Dullahan

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Dullahan par Marine Kelada

Date de parution : Juillet 2021

La légende du Dullahan hante les contrées les plus sauvages d’Irlande. On raconte que le cavalier sans tête erre dans la nuit, armé de son épée et de son fouet de vertèbres, semant la mort sur son passage. Mais ce n’est qu’une histoire…

Pourtant, cette nuit-là, lors d’un camping sauvage dans les montagnes de Killarney, la vie de Mila vire au cauchemar. La légende devient réalité.

Mila est enlevée par le Dullahan et emmenée dans un château plongé en 1601. Prisonnière, elle ne peut lui échapper vivante.

Pour survivre et gagner sa liberté, elle n’a pas le choix : elle doit se faire passer pour une jeune femme du début du 17e siècle et remonter aux origines de la macabre légende…

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

J’ai vu passer ce livre dans une publication sur Instagram je pense. Le titre m’a interpellée : j’avais lu quelques temps auparavant un titre de la saga Cauchemar qui s’intitulé également Dullahan (du coup, je savais ce que ça voulait dire). Puis, j’ai lu le résumé et là, je me suis dit « il me le faut ! ». Voilà comment il a atterri dans ma PAL :p

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Le prologue qui reprend une comptine sur Dullahan te met directement dans l’ambiance (je connais déjà ce personnage parce que je l’ai « rencontré » sans la saga Cauchemars de Sophie Fischer (effectivement, il sort tout droit d’un cauchemar :p)).

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Samantha, Dylan, Matthew, Lewis et Mila font du camping au milieu des montagnes de Killarney, en Irlande. Ici, la légende de Dullahan (que l’on connaît aussi sous le nom de Cavalier sans Tête) est très présente.
Ils viennent d’obtenir leur diplôme et entreront tous à la fac à la rentrée prochaine, tous sauf Sam qui va redoubler sa terminale.

Samantha étant sur les nerfs a eu des propos méchants envers Lewis qui s’est éloigné du camp. Pour essayer de le calmer, Mila le rejoint. Ils se sont beaucoup éloignés du feu. La brume s’est épaissie. Alors que la jeune femme s’était arrêtée pour refaire ses lacets et que son ami a continué aàavancer, elle les a entendu, le hennissement et le bruit des sabots(pour être honnête, l’ambiance me fait un peu flipper…).

Le monstre poursuit Lewis et prononce son nom. Comme le dit la comptine :

Ton nom il prononcera
Et tu mourras.

Une fois sa première cible mise hors d’état de nuire, il se dirige vers la seconde, Mila.
Arrivés devant elle, le Dullahan et sa monture se figent. Le cavalier descend, s’approche de la jeune femme, la porte jusqu’à son cheval, monte derrière elle et il reprend la route.
Ne voulant pas attiser la colère de la créature, Mila a préféré rester muette et docile telle une poupée de chiffon…

Le Dullahan l’emmène jusqu’à son château où elle est prise en charge par deux femmes, Orlaith et Edna. Elles sont habillées avec une coiffe blanche et une robe brune. Leur tenue interpelle Mila.
Les 2 femmes mettent en avant le fait que leur Maître l’a épargnée. C’est la première fois qu’il le fait. Il a besoin d’elle. Elle ne peut pas partir.

Fiou ! On ne perd pas de temps dans ce début d’histoire. C’est rythmé et prenant :)

C’est très étrange parce qu’Orlaith et Edna se montrent avec elle comme si elles étaient ses dames de compagnie, comme si Mila avait un statut supérieur aux leurs… D’ailleurs, la jeune femme les congedie, prétextant avoir besoin d’être seule. Dans la nuit, elle fuit le château. A peine l’a-t-elle quitté que, quand elle se retourne, il a disparu sous la brume. Mais pas le temps d’y réfléchir, elle doit fuir le plus vite et le plus loin possible.
Malheureusement, elle est la prisonnière du Dullahan. Alors, quand il la retrouve, c’est résignée que Mila se laisse attraper et emmener de nouveau au château…

Une fois dans sa chambre, Orlaith lui raconte que si elle veut récupérer sa vie, elle doit aider le Dullahan. Le château est bloqué en 1601 par une malédiction démoniaque qui frappe le cavalier sans tête. Celle-ci a été lancée lorsqu’il a été tué. Pour lui donner une seconde chance, des druides ont tenté de le ramener à la vie, mais de la magie noire s’est mêlée au sortilège. Depuis, il est un monstre vengeur.
Les druides ont choisi de l’accompagner dans cet enfer en se faisant passer pour ses serviteurs et en cachant le château aux yeux des hommes. Pour le libérer, il doit connaître la vérité sur ce qui lui est arrivé.

Pour y arriver, Mila va devoir se rapprocher du Dullahan et plonger dans des visions de son passé. Elle est en quelque sorte une élue : seul un humain peut découvrir ce qu’il s’est passé et le raconter à la créature légendaire.

Bon… Évidemment, Mila est dégoûtée par l’idée de se rapprocher, de se lier au Dullahan. Mais on sait comment ça va se passer hein. Au début ça va être horrible, puis elle va le découvrir et s’attacher à lui, tomber amoureuse,et elle ne voudra plus repartir. C’est toujours comme ça.

En 400 ans, beaucoup d’humains ont essayé. Tous sont morts, tués par le Dullahan. Mais cette fois c’est différent. C’est lui qui a amené Mila. La jeune femme lui rappelle quelqu’un de son passé. Orlaith conseille à Mila de se faire passer pour cette femme, Lady Helen Andersen.

Je ne comprends pas tout..  Est-ce qu’on a fait un saut dans le passé en 1601, ou est-ce que seul le château est bloqué à cette époque ?

Oh en fait, ce n’est que le château. Ils ne sont que 5 auprès du Dullahan : Edna et Orlaith, le père Angus, Desmond et Connor. Et ils inventent toute une panoplie de mensonges pour calmer leur Maître lorsque ses souvenirs tentent de refaire surface et qu’il commence à sombrer.

Il semblerait qu’il y ait une “tradition” dans le château : tous prennent leur repas ensemble. On découvre alors qu’en journée, le Dullahan (ou plutôt Kian O’Sìoraì) est humain, qu’il a une tête et qu’il n’est pas du tout repoussant (aux yeux de Mila en tout cas).

Par chance, le sosie de 1601 n’a pas l’air d’être une demoiselle coquette qui n’aime que la richesse et le pouvoir (oui c’est mon cliché des Dames de cette époque). En 1601, elle demandait souvent à Kian de l’entraîner à l’épée. Le château étant vide, le Maître en profite. Voilà un début de rapprochement :p
Elle arrive même à récolter un peu de son sang, ce dont a besoin Orlaith pour la connecter au Dullahan.

De retour dans sa chambre, la duide/servante met en place le sortilège et donne un somnifère à Mila, en espérant que celle-ci ait quelques visions.

Rien de bien foufou dans ce premier songe : on y découvre la « rencontre » entre Kian et Helen. D’ailleurs Mila note qu’elle ressemble trait pour trait à la prisonnière.

Au déjeuner, rebelote : le Dullahan panique et s’interroge sur l’absence de sa famille et de ses gens (il se souvient de ce qu’il s’est passé la veille mais pas du contexte). Ses serviteurs sur place le rassurent une fois de plus.

La détresse de Kian interpelle et touche plus qu’elle ne le penserait Mila.

Après le déjeuner, Connor propose à la jeune femme de lui apprendre à monter à cheval comme les dames de l’époque : en amazon. Sens de l’équilibre : 0. Kian, qui l’observait, se moque d’elle. Il lui propose ensuite d’aller s’entraîner.

Pour que le combat soit plus équitable, Mila retire ses chaussures et sa robe afin d’être plus libre de ses mouvements. C’est le Dullahan qui l’aide à dégrafer sa robe. Son contact et sa proximité lui donnent la chair de poule (elle met ça sur le compte de la peur, mais pour moi, c’est tout autre chose…).
A la fin de leur entraînement, il l’aide à remettre sa robe et ils descendent dîner.

Mine de rien, Kian semble apprécier la compagnie de Mila (enfin de celle qu’il considère comme Helen). Pour être tout à fait franche, j’ai du mal à savoir si toute cette comédie est une bonne ou une mauvaise chose. Tout le monde ment au Dullahan. Mais puisque c’est pour son bien est-ce que c’est une mauvaise chose ? Comment va t’il réagir quand il sera sauvé ?
De son côté, Mila semble également apprécier de plus en plus le chef de guerre. 

Tous les 2 partent en balade à cheval. Ils doivent à tout prix éviter la civilisation afin que le Dullahan ne sombre pas. Ils chevauchent alors vers les montages et Kian donne à Mila une leçon d’équilibre dans l’eau. Tout se passait pour le mieux. Je dirai même qu‘une certaine complicité s’était installée entre eux. Mais un bruit de moteur de moto vient tout perturber. La jeune femme doit faire diversion pour éviter que le monstre ne prenne le dessus. Malheureusement, c’est trop tard. Les 2 motards vont devoir affronter le Dullahan…

Les jours passent. Peu à peu, Mila se surprend à apprécier sa vie au château, et surtout elle se rend compte qu’elle s’attache de plus en plus à Kian, qu’elle tombe amoureuse de lui..
Ça l’effraie et elle essaie de se raisonner.

Un soir, Mila, aidée de ses compagnons, arrive à raisonner Kian qui ne se transforme pas. Ils passent une soirée tous ensemble, boivent, rient, dansent.
La jeune femme et le Dullahan s’embrassent. Mila en profite ensuite pour plonger dans une vision. Celle-ci concerne un moment entre Kian et Helen. Ils avaient l’air proches et le Dullahan n’en avait pas fait sa prisonnière. Il s’intéressait à elle.

Mila se rend avec Desmond en ville pour y faire des recherches. A la bibliothèque, elle croise Matthew. Elle ne ressent plus rien pour lui (hum… normal, elle est amoureuse de Kian). Il lui apprend que cela fait douze jours qu’elle a disparu. A ce moment, la jeune femme se rend compte qu’elle est perdue. Elle a l’impression qu’elle commence réellement à vivre maintenant, depuis qu’elle a rencontré Kyan…

Plusieurs semaines plus tard, Mila retourne voir Matthew. Le courrier concernant son ascendance est arrivé. Lady Helen était son ancêtre. Elle a eu 4 enfants avec Dougal O’Flaherty, un allié de Kian… Serait-ce lui qui a tué le chef de guerre ?

Mila va bientôt découvrir la vérité. Ses visions se rapprochent de plus en plus de la mort de Kian. Ce soir, elle revit le massacre de sa famille et de ses amis par les frères O’Flaherty et leurs hommes. Ils l’ont trahi… Ce sont eux qui l’ont tué… C’était horrible.

Ce cauchemar réveille Mila en sursaut et en criant. Kian se précipite dans sa chambre pensant à un danger, puis tente de la calmer. Il passe finalement la nuit avec elle.
Quand il lui parle d’amour et d’avenir, la jeune femme juge qu’il est temps qu’il sache la verite. Au fur et à mesure qu’elle lui dévoile les faits, sa nature démoniaque prend le dessus. Kian lui demande son nom, son vrai nom… Si le Dullahan le prononce, Mila mourra.
Kian lutte contre lui-même. Quand Mila lui dit son prénom, il se plante une épée dans le coeur plutôt que de le prononcer.

Les druides arrivent et s’occupent de lui, de soigner sa blessure. Grâce à la malédiction, il vivra. Cependant, Mila doit partir. Elle a trahi sa confiance, il va vouloir la tuer. Orlaith l’emmène dans un petit village, chez des amis et lui fait ses adieux.

Ça ne peut pas finir comme ça hein… Kian va la retrouver. Oh attend ! Et si tout ça c’était « normal » ? Je m’explique. Kian s’est attaché à elle, à tel point qu’il a combattu ses démons en se sacrifiant. Quand le Dullahan prend le dessus, il part à la recherche de ses proches, de sa famille qu’il ne retrouvera jamais. Et si cette fois, c’était Mila qu’il recherchait et qu’on l’avait volontairement emmenée ici pour qu’il la retrouve ? Et si c’était de cette façon que la malédiction serait brisée ?
Rhooo continuons la lecture pour connaître le dénouement final.

Bon… Mila réfléchit mieux que moi et elle note quelque chose que j’avais oublié. Elle a révélé à Kian tout ce qui concernait sa mort, mais rien sur la naissance du Dullahan. Qu’ont fait les druides ? Pourquoi Orlaith a voulu éloigner la jeune femme alors qu’elle est si proche du but ? De quoi ont-ils peur ? (J’avoue que c’est plus logique que ma théorie, même si elle me plaisait bien :p ). Elle a besoin d’un autre point de vue dans cette histoire, celui de son ancêtre. Elle poursuit alors Orlaith qui est sur le chemin du retour au château.

Sans en avoir envie, cette dernière la ramène au château mais refuse de l’aider. Alors Mila essaie de convaincre un autre druide de le faire, Edna. Celle-ci accepte facilement et cette fois, Mila a une vision de son ancêtre et Desmond, quand ceux-ci se sont faits attaquer par les éclaireurs de O’Flaherty quelques jours avant le massacre.

En réalité, ils sont attaqués par des druides. Desmond est sacrifié et l’un d’eux prend possession de son corps. Ils convainquent ensuite Lady Helen de les aider à faire tomber les O’Sìoraì. Rho bon sang ! C’est à cause de Lady Helen qu’il est le Dullahan 😮 c’est le pacte fait avec son sang qui l’a maudit…

Lady Helen rencontre ensuite les O’Flaherty. Elle se rapproche de Dougal et le persuade de massacrer les O’Sìoraì.

A son réveil, Mila va tout dire à Kian. Elle le libère et ça a été éprouvant. Alors qu’il est encore comateux, quelqu’un frappe à la porte de sa chambre. Mila va voir à la porte et tombe nez à nez avec Matthew. Lors de sa libération, le Kian a énoncé toutes ses victimes. Emily, la sœur de l’ex de Mila est l’une d’elle. (Comment il a pu entrer dans le château alors qu’il est caché  aux Hommes ?).

Il rentre comme une furie dans la chambre et poignarde Kian d’une dizaine de coups de couteau. Oh non… C’est pas vrai 🙁

Wah la vache, je n’ai rien vu venir de cette fin… Les druides semblent avoir aidé Matthew à entrer dans le château pour qu’il puisse tuer Kian. Ils avaient probablement peur de l’affronter.
Les ténèbres envahissent peu à peu l’esprit de Mila qui veut se venger. Mais elle est enfermée dans le château ; on l’empêche de le quitter.

Matthew est encore là. C’est lui qui a guidé les druides jusqu’à Mila et maintenant, j’ai l’impression qu’ils veulent faire de lui leur nouvel esprit vengeur…

Je suis perdue, ça y est… 

Mila pensait trouver refuge dans la chapelle. Mais elle est menacée et emmenée dans une crypte où est ligoté le Père Angus. Celui qui l’a emmenée est Kian. Il prétend que quand elle a quitté sa chambre le druide la traîne par l’escalier de secours, il était amorphe mais quand il a repris le dessus, il a maîtrisé le père Angus et l’a enfermé dans la pièce où ils se trouvent.
Kian lui dit que c’est Orlaith qui est morte dans sa chambre, que les druides l’ont forcée à prendre ses traits parce qu’elle les avait trahis. Du coup, les corps ont été inversés quand Mila est allée ouvrir la porte à Matthew.

Rho… Les druides ont l’intention de sacrifier Mila. Son âme et celle de Kian sont liées. Ainsi, ils deviendront les amants maudits de Killarney, deux entités vengeresses.
En fait, le même schéma se reproduit : Matthew est la trahison (comme l’avait été Lady Helen), il signe un pacte avec les druides et Mila deviendra la « Dullahan« .

J’en viens à douter d’un truc : et si Kian était lui aussi dans le coup ? Si tout ça c’était pour qu’il se trouve une compagne tout en continuant à agir pour les druides. Je deviens cinglée ?

Ou pas… Kian avait proposé qu’il se rende à l’armurerie et avait convaincu Mila que le fait que Matthew soit seul dans la bibliothèque était un piège.
Les druides attendaient les deux amants. Ils se saisissent de Mila. Kian rend les armes. Toujours dans le noir, les druides installent la jeune femme pour la décapiter et commencent leur incantation.

J’ai pas compris tout ce qu’il s’est passé là… Dans la crypte, Mila avait enfilé des cotes de maille en renforçant l’épaisseur au niveau de son cou. Le corps d’Orlaith avait été déposé dans la chapelle. Kian l’avait emmené avec eux dans leur fuite.
Quand la lame s’est abattue sur le cou de Mila, elle ne l’a pas tranché. Kian en a profité pour échanger le corps de sa belle avec celui de la druide morte et, profitant du bruit des chants, ils se sont enfuis par la fenêtre.

Les druides tentent d’utiliser Matthew comme appât, mais Kian retient Mila. Alors Connor tue le jeune homme. Finalement, les 2 amants arrivent à s’enfuir sur le cheval noir du Dullahan.

Dans la première ville, ils échangent quelques pièces d’or contre de la monnaie locale et montent dans le premier train. Kian n’appartient pas à ce monde. Il veut récupérer ce qui lui appartient. Le surlendemain, il refuse d’accompagner Mila. Il lui dit qu’elle doit se cacher des druides, qu’ils voudront l’utiliser pour le faire sombrer. Il doit retourner à son château seul. J’ai mal au coeur pour Mila 🙁

Deux semaines passent. Mila attend la nouvelle lune. Le massacre devait avoir lieu lors du cycle lunaire pendant lequel le pacte avec Matthew a été conclu. En toute logique, il est trop tard. Elle retourne donc à Killarney pour retrouver Kian qui l’attendait ^^


J’aime les épilogues parce que ça clôture bien une histoire. J’espère que la fin ne sera pas une fin ouverte :p

Le château n’est plus dissimulé et les druides ont fui.

Avant sa mort, Orlaith avait préparé des documents d’identité pour Kian afin qu’il puisse vivre dans cette époque et qui justifient que le château est bien sa propriété. D’ailleurs, le château est devenu un lieu ouvert au public dans lequel Kian et Mila leur font découvrir la vie au XVIIe siècle.

Ils préparent aussi leur mariage ; tout est bien qui finit bien.

[fermer]

En conclusion

Cette histoire est une revisite de la légende du Cavalier Sans Tête, aussi connu sous le nom de Dullahan en Irlande.

Mila faisait du camping avec des amis quand elle a été enlevée par la créature vengeresse. Elle découvre alors qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une ancienne connaissance du monstre. Ce dernier l’emmène dans son château qui est resté bloqué en 1601, année où le Dullahan est “né”.
Les autres habitants du chateau apprennent à la jeune femme qu’elle n’est pas là par hasard : elle peut lever la malédiction qui pèse sur eux et leur Maitre. Pour cela, elle doit se rapprocher de celui-ci et découvrir comment il est mort…

Évidemment, dans ce genre d’histoire, tu sais dès le début comment va évoluer la relation entre “la Belle et la Bête” et comment ça va finir. Cependant, ici, toute l’intrigue concernant le Dullahan et sa création est intéressante. On la découvre en même temps que Mila, au fur et à mesure des souvenirs qu’elle visite. Je dois dire que je n’ai rien vu venir… Toute l’histoire m’a surprise, même si j’ai trouvé la fin un chouilla brouillon et que j’ai parfois dû relire une seconde fois certains passages pour assembler toutes les pièces du puzzle.

Le livre se lit vite et on est curieux d’avoir le fin mot de l’histoire. Les échanges entre le Dullahan et Mila m’ont souvent fait sourire et, d’une manière générale, j’ai aimé l’ambiance.

Ça fait un moment que ce livre est dans ma PAL, je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt 🙂 En tout cas, si tu veux découvrir la légende de Dullahan d’une autre façon et qu’une romance, mélangé à de la magie te plait, fonce :p

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.