Toujours se méfier du vampire qui dort – Alicia Smith (T.1)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du premier tome de la saga Alicia Smith de Julie Saurel

Date de parution : Juin 2021

Elle aurait dû se douter que cette mission allait la fourrer dans un beau pétrin.

Alicia a la particularité d’être aussi douée en magie qu’elle est exaspérante pour les gens qu’elle côtoie. Dotée d’une morale un peu douteuse, elle gagne sa vie en arnaquant les humains lors de séances de spiritisme et en monnayant ses pouvoirs de nécromancienne aux êtres surnaturels.

Tout aurait pu continuer tranquillement comme ça si elle n’avait pas accepté un mauvais boulot et réveillé un vampire prisonnier d’un sort vieux de plus de vingt ans. Elle aurait dû se méfier, tout le monde sait qu’on ne se retrouve pas pris au piège d’un maléfice sans raison. Mais comme toujours, Alicia a décidé de foncer tête baissée, et cette fois, cela pourrait bien lui être fatal.

Et si elle n’avait pas réussi à libérer ce vampire uniquement grâce à ses pouvoirs ? Quel lien étrange la relie à ce sort ?

Alicia pourrait bien être au cœur de manipulations et de secrets qui la dépassent…

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

J’ai vu passer ce livre sur Instagram dans la story de Maëva Bonachera.  Elle l’a bien vendu :p

J’ai pu discuter avec Julie sur son instagram et elle est comme moi quand elle lit. Du coup, je pense que sa plume peut me plaire (et d’après Maëva, ce livre va me plaire ^^)

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Le livre s’ouvre sur un prologue qui nous explique la création des vampires et leur classification. Il y a 5 catégories de vampires :

  • Les Aphrodiens : impossible de leur résister, on est attiré par eux ;
  • Les Arésiens : incontrôlables et insatiables, ils ont été chassés et tués par leur propre espèce pour ne pas mettre en péril le secret de leur existence ;
  • Les Hermésiens : des orateurs qui ont la particularité de pouvoir hypnotiser les loup-garous ;
  • Les Dionysiens : dès qu’un humain goûté au sang de l’un d’eux, il en devient addict ;
  • Les Démétériens : leur sang peut être consommé par leur congénères.

Bon on va pas se mentir, les particularités ne sont pas ouf… Ceux qui m’attirent le plus sont les Dionysiens pour le moment :p

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Alicia est une nécromancienne de 22 ans qui se fait passer pour une voyante. Elle n’a pas besoin de tricher : elle entend les défunts et peut communiquer avec eux. Cependant pour fidéliser la clientèle, elle dit aux vivants ce qu’ils ont besoin d’entendre.

Personnellement, je ne suis pas contre l’idée… Certes, c’est « tricher » mais en même temps, elle apporte du réconfort aux personnes en deuil… En soit, elle ne fait de mal à personne, si ?

A la fin de sa journée de travail, Alicia reçoit la visite d’un homme qui ne veut pas croire que c’est elle la voyante qu’on lui a recommandé ; ça n’est qu’une gamine. Elle sera incapable de l’aider avec son problème de vampire…
Tenant tête à l’homme tatoué, elle arrive finalement à le convaincre. Il doit poser des question à un vampire mort…Ce n’est pas un problème pour Alicia, elle invoque d’ailleurs rapidement le vampire.

Elle le connaît ! Il s’appelle Matthew et est mort une semaine plus tôt, tué par le tatoué. Matthew et l’un de ses amis ont volé, il y a 20 ans, une bague à cet homme. Il est à la recherche de celle-ci.
Le vampire informe Alicia que c’est Alex Blackwood qui leur a demandé de la récupérer et que la bague est en sa possession. Cependant, la nécromancienne ne partage pas l’info avec le tatoué qui perd rapidement patience…

Le calme revient bien vite quand le fameux Alex Blackwood débarque dans la boutique. Étant un Aphrodien, le tatoué est subjugué. Tiens d’ailleurs, Alicia est immunisée contre les dons des vampires ?

Oh… Alex et elle ont un lien particulier. Quand elle a choisi de s’émanciper, c’est lui qui l’a aidée. Il l’a même soutenue dans son projet de boutique. Elle lui doit beaucoup. Cependant, étant donné la rapidité avec laquelle il est arrivé dans la boutique juste après le tatoué, elle comprend qu’il la surveille ; elle déteste ça et le lui fait comprendre. Elle veut pouvoir se gérer seule et prendre ses propres décisions.

Je ne sais pas si je dois me sentir vexer que la jeune femme ait donné  mon prénom à une araignée ou pas 🙁

J’espère qu’on va finir par en savoir plus sur Alicia parce que sa façon de parler des humains m’intrigue. On dirait qu’elle a été isolée pendant 19 ans (jusqu’à son émancipation) et qu’elle découvre la vie…

Le vampire a besoin d’elle le lendemain soir. Appâtée par le paquet de billets qu’il lui tend, Alicia accepte (d’ailleurs, j’ai l’impression qu’elle ferait n’importe quoi pour de l’argent…). Alex vient donc la chercher à l’heure convenue.

Alicia pourrait être dérangeante, et pourtant, elle me plaît. J’aime son côté chieuse, son franc parler et sa bizarrerie (qui se sent à son aise dans un cimetière ? Qui se sent plus vivante et complète auprès de cadavres que près des vivants ?). Cela dit, je sens que tout ça a un rapport avec son passé, avec son enfance…

Alex emmène la jeune femme dans une crypte. Sur le sol est dessiné un pentacle et, au centre de celui-ci se trouve un cercueil. Alicia devrait se précipiter vers lui pour découvrir ce qui s’y trouve, mais en réalité, elle a une étrange sensation. Tout ce qu’elle ressent la pousse à fuir… Certains morts ne doivent pas être réveillés si tu veux mon avis.

La caisse de bois contient un vampire qui a été endormi par des sorcières. Alex veut que la nécromancienne le réveille. Owen est dans cet état depuis 22 ans (pile poil l’âge d’Alicia :o) et Alex donne à Alicia la bague recherchée par le tatoué. C’est le lien avec les sorcières dont elle a besoin pour son rituel.
Beaucoup de ses consœurs ont essayé de lever le sortilège. Toutes ont échoué. Par orgueil, Alicia en fait donc un défi personnel. Elle veut prouver à tous qu’elle est la meilleure.

La nécromancienne parvient à aller jusqu’au bout du sort. Cependant, il lui a demandé beaucoup d’énergie et, par fierté, elle a refusé de s’arrêter malgré les avertissements lancés par son corps (ses oreilles et son nez saignent). Elle s’écroule au sol à la fin du rituel et s’évanouit.

Le moment que je redoutais arrive. Depuis le début du livre, chaque chapitre est annoté d’un « Alicia« . Je savais qu’à un moment donné, on allait changer de point de vue. Je n’aime pas ça. Là ça fait quasi 40 pages que j’écoute Alicia et d’un coup, je vais devoir suivre Owen… Bon, cela dit, parfois, ces changements de points de vue ont apporté du bon dans ma lecture. Voyons voir si ça sera le cas.

Alicia a réussi. Owen se réveille, mais pour le moment, tout est flou autour de lui et il est encore faible. Cela dit, une seule chose l’obsède : le sang. Pas celui du sacrifice qui était sur lui et « à disposition ». Non. Il veut celui d’Alicia qui semble avoir une odeur particulière. Cependant, Alex (Owen ne sait pas de qui il s’agit mais sa voix lui est familière) le prévient qu’il ne doit pas y toucher.

Après s’être nourri d’une seconde humaine « offerte » par son ami, Owen retrouve un peu d’énergie. Il reconnaît alors Alex. Ce dernier lui explique pourquoi il ne peut pas toucher à Alicia, uniquement pour la vider de son sang : c’est une Irving. C’est cette famille de sorcières qui a vaincu Owen. Il leur voue une haine immense. Euh… attends… Alex manipule Alicia depuis le début du coup ? Il se sert d’elle depuis son émancipation ? Il va permettre à son ami de faire payer ce que sa famille a fait en s’en prenant à Alicia ? Ça ne me plaît pas du tout…

Alicia va bien mais est épuisée. Rattrapée par le sommeil, elle rêve du vampire. Même si les mêmes sensations que celles ressenties s’emparent d’elle dans son songe, elle s’approche tout de même d’Owen. Elle veut des réponses. Quand celui-ci ouvre les yeux, il a des gestes tendres envers elle. Ses actions sont contradictoires d’avec l’image qu’Alicia perçoit du vampire…

Il semblerait que les gestes de tendresse soient attribués à Liam, un vampire avec lequel Alicia a noué ce qui ressemble à une amitié +++ (avec elle, c’est compliqué de savoir :p). D’ailleurs, Liam ne porte pas Alex dans son cœur et le dit une fois de plus à la sorcière. A ses yeux, Blackwood se sert d’elle, Alicia devrait arrêter de se sentir redevable envers lui. D’ailleurs il pointe quelque chose d’important : pourquoi les sorcières ont décidé de plonger Owen dans un état de sommeil ?

Ah ah ! La rencontre entre Owen et Alicia est électrique :p En tant que nécromancienne, Alicia est crainte par les vampires : elle peut les manipuler telle des marionnettes.
Owen veut jouer avec elle, ressentir sa peur. Évidemment, pendant qu’il tente de l’effrayer, il prend la précaution de mettre la main devant sa bouche pour éviter que la société n’utilise une incantation. Cependant, il ne s’attendait pas à ce qu’Alicia soit si puissante. Elle n’a pas besoin de sa bouche pour lui montrer qu’elle a l’ascendant sur lui… Elle lui ordonne alors d’aller à Richmond Park pour profiter de la vue d’un lever de soleil. Malgré lui, les pas d’Owen lui font quitter la maison et l’emmènent vers l’endroit choisi par la sorcière (bon cela dit, elle lui a laissé une faille dans son ordre : la possibilité de l’annuler si Alex le retrouve). Rongée par un semblant de culpabilité, Alicia appelle le vampire pour lui dire où se trouve son ami.

Avant la visite d’Owen, la jeune femme avait reçu celle d’un policier qui lui a dit s’appeler Harrison Ford. Elle y a pensé une bonne partie de la nuit et était persuadée que c’était un fake (j’avoue avoir pensé la même chose :p). Du coup, dès le lendemain, elle se rend au commissariat. Ford existe bel et bien et il fait bien partie de la brigade de Londres.
Il est venu la voir avec une fausse excuse. En réalité, il la connaît…

Pop pop pop… Attends que je fasse un point là… Le policier lui parle du propriétaire du manoir d’Abberline qui est revenu. Pour Alicia, ce manoir appartenait à une famille de chasseurs de sorcières qui les torturait et les tuer.
D’après Ford, le propriétaire n’était pas mort mais suffisamment endormi pour ne pas pouvoir revenir. On sait aussi qu’il a disparu il y a une vingtaine d’années. C’est Owen non ?
Ah bah si j’avais lu la phrase juste après, j’aurai su qu’Alicia pense comme moi :p
Ford connaît sa vraie identité : il l’appelle Alicia Irving. Il doit donc probablement connaître la magie et le monde des surnaturels.

(Ahem… j’imagine parfaitement les personnages de Vice Versa dans sa tête a cet instant :p ).

Alicia est aussi parano que moi :/ Elle imagine toujours le pire (et pourtant elle se laisse berner par Alex…). Harrison lui apprend qu’il travaille pour le Conseil (d’après ce que j’ai compris, c’est en quelque sorte la police et la justice des surnaturels qui veille à ce que leur existence reste secrète). Avec le réveil d’Abberline, il fait le tour des sorcières pour vérifier qu’elles n’ont rien. Enfin, ça, c’est ce qu’il affirme. Et je pense comme Alicia : il y a un truc qui cloche ; trop de coïncidence… Ce n’est pas logique…

Alicia quitte le commissariat après avoir énervé un chouilla plus l’homme de l’accueil. Ce dernier est au bord de la crise de nerf, il est à bout. Il la suit dans la rue et lui tire dessus.
Lorsqu’elle perd connaissance, elle se sent attrapée et emmenée à une vitesse surnaturelle. A mon avis, il s’agit d’un vampire ; mais lequel ? Owen ? Ah bah c’est bien lui 🙂 C’est d’ailleurs dans son manoir qu’Alicia reprend connaissance.

Le vampire a soigné sa blessure et lui fait comprendre que son but est de prouver à Alex qu’elle ne lui sert à rien. Il la menace en lui disant, qu’à présent, c’est lui qui dirige sa vie, qu’il a promis à son ami de la laisser en vie mais que ça ne l’empêche pas de lui faire vivre un enfer. La vache c’est un co**ard de vampire…

Tout le manoir d’Abberline est protégé par des runes magiques. A l’intérieur, impossible d’utiliser la magie. Alicia est donc sans défense. Même si elle reprend des forces, elle ne pourra pas tenir tête au vampire.

J’ai le cul entre 2 chaises là… J’aime le côté « pourriture » d’Owen. Les « méchants » dans son genre ont toujours été mes préférés (ne me demande pas pourquoi). Et pourtant, je le déteste en même temps. Mine de rien, je me suis attachée à Alicia et je n’ai pas envie qu’il la blesse. 
En tout cas, comme les 2 personnages me plaisent, je reviens sur ce que j’ai dit : changer de point de vue de temps en temps (parce que finalement ce n’est pas à chaque chapitre), ça me plaît :p

Owen va retenir Alicia pendant 22 ans. Il appelle ça, une dette de sang… C’est donc ça qu’avait sous-entendu Alex quand il disait que son ami aurait été déçu de ne l’avoir que tuée ?

Eh bien… Les journées de la jeune femme risque d’être compliqué avec un taré pareil (même si, au fond de moi j’ai envie de croire qu’il va finir par s’attacher à la nécromancienne voire plus… J’avoue que ça me surprendrait si la relation n’évoluait pas dans ce sens… Ça se passe souvent comme ça dans ce genre d’histoire).

Harrison disait vrai : il s’inquiète vraiment pour Alicia. D’ailleurs, il débarque au manoir en disant à Owen qu’il la recherche.
Pour le protéger, Alicia désobéit au vampire et se place à côté de lui à la porte. Elle affirme au policier qu’elle va bien et le congédie.

Owen est sournois 😮 Il dit à Alicia qu’elle pourra sortir du manoir une fois qu’elle sera remise de ses blessures et qu’il existe un moyen d’accélérer le processus de guérison : son sang. Alicia refuse. Alors Owen use de la force pour la forcer à boire.
Cependant, le sang de vampire est néfaste pour les nécromanciennes car il leur fait perdre le contrôle de leur pouvoir et elles sont englouties par les esprits. Heureusement pour la jeune femme, grâce à la rune, rien ne se passe, mais elle a montré une faiblesse à son geolier…

A peine rentrée chez elle, Alicia appelle Harrison qui débarque dans son salon, rejoint quelques minutes plus tard par Melvin, le tatoué.

Quand Alicia leur demande des explications au sujet de la bague et donne le nom de sa grand-mère, Caterina Irving, Melvin se fige et une bagarre éclate entre les 2 hommes. Décidément, on ne sait pas tout…

Pour espérer avoir les réponses qu’elle attend, Alicia se rend au dernier endroit où elle aimerait aller : chez sa mère.
Célia lui parle d’Owen et dit à Alicia que c’est la raison pour laquelle elle l’a entraînée si dur étant plus jeune : pour qu’elle puisse donner une mort définitive au vampire. Évidemment, la jeune sorcière se retient de lui dire qu’elle est la responsable de son éveil.
Sa mère continue son explication concernant la façon dont s’est déroulé le sort de sommeil jeté sur Owen. Bien vite, elle comprend que sa fille y est pour quelque chose dans le réveil du vampire. Alors, Alicia fait ce qu’elle sait faire de mieux : fuir.

Elle trouve refuge au bar où travaille et vit Liam (il est le gérant du lieu et habite à l’étage du dessus). Après avoir fait une crise de jalousie en sentant l’odeur d’un autre sur Alicia (elle portait un t-shirt d’Owen), Liam lui avoue ses sentiments et lui dit qu’il veut plus que du temps ensemble le vendredi. La jeune femme accepte d’avoir une vraie relation avec lui (même si elle ne comprend pas l’importance d’etre “en couple”).
Vers 4h du matin, un truc cloche : le bar à vampires devient tout à coup silencieux. Alex est venu chercher Alicia. C’est le roi de Londres, le chef des vampires.

Eh bien ! Il semblerait qu’Alex ne soit pas au courant du fait qu’Owen ait retenu Alicia pendant quelques jours. Il pensait même qu’elle était morte étant donné qu’elle ne donnait plus de nouvelles.

Grâce à Alex, on en sait plus sur Melvin et Harrison. Ils font partie de la famille O’Connel. Ils avaient une sœur, une sorcière, qui a été tuée par Owen… Ils rêvent de vengeance et tentent de manipuler Alicia pour qu’elle les aide.
Pour le moment, Alex lui conseille de ne rien dévoiler concernant leur identité. Si elle continue de faire comme si elle allait les aider, ils ne la dénonceront pas au Conseil (jusqu’à présent Harrison fermait les yeux sur son business). De son côté, le roi va s’occuper d’Owen et se renseigner sur les O’Connel.

Deux semaines s’écoulent sans que rien ne se passe.
Liam invite Alicia dans un restaurant chic. Comme la jeune femme n’a pas de tenue adéquate pour ce genre de lieu dans son placard, elle demande de l’aide à Alex. Ce dernier privatise une boutique et l’y envoie avec Owen. Après l’avoir fait tourner en bourrique (mine de rien, ils essaient de se souler mutuellement..), le vampire lui trouve la tenue adéquate.
En sortant de la boutique, quelqu’un essaie d’enlever la nécromancienne. Heureusement pour elle, Owen veille et, même s’il veut torturer la sorcière, il a promis à son ami de veiller sur elle.
Le vampire la raccompagne chez elle. Alicia annule son rendez-vous avec Liam et le roi les rejoint bien vite. Personne ne sait qui a tenté d’enlever la jeune femme.

Comme par hasard, c’est ce soir que sa voisine a besoin d’elle pour une fuite d’eau. Après avoir essayé d’esquiver, Alicia se retrouve finalement chez elle. Clairement ça sent mauvais ; c’est un piège non ?

Eh bien oui… La vieille dame s’appelle Marrisa et Harrison la paie pour qu’elle surveille Alicia. D’ailleurs, Ford la drogue et les O’Connel la kidnappent. Tu vas me dire que les 2 vampires de l’autre côté de la rue n’ont rien entendu ? 😮 Personne ne la surveille pour une fois ?

Oh 😮 Melvin serait le père d’Alicia ? En tout cas, c’est ce qu’il prétend et il a une photo de lui et de Célia pour le prouver. D’ailleurs sa mère a la bague que le tatoué recherchait au doigt…

Alex s’est bien foutu d’elle… Il lui a même menti concernant les O’Connel. Leur sœur n’était pas une sorcière : elle avait 5 ans quand elle est morte et c’était un accident.
La mère d’Alicia a fui précipitamment quand elle a appris qu’Owen avait tué Caterina. Logiquement les Irving tuent les géniteurs. Grâce à la mort de la grand-mère d’Alicia, Melvin y a échappé. Il ne lui restait de sa belle que la bague. Il a tenté de la retrouver.
Un jour, deux vampires sont venus s’en prendre à lui pour récupérer l’anneau : Matthew a réussi à s’échapper avec le bijou et le vampire qui l’accompagnait a été tué par le tatoué. Quand les flics sont arrivés, ils ont vu un corps (le corps mort d’un vampire ne se disperse que s’il est brûlé ou exposé au rayon du soleil). Melvin est allé 20 ans en prison. Voilà pourquoi Harrison et lui n’ont pas agi plus tôt.

Quoi qu’il en soit, aucun des deux O’Connel n’est responsable de la tentative d’enlèvement d’Alicia. Quelqu’un kidnappe des sorcières à Londres et la nécromancienne semble être sur sa liste (et comme Owen était avec elle, ce n’est pas lui non plus). Attention… La méga parano qui voit le mal partout se met en marche : et si c’était Liam ? Il a l’air trop bien avec Alicia, et trop possessif / jaloux. Il y a un truc qui me gène avec lui…

Avant de quitter Liam, elle avait pris au vampire quelque mèche de cheveux. Grâce à celles-ci et à un peu de son sang, elle va pouvoir contrôler le vampire à distance (il est d’accord avec cette solution de secours). Elle lui ordonne alors de la retrouver et lui donne une description des alentours.

Comme convenu, à la nuit tombée, le vampire vient la chercher et la ramène chez lui.

Autant au début je m’étais attachée à Alicia et je l’appreciais, autant là, elle m’agace :p En fait, elle se fiche de tout. Elle se plaint d’avoir été laissée au main d’une folle qui l’a enfermée dans sa cave pour en faire une machine, mais quand les gens s’intéressent à elle, elle n’y fait pas attention, s’en fiche et ne pense qu’à elle. Quand Liam lui parle de sa vie d’avant, elle fait semblant. Ça ne l’intéresse pas, elle s’en fiche… Ça m’agace :/

Alex ne tarde pas à venir chercher Alicia et à l’emmener avec lui. La jeune femme lui explique tout dans la voiture. Je suis paumée. On a vraiment l’impression qu’il ne savait pas pour les O’Connel et leur sœur… Alicia demande à Alex de la déposer chez sa mère. Ce dernier refuse et s’arrête devant le manoir d’Owen, persuadé qu’il sera capable de la protéger. Alors, la nécromancienne utilise son pouvoir pour le forcer à la conduire chez sa mère puis le congédie. Il ne peut pas lutter.

Oh… Eh bien, je crois que c’est Célia qui a voulu enlever sa fille en fait. Alicia est tellement sûre d’elle et prévisible que sa mère et sa défunte grand-mère ont réussi à la piéger et à la droguer. Celia veut réussir à extraire l’esprit d’Alicia de son corps pour laisser la place à Caterina. A mon avis, Owen va arriver pour l’aider. Ça m’étonnerait qu’Alex ne l’ait pas prévenu.
Ah bah j’avais raison :p (faut vraiment que j’attende la fin d’un chapitre pour prendre des notes plutôt que quand j’ai un truc à dire :p).

Rho la vache ! Alex… Il manipule Alicia depuis le début ! C’est lui et Owen qui ont arrangé le coup pour que le flic tire sur la sorcière. Il a autorisé Owen à la torturer quelques jours. Il a inventé l’histoire de la sœur des O’Connel. Mais maintenant, tout lui échappe.

Ça commence à être compliqué. Celia essaye de négocier avec Owen en lui parlant de sa sœur, Emilie. Celle-ci était une sorcière, malheureusement née dans la mauvaise famille (pour rappel les Abberline sont des chasseurs de sorcières). Alors, il l’a confiée à Caterina pour qu’elle l’aide à maîtriser ses pouvoirs. Quand la grand-mère d’Alicia s’est rendue compte que ça devenait compliqué de manipuler Emily et que celle-ci a commencé à se rebeller, la nécromancienne a tué l’adolescente et a condamné son esprit dans le Royaume des Oubliés. Cela fait plus de 50 ans qu’elle y est sans pouvoir en sortir et vivant un enfer. On comprend la révulsion d’Owen vis-à-vis des Irving.

Bref, Célia négocie. Elle affirme que, comme Caterina était d’enceinte d’elle quand elle a banni Emilie, elle peut la libérer. Elle a juste besoin de la puissance d’Alicia. C’est elle qui veut prendre possession du corps de sa propre fille. Sauf que, comme Alicia le précise, c’est SON corps, SA magie. Si Célia change de corps, elle n’aura plus le lien nécessaire pour lever le bannissement d’Emily.

Eh bah ! Je ne m’attendais pas du tout à cette fin. Owen entre dans le jeu de Célia pour gagner du temps. Il l’aide même à faire une intraveineuse à Alicia pour la vider de son sang et retourne à l’étage avec elle.
Alex arrive entre-temps et libère la jeune sorcière, avant de rejoindre son ami et de s’en prendre à Célia. Mais une autre sorcière maîtrisant le feu vient à son aide. La nécromancienne ordonne au 2 vampires de ne pas bouger devenant des cibles faciles. C’est finalement Harrison qui vient à leur secours en tuant la sorcière aux boules de feu.

Tout est bien qui finit bien. Owen et Alex sont libérés du sort, Harrison sauve sa nièce et l’emmène à l’hôpital. En revanche, Célia a « disparu » (elle a en réalité été emmenée par les vampires).


L’épilogue se déroule 2 mois plus tard, à la soirée du nouvel an.

Alicia a décidé de passer du temps avec les O’Connel et n’a pas donné signe de vie à Alex depuis ce qu’il s’est passé dans la cave de Célia.De son côté, le roi des vampires est inquiet : en plus de la disparition des sorcières, deux de ses sujets manquent également à l’appel. Pour lui, les événements ne sont pas forcément liés et des rumeurs circulent : on cherche à le destituer de ses fonctions…

[fermer]

En conclusion

Le résumé nous explique bien qui est Alicia : une chieuse, orgueilleuse, obstinée à tenir tête à tout le monde, a toujours avoir le dernier mot. Cela dit, même si elle cherche souvent à faire enrager les gens, son comportement n’est que le reflet d’une enfance malheureuse (et l’on découvre au fil de l’histoire pourquoi elle a un gros problème avec les relations sociales). J’avoue que je me suis attachée à elle, mais que j’ai aussi parfois été soulée par son comportement…
Néanmoins, plus on avance dans l’histoire et plus son personnage évolue, se remet en question (même si, par fierté, elle refuse de le montrer aux autres). Les événements de la fin du livre semblent lui avoir mis une sacrée claque ; je suis curieuse de découvrir son évolution dans le second tome.

On se retrouve ici dans une histoire de vampires et de sorcières. Chacune des deux familles en jeu ici veut se venger de l’autre. Cela dit, cette vengeance n’est pas celle que l’on croit (et ça, on ne le découvre qu’à la fin !).

Quand je lis un bouquin, ça bouillonne dans ma tête. Tout au long de ma lecture, je réfléchis, suppose, spécule, émets des hypothèses. Eh bien figure toi qu’aucune n’était juste ! Je me suis plantée sur toute la ligne. Bien joué Julie !!! Rien de ce que j’avais imaginé ne s’est produit et tu m’en vois ravie :p

Dans ce livre, on a souvent un changement de point de vue. Comme à chaque fois, j’appréhende quand les livres sont écrits de cette façon. Cela dit, les personnages d’Owen et d’Alicia sont tellement à l’opposé l’un de l’autres que j’ai vraiment apprécié pouvoir de temps en temps me retrouver dans la peau du vampire (parce que oui, on suit la plupart du temps le point de vue d’Alicia et le changement ne se fait pas à chaque chapitre).
Cette façon d’écrire a apporté un vrai plus à l’histoire. J’ai aimé ça :p

A certains moments, je me suis fait la réflexion que le livre me rappelle la série La Communauté du Sud de Charlaine Harris, cette série de livres qui a inspiré la série True Blood. On y retrouve une histoire de territoire de vampires dirigé par un roi, une zone interdite aux vampires et campée par des loups-garous. Ici aussi le sang des vampires, en plus de soigner peut faire office de drogue, et il y a même un bar à vampire 🙂
Bref, ça m’a fait penser à cette série de livres que j’avais aimé. Mais le gros plus ici, c’est la présence de sorcières nécromanciennes et de leur capacité vis-à-vis des vampires (et du coup, de la « peur » qu’elles inspirent aux loup-garous). J’ai beaucoup aimé que, pour une fois, ce soit une sorcière nécromancienne qui soit au cœur d’une histoire et qu’elle soit “liée” aux vampires.

Néanmoins, il y a parfois des longueurs dans le livre. On découvre bien vite qu’il s’est passé un truc dans l’enfance d’Alicia et que c’est ce « truc » qui rend son rapport aux autres compliqués. Mais ça revient très très souvent dans l’histoire, sans oublier son langage fleuri et son comportement « limite limite ». J’avoue que ça m’a dérangée à certains moments (même si ça colle parfaitement à son personnage hein). D’ailleurs, il y a parfois des scènes que j’ai trouvé un chouilla longue. Heureusement, elles ne sont pas nombreuses.

Dernier bémol concernant ce livre : le prologue. Comme précisé un peu plus haut, on nous présente dans celui-ci les différentes catégories de vampires. Néanmoins, ce n’est pas assez exploité dans la suite du livre à mon goût et c’est vraiment dommage. On n’y fait référence que deux ou trois fois mais sans s’attarder dessus. J’espère que ce point sera davantage creusé dans les tomes suivants.
Quand j’en ai discuté avec l’auteure, elle m’a dit qu’en fait, ce sont ses lecteurs sur Wattpad qui lui ont suggéré l’idée d’ajouter cette explication dans un prologue (qui n’existait pas dans le premier jet de l’histoire). Enfin bon, je chipote :p

Quoi qu’il en soit, j’ai aimé ce livre, l’univers et les personnages (oui oui, même Alicia, même si Owen reste mon chouchou :p). Du coup, devine quelle saga vient de s’ajouter à ma liste ? :p

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.