Couverture du livre La première enquête d'Agatha de M.C. Beaton

La Première Enquête d’Agatha

posté le 22 août 2021

Couverture du livre La première enquête d'Agatha de M.C. Beaton

Ecrit par M.C. Beaton

A 26 ans, Agatha a fait du chemin depuis le lotissement de Birmingham où elle est née. Secrétaire dans une agence de communication londonienne, elle doit se rendre chez sir Bryce Teller, un homme soupçonné du meurtre de sa femme, pour lui annoncer que l’agence ne souhaite plus défendre ses intérêts. Impressionné par la pugnacité de la jeune femme, il lance un défi à Agatha : monter sa propre agence de communication, qu’il financera, pour le représenter. Et comment mieux défendre son client qu’en démasquant le véritable coupable ?

Date de parution : Juillet 2020

Pourquoi j'ai eu envie de le lire ?

J’ai déjà lu une enquête d’Agatha Raisin et cela m’avait plu. C’était une lecture légère et plaisante, sans prise de tête. J’ai tout simplement eu envie de retenter l’expérience, d’autant plus qu’Ashana a laissé un avis positif sur le livre sur Entre2Livres (et que ce premier tome de la série est gratuit ^^).

Ce que j'en ai pensé

Au fil de la lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Agatha Raisin est une jeune femme de 26 ans. Elle a décidé de reprendre sa vie en main, souhaitant tourner la page sur son passé. Adieu parents alcooliques et mari qui l’est tout autant. La voici depuis 6 mois, secrétaire pour Jill Butterfrick, la directrice de l’agence Communication Personnelle Butterfrick.

Sa patronne est tyrannique et incompétente. Si sa boîte fonctionne, c’est grâce à son père qui lui envoie des clients.
Agatha fait le boulot de 3 personnes. D’ailleurs, ce job ne lui plaît pas, mais elle veut tenir encore un peu le coup, le temps de s’imprégner de la ville, Mayfair.

Un jour, Jill convoque Agatha. Son père veut que l’agence s’occupe des relations avec la presse de Sir Bryce Teller. L’homme est soupçonné d’avoir assassiné sa femme. Pour préserver la réputation de Communication Personnelle Butterfrick, Jill ne veut pas accepter la proposition. Elle envoie Agatha annoncer le refus en personne à Bryce.

Avant de se rendre chez Sir Teller, Agatha s’empare de journaux afin de lire tout ce qui a un rapport avec le meutre. Tous les éléments laissent à penser que l’homme de 59 ans a tué sa femme, âgée de 30 ans, qu’il a épousé en seconde noces (sa première femme est morte d’un cancer).

Une fois face au riche banquier d’affaires, Agatha a une intuition : il est innocent. Agatha en a assez, elle veut démissionner. Bryce la pousse alors à lui parler d’elle. Miss Raisin lui explique alors son ambition.

Surpris dans le bon sens du terme par la jeune femme, Sir Teller lui fait une proposition : il lui prête des locaux, lui avance des fonds afin que la jeune femme ouvre sa propre agence de communication. En échange, elle le représente. Si elle n’assure pas, il se débarrassera d’elle. Si au contraire tout roule, Agatha aura eu un énorme coup de pouce. C’est un sacré challenge que la jeune femme est ravie de relever.

Avant toute chose, Agatha a besoin d’en savoir plus sur le meutre. Bryce lui raconte donc ce qu’il sait. Il s’est effectivement disputé avec sa femme le dit soir. Il la soupçonnait d’avoir une liaison. Ensuite, cette dernière a quitté la maison et Bryce est allé se coucher. A son réveil, il a failli trébucher sur le corps de sa femme qui a été étranglée avec une corde à couper le beurre (qui a les empruntes de son époux). Sir Teller n’a rien entendu : il prend des somnifères pour dormir, mais la police ne le sait pas.

Eh bien, Sir Bryce ne lésine pas sur les moyens pour l’installation de la nouvelle entreprise d’Agatha. D’ailleurs, cette dernière le lui rend bien : les journalistes qui le harcelaient font de bons papiers sur son client. Mais Agatha ne s’arrête pas là : elle veut trouver qui à tuer la femme de Teller. Elle mène donc sa première enquête :p

Comme par hasard, quand les soupçons commencent à s’éloigner du mari, la gouvernante, Bertha Jones, démissionne. Coïncidence ? En réalité, c’est son mari Berth qui la pousse à démissionner. La gouvernante et Agatha discutent de Lady Teller (qui était une garce hautaine), Bertha Jones veut récupérer son job.

Après avoir contacté les journalistes pour lui rapporter les propos de Bertha concernant la femme de Bryce, Agatha se rend à l’entreprise de limousines dont le couple paye les services.
Elle veut interroger Peter Black, le chauffeur des Teller, afin de savoir où se rendait la femme quand elle sortait seule.
Lady Teller se rendait au Pink Lady, un club lesbien, et elle y est allée le soir du meutre.

Bien habillée et coiffée d’une perruque blonde pour qu’on ne la reconnaisse pas, Agatha se rend au Pink Lady afin de continuer son enquête.
Elle y rencontre Hetty Clarkson, l’ex-copine de Nigella (la femme assassinée). Agatha se fait passer pour une amie de cette dernière afin de glaner des informations.

Hetty drague Agatha. Elle lui propose même d’aller chez elle. Quand elles sortent de la boîte, elles sont suivies par 2 policiers en voiture banalisée (la police n’a pas apprécié la conférence de presse donnée par Agatha qui les a fait passer pour des ploucs).
Chez Hetty, Agatha repère un fil à couper le beurre, comme celui trouvé près de la victime. Et si c’était l’ex-copine la coupable ? Malheureusement, elle n’en saura pas plus. Hetty la reconnaît et la fout dehors. Le gardien de l’immeuble informe Agatha de la présence des policiers et l’aide à sortir par l’arrière pour les éviter.

Un matin, Agatha se rend à la demeure des Teller mais Bryce est (encore) en train de passer des examens médicaux. Bliss, le majordome, en profite pour parler de Bertha à Miss Raisin. Il lui apprend que la domestique était insolente, que M. Teller envisageait de la virer mais que sa femme prenait toujours sa défense (alors que Mrs Jones a descendu Lady Teller quand elle en a parlé avec Agatha). Bliss lui dit également que Bertha est une voleuse.

Quand la gouvernante rentre à la maison, Bliss s’éclipse, prétextant devoir acheter des journaux pour son patron. Agatha en profite pour questionner Bertha qui perd patience et l’assomme à coup de cafetière.
Fort heureusement, la police est déjà sur place. Ils venaient certainement questionner Bryce Teller. Ils enfoncent la porte. Agatha gît au sol, inconsciente mais vivante. Bertha s’apprêtait à lui donner le coup de grâce en l’étranglant de la même façon que Nigella.

La gouvernante est arrêtée et l’enquêtrice en herbe est emmenée à l’hôpital.

Oh mince alors… Bryce est atteint d’un cancer du pancréas et il ne lui reste que peu de temps à vivre.
Son bienfaiteur a décidé de lui léguer une sommes d’argent importante et de faire en sorte qu’un appartement et les bureaux de son entreprise soient officiellement au nom d’Agatha. Et c’est grâce à route cette histoire qu’Agatha est devenue une responsable de communication renommée et surnommée Agatha la féroce :p

[fermer]

En conclusion

Tout comme avec la précédente histoire d’Agatha Raisin que j’ai lue, eh bien j’ai passé un bon moment de lecture. L’écriture est fluide, sympathique, et, mine de rien, on s’attache à la jeune femme.

Ici, on découvre sa première enquête et surtout, la façon surprenante qui lui a permis d’ouvrir sa propre agence de communication et de devenir Agatha la féroce.

L’histoire ne contient qu’une quarantaine de pages, ce qui fait que ça se lit vraiment vite. Je pense que je vais m’intéresser un peu plus à cette série de livres pour découvrir d’autres enquêtes de Mrs Raisin :p

Où le trouver ?

Le livre est disponible sur :

Commentaires en cours de chargement...