale !
Cette fois, le combat risque d’être compliqué pour Sadie : en face d’elle, le fantôme a l’apparence d’un enfant. Elle arrive néanmoins à le blesser avec son fusil à pompe. Alors qu’il semble mourir pour la seconde fois, Sadie fait un truc : elle semble l’avoir aider à passer… Pour le moment on ignore ce que cela veut dire, la jeune femme tombe dans les pommes à cause de tout le sang qu’elle a perdu.

Quand elle se réveille, elle est dans la salle du trône où la reine l’interroge : comment a-t-elle réussi à faire passer l’âme de l’enfant dans l’Après-Monde ?
Duke lui explique alors que les âmes qui se trouvent dans l’Autre-Monde y sont bloquées. Seul le dirigeant a le pouvoir de les faire passer dans l’Après-Monde. Mais là, Sadie l’a fait. C’est déjà arrivé par le passé, mais Gyllen ne semble pas vouloir que Sadie connaisse cette histoire. Pour essayer de la faire parler, la future régente lui montre une de ses dernières esclaves : il s’agit d’Ally. Au lieu de briser Sadie, ça ne fait que rebooster sa motivation. Elle va gagner le tournoi et rabattre le clapet de Gyllen.

Pour ce nouveau combat, Sadie se retrouve face à un fantôme surnommé le Dépeceur. Mais ce combat est étrange. Les spectateurs sont anormalement nombreux et silencieux.  Son adversaire rend les armes et la supplie de faire passer son âme. Sadie arrive à réitérer l’exploit. Alors, la foule de spectateurs envahit l’arène et se dirige vers elle.

Je pense que Sadie a eu un flashback. Comme je le pensais au début, elle et Ally ont certainement dû s’affronter dans l’arène et elle a tué son amie pour sauver sa tête…

Finalement, Duke arrive à leur faire quitter l’arène et ils repartent dans le monde des vivants. Sadie a besoin de se ressourcer un peu. En sortant de son auberge, elle tombe sur Julius avec qui elle passe la journée. Et plus le temps passe et plus je suis convaincue qu’il est un fantôme. La pauvre, elle va tomber des nues quand elle va le découvrir 🙁

Persuadée que c’est la reine qui a tenté de la tuer, Sadie franchit le portail le plus proche pour la confronter. La future régente jure qu’elle n’y est pour rien et, pour prouver sa bonne foi, elle autorise Sadie à parler seule à seule avec Ally. On découvre alors que c’est bien la brune qui a tué la blonde.

Sadie est prête à tout laisser tomber quand Duke tente de la convaincre de rester et d’aller jusqu’au bout de leur plan. Il a une théorie la concernant. Pour lui, lorsqu’elle est revenue à la vie a sa naissance, elle a en réalité ressuscité mais son âme. Cette dernière était passée dans l’Après-Monde. Son corps n’est qu’une coquille vide sans âme. Ça serait même un portail 😮 (d’où le titre de la saga et du tome :p). Avec les arguments qu’il avance, j’avoue que sa théorie se tient complètement.

Rho… On croise de nouveau Julius. Avec son discours sur le fait que ça ne soit pas grave que Sadie n’ait pas d’âme, je ne sais pas s’il en sait plus que ce qu’il dit ou s’il essaie juste de la rassurer et de lui redonner le sourire. J’ai vraiment du mal à le cerner… Beaucoup d’éléments font planer le doute sur sa véritable nature (il est quand même apparu comme par magie hein…).

Wha ! La scène de la danse est poignante. Je trouve qu’on est complètement immergé dedans et qu’on ressent toutes les émotions que Sadie a en dansant. On imagine parfaitement la scène, la chorégraphie.

Patricia, la sœur morte de l’aubergiste, tient le même discours que le Duke concernant le fait qu’elle ait tué Ally. Elle a aussi des propos similaires à ceux de Julius concernant son manque d’âme. Finalement c’est remonté à bloc que Sadie prend part au tournoi.

L’heure de la finale arrive. Duke la met en garde : son adversaire, bien que tout en muscle et redoutable, pourrait être capable d’abandonner le combat en échange du passage de son âme. Si la rumeur se reprend jusqu’à la future reine, elle pourrait considérer ça comme de la triche et choisir elle-même l’adversaire de Sadie. Étant donné qu’elle connaît son vœu si elle remporte le tournoi, ça ne m’étonnerait pas que la finale oppose Ally à Sadie…

Eh bah voilà ! J’en étais sûre 🙁 Je n’arrive pas à imaginer l’issue du combat entre les 2… Est-ce que Sadie pourrait se sacrifier ? Cela dit, elle semble être l’héroïne de cette saga… Pas de second tome sans elle non ? Est-ce que le fait qu’elle n’ait pas d’âme ça l’empêche de mourir dans l’Autre-Monde ?

C’est une Ally vengeresse qui s’avance dans la foule. Sadie baisse les armes. Elle ne compte pas se battre contre son amie. Néanmoins, la jeune fantôme n’est que colère et haine. Alors qu’elle n’hésite pas à frapper et blesser Sadie, cette dernière tente de la raisonner. Finalement, elles décident de faire front commun et de se rebeller contre la régente. Elles s’assoient en tailleur au milieu de l’arène et patientent, sous les cris et insultes du public.

La reine finit par céder à la requête de Sadie : avoir un combat équitable. Le tournoi reprendra dès qu’elle et sa conseillère Octavia auront trouvé un adversaire à la hauteur.

Eh bien ! La reine a tenu parole ! L’arène est transformée pour faire un show : des brasiers, des pics en métal, un véritable gladiateur fantôme en guise d’adversaire, et, pour couronner le tout, quatres gigantesques lions (qui sont véritablement du côté du gladiateur). Sadie va avoir besoin d’un miracle pour l’emporter.

Duke tente de la prévenir mais ni Sadie ni moi-même (complètement prise dans le combat) n’y avons pensé. Les lions, ce sont des fantômes. Ils ne peuvent donc pas la blesser : ils n’ont pas d’armes. Les autres fantômes ne peuvent lui faire du mal qu’avec leur armes 🙂

Mortellement blessée au flanc, Sadie profite de l’inattention du gladiateur pour lui planter son poignard dans la carotide (bon sang que ce combat était stressant). Elle sait qu’elle ne va pas survivre à sa blessure, mais elle doit tenir. Elle doit mourir après lui pour que son vœu soit réalisé.

Elle est finalement sortie de l’arène et confiée aux bons soins de Duke. Elle a gagné son combat. Elle a remporté le tournoi. La reine va devoir exaucer son vœu, mais elle va devenir sa seconde, son bras droit… Elle devra rester dans l’Autre-Monde ?

Duke met en garde Sadie concernant son vœu : elle doit choisir ses mots avec soin. Est-ce que la reine pourrait encore faire des siennes ?

Rho…Gyllen a exaucé au mot près le vœu de Sadie : Ally est retourné dans son corps qui est, on ne sait où. La jeune femme a encore besoin de l’aide de Duke. Sa dette envers lui est colossale. En échange de tous les services qu’il lui a rendus, elle va devoir en réaliser pour lui (oh oh ! Ils vont donc « collaborer » ?). J’imagine qu’il va se servir de son statut de bras droit de la reine et représentante du peuple.

Ally est effectivement retournée dans son corps. Son corps de morte. Son corps abîmé. Son corps meurtri. Et, cerise sur le gâteau, à cause de son vœu, Ally est devenue l’esclave de Sadie et fait tout ce qu’elle lui demande de faire… C’est une catastrophe.

[fermer]

En conclusion

J’adore la Nouvelle Orléans et tout le folklore qu’il y a autour. J’ai donc commencé ma lecture en étant déjà emballée par le lieu où elle se déroulait.

Le caractère et la façon d’être de Sadie m’ont parfois fait penser au personnage d’Alicia Smith de Julie Saurel. Elle est têtue, elle fonce tête baissée sans réfléchir aux conséquences, elle aime avoir raison… Bref, elle m’a beaucoup plu, même si parfois, je lui aurais mis des baffes face à certaines de ses réactions… Bref !

Je ne peux pas t’en dire plus que le résumé sans te spoiler l’histoire.  Tout ce que je peux dire c’est que, même à la fin du tome, l’inspecteur dont parle le résumé nous intrigue et on n’en sait pas forcément plus sur la raison pour laquelle l’enquête l’intéresse. Pour le tatoueur, eh bien, j’avoue, j’ai beaucoup aimé la relation entre lui et Sadie et je me suis régalée avec leurs joutes verbales. Il est tellement intriguant. Je suis curieuse d’en apprendre plus sur ses motivations.
Dans le livre, on rencontre également un personnage qu’on va certainement revoir dans la suite et qui est mystérieux… Impossible de savoir qui il est réellement et à chaque fois qu’on le retrouve, le doute subsiste.

Ce premier tome nous présente les personnages, pose les bases et on découvre les grandes lignes de l’Autre-Monde, sa régence et les capacités de Sadie. Je me suis régalée avec cette lecture. J’ai carrément dévoré le bouquin que je reprenais dès que j’avais cinq minutes. Je me suis complètement plongée dans l’histoire et je me suis attachée à chacun des personnages, de Sadie à Ally en passant par Chippy et le Duke. Chacun a son importance et j’ai hâte de les retrouver dans la suite.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.