L’amour est très gourmand

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre l'amour est très gourmand d'Emily Blaine

Date de parution : Décembre 2019

Un air mutin, des yeux noisette rieurs, un sourire enchanteur et un goût manifeste pour la provocation… Cela faisait bien longtemps que Duncan n’avait pas été séduit par une femme. Depuis qu’il a croisé cette charmante inconnue dans un embouteillage, il n’arrive pas à l’oublier. Pourtant, il n’a pu échanger avec elle qu’un regard, un sourire et quelques gestes avant de la voir disparaître dans la file de voitures. Mais ce dialogue muet a suffi à faire renaître l’espoir en lui, à lui prouver que son cœur, éteint depuis si longtemps, pouvait battre à nouveau. Alors, quand Duncan voit la jeune femme franchir le seuil de sa pâtisserie, il sait que, cette fois-ci, il ne doit pas laisser passer sa chance.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

C’est Ashana qui a posté une fiche de lecture sur cette nouvelle sur le forum Entre2Livres. J’ai trouvé le résumé sympa et son avis m’a donné envie de découvrir l’histoire 🙂

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Duncan tient une boutique de pâtisserie dans l’État de New-York et plus précisément dans le Maine . Il est parti tard de celle-ci et s’est retrouvé dans un embouteillage causé par un accident.

Dans son avancée au pas, Duncan croise le regard de la conductrice de la voiture sur la voie de gauche. Après quelques échanges de signe (un sourire, un haussement d’épaule, un « toast » avec une thermo de café ou encore son “avis” sur la coiffure de la jeune femme), il est déçu que l’embouteillage se termine. Il aurait bien passé encore quelques minutes avec cette charmante jeune femme.

Arrivé au restaurant où son frère, Callum, et la petite amie de celui-ci, Olivia, l’attendent, Duncan n’arrive toujours pas à se sortir l’inconnue de la tête. Il en parle d’ailleurs au couple et, Callum lui suggère de passer une annonce pour retrouver cette femme. Ahlala… Les coups de foudre… Ça fait rêver non ?

Duncan est un trentenaire divorcé. Aucune femme ne l’avait intéressé depuis un moment mais cette inconnue ravive en lui des émotions et sensations qu’il avait oubliés. 

Quelques jours plus tard,alors qu’il observe sa vitrine pour la décorer pour les fêtes, une des clientes de Duncan lui dit, avec un sourire malicieux, que sa petite fille est décoratrice. Le trentenaire n’a pas envie qu’on le case et refuse son aide. Je sens qu’il s’agit de la fille de l’embouteillage. En fait, j’ai l’impression de me retrouver dans un téléfilm de Noël où, avant la fin de l’histoire, les deux personnes vont se retrouver par hasard et finir ensemble… Je déteste les films de Noël :p

D’ailleurs, devine qui se pointe dès le lendemain dans la boutique, bien avant l’ouverture : l’inconnue ! Et celle-ci ne se souvient pas de Duncan (les boules…). Et, comme je le pensais, il s’agit de la petite fille d’Adèle, Susan.

Après une longue discussion, Duncan finit par accepter que Susan (qui n’a même pas fait le rapprochement avec le mec de l’embouteillage) lui fasse une proposition de décoration pour le soir-même. Si ça lui plaît, il sera officiellement son premier client. Après cet échange, la jeune femme lui plaît encore plus.
Bon cela dit, y a de la dragouille dans l’air et peut-être même un peu (beaucoup ?) de tension sexuelle.

Pfff … C’est précisément le genre d’histoire gnangnan qui m’agace. Mais bon, maintenant qu’il ne me reste que quelque page, autant continuer…

Le soir de l’embouteillage, Susan allait à une soirée avec des amies. Tout au long de celle-ci elle n’a pas arrêté de leur parler du barbu 🙂 Elle avait flashé sur lui aussi et voulait le retrouver.

Finalement, le hasard fait bien les choses puisqu’ils ne seront, ni l’un ni l’autre, célibataires pour Noël…

[fermer]

En conclusion

Eh bien… Le thème de cette nouvelle ce n’est clairement pas ma came. Ici, on se retrouve avec une histoire qui fait penser à un téléfilm de Noël. Clairement, dès le début on sait comment ça va finir.

Duncan est un trentaine divorcé qu’aucune femme n’intéresse jusqu’au ce qu’il croise une jolie brune dans un embouteillage. Ils échangent quelques signes, puis la circulation reprend. Dès lors, il n’arrive pas à chasser la belle inconnue de ses pensées…

C’est léger, ça se lit vite et le style n’est pas déplaisant, mais ce n’est pas mon genre 🙂
Tout est prévisible dans cette histoire. Il n’y a pas de surprise et, pour être tout à fait honnête, c’est même très très gros… Enfin bon, je suis certaine que cette nouvelle de moins de 50 pages va plaire à ceux qui aiment les coups de foudre et les rencontres liées au destin.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.