Le glaive du Destin – Les Ombres d’Edimbourg (T.3)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici.

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du troisième et dernier tome de la trilogie les Ombres d'Edimbourg d'Anna Lyra

Date de parution : Juin 2021

C’est officiel : les Enfers vont déferler sur le monde depuis Édimbourg. Sauf si Ian et Emily parviennent à unir druides et sorcières autour d’eux pour vaincre Carron…

Le druide corrompu a gagné en puissance et nul ne sait comment l’arrêter ; sa magie noire est en train de transformer la ville en véritable bombe d’énergie paranormale. Pour ne rien arranger, il semble qu’une entité démoniaque ait franchi le vortex de Calton Hill pour visiter Édimbourg, semant la mort sur son passage… Il y a aussi fort à parier que le peuple des fées cherche à récupérer la Larme de Persine.

Au milieu de la panique générale qui prend possession de la ville, Emily tient bon. Maintenant qu’elle a trouvé sa place, elle entend bien ne pas laisser Carron tout détruire ! Même s’il lui faut pour cela descendre au plus profond des Ombres d’Édimbourg : dans les sinistres Voûtes.

Elle a son épée, et compte bien s’en servir. Mais pour ce dernier combat, cela risque de ne pas suffire…

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Cet été, j’ai décidé d’avancer dans les sagas que j’ai en cours. Je n’arrête pas de repousser la lecture de ce tome, peut-être parce que je n’ai pas envie de laisser Emily et Ian… Mais il faut bien le faire un jour, non ?

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Au fil de ma lecture

Ce tome s’ouvre sur la prophétie de Thomas Rhymer que l’on commence à connaître. En toute logique, elle devrait se réaliser dans ce tome.

Eh bien… Le prologue fait froid dans le dos. Peut-on vraiment mourir de peur ? En tout cas, c’est ce qui semble être arrivé à la femme qu’ont retrouvée les deux policiers.

Bim ! En un paragraphe de pensées et d’interrogations de la part d’Emily, on nous remémore tout ce qu’il s’est passé dans le tome précédent. J’aime cette façon de faire qui s’intègre parfaitement à l’histoire et qui est subtile 🙂

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

La bonne nouvelle avec le combat qu’il s’est passé sur Calton Hill, c’est que tous les sourciers sont soit morts soit blessés (et dans ce cas, ils finiront en prison). Un problème de moins à gérer.
Emily pense qu’elle et Ian ont réalisé la prophétie en refermant le portail et en empêchant l’arrivée de démons d’un autre univers sur Terre. Perso, je pense que la prophétie est loin d’avoir été réalisée.

Eh bien en fait, ce premier chapitre nous résume bien les événements passés.

Ian a besoin de s’éloigner d’Emily. Alors, il quitte précipitamment l’appartement et prend la direction de sa voiture. En chemin, il bouscule un homme qui ne lui est pas inconnu, mais impossible de savoir qui il est. Avant de grimper dans sa voiture, David l’informe que rien d’anormal ne s’est passé en ville durant leur repos. Carron est certainement parti se cacher quelque part pour se remettre de ses blessures. Ian décide donc d’aller voir l’état de Doug qui est toujours à l’hôpital depuis leur première rencontre avec le démon. Sa « maladie » est d’ordre surnaturel. Il alterne entre des phases d’inconscience et des phases d’éveil. Ce matin-là, il est réveillé et alerte Ian… Les informations tentent d’expliquer les événements de la veille avec des idées parfois complètement farfelues. Mais une vidéo YouTube attire leur attention : quelqu’un dénonce l’existence d’une secte druidique qui serait à l’origine du chaos qui se déroule à Édimbourg.

Rolala… Même si la qualité de la vidéo n’est pas ouf, elle montre quasi tout ce qu’il s’est déroulé (sauf l’union de Ian et Emily pour refermer le cortex). C’est catastrophique…

L’état de Doug empire. Si Carron n’est pas rapidement vaincu, il ne survivra pas bien longtemps. Je crois que Ian est inquiet.


Ohhhhh ! L’inconnu qu’a bousculé Ian est Jack, le frère d’Emily et il débarque à l’appartement du draoidh où se trouve sa sœur.
Est-ce qu’on ne devrait pas se méfier de le voir débarquer pile poil en ce moment ? Est-ce qu’on peut lui faire confiance ?

Mais whatttt ???!!! Jack est un sorcier et il lui dit qu’il attendait qu’elle soit prête à battre Carron pour revenir dans sa vie. Le frère et la soeur sont de puissants sorciers qui ont un lien fort. Ensemble, ils pourraient vaincre Carron (même si Emily est la seule élue des hommes).

Emily commence un job de serveuse dans le restaurant des parents de Jenny. Comme par hasard, son frère lui propose de garder l’épée de la sorcière pour lui fabriquer un fourreau afin qu’elle puisse l’emmener partout.
Non vraiment, je ne le sens pas… Je sens qu’il va se barrer avec l’arme.

Alors que tout se passait bien au restaurant, tout bascule en un claquement de doigts quand des silhouettes de fantômes apparaissent, pendus à l’une des poutres. De quoi couper l’appétit non ?


La rencontre entre Ian et Jack est houleuse. Cependant, les deux hommes font connaissance et discutent un long moment. Le draoidh en vient même à l’apprécier. Néanmoins, Jack ne prend pas très au sérieux la menace que représente Carron. Il est persuadé que ça sera du tout cuit étant donné la prophétie, l’épée et le pendentif de sa soeur, et surtout grâce à la confiance qu’il a en la jeune femme.

Pendant cette conversation, Ian prend conscience d’une chose : il est tombé amoureux d’Emily, sans s’en rendre compte, et ça, en seulement 17 jours.

Ian reçoit un message de Bruce : ce dernier sait ce que Carron a l’intention de faire. C’est urgent, et ça va être énorme. Il donne rendez-vous à tout le monde chez Bridget, le repère des sorcières où James a élu domicile (un peu forcé par Clara cela dit :p).
La sorcière prend bien soin de lui, il n’a plus l’air mourant. Néanmoins, ses pouvoirs druidiques ne sont toujours pas de retour.

Bruce pense que Carron va s’emparer de l’énergie spectrale d’un fantôme qui a un fort taux d’activités. Il pense qu’il va s’en prendre à Mr Boots, un fantôme qui sévit dans les Voûtes d’Édimbourg.

Leur plan se met alors en place. Ils veulent profiter du fait de savoir à l’avance ce que Carron va préparer pour lui tendre un piège dans les Voûtes afin qu’il n’en ressorte pas. Druides et sorcières vont collaborer pour y arriver.

Autre information que Bruce veut faire passer : les causes de la mort de la femme retrouvée dans un buisson (celle du prologue) : cancer foudroyant généralisé, variole, fièvre jaune, insuffisance respiratoire, peste… Bref, rien qui semble « normal ».

Une fois que tous les draoidhean (dont Bleiz et Myrddin) sont chez Clara, la réunion peut commencer pour peaufiner leur plan contre Carron.

Après leur réunion, chacun vaque à ses occupations, se préparant à réaliser la mission qu’on lui a confiée. Ian, quant à lui, part seul sur le lieu où l’on a découvert le cadavre. Il a une idée qu’il veut confirmer. Il pense que ce meutre pourrait être l’œuvre d’un démon qui a l’apparence d’une chouette.
En une journée, quatorze corps sans vie présentant les mêmes symptômes ont été découverts. Les druides ont un lien fort avec la nature. Ian arrive à voir les souvenirs des arbres aux alentours. Il cherche alors qui peut être son ennemi dans la mythologie.

Alors qu’il fait des recherches grâce à son portable dans sa voiture, le hibou se pose sur son toit. Quand Ian l’observe, il ressent une peur inexplicable. Il comprend alors qu’un esprit ancien ou une divinité se trouve en face de lui. Cet esprit s’appelle Ganzer ? Après avoir dit ce mot dans un cri, l’oiseau s’envole, tout en laissant planer l’ombre d’un grand danger…


James est mourant. Il le sait. Il s’en fiche. Il sait qu’il ne récupèrera jamais ses pouvoirs. Et alors ? Il a vécu bien assez longtemps et, au moins, il va mourir en étant heureux auprès de la femme qu’il aime. Enfin, il peut être avec Clara et tous les deux comptent bien en profiter.


De retour chez lui, Ian poursuit ses recherches avec Emily. Celles-ci le conduisent en Mésopotamie. Il y découvre la déesse des Enfers, Ereshkigal, dont la réincarnation est sous la forme d’un hibou.
Hum hum… Leur rapprochement après cette découverte est interrompu par David : il a besoin d’eux au cimetière où les spectres sont devenus incontrôlable et surtout, ils sont devenus tangibles !

Une fois sur place, les trois amis sont rapidement encerclés et le fameux hibou rejoint son armée. L’animal prend alors une forme humanoïde (à moitié humain à moitié oiseau) et exige qu’on lui livre Ganzer. C’est qui ? Oh non, c’est plutôt « quoi »… Il semblerait que Ganzer soit son palais. Ils finissent par connaître son nom. Il s’agit bien d’Ereshkigal comme l’avaient découvert Ian et Emily. Est-ce qu’Ereshkigal ne serait pas une sorcière ?
Quoi qu’il en soit, la déesse arrive à communiquer avec Emily. La sorcière arrive à la calmer et tous trois prennent la fuite. Mais impossible de quitter le cimetière : la Roue a décidé d’intervenir et bloque la sortie. David, qui maîtrise la terre, arrive à fuir en passant par-dessus l’enceinte du cimetière. Emily et Ian se cachent dans le tronc d’un arbre grâce à la magie du draoidh, ce qui impressionne la sorcière.

Oh bon sang… Je suis claustrophobe. Autant dire que ce passage a été pénible à lire pour moi et, tout comme Emily, j’ai eu du mal à respirer

Même si elle savait que Ian ne la laisserait pas mourir et qu’elle avait pleinement confiance en lui, on peut dire que ce moment était assez effrayant pour elle. Cela dit, j’ai l’impression que ça les a rapprochés non ? D’ailleurs, Ian l’appelle mo ghràidh en gaélique, ce qui signifie mon amour…

Bruce a du nouveau concernant la déesse. Elle règne sur le royaume des morts avec un autre dieu, Nergal, et gouverne avec un vizir du nom de Namtat qui répand maladies et épidémies.
Toujours d’après Bruce, Ereshkigal serait perdue depuis qu’elle a traversé le vortex et chercherait « simplement » à rentrer chez elle. Ahem… Pourquoi j’ai la sensation que ça ne va pas être si simple ? Parce qu’on soit bien d’accord, c’est hors de question de rouvrir le vortex hein…

Dites-moi un peu… Est-ce que David et Jenny ne nous cacheraient pas des choses ? 😛

Dans l’appart de Ian, Jack est en pleine méditation. Il prétend pouvoir améliorer, voire même guérir, l’état de Doug. Ian le laisse à ses occupations et, alors qu’il s’apprêtait à prendre un thé, il a l’impression d’être convoqué dans l’Entre-Monde. Là-bas, tout a changé à cause de Carron. Quand il observe la ville d’Édimbourg, celle-ci est majoritairement composée de spectres dont beaucoup tourmente les humains.
C’est Myrddin qui l’a appelé. L’enchanteur l’informe qu’il ne les aidera pas à vaincre Carron. Il n’est pas assez puissant et c’est « à cause » de la Nature qui a décidé de se mettre en hibernation (les hommes causent beaucoup trop de dégâts..’). Si la Nature est affaiblie, les draoidhean, qui y puisent leur pouvoir, le sont aussi. Ils n’ont donc aucune chance contre Carron… Enfin… Emily n’est pas une ban-draoidh : c’est une sorcière ; la source de son pouvoir est donc différente.

Même si Myrddin (merlin) prétend ne pas vouloir les aider, il les met sur la voie : lui, Ian et Bleiz partent à la recherche d’Excalibur, une arme qui serait capable de vaincre Carron.
Cependant, pour récupérer l’épée qui se trouve à Avalon, Ian devra réussir une épreuve. Il devra y aller seul. Bleiz prononce alors une formule : le jeune draoidh hérite des pouvoirs de son ancêtre, le Grand Draoidh Fraoichan.


Bon y a un truc qui cloche avec la grand-mère d’Emily. Elle a du mal à la contacter, et quand Granny décroche, elle n’est pas comme d’habitude et, comme par hasard, la communication est mauvaise et se coupe.


James a décidé de se sacrifier pour donner une chances aux « jeunes » de vaincre Carron. Clara ne le laissera pas faire. Elle passe alors un marché avec la Déesse Hécate : elle accepte d’ôter ses pouvoirs à Carron à la condition que la sorcière renvoie Ereshkigal dans son univers et, bien sûr, qu’elle lui offre sa vie. Pour sauver James, elle va se sacrifier 🙁 C’est nul… Alors que son amant est déjà mourant. Quel gâchis !

Jenny, Clara et Emily lancent alors l’Owlperation : l’idée est de contraindre la déesse à rester sous sa forme de hibou (pour qu’elle ait le moins de pouvoirs possible) et à la renvoyer chez elle. Ça va pas être si simple si tu veux mon avis.
Elles se rendent alors au cimetière pour tenter de la capturer dans une cage…

Elles y arrivent en unissant leur force et pouvoirs et emmènent la déesse chez Ian en attendant le retour du draoidh pour la suite de l’Owlperation (j’imagine qu’il va falloir créer une brèche dans un vortex ou un truc du style…).


De son côté, Ian a réussi la première épreuve qui se déroule dans les eaux pour rejoindre les berges d’Avalon. Le voilà à présent dans une forêt sur l’île. Il voudrait atteindre une montagne pour avoir une vue d’ensemble de l’île, mais une étrange brume rend sa progression compliquée.
Une enchanteresse très peu vêtue l’approche. Ian comprend bien vite qu’il s’agit d’une autre épreuve et s’éloigne rapidement d’elle. Il s’approche du but.

Mais un peu plus loin, il est piégé par une kelpie, une créature marine qui le traîne au fond du Loch. Le draoidh est en train de se noyer. Il appelle mentalement Emily.
Grâce aux connaissances de son ancêtre, il arrive à réciter des paroles druidique qui lui permettent de respirer sous l’eau… Il lance ensuite une autre incantation pour lutter contre la kelpie, créant une sorte de vague qui le pousse vers la surface.


Sur la côte, Bleiz commence à s’inquiéter. Cela fait plus de vingt quatre heures que le draoidh est parti. Le soir pour mettre en place leur plan approche.

Bleiz s’inquiète également de l’état de Doug qui empire très rapidement (attend un peu… je pensais que Jack s’en occupait pour renforcer son esprit… je ne le sens pas !).


Deux jours que Ian a disparu. Tous se préparent à combattre sans lui, ils n’ont pas le choix.

Une fois dans les Voûtes et plus précisément dans la White Room (la pièce du Mr Boots, le fantôme qu’ils recherchent), l’équipe se divise en binôme (Clara et Bruce, Jack et Emily, David et Jenny) et le professeur James est laissé, seul, au centre de la pièce afin d’attirer l’esprit de Carron.


À Avalon, Ian rencontre enfin l’enchanteresse Mar’gan. Il s’aperçoit alors que toute l’île est sujette à un sort d’oubli. Il ne doit pas traîner, sinon, il risque de ne plus se souvenir de la raison de sa présence ici. Évidemment, Mar’gan fait tout pour le retenir, même s’il lui a expliqué pourquoi il veut Excalibur.

L’enchanteresse gagne… Ian la suit pour se reposer, oubliant la raison de sa présence sur l’île…

Étant donné que le temps défile différemment sur l’île, il ne sera jamais présent pour le combat…


Dans les Voûtes, Jack et Emily sont attaqués par le spectre d’une femme. Pendant le combat, l’apparition griffe le cou de la sorcière qui perd son collier. Quand elle retrouve la Larme de Persine, celle-ci ne brille plus… Que s’est-il passé ? Est-ce que quelqu’un ou quelque chose la vider de son énergie ?

J’ai un mauvais pressentiment… Je sens que c’est une mission suicide…

Bon bah c’est la me*de. La Roue est intervenue et a stoppé leur opération… Sauf que réunir autant de draoidhean puissants au même endroit est le rêve pour Carron qui n’aura qu’à se servir… c’est ce qu’il fait en prenant possession d’Oliver, le Grand Draoidh d’Édimbourg.


Ahhhh un peu de lueur du côté de Ian. De temps en temps, il est lucide et recouvre des bribes de souvenirs. Il se fixe 3 objectifs : sortir du palais de Mar’gan, trouver Excalibur, retourner auprès d’Emily. Il ne se souvient plus de la raison pour laquelle il doit retrouver la sorcière, il sait juste qu’il doit être avec elle.


Fiou on jongle entre les deux groupes. J’avoue que je n’aime pas ça parce que ça nous coupe toujours dans l’action… Je dirai même que je déteste ça et que ça me donne juste envie de fermer le livre, aussi palpitant soit-il.

Dans les Voûtes, Emily sectionne l’un des bras de Carron-Oliver alors qu’il allait s’en prendre à James. Le démon réincarné a peur de la sorcière. Il recule devant elle et atteint un endroit de la White Room que Mr Boots défend bec et ongle. À peine a-t-il posé le pied dessus que le spectre débarque, furieux, et traverse Emily. La jeune femme, qui n’a plus la protection de la Larme, revit un souvenir du spectre, celui qui explique sa présence dans la White Room (d’ailleurs, durant cet instant, son pendentif s’est réactivé, comme s’il s’était “nourri” de l’énergie du spectre… bizarre). Quand elle revient à elle, Carron-Olivier et Mr Boots sont en train de se battre. La sorcière transperce alors Oliver de son épée. Carron lui promet de lui arracher le cœur (rien que ça) et son esprit disparaît. La jeune femme demande alors à son équipe de la laisser avec le spectre de Mr Boots. Elle a un compte à régler.

Lors de cet affrontement, deux de ses ancêtres lui viennent en aide : Bessie Dunlop, la première sorcière de sa lignée, et Granny. Je savais qu’elle était morte… Et une part de moi pense que Jack l’a tuée.
Les deux femmes lui partagent leur énergie. Emily laisse celle-ci et sa magie se libérer, parcourir l’épée. La Larme de Persine s’est réparée d’elle-même et participe elle aussi à la magie. La sorcière parvient à blesser le spectre et à lui enfoncer son épée dans le ventre. Elle a pu blesser un fantôme 😮


Ian est de retour après trois jours de disparition et c’est comme s’il n’était jamais parti. Personne ne lui fait une crise… D’ailleurs, Emily oublie tout dès qu’elle le voit, même le fait que sa grand-mère soit morte j’ai l’impression…

Quoi qu’il en soit, Ian reprend la tête du groupe et pour l’heure, ils doivent décider de leur priorité : soit renvoyer Ereshkigal, soit s’occuper de Carron. C’est le premier objectif qui est choisi. Tout le groupe se rend alors sur Calton Hill où, même s’il est refermé pour le moment, le vortex semble instable. Est-ce que c’est vraiment une bonne idée de le rouvrir ?

Eh bien finalement, ils résolvent ce problème assez facilement. Ian et Emily se paient même le luxe de s’embrasser au moment de refermer le portail. Est-ce que ce baiser a renforcé leur pouvoir ? En tout cas, le vortex, en plus de s’être refermé, a carrément disparu. Un problème de réglé. (À tout moment je m’attends à voir débarquer les Faeries pour récupérer la Larme de Persine).

Wah ! Eh bien c’est chaud entre Ian et Emily. Ils s’en foutent de ce qui se passe autour d’eux. Ils ont juste envie l’un de l’autre. Cette scène me rappelle celle entre Clara et James dans Éclats d’Ombres.
Malheureusement pour eux, il y a plus urgent et ils sont rappelés à l’ordre par Bleiz. Il y a une forte activité paranormale un peu plus loin, du côté du lac aux sorcières.

Emily et Ian s’y rendent seuls. La jeune femme affirme que c’est ce que la Larme lui fait comprendre. Elle veut rentrer chez elle. Ce serait un coup des Faeries ?
Eh bien oui. Ils sont des centaines de soldats prêts à combattre.

Une fois proche de l’armée, Emily comprend enfin la véritable intention de son pendentif. Même s’il veut rentrer chez lui, ce n’est pas son objectif dans l’immédiat. Pour l’heure, la Larme de Persine désire qu’Emily prennent le commandement des Faeries. Oh oh… iIs vont l’aider à vaincre Carron ?

Rolala… Édimbourg part en cacahuète à cause de Carron. Voilà qu’un ancien volcan éteint se réveille. Ian et Emily vont assister à une éruption volcanique. Néanmoins la Larme veut qu’Emily se rende au château, au cœur même du volcan… Elle et Ian (ainsi qu’un youtubeur sauvé sur la route et l’armée de Faeries) prennent donc la direction du château d’Édimbourg.

Avant d’arriver à Castle Rock, ils libèrent le youtubeur et rejoignent leur équipe de draoidhean, de sorcières mais aussi Bleiz et Myrddin. Cette fois, tout ce qui se passe à Édimbourg est un problème pour tout le monde…. Enfin… Myrddin les laisse et retourne auprès de Mar’gan.

Le combat final approche. Même si Bleiz semble persuadé que Jack a aidé Doug, eh bien… Je ne lui fais toujours pas confiance…

Au cœur du volcan, le petit groupe aperçoit Carron. Il a récupéré son enveloppe corporelle et est en train d’emmagasiner l’énergie primitive libérée par le volcan. Il est devenu très puissant.
Clara et James restent en bas à observer la scène pendant que le reste du groupe retourne à la surface. Ils veulent attirer l’attention de Carron pour l’affronter à l’extérieur.

Dans un premier temps, leur but n’est pas de le blesser mais de le fatiguer. Même s’il a récupéré sa puissance, ce n’est pas évident pour lui de combattre autant d’adversaires. Néanmoins, Carron est plus redoutable qu’il n’y paraît : il a réussi à tuer une poignée de Faeries, il a blessé Emily et il a désarmé Ian d’Excalibur.
Néanmoins, quand un golem sorti de terre apparaît, je ne sais pas ce qui effraie le plus le petit groupe de combattants entre la créature et le draoidh maudit…

Rolala… J’ai peur que Clara et James ne se sacrifient tous les deux 🙁

L’incantation pour réveiller le golem a vidé James de ses forces. Il sait qu’il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre, mais continue de se battre pour laisser le temps à son golem d’aider ses amis là-haut.

Clara, quant à elle, a passé un marché avec Hécate : en échange de sa vie, la déesse a ôté ses pouvoirs de draoidh à Carron. La sorcière s’est sacrifiée.

On n’a pas vraiment le temps de pleurer Clara. Le golem, bien qu’il ait détourné l’attention de Carron, est incontrôlable. Il se fiche de savoir qui il blesse ou ce qu’il détruit.
Mais le corrompu se ressaisit bien vite. Finalement, il se retrouve uniquement face à Emily et Ian, même si ceux-ci ont de nombreux soutiens. Jack envoie des boules de feu, les Faeries des flèches, le golem fait toujours le bazar, et des serpents sortis de terre semblent converger vers Carron (l’oeuvre d’Hécate ?).

Les serpents réussissent à planter leur crocs empoisonnés dans Carron et disparaissent comme ils sont venus. Le golem disparaît également (ça veut donc dire que James est mort non ?).
Ian et Emily, épée et glaive aux poings, s’avancent vers leur cible. Dépourvu de pouvoirs, Carron ne peut pas les faire reculer. Il n’est qu’un simple mortel qui ne survit pas quand les deux lames s’enfoncent dans sa chair.

Eh bien… Les pertes sont quand même lourdes. Des sorcières présentes, il n’en reste que trois vivantes. L’esprit de Doug, qui a participé au combat, a disparu (est-ce qu’il est mort lui aussi ?). De nombreux Faeries ont péri. Sans oublier James et Clara (est-ce que l’équipe s’est aperçue de leur sacrifice ?).

A présent que Carron n’est plus une menace, Emily doit rendre la Larme de Persine au peuple des Faeries.

Malgré leur victoire, le volcan continue son réveil. Tout le groupe décide de quitter les lieux et Ian et Emily partent chercher James et Clara. Bon… Je sens que je vais pleurer :/

Ian refuse de les laisser partir mais Emily a compris. Elle a compris qu’il se sont sacrifiés pour affaiblir Carron et qu’ils sont enfin ensemble, amoureux. Ils n’ont pas pu s’aimer de leur vivant à cause du Code, mais maintenant, plus rien ne les empêche. C’est triste et beau à la fois non ? Quoi qu’il en soit, impossible d’emmener le corps de Clara qui est dans un cercle de protection et c’est inconcevable de séparer James de son aimée. Emily et Ian décident de les laisser là, au cœur du volcan, unis à jamais.

Avec la mort de Carron, le monde est redevenu « normal ». Néanmoins, pas facile de trouver des explications à tout ce qu’il s’est passé… Les gens s’interrogent, posent des questions. Est-ce que les draoidh et les sorcières vont pouvoir faire un sort d’oubli mondial ? 😁

Bleiz s’est occupé d’enfermer l’esprit de Carron dans une cage d’obscurité où il ne pourra jamais en sortir (seul Bleiz pourrait la briser et il aura besoin de pouvoirs draoidh qu’il n’a pas (pour créer la cage, Bruce lui en avait prêté un peu)).
Comme je le pensais, Doug est mort 🙁

Après toutes ces épreuves, Ian et Emily s’accordent enfin le loisir de se laisser aller et de découvrir mutuellement leur corps 🙂 Ils ont chacun trouvé leur âme sœur.


L’épilogue se déroule plusieurs mois plus tard, quatre mois il me semble. Emily était partie à Londres pour rendre le corps de Charlie à ses parents et s’occuper des funérailles de sa grand-mère. La voici à présent de retour à Édimbourg.

On en sait plus sur les circonstances de la mort de Granny (c’était un accident et pas Jack… finalement, il n’est pas mauvais).

Jack est toujours à Édimbourg et a rejoint la Confrérie des sorciers d’Édimbourg (eh oui ! Les sorciers sont de retour :p).

Bon par contre, les gens sont stupides… Tout le monde pense que tout ce qu’il s’est passé est lié au dérèglement climatique : un orage électromagnétique et une éruption volcanique déclenchés par le réchauffement climatique… Bah voyons :/ Et pour les esprits qu’ils ont vu, les gens ont fini par oublier, préférant se rassurer avec une histoire rationnelle.

Emily va à présent travailler pour la Roue. Elle sera à la tête d’une unité spéciale dont la mission est d’aider les spectres à traverser.

Beaucoup de choses ont changé depuis la mort de Carron, même la ligne de conduite de la Roue.
Ian est devenu le Grand Draoidh d’Édimbourg (comme l’avait prédit James).

Concernant Bleiz, eh bien, plus rien ne le retient à Édimbourg. Sa protégée n’est plus là et il a confiance en Emily et Ian. Il décide donc de partir à la recherche de Namtar qui est toujours sur Terre alors que sa maîtresse a regagné leur monde (ohhhhh c’est lui qui est à l’origine du covid ? =)).

[fermer]

En conclusion

Dans ce tome, on va enfin voir la prophétie de Thomas Rhymer se réaliser. Cependant, Carron n’est pas le seul ennemi que les draoidhen et les sorcières vont devoir affronter : une créature a réussi à traverser le vortex de Calton Hill avant que Ian et Emily ne le referment… Malgré le Code, les druides et les sorcières vont devoir s’unir pour affronter ces ennemis communs et faire en sorte qu’Édimbourg ne sombre pas dans le chaos.

J’avoue que mon avis concernant cet ultime tome de la trilogie est mitigé. On jongle assez régulièrement entre plusieurs personnages dans la première moitié du livre et, personnellement, c’est quelque chose que je n’apprécie pas parce que ça nous coupe dans l’action. Ça m’a souvent donné envie de refermer le livre.

Tout comme dans le tome précédent, Emily semble peu touchée par les événements qu’elle subit. Pourtant, elle est une empathe… J’avais déjà fait cette remarque dans le second tome, mais une fois encore, ce manque d’émotion m’a marquée (et même si on se dit qu’avec les événements, elle n’a pas vraiment le temps de s’apitoyer sur son sort, eh bien je trouve qu’elle n’est pas très touchée même une fois que tout se tasse…). Et si on ajoute à cela sa relation naissante avec Ian qui est un peu trop mielleuse à mon goût, je peux affirmer qu’elle et le draoidh m’ont agacée pendant la quasi-totalité du livre…

Néanmoins, même si j’ai eu du mal avec Ian et Emily, d’autres personnages me plaisent toujours autant comme Bleiz, Clara et James. Peut-être que le fait de les avoir croisés dans Éclats d’Ombres me donne l’impression de mieux les connaître et qu’inconsciemment je me suis plus attachée à eux :p

Une fois encore, on sent l’énorme travail de recherche d’Anna pour ancrer son histoire dans le réel. J’avoue que ça me donne même envie d’aller fouiller sur Youtube pour vérifier qu’aucune vidéo concernant des événements étranges qui se sont déroulés à Édimbourg n’existe.

Même si j’ai moyennement adhéré à ce tome, j’apprécie le fait que la trilogie ait une vraie fin. Grâce à l’épilogue, on sait ce que devient chaque personnage et je trouve que la porte n’est pas complètement fermée si Anna veut un jour poursuivre l’aventure des Ombres d’Édimbourg 🙂

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.