Couverture du livre Une putain d'histoire de Bernard Minier

Une putain d’histoire

posté le 24 août 2021

Couverture du livre Une putain d'histoire de Bernard Minier

Ecrit par Bernard Minier

« Au commencement était la peur…  »

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une ” putain d’histoire “.

Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.

Date de parution : Mai 2016

Pourquoi j'ai eu envie de le lire ?

Ce livre a été présenté sur Entre2Livres. En ce moment, je suis attirée par les thrillers (mais rassure-toi, rien ne remplacera jamais la fantaisy dans mon coeur :p ). Deux personnes ont lu le livre et leur avis sont totalement différents. Du coup, j’ai envie de me faire ma propre opinion.

Ce que j'en ai pensé

On commence avec une intro, je ne parlerai pas ici de prologue, non, c’est juste une introduction. A priori, c’est Henry qui va nous raconter un truc incroyable qui lui est arrivé (enfin, il ne nous le raconte pas mais le raconte à son père).
Je sens que la lecture va être fluide. Le langage est un langage courant et c’est écrit comme j’aime : à la première personne du singulier.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Bon le mec est chelou. Dès le début, il nous raconte qu’il passe de temps en temps la nuit au milieu de l’océan, au milieu des orques nomades, les mammifères les plus cruels. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il se rend seul, la nuit, sur une barque au milieu d’elles ? Il nous parle pour commencer d’une nuit d’août, puis d’une nuit d’octobre où quelqu’un balance une femme, emmaillotée dans un filet de pêche d’un chalutier. Après s’être débattue, la femme est morte de froid et noyée. Au fond de moi, j’ai l’impression que les 2 personnes de ces 2 nuits sont la même personne : Henry. Honnêtement, revivre le meutre de cette femme était horrible :/


A 16 ans, Henry est à bord d’un ferry pour rentrer chez lui. Il est avec des amis et Naomi, sa petite amie. Celle-ci veut faire un break. Ils se disputent et il disparaît sur le bateau. Henry et ses amis repartent sans elle, pendant que quelqu’un la raccompagne.
Personnellement je pense qu’elle n’est jamais descendue du ferry.

Hum attends. Au début du livre, je disais que Henry parlait à son père, mais a priori il vit avec ses mamans.
Je crois qu’il y a un truc avec son enfance. Il fuit quelqu’un depuis qu’il est tout petit. Son père biologique peut-être ?

L’une des 2 mamans d’Henry, France, est sourde et muette mais elle sait lire sur les lèvres. Les 2 femmes tiennent un Bed and Breakfast, autrement dit, il y a toujours des clients à la maison.

Jusqu’à présent, vivre à Glass Island était comme vivre dans un paradis perdu. Mais ça, c’était la vie d’avant….


Henry nous parle de son meilleur ami Charlie. Une vraie crème, même s’il veut se donner un genre. Le 23 octobre, un jour de brouillard, Henry se rend dans le magasin des parents de son ami (un vrai bazar ce magasin : on y fait et vend de tout ^^).

Fiou j’ai vraiment du mal à entrer dans le livre. Je n’arrive pas à savoir où on va. Il y a beaucoup de descriptions et on revit des choses de l’enfance d’Henry (quand il avait 12 ans) alors qu’il en a 16 a présent. Je ne comprends pas l’intérêt. 
Une quarantaine de pages de lues et il ne se passe rien…

Henry et Charlie prennent la direction du ferry, comme tous les matins. Aucun d’eux n’a de nouvelle de Naomi et ils ne l’aperçoivent pas sur le parking ce qui n’est pas habituel.
Ils rejoignent leurs amis Kayla et Johnny dans un vieux pickup. Personne n’a de nouvelle de la jeune fille, personne ne sait où elle est.

Déjà sur le parking, Henry avait remarqué un mec qui n’était un « régulier » que depuis quelques jours. Assis à leur place habituelle sur le bateau, les amis étaient observés par cet homme. Et quand Henry est sorti des toilettes, il lui est rentré dedans. L’attitude de l’homme lui a fait comprendre une chose : il n’est pas là par hasard.

Impossible pour Henry de se concentrer durant sa matinée de cours. Il ne pense qu’à Naomi et enfreint même le règlement de l’école en y emmenant son téléphone et en harcelant son ex-petite amie de texto.

Le corps sans vie d’une jeune fille de 17 ans a été découvert sur la plage. Une noyade, mais on ne sait pas encore si elle est accidentelle ou non. A mon avis, il s’agit de Naomi.Oh… La scène de crime est horrible. Les goélands ont commencé à dévorer le cadavre : les yeux ne sont plus que 2 orbites vides. Naomi est nue, uniquement « habillée » d’un filet de pêche et on peut voir des scarifications sur sa peau… Mais que lui a fait le tueur ? Ça n’a clairement rien d’un accident…


2 mois plus tôt. Tiens tiens tiens.. Le style d’écriture est différent. On suit quelqu’un d’autre, une femme cette fois.

Elle s’éloigne d’un homme, Grant Augustine. Ce dernier l’a licenciée 16 ans plus tôt après une triste histoire. Cependant, elle semble avoir du mal à se détacher de lui malgré tout ce temps passé.

Oh bon sang, elle a un lien avec la mère biologique du garçon qu’on suit depuis le début 😮 (enfin ce n’est pas écrit noir sur blanc, mais c’est ma supposition).
Martha a reçu une carte postale en disant qu’il va bien et que c’est devenu un bon garçon. Je pense qu’il y avait 2 enfants : ce garçon et une fille du nom de Meredith. Mais la carte ne mentionne pas cette dernière. Est-elle encore en vie ?

Pour le moment, je ne comprends pas l’intérêt de ce retour en arrière…


Retour avec Henry qui est au poste de police, interrogé par le shérif Bernd Krueger. Ils parlent de la scène de la veille, sur la plage, quand ils ont découvert le corps de Naomi.

Chris Platt, un des enquêteurs, se joint à eux et ils procèdent à une audition d’Henry. Leur but est d’essayer de retracer les dernières heures de vie de la jeune fille. Henry pensait qu’une fois descendue du ferry (si elle est descendue…), elle se serait rendue chez elle. Les policiers ont tenté de joindre la mère de Naomi, en vain. Elle est injoignable et introuvable.

Évidemment, avec son agissement sur la scène de crime, Henry est le suspect numéro 1. Les policiers pensent qu’il a agi ainsi pour souiller la scène de crime. Si c’est lui qui a tué la jeune femme, l’ADN qu’ils pourraient retrouver sur place serait inutilisable étant donné qu’il s’y est précipité quand le corps a été découvert…

Rolala… Beaucoup de choses incriminent Henry. Les textos qu’il a envoyés à Naomi, le fait qu’il ait travaillé sur un bateau de pêche par le passé, leur récente engueulade, leur break… D’ailleurs, les policiers ont l’enregistrement de leur dispute sur le ferry. Henry avait l’air furieux, comme un meurtrier…

Sur la plage, les flics ont découvert une pièce de puzzle. Est ce qu’il n’y avait pas un passager du ferry qui faisait un puzzle ? Il me semble que oui, mais je ne suis plus sûre…

Quoi qu’il en soit, l’interrogatoire s’arrête là, quand Liv, la maman d’Henry, débarque pour le ramener à la maison.

Naomi n’était pas parfaite. Elle se sacrifiait pour soulager la pression sur ses épaules, mais en réalité, je me demande si elle n’était pas suicidaire :/

En tout cas, un certain islander723 pense aussi qu’Henry est coupable. Il lui a laissé le message suivant sur Facebook : salopard d’assassin.


Nouveau retour en arrière. Douze jours plus tôt cette fois.

La personne que l’on suit s’appelle Jay (et je ne pense pas me tromper en affirmant que c’est la première fois qu’on le croise).

C’est un homme de main de Grant Augustine. Et il semble s’occuper des problèmes… Il n’a pas peur de s’en prendre à un biker pour récupérer l’argent de son patron, et la demande a été plutôt violente…

Augustine se présente au poste de gouverneur de la Virginie.

Est-ce que Grant Augustin a un rapport avec Henry ?

Tiens tiens tiens. On en sait plus sur le passé de Martha et Grant. Martha était, tout comme Jay, une sorte d’homme de main. Je pense qu’elle devait éliminer une femme du nom de Meredith, mais elles se sont liées d’amitié. Bref. 16 ans plus tard, Martha reçoit une carte. Grant et Jay sont au courant, le femme étant surveillée. Tous les 2 soupçonnent que l’expéditeur soit Meredith. Ils veulent lui mettre la main dessus.


Après avoir pleuré toute les larmes de son corps dans sa chambre, Henry retrouve ses amis dans le magasin des parents de Charlie.
Tous les 4 décident de mener l’enquête pour trouver le coupable du meutre de leur amie et innocenter Henry.

Quand le jeune homme leur parle de la pièce de puzzle, Charlie fait le lien avec Jack Taggart. L’homme était sur le même ferry qu’eux et faisait un puzzle . De plus, il a un passé : il a été accusé de viol lorsqu’il faisait partir des RH de l’armée. Depuis, il est louche. Il vit dans une cabane, un peu en recul, proche de la plage où le corps de Naomi a été découvert.
C’est décidé, ils profiteront du fait que Taggart soit sur le continent pour aller fouiller sa cabane le lendemain.

Une cyberintimidation se met en place contre Henry. Un page Facebook a été créée, nommée « je suis un assassin » et une pluie de commentaires haineux y figure déjà.

Henry a peur, il est fragile. Est-ce que les gens pourraient le pousser à bout et le mener au suicide, lui qui vient de perdre l’amour de sa vie ?

—–

Je déteste les histoires où l’on passe d’un personnage/d’une scène à l’autre et encore plus celles où l’on fait des sauts dans le temps. 

Ça m’agace, ça me fait perdre le fil…

Une fois de plus, retour en arrière, onze jours avant le meutre de Noami.

Watchcorp. La boîte de Grant dans laquelle travaille Jay. Une boîte de cybersurveillance. C’est flippant. En quelques clics, on peut tout savoir sur quelqu’un, même le suivre en temps réel.
Comme je m’en doutais, Grant cherche son fils (que je soupçonne être Henry). Jay a réussi à réduire la liste à 167 ados pouvant correspondre au profil. Il va contacter une personne sur place pour les aider…


De retour au lycée, Henry est convoqué par le proviseur (dont le physique ressemble à celui d’un viking). Il se montre compréhensif et disponible. Il informe également Henry qu’il a fait le nécessaire pour faire fermer la page Facebook ouverte contre lui.
La terreur du lycée était ami avec Naomi. Il veut aider Henry et ses amis à trouver le coupable.

Le soir-même, Charlie et Henry filent à la cabane de leur suspect : Taggart. Pendant ce temps, Kayla et Johnny surveillent les voitures qui descendent du ferry et les préviendront quand l’homme partira.
Eh bien, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est un sacré bazar dans cette cabane… C’est le bordel, c’est sale et ça pue le tabac froid, le shit et l’alcool…
Le seul truc intéressant qu’ils ont trouvé la bas, c’est une clé USB contenant une vidéo de la troupe de théâtre à laquelle appartenait Naomi. Les images ont visiblement été prises à l’insu de tous. Mais impossible d’en savoir plus, Taggart est de retour ; Henry et Charlie sont sortis en vitesse de la cabane et se sont cachés dans les massifs, attendant le moment opportun pour regagner leur voiture.

Taggart est flippant, mais le mec qui vient lui rendre visite, Darell Oates, l’est encore plus. Lui et toute sa famille sont cinglés, dangereux. Même la police en a peur et les évite.
Ça ne sent pas bon pour les fesses de Charlie et Henry ça…

Les 2 hommes partent dans la forêt pour se débarrasser de l’ordinateur (Oates a pris la clé USB). Charlie est formel, il a bien vu le véhicule de Oates sur le ferry le jour de la mort de Naomi…
Les adolescents ont l’occasion de prendre la fuite, mais Henry est à la poursuite des 2 malfrats. Ils les filment en train de brûler l’ordinateur, mais je ne pense pas que ça va servir à grande chose : il fait noir, on ne voit rien sur la vidéo.

Oates repart chez lui. Taggart va se coucher. Quand toutes les lumières sont éteintes, Charlie et Henry retournent à leur voiture et rentrent chez eux à leur tour.


Le contact de Jay s’appelle Noah Reynolds. C’est un ancien flic devenu détective privé. C’est à lui que Jay demande de retrouver le gosse que son chef, Augustine, recherche.


Le shérif Kruger appelle Henry et lui demande d’aller au poste. Il y a du nouveau dans l’enquête : Naomi était enceinte. Le jeune homme n’en savait rien. On prélève alors son ADN afin de savoir s’il est ou non le père de l’enfant.

Le shérif lui apprend également que sa petite amie faisait des recherches sur lui avant sa mort… Tout serait lié à Augustine ? Est-ce que ça serait ses hommes qui auraient éliminé la jeune fille parce qu’elle avait découvert quelque chose ? Est-ce que ça pourrait être l’une des mamans d’Henry qui l’aurait tué ? Après tout, peut-être que l’une des 2 a kidnappé Henry ? (Eh voilà, ma parano est de retour…).

Ces gamins sont inconscients. Ils ont foncé tête baissée sur le terrain des Oates pour que Darell leur dise ce qu’il y a sur la clé USB… Henry a réussi à convaincre le Vieux (le patriarche des Oates et le chef de famille). Ils auront une copie de la clé mais d’abord, ses fils vont s’occuper de leur faire comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenus ici…


Noah avait repéré Henry une semaine plus tôt, alors qu’il surveillait les ferry. Sans savoir pourquoi, le détective était attiré par leur groupe et sa curiosité a été d’autant plus attisée qu’il n’a pas réussi à trouver d’informations sur le jeune homme.

En tout cas, une chose est sûre : Noah n’y est pour rien dans la mort de Naomi. C’est déjà un suspect de moins. Néanmoins, il semble connaître le shérif 😮


Finalement, Darrell ne donnera pas la clé USB a Henry. Cela dit, on découvre ce qu’il y a dessus. De vieux notables en pleine orgie, masqués avec des gamins. Les 2 malfrats voulaient les faire chanter mais ils ont été devancés et c’est à présent eux qu’on fait chanter.

Henry pense avoir reconnu Naomi sur la vidéo, parmi les corps nus…

Leur nouveau suspect est donc Nate Harding, le mec qui s’occupait de la troupe de théâtre (et qui a organisé l’orgie). Ils iront le voir dès le lendemain, après les funérailles de la jeune fille.

De retour à la maison, Henry surprend une conversation téléphonique entre Liv et un certain Frank. Je suis sûre qu’elle a kidnappé (ou enlevé) Henry pour le protéger d’Augustine… Elle a rendez-vous le lendemain dans l’aprem avec ce Frank.

Les funérailles de Naomi passée (auxquelles sa mère n’a pas assisté d’ailleurs), tout le groupe se retrouve dans la boutique des parents de Charlie .

Shane (la brute du lycée qui veut leur prêter main forte) leur avoue qu’il a déjà participé à une ou 2 de ces soirées et que c’est la pharmacienne (une cougar sexy sur laquelle fantasme tous les ados) qui l’y a invité.

Le soir-même, ils se rendent donc dans la vieille église qui sert de salle de répétition. Les acteurs rendaient, à leur manière, un dernier hommage à Naomi. Quand ils sont tous partis et que Harding s’est retrouvé seul, les garçons lui sont tombés dessus et l’ont tabassé. Ils étaient plein de fureur et étaient à 2 doigts de le tuer.
D’après Harding, Naomi n’est venue qu’une fois à ses soirées. Elle s’est déshabillée, s’est contentée de regarder et est partie au bout de 15 minutes. Toujours d’après lui, elle cherchait à identifier quelqu’un sous les masques, Henry. Dis donc, elle cherchait vraiment à en savoir plus sur lui 😮
En tout cas, Harding leur dit qu’un maître chanteur est sur l’île et qu’il s’amuse à envoyer des mails révélant des petits secrets. Il se pense le maître du monde et Harding n’a aucune idée de qui il peut s’agir.


Noah et Krueger ont travaillé ensemble au Seattle Police Départment. Voilà comment ils se connaissent.

Noah informe Krueger qu’il recherche un gosse de 16 ans. Il grappille quelques infos par-ci par-là, dont celle de la grossesse de Naomi. Il connaît le médecin légiste qui a pratiqué l’autopsie. Il va tenter de le contacter pour récupérer l’ADN et savoir si Henry est celui qu’il recherche.


Henry prétend se sentir mal et ne va pas au lycée. A la place, il va suivre sa maman Liv à son rendez-vous avec le fameux Frank.

La seule chose qu’il a réussi à découvrir c’est qu’Augustine le cherche (mais Henry ne connaît pas cet homme).


Noah a appelé Jay et lui a transmis les découvertes qu’il a faites, notamment celles concernant Henry. A son tour, Jay fait son rapport à son patron.

Wah leur truc de surveillance est fou ! C’est flippant même… Ils savent tout. Mails, navigation Internet, texto, SMS, géolocalisation… tout…
C’est comme ça qu’on apprend que Liv et France sont aussi les cibles du maître chanteur. Il menace de dévoiler les secrets concernant les origines de leur fils…

Grant Augustine est aux anges ! Il a enfin retrouvé son fils ! Il est sûr qu’il s’agit d’Henry !


A peine Liv de retour à la maison avec France, Henry la confronte à la question qui lui brûle les lèvres : qui est Augustine. Pourquoi pense-t-elle qu’il les a retrouvés ? Pourquoi doivent-ils se cacher ?

France pousse sa femme à raconter ses origines à Henry. Il apprend ainsi que Grant Augustine est son père et que sa mère s’appelait Meredith (c’est la Meredith dont parlait Martha). Elle vivait seule avec lui dans la maison juste à côté de celle de Liv et France. Elles étaient de très bonnes amies, comme des sœurs.
Meredith avait un cancer fulgurant. Elle a demandé à Liv et France de prendre Henry lors de leur déménagement. Elle savait que Grant la cherchait et voulait retrouver son fils. Il voulait qu’elle avorte, mais maintenant qu’il savait qu’il avait un fils (lui qui n’avait eu que des filles), il voulait le retrouver.

C’est Liv qui a envoyé la carte postale à Martha.  C’est à cause d’elle qu’ils les ont retrouvés 😮

Une fois dans sa chambre, Henry se rend compte qu’il a un message sur Facebook. L’anonyme lui dit de ne pas faire confiance à ses mamans, qu’elles mentent… hum…


Deuxième partie du livre. Espérons que ça s’éclaire, parce qu’il y a trop d’histoires dans l’histoire et je trouve qu’on s’éloigne trop du meutre de Naomi (même si plus le livre avance et plus je me demande si ce n’est pas Liv qui l’a tuée pour protéger son secret).

Les policiers chargés de l’enquête ont passé en revue les caméras de surveillance du ferry la nuit de la mort de Noami. Elle est bien descendue du ferry à bord d’une voiture, mais on ne sait pas à qui elle appartient…  Ils vont donc creuser ce point.

Ils vont également se renseigner pour savoir si d’autres affaires similaires n’ont pas eu lieu (des gamins retrouvés morts après avoir pris le ferry et un de leurs parents disparu).

Quoi qu’il en soit, Henry est toujours sur leur liste des suspects.

Ça bouge un peu de tous les côtés et les différentes histoires des personnages se croisent. 

Noah est allé voir Fraser, le médecin légiste qui s’est occupé de Noami. Il lui a donné l’ADN d’Augustine pour le comparer avec celui du foetus. Si Henry est le père du bébé, on saurait ainsi si Grant est bien le père d’Henry.

Du côté du groupe d’Henry, ils interrogent leurs camarades de classe présents sur le ferry le jour de la mort de Naomi. Ils essaient de savoir avec qui elle est partie.

Plus le temps passe et plus Henry se demande si le maître chanteur n’est pas la mère de Charlie. Avec le magasin, elle croise beaucoup de monde et certains se laissent aller à certaines confidences… Elle est discrète et n’attire pas les soupçons… Perso, je n’y crois pas du tout.
Tellement sûr de lui, Henry quitte le lycée pour aller fouiller chez son ami sans rien dire à personne. C’est ainsi qu’il découvre que Charlie est celui qui lui a envoyé le message lui disant de ne pas faire confiance à ses mères…
Henry l’attend. Quand Charlie revient des cours, son ami l’emmène dans une ruelle et le roue de coup, furieux de ce qu’il a découvert, se sentant trahi par celui qu’il considère comme son frère.

Charlie lui relate alors une scène qu’a vu sa mère. France, en pleine nuit, est allée récupérer un paquet dans une poubelle. Humm… Ça ressemble à ce que pourrait faire le maître chanteur non ? Cela dit, ça date d’il y a un an… Rho c’est trop bizarre tout ça.


On a les résultats du laboratoire : Grant Augustine est bien le grand-père du fœtus, ce qui signifie qu’Henry est bel et bien son fils.

Maintenant qu’il l’a retrouvé, il ne veut pas qu’il finisse en prison. Il demande à Jay de trouver le vrai coupable. S’il s’agit réellement d’Henry, alors il faudra en « fabriquer » un nouveau. Jay lui dit alors que, dans ce cas, Charlie sera le coupable idéal, d’autant qu’il communiquait beaucoup avec Naomi avant sa mort …


En pleine nuit, confronté à une insomnie, Henry se décide à descendre fouiller le bureau de Liv pendant que ses mamans dorment. Il trouve alors une clé cachée sous le bureau. Celle-ci semble ouvrir un box enregistré au nom de Liv sur le continent. Que peut il contenir ? Pourquoi cacher la clé ?


Le lendemain, c’est au tour de Noah de fouiller le bureau. Il repère une grosse enveloppe kraft scellée (qu’Henry n’avait pas voulu ouvrir faute de temps). Elle semble contenir un contrat.  Reynolds l’emmène.


De son côté, Henry s’est rendu à Pacific Storage, là où se trouve le box. Celui-ci regorge de souvenirs, à l’exception d’un carton qui contient des enveloppes pleines de billets.
Sans réfléchir, Henry repart avec le carton sous le bras.


Il se passe un truc. Tout le monde est en alerte. Quelqu’un a balancé Darell Oates. Il est persuadé qu’il s’agit d’Henry. Il s’en prend donc à Charly et demande à son ami de le rejoindre au phare. Henry est surveillé par les équipes d’Augustine. Bien vite, Jay est au courant. Il prévient Reynolds qui fonce à son tour au phare où Charly et Darrell attendent Henry.

Mais Henry n’a pas vraiment besoin de renfort. En haut du phare, il arrive à prendre le dessus sur Darell qu’il pousse dans le vide, par-dessus la balustrade. Les deux garçons prennent ensuite la fuite.

Quand Jay arrive à son tour au phare, les 2 adolescents ne sont plus là. Il comprend bien vite ce qu’il s’est passé. Il nettoie donc toutes les preuves pour éviter qu’on ne remonte la piste jusqu’à Henry et Charlie.
Malheureusement, un drone plane au-dessus de lui sans qu’il ne s’en rende compte, surveillant ses moindres faits et gestes. Un joujou d’Augustine ? De la police ? Du maître chanteur ?

De retour en ville, Henry raconte à Charlie l’histoire de la clé, du box, et des billets. Son ami a du mal à croire que ses mamans soient les maîtres chanteurs. Comment auraient-elles eu accès à toutes ses informations ?
Selon Henry, France travaille dans l’informatique. Elle aurait pu trafiquer des caméras…

Ah bah le drone est celui d’Augustine. Ils ont repéré Henry et ils envoient Noah le surveiller (à distance).

Le bureau du procureur demande au shérif d’arrêter Henry. L’adolescent prend peur et s’enfuit, embarquant à bord d’un petit kayak, dans la nuit, en pleine tempête… Il va se tuer…

Depuis le début du livre, j’ai l’impression qu’Henry est schizophrène, qu’il a 2 personnalités… mais je ne sais pas m’expliquer pourquoi :/

La tempête est violente. Elle fait chavirer le kayak à mi-parcours, et, par miracle, Henry arrive à la nage jusqu’à l’île convoitée. 
Celle-ci n’est longue que d’un kilomètre et demie, contient beaucoup de résidences secondaires inhabitées et fermées à cette époque de l’année et seulement 2 résidents permanents.
Le jeune homme espère trouver un refuge pour se sécher et se réchauffer ; il est trempé et transi de froid.

Au bout d’un moment, il casse la vitre d’une villa et y pénètre pour se réchauffer.
Après avoir pris une douche, soigné ses blessures et pris des anti-douleurs, Henry s’installe dans le canapé et s’y endort en repensant à Agathe Beach, là où a été trouvée Naomi. Il se rappelle d’un truc, il sait la vérité. Mais le sommeil l’emporte.

Son rêve n’a ni queue ni tête, mais il l’effraie je pense. Dans celui-ci, il baisait Naomi, dans une mare de sang. Il y prenait beaucoup de plaisir. Tellement qu’il a joui endormi.

Une fois ses habits propres, la douche prise et l’estomac plein, Henry quitte la villa à la recherche d’un bateau.
Dans le ciel, un hélico survole les îles à la recherche du gamin, mais sans résultats pour le moment.
Quand le jeune homme découvre un canot pneumatique dans un hangar, ses pensées de la veille sur Agathe Beach lui reviennent en mémoire… (je t’ai déjà dit que j’ai l’impression qu’il a une double personnalité ?).

Grant et son équipe sont arrivés sur l’île. On ne peut pas dire qu’ils ont lésiné sur les moyens pour retrouver Henry 😮 c’est digne d’un film Hollywoodien =)

Mine de rien, se retrouver seul permet à Henry de faire le point sur la situation. Il en arrive à la conclusion suivante : la mère de Noami (et peut être la jeune femme elle-même) est le maître chanteur. Liv l’a découvert. Les choses ont mal tourné. La découverte du corps nu de Naomi, le filet de pêche, … ne sont qu’une mise en scène pour brouiller les pistes. J’avoue que ça colle…

Les Oates veulent venger la mort de Darrell. Pendant que Blaine prend le ferry seul pour faire diversion, le Vieux et Hunter se dirigent vers Glass Island avec un bateau privé. La tempête est de retour et, je pense que quand la police se rendra compte de la supercherie (ils surveillent les Oates parce qu’ils sont persuadés qu’ils vont s’en prendre à Henry), il sera trop tard.

Sur Ceddar Island, l’île où se cache Henry, les policiers fouillent les maisons. Ils savent que le jeune homme est vivant et s’y cache quelque part.

Fiou .. Ça part dans tous les sens et ça commence à devenir compliqué de suivre toutes les scènes d’action.

Bon sang, Nick est le contact dans la police qui fournit les infos aux Oates. C’est lui qui a balancé Henry au Vieux.

De son côté, Henry appelle Liv pour essayer d’avoir la vérité.

Eh bien , mine de rien ça commence à devenir angoissant. Le courant dans la maison d’Henry a été coupé. Le Vieux et Hunter sont dans le coin et France est toute seule dans la maison. J’ai peur pour elle. Elle est sourde et seule (Liv est sortie appeler Henry), du coup, elle n’entendra pas le danger arriver…
Quand elle aperçoit une ombre, elle court jusqu’au bureau de Liv pour récupérer son arme. C’est là qu’elle la voit, à l’extérieur, le visage collé à la fenêtre. Égorgée.
Elle se réfugie dans la salle de bain à l’étage, mais, une fois la porte verrouillée, elle se rend compte de son erreur. Elle n’est pas seule dans la pièce… J’ai la sensation qu’elle connaît son agresseur…

Humm… Les Oates sont toujours dehors. Du coup, ce ne sont pas eux qui agressent France, c’est certain. Qui est-ce alors ?

Oh bah merde alors. La maison d’Henry explose. Les Oates se font cueillir par le commando armé de Grant.
« Heureusement », Henry a eu Liv au téléphone avant qu’elle ne se fasse tuer. Elle a tout avoué. C’est elle qui a tué Naomi. Elle avait donné rendez-vous à sa mère dans un lieu isolé quand elle avait compris que c’était elle qui les faisait chanter. Mais la discussion a vite dégénéré et la mère de Naomi s’est cogné la tête. Liv a paniqué et est repartie. Mais Naomi avait accompagné sa mère et s’est interposée. La mère d’Henry lui a alors foncé dessus avec la voiture, puis a jeté son corps dans l’océan. Quand elle a voulu s’occuper du corps de la mère de la jeune fille, il avait disparu, emporté par les flots. Néanmoins, même après plusieurs jours, on ne l’avait pas retrouvé… Et si c’était la mère de Noami qui avait tué Liv et France ?

Noah Reynolds est parti continuer son enquête à Los Angeles, en se basant sur le contrat qu’il avait trouvé dans le bureau de Liv. Là- bas, il rencontre Doug qui était le voisin est le meilleur ami (un peu comme un frère) de Liv et France (ça me fait penser à ce qu’elles avaient raconté à propos de Meredith…). Quand les 2 jeunes femmes ont décidé d’avoir un enfant, elles ont passé en revu leur connaissance (elles voulaient connaître le donneur) et Doug semblait parfait.
France devait porter l’enfant. Après plusieurs tentatives ratées, elle a fini par tomber enceinte mais a fait une fausse couche. Elles ont finalement opté pour l’adoption.
Ça a été long et compliqué, puis, un soir, elles étaient dans le salon de Doug, avec Henry. Elles l’ont kidnappé du coup ?

Après avoir passé un peu de temps au poste de police pour raconter ce que lui avait confié France avant de mourir, Henry retrouve son père.


Et hop ! On se retrouve au moment de l’intro. Henry a passé les 3 dernières heures à raconter son histoire à son père. Je ne sais pas pourquoi, mais une part de moi a l’impression que tout n’est pas la vérité, qu’Henry nous a mené en bateau… Je reste persuadée que c’est lui qui a tué Naomi :/ Que c’est lui la personne sur le bateau au début du livre…

A Los Angeles, Noah continue d’interroger Doug. C’est à 7 ans qu’il a rencontré Henry pour la première fois. C’était un garçon intelligent, attachant, charmeur, inventif et hyper doué avec les ordinateurs. Il affirme que ses mères lui passaient tout (déjà, ça contredit ce qu’on a pu lire : qu’elles lui interdisent de poster des trucs sur les réseaux sociaux par exemple).
Mais le gamin a une part d’ombre en lui. Quand il se met en colère, il ne se contrôle plus. Il aime également se mettre en danger et a 8 ans et demi, il rackettait ses camarades d’école.
Rolala, tout ce qu’on apprend ici confirme ma théorie qu’Henry nous mène en bateau depuis le début de l’histoire. Après tout c’est lui qui nous la raconte hein… 

Doug avait repéré le manège d’Henry. A 9 ans, il portait déjà un masque, il jouait le rôle qu’on attendait de lui. Mais au fond, il était calculateur, avide, intéressé.
Les problèmes ont continué. Un jour, un élève de son école s’est retrouvé à l’hôpital… Les services sociaux s’en sont mêlés, remettant en question l’éducation de Liv et France. Alors elles ont décidé de disparaître du jour au lendemain.

Selon Doug, Henry n’est pas le fils de Grant. Pour lui, Henry était bel et bien orphelin quand ses amies l’ont adopté. Cela dit, ses parents sont morts tragiquement, en mer. Ils se sont noyés sous les yeux de leur fils.
Le groupe sanguin confirme également l’histoire : Henry est O négatif, alors que Grant est AB Positif. Un truc cloche…

Jay et Noah ont tout compris. Au beau milieu de la nuit, Jay force Henry à monter sur un bateau. Enfin, on va avoir le dénouement final de cette putain d’histoire :p

Oh bon sang ! En fait, Meredith est la mère de Naomi. Naomi est donc la fille de Grant ! Meredith lui avait fait croire qu’elle avait eu un fils pour se venger, pour compliquer ses recherches.
Sur le bateau, Henry sent le vent tourner. Ils sont seuls sur l’embarcation et, une fois de plus, la tempête fait rage. Le jeune homme profite du fait que la lumière du phare éblouit Jay pour l’attaquer et lui piquer son arme qu’il braque ensuite sur lui.
Eh bien on découvre tout. Ça fait sens et j’avais raison =)  En tout cas, Jay s’attendait à ce qu’Henry réagisse. Il avait planqué une seconde arme à sa cheville et celle que tient le garçon n’est pas chargée. Néanmoins, je ne m’attendais pas à ce que Jay lui propose de le « couvrir » et de faire en sorte qu’il soit le fils que Grant pense qu’il est.


Deux ans plus tard.

Henry a la vie rêvée (sorties avec son “père”, argent, cadeaux, etc.) Mais il a perdu sa liberté. Jay veille. Jay et ses sbires ne le lâchent pas d’une semelle. Et clairement Jay s’amuse à faire de sa vie un enfer, une vie de solitude…

Il est surveillé en permanence. Jay contrôle sa vie. Il a même décidé pour lui des études qu’il allait faire. Finalement, peut-être que la prison aurait été plus sympa =)

Néanmoins, un jour, Henry décide de retourner sur l’île. Revoir les orques auprès desquelles il aime avoir peur. Revoir sa maison (enfin le terrains de celle-ci plutôt ; les ruines ont été rasées). Des souvenirs lui reviennent. Il aperçoit ses amis qui ont avancé dans la vie et qui paraissent heureux. Mais Jay surveille et lui interdit de leur parler.

Henry est bien seul…

[fermer]

En conclusion

Bon sang ! J’ai bien cru que jamais je n’arriverai au bout de ce livre (et même la relecture de mes notes me soulent, même si certaines de mes remarques ont été expliquées à la fin du livre…). Je n’ai du tout accroché à l’histoire, ni même au style d’écriture (cela dit, la fin te permet de mieux comprendre ce style).

On suit plusieurs personnages en même temps (parfois à des moments simultanés mais dans des lieux différents). Il y a des flashs-back et beaucoup trop de descriptions. Enfin… Pour ce dernier point, je pense que ça m’a dérangée parce que je ne suis pas entrée dans l’histoire. Si j’avais aimé, je suis certaine que j’aurais dit que c’était parfait parce qu’on se plonge mieux dans les scènes.

A un moment du livre, tu as un changement de rythme. Même là, je devais me forcer pour lire. Pour être honnête, il n’y a que les 50 dernières pages que je n’ai pas vu passer, et même le dénouement final ne m’a pas surprise, parce que j’avais fini par comprendre toute seule.

Ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, mais ce livre a été une vraie plaie pour moi. Quand j’adore un bouquin/une saga, je suis capable de dévorer quasi 2000 pages en une semaine (comme ça a été le cas avec Little Shade). Mais là… Il m’a fallu 2 mois et demi pour lire à peine 400 pages… Cela dit, je me doutais dès le début que mon avis final ne serait pas bon. Quand on saute d’un personnage à l’autre, je n’arrive à m’attacher à personne. Et quand je ne m’attache à aucun personnage d’un livre, c’est que le livre ne me plait pas…

A l’heure où je rédige cette chronique, ce livre a reçu 2 avis sur Entre2Livre : un positif et un négatif (c’est d’ailleurs pour ça que je voulais me faire ma propre opinion).  Du coup, je pense qu’il n’y a pas de demie mesure avec cette histoire : soit tu accroches et tu aimes, soit tu détestes…

Où le trouver ?

Commentaires en cours de chargement...