Le Noël d’Agatha – Gare au Pudding !

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Le Noël d'Agatha de M.C. Beaton

Date de parution : Septembre 2018

Le pudding était presque parfait…

Lorsqu’Agatha Raisin décide d’organiser le Noël des personnes âgées dans un petit village des Cotswolds, elle ne s’attend pas à ce que la fête tourne au drame. Ni une ni deux, la voilà pourtant avec un cadavre sur les bras, accusée de meurtre ! L’arme du crime ? Le dessert le plus british qui soit : un pudding ! Il faudrait un miracle ou l’intervention du père Noël pour la sortir de ce bourbier. Mais Agatha compte bien pister le vrai coupable…

En tête des meilleures ventes, M.C. Beaton est devenue la reine du mystère à l’anglaise et Agatha Raisin la plus célèbre détective après Miss Marple : une nouvelle délicieuse, à savourer sans modération.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Déjà, je trouvais la couverture sympa :p Ensuite, le résumé m’a attirée. A priori, on va avoir droit à une sorte de mini-enquête plutôt rigolote (en tout cas, c’est ce que ça laisse penser). Puis, c’est une nouvelle, du coup, ça devrait se lire assez vite 🙂 Je pense qu’on peut passer un bon moment 🙂

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Cette nouvelle a été proposée en lecture commune sur Entre2livres. L’histoire étant assez courte, je l’ai lue en même temps qu’une autre, pendant mes pauses déj’.

Au fil de ma lecture

L’écriture est fluide et le texte est plaisant à lire. Je pensais qu’Agatha était une femme d’une trentaine d’années mais en fait elle en a 50 passée :p Ce début de livre me plaît bien. C’est frais et attractif 🙂 Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte et, même si le début est une mise en place (on présente les personnages et leur histoire), ce n’est ni lourd ni barbant.

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Le résumé du livre précise qu’une personne est morte à cause du pudding. Ça ne m’étonne pas quand on voit comment il a été préparé 😮 La recette n’a pas du tout été suivie, les ingrédients ont été du « à peu près« … Peut-être que la personne n’est pas morte d’empoisonnement mais d’intoxication alimentaire, ou d’allergie (vu qu’il y a des amandes dedans). Enfin… On peut mourir de ça ?

La cuisine n’est clairement pas une passion pour Agatha et son ami ne l’aide pas non plus puisqu’il l’encourage à coup de verres de vodka et de rhum :/

Non mais sérieux 😮 Elle met son pudding au frais dans la remise du jardin. Quand elle le récupère, il est plein de mouches. Du coup, elle pulvérise du spray “tue-mouche” dessus. Même s’il est soit disant bien enveloppé, je suis sûre qu’il y a du produit dessus…

Depuis le début, ce pudding est maudit. Elle ne va quand même pas le servir 😮

Non mais la mort du vieux ! Mon dieu je rigole de sa mort ^^ c’est tellement inattendu ! Cela dit, on t’avait prévenu Agatha que c’était un pervers :p

J’ai hâte de commencer la seconde partie et de « participer » à l’enquête du flic 😀 ça risque d’être cocasse ^^

Les invités ont tellement été ravis de la démarche d’Agatha de les réunir pour Noël que tous s’accordent à dire que le pudding est accidentellement tombé sur Len (alors que la cinquantenaire lui a clairement balancé à la tronche). Tous sauf l’odieuse Freda.

Finalement, Agatha est innocentée par la police. L’autopsie montre que l’alcool, une forte dose de viagra  et un mauvais coeur sont les raisons de la mort du vieillard (pour le coup, l’enquête a été rapide :/ dommage).  Cela dit, Mrs Raisin n’est pas totalement tirée d’affaires. Freda ne semble pas vouloir lâcher et veut à tout prix l’envoyer derrière les barreaux.

Ah bah apparemment Freda a laissé tomber les poursuites. Agatha est persuadée que quelqu’un la menace : la vieille a un vilain bleu sur la joue (je pense comme elle). D’ailleurs, avant la visite de Mrs Raisin à son accusatrice, Harry, l’un de ses invités, avait laissé entendre à ses nouveaux amis que la vieille allait vite changer d’avis… Ce serait lui ?

En tout cas, toute cette histoire est trop louche pour Agatha. Ce n’est pas normal que la vieille Freda ait changé d’avis… Elle interroge son entourage pour en savoir plus. Personne ne semble avoir eu l’intention de s’en prendre à l’affreuse bonne femme. Il ne lui reste qu’un suspect : Harry. Pourtant tout le monde lui dit qu’au vue de sa condition, il ne ferait pas de mal à une mouche… S’ils savaient ! Mais bon ça semble impossible à prouver, du coup, Agatha laisse tomber.

Quelques mois plus tard, au mariage de Simon et Mathilda, Agatha apprend que la vieille harpie a vendu sa maison et a quitté la ville. Waouh ! Est-ce qu’elle aurait pris peur et fuit tout ça ? Les menaces étaient-elles trop fortes ?

Rolala… Alors qu’elle parle avec Harry pour essayer de lui faire cracher le morceau, ce dernier fanfaronne et se fracasse le crâne sur une pierre tombale. Elle porte la poisse la détective non ? 😮 Les gens qu’elle côtoie finissent par mourir accidentellement :/

En tout cas, le vieux lui dit qu’elle a sa réponse maintenant.

Et pouf, ça se finit comme ça 🙁

[fermer]

Parlons du bonus : La Quiche Fatale

Déjà rien que le titre. Je ne verrai plus jamais mes propres quiche de la même façon je pense.

Ça y est. A 53 ans, Agatha décide de prendre une retraite anticipée. Oh l’histoire se passe avant la précédente. On nous raconte son arrivée au petit village de Carsely près des collines de Cotswolds.

Bon on ne va pas se mentir, c’est long. Il ne se passe rien, si ce n’est qu’on nous décrit ses premiers instants dans le village. Tout le monde semble connaître tout le monde.

On découvre comment Agatha, la directrice d’une agence de relations publiques est devenue la femme d’affaire qu’elle était avant de prendre sa retraite. En tout cas, elle veut redevenir « elle-même » à Carsely où tout le monde l’ignore. Elle veut exister et attirer l’attention j’ai l’impression…

Elle commence par piquer la femme de ménage de sa voisine (qui la déteste) et elle va participer à un concours de quiche (ça me fait rire) pour que les gens parlent d’elle.

Elle veut se lier d’amitié avec les organisateurs du concours (enfin… plutôt les mettre dans sa poche pour gagner en fait) qui sont un couple de gens qui essaient de se donner un genre. Ils n’ont vraiment pas l’air cool.

Oh purée la filousse ! Elle se casse pas le c*l ! En fait, elle retourne à Chelsea chez un traiteur spécialisé dans les quiches pour en acheter une toute prête, aux épinards, qu’elle proposera au concours.

Bon bah elle a perdu et la même femme que l’année dernière et les années d’avant a gagné. Je crois que c’est la maîtresse du seul juge du concours… Agatha est dégoûtée et s’en plaint à la seule femme qui vient lui parler, la femme du pasteur, à qui elle dit que le concours est truqué.

Oh bah mince alors. Mrs Cummings-brown ramène à la maison la quiche d’Agatha. Son mari (l’organisateur et juge du concours) en mange le soir-même alors que sa femme est sortie. Il est pris de convulsions, vomi et perd conscience. Il est mort et c’est la femme de ménage qui s’en rend compte le lendemain matin. Fiou… Agatha qui voulait être connue, je pense qu’elle a réussi… En tout cas, elle figure en tête de liste des suspects.

Les premières pages étaient plutôt longues, mais maintenant j’ai envie de savoir qui a empoisonné la quiche.

[fermer]

En conclusion

On ne va pas se mentir, ce n’est pas de la grande littérature. Cela dit, j’ai trouvé l’histoire sympa et rigolote. On se retrouve avec des personnages principaux qui sont des seniors (choses assez rare dans les bouquins). Ça se lit vite et, personnellement, j’avais du mal à décrocher tellement je passais un bon moment.

En réalité, la nouvelle du bouquin ne dure qu’une cinquantaine de pages, la suite étant les premier chapitre du livre « La Quiche Fatale » (que j’aimerai quand même finir ; la fiche sera peut être disponible ici prochainement).

Bref, c’est une lecture « tranquille« , entre 2 gros livres par exemple, pour passer un moment léger et sympathique 🙂

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

4 Commentaires

  1. Bon j’ai aimé le côté non pris au sérieux !

    Honnêtement ça fait du bien de rire. S’imaginer une mort avec un pudding fait à l’arrache fallait le trouver quand même 🙂

    Merci pour la proposition de lecture commune du coup ^^

  2. C’est peut-être un des livres sur lesquels on est le plus pas d’accord 😛
    Personnellement je ne l’ai pas aimé du tout :$
    Pas cohérent, écrit à la va-vite selon moi, sans intérêt :/

    Ce ne sont pas des livres pour moi je pense ^^

    1. En fait, c’est une nouvelle et c’est, à mon sens, le gros défaut de ce genre de livre. On ne peut pas trop développer certains points, ce qui donne l’impression que le texte est écrit à la va-vite :/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.