Dullahan – Cauchemars (T.2)

/!\ Ce tome est le second de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de chose qui se sont passés dans le tome précédent dont tu peux lire mon avis ici.

Si tu n’as pas lu le tome précédent ou si tu ne l’as pas fini, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Dullahan de Sophie Fischer représentant un cavalier sans tête

Date de parution : Décembre 2018

Niamh continue de partager son temps entre ses études et son travail auprès de Mr Mardling, le médium. Lorsqu’elle décide de retourner à Cork où elle n’était pas revenue depuis la mort de son père (afin de vérifier si ce dernier hante toujours la maison familiale), elle se retrouve mêlée à une bien étrange affaire concernant des suicides en série. Avec l’aide de Ian et de Jack, elle se lance à corps perdu dans cette nouvelle enquête qui la voit affronter un nouveau Cauchemar : le Cavalier sans tête !

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Logiquement, ce tome faisait partie de ma prochaine PAL. Cela dit, je me suis dit que la période d’Halloween approchant, retrouver Jack et un cauchemar ne serait pas une si mauvaise chose. Qu’en penses-tu ?

J’avais adoré le premier livre de la saga. Les lieux, les personnages, l’écriture. Bref ! Je n’avais qu’une hâte en finissant le premier tome : me plonger dans le suivant. J’avoue que j’ai hâte de retrouver Niamh et Jack (et de savoir si leur relation a évolué :p )

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Ah ! Je suis tellement contente de retrouver Niamh :p Ici, il y a une coupure entre ce tome et le précédent. L’histoire commence pendant un cours, où Niamh papote avec son amie Cecilia (cici) plutôt que d’écouter le professeur de Mathématiques. Dès le début, on retrouve la jeune fille qu’on avait quitté : celle qui apprend à vivre :p

Au fil de ma lecture

Le début du livre nous repose le contexte : 6 ans plus tôt, le père de Niamh est mort. Alors que son entourage le pleurait, elle le voyait, tranquillement installé au salon. Tout le monde la prenait pour une folle. S’en est suivi des séances de psy, des médocs (avec une dose de cheval) et un lavage de cerveau pour qu’elle se convainc que les silhouettes qu’elle voyait n’étaient que le fruit de son imagination.

Fort heureusement pour elle, elle rencontre un jour une nouvelle psychiatre qui va totalement changer de traitement et lui permettre de se demander si tout ça n’est pas réel. Fini les médocs, bonjour la nouvelle vie. Une Renaissance comme elle le dit. Mais du coup, elle doit tout ré-apparendre : les relations sociales, les relations amoureuses, …

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Bref ! Un des garçons de sa classe, Sean, semble s’intéresser à elle, et elle, eh bien… Elle ne sait pas trop si elle aimerait ou non accepter de sortir avec lui.

Quoi qu’il en soit, l’idée ne semble pas plaire aux 2 fantômes qui la suivent partout : Ann, la demoiselle tuée par sa soeur, rencontrée dans le tome 1 et Jack, possessif, colérique et jaloux qu’Ann se soit installé chez Niamh (du coup, il s’est incrusté aussi). Ah Jack ! Je suis ravie de le retrouver ^^ Dès son retour, il me plaît de nouveau (et je suis persuadée qu’il est amoureux de Niamh). Pour eux 2, Sean n’est pas fait pour elle.

La relation Ann-Jack va probablement pimenter le livre :p Les 2 passent leur temps à se disputer et se chercher. Je trouve ça rigolo.

Depuis le dernier tome, Niamh a bien évolué. A présent, elle accepte sans souci son don et s’accoutume parfaitement à côtoyer des fantômes chaque jour.

Pour clôturer son enquête précédente, la police a besoin de la déposition de Niamh. C’est ainsi qu’elle se rend au commissariat, accompagnée de Jack, pour un rendez-vous avec le lieutenant Collins. Se contentant des faits sans histoire de fantômes, celui-ci retranscrit les mots de la medium. A la fin de l’entretien, il renouvelle les mots qu’il lui a déjà dit : elle doit se méfier de son employeur, M. Mardling, qui n’est pas celui qu’il prétend.

Alors que Jack bouillonne de colère, Niamh, elle, est poussée par la curiosité et malgré tout le respect qu’elle a pour son patron, elle veut en savoir plus. Néanmoins, Collins n’a pas le temps de dire grand chose : Jack entre dans une colère noire, l’attrape par le cou et tente de l’étrangler. Heureusement il se calme grâce à Niamh, mais celle-ci est encore plus intriguée. Pourquoi cette nouvelle mise en garde ? Que lui cache Mr. Mardling ?

J’aime toujours autant le personnage de Jack. Charismatique, lunatique, un peu fou, tu te demandes même parfois s’il n’est pas schizophrène. Et n’oublions pas sa citrouille qui le suit partout, Will’O Wist. Jack a la capacité de s’inviter dans tes rêves, ou plutôt, de t’emmener dans son monde, Halloween. Niamh a l’habitude d’y aller, mais cette fois, c’est différent. Mettons de côté sa rencontre avec un vampire qui a failli la vider de son sang (heureusement, tel un héros, Jack est venu à son secours ; serait-ce une Nième mise en scène de la part du Cauchemar pour draguer sa belle ? :P), cette fois, le paysage est différent. La mer, la Baie des Noyés, un cimetière, une tombe sur laquelle est gravée « Chris o’bannon« , le nom du père de la medium. Mort il y a 6 ans d’un accident de voiture qui l’a fait tombé d’une falaise, le père de Niamh était encore vivant lors de la chute et la cause de sa mort est finalement la noyade. Alors que c’était encore une enfant, elle avait vu le fantôme de son père dans le salon de sa maison. Ce rêve étrange la pousse a se demander si son père a trouver le repos ou s’il hante toujours la maison de Cork. Elle décide donc de s’y rendre pour le vérifier, accompagnée de Ian et, bien évidemment, de Jack.

Pas de signe de son père dans sa maison d’enfance. Néanmoins, après avoir disparu un long moment sans rien dire, Jack revient avec un fantôme. Harry McAlister s’est suicidé et n’arrive pas a trouver la paix. Cela dit les circonstances de sa mort ne sont pas tout à fait clair : touché par de forte insomnies, il suit une « thérapie du sommeil« . Que ce soit pendant son sommeil ou lors de somnolences, il est poursuivi par un cavalier sur un cheval noir, tenant une grande épée et surtout, n’ayant pas de tête. Ce dernier le pousse à bout, le faisant craquer, il se suicide. Pour Niamh et Jack, pas de doute, le Cavalier Sans Tête est un Cauchemar (= un fantôme resté trop longtemps sur terre après sa mort et ayant développé des pouvoirs). Excités par cette découverte, les 3 amis (Niamh, Jack et Ian) décident de mener l’enquête pour retrouver ce Cauchemar et l’aider à passer de l’autre côté. C’est ainsi qu’il découvre qu’Harry n’est pas sa première victime et qu’il a déjà une nouvelle proie, Diane Ruane que tous vont devoir protéger.

A cet instant, une pensée me traverse la tête et je n’arrive pas à la sortie de mon esprit : le Cavalier Sans Tête serait-il Chris O’Bannon, le père de Niamh ? La suite du livre me donnera-t-elle raison ?

Bref ! Quoi qu’il en soit, le Cavalier cherche à attraper Diane qui était avec Niamh. Sentant le danger guetter sa belle, Jack sauve la médium des griffes du Cauchemar. A-t-il eu peur pour elle ? Logiquement, un fantôme ne peut pas faire de mal, Cauchemar ou non… Jack pense-t-il que ce Cavalier est dangereux ?

Ohhh !!! En Irlande, le Cavalier Sans Tête s’appelle Dullahan ! Voilà qui explique le nom du livre :p Dans l’histoire irlandaise, ce Cavalier est censé tenir sa tête sous le bras. Cela dit, Niamh est incappable de se souvenir si ce Cauchemar l’avait ou non… Peut-être est-ce la raison de sa présence sur terre ? Il a perdu sa tête ?

Au fur et à mesure de la lecture, je pense de plus en plus que Niamh est en train de tomber amoureuse de Jack :p D’ailleurs, je trouve que le comportement du spectre est “gentil” avec elle. Est-ce que lui aussi éprouve quelques choses pour elle ? Est-ce qu’il est comme ça juste parce qu’il attend qu’elle mange un bonbon pour pouvoir disposer de son corps ? Hum… ça m’intrigue !

Ah bah on a la réponse : la Cavalier Sans Tête a bien une tête sous le bras :p Une tête bien dégueu même… Jack et Niamh se sont incrustés dans le rêve de Mrs. Ruane pour se confronter au Cauchemar. Cela dit, aucun d’eux ne sait vraiment quoi faire et, même Jack, ne semble pas si sûr de lui.
Effectivement, il a raison de douter de lui. Alors qu’il déploie son pouvoir en invoquant des feux follets, des fantômes et des “mains de zombie”, eh bien le Cavalier Sans Tête n’en a rien à faire ; d’un revers de la main, il envoie valser les spectres, d’un coup d’épée il tranche les mains qui dépassent du sol et se rapproche de Niamh, Jack et Diane. Pris de panique, ceux-ci quittent le rêve. 1 – 0 pour le Cavalier.

Bon bah, je ne sais plus quoi penser des sentiments de Jack envers Niamh…Alors qu’elle fait un pas vers lui, lui recule et ne semble pas du tout apprécier ce moment. Très très étrange…

Après un passage au cimetière Corke où Niamh a ouvert les vannes sur la tombe de son père, ils retrouvent Mrs Ruane une dernière fois. Il parle de nouveau du Cavalier et la médium a une idée pour réussir à rentrer à la clinique, là où tout semble commencer. Mais pour mettre en place son plan, elle doit retourner à Galway (où elle doit assister aux cours dès le lendemain d’ailleurs).

De retour à High Creek (où vivent Ian et Mr Mardling), son patron semble étrange, comme tourmenté mais refuse de dire quoi que ce soit. Qu’a-t-il fait durant le week-end ? Que cache-t-il ? Il n’est plus le même, la flamme dans ses yeux a disparu, il évite Ian et Niamh. C’est vraiment étrange.

La nuit suivante, Niamh  va à Halloween, chez Jack. Là-bas, une chose étrange se passe : elle boit du jus de citrouille et ferme les yeux dans le canapé du spectre (je t’épargne les détails de sa décoration d’intérieure ; fascinante :p ). Quelques secondes plus tard, le décor change : elle est allongée sur une tombe, le Cauchemar se tenant au-dessus d’elle et l’embrassant ; le fantasme de Jack. Malgré elle, Niamh  lui rend son baiser et entoure son cou de ses bras. Cela fait bondir en arrière le fantôme qui lui dit qu’elle n’a pas le droit. S’ensuit alors une dispute entre 2. Elle lui reproche de la repousser dès qu’elle fait un pas en avant alors qu’il avait l’air de n’attendre que ça, elle lui reproche de se mêler de ses affaires (c’est à cause de lui qu’elle a raté le rendez-vous avez Sean), etc. Plus elle se met en colère, plus elle reprend possession de son rêve, laissant Jack sans voix. D’ailleurs, j’écris ces lignes le lendemain de ma session de lecture et la seule remarque de Jack dont je me souviens c’est que pour lui, Niamh  lui appartient, qu’à la fin, c’est lui qui gagnera, parce que quand elle sera morte, c’est avec lui qu’elle ira joué. Bref, autant te dire que le réveil ne s’est pas si bien passé que ça…

Mine de rien, ce retour à Galway fait aussi du bien à Niamh. Durant le voyage à Cork, elle a malheureusement mis de côté le monde des vivants. Pour le coup, retrouver Cecilia et passer du temps avec un nouveau groupe d’amis lui rappelle qu’ELLE est vivante. S’en trop s’en rendre compte, elle se confie à Tomas, un camarade de classe (et meilleur ami de Sean). Elle lui parle de son job d’assistante de médium et lui dit, sans vraiment le dire, qu’elle voit les fantômes. A première vue, ça semble plaire à Tomas qui ne la rejette pas et qui ne va pas crier ça sur tous les toits. La demoiselle est rassurée.

Alors que le groupe d’adoloescent va passer une soirée en ville, Jack ne cesse d’occuper les pensées de Niamh. Au final, elle ne sait pas trop ce qu’elle ressent pour lui. Cherchant des conseils auprès de son amie Cici, cette dernière lui dit de se lancer, de tenter, qu’elle n’a rien à perdre à part être blessée et que, si ça ne marche pas avec lui, ça marchera avec un autre, après tout, elle plait aux garçons (la preuve en est avec Sean).

Malgré leur dispute, Niamh  prend sur elle pour aller demander de l’aide à Jack. L’état de son patron les inquiète, elle et Ian, et, aucun d’eux n’arrive à lui parler… Grâce à l’aide du fantôme, Mr. Mardling accepte de manger à la même table que ses 2 employés. Niamh  lui partage son idée pour l’enquête et, peu à peu, Mr. Mu redevient lui-même. Pour le remotiver, ils l’emmènent avec eux à Cork pour attraper le Cavalier.

Le psychiatre de Niamh a réussi à lui avoir un entretien dans l’hôpital psychiatrique Father Matthew pour qu’elle participe à la thérapie du sommeil. Quelle surprise quand elle découvre que le médecin en charge du traitement n’est autre que le Dr. Whelan, le propriétaire actuel de sa maison d’enfance (ça me conforte dans l’idée que le Cavalier est le père de Niamh…).
Alors qu’elle est sur le point de partir rejoindre ses amis, elle rencontre un autre patient du Dr. Wehlan. Il lui dit, sans lui dire, qu’il voit le Cavalier. Evidemment, il fallait s’en douter, le Cauchemar ne traquant qu’une proie à la fois, on apprend que Mrs Ruane s’est suicidée… Pour attraper le Cavalier, il n’y avait plus qu’un solution : sauter de nouveau dans un autre rêve, celui du patient rencontré plus tôt, Mr Nolan.

17h arrive. Il est temps pour Niamh  de retourner passer la nuit à la clinique (malgré le fait que Mr Mardling soit contre cette idée). Néanmoins, comme il n’a pas le choix, il “oblige” Jack à ne pas la quitter d’une semelle (oh lala ! Quelle horrible mission pour notre Cauchemar préféré n’est-ce pas ? :p).

Bref ! Consultations, poses des électrodes, … tout ça sous le regard de Jack qui décrète qu’il n’aime pas le Dr. Whelan parce que “sa tête ne lui revient pas”. La réalité est tout autre : Jack est jaloux :p Son “joli bonbon” apprécie le docteur, et il n’apprécie pas ça, tout comme il n’aimait pas l’idée que Niamh  puisse être attirée par Sean.

Il est l’heure de dormir. Voilà Niamh  et Jack dans le rêve de Mr Nolan. Etrange rêve au passage. Quoi qu’il en soit, alors que la medium se bat avec un marécage dans lequel elle est embourbée, Dullahan se précipite sur son ami et le patient. Ces derniers ne voient ni n’entendent le cavalier. Niamh hurle son nom. Le Cauchemar fait volte-face et fonce droit sur elle. Sans y réfléchir, elle se laisse absorber par la tourbière. Alors qu’elle s’enfonçait, une poigne de fer lui attrape le poignet et la ressort du marécage. Le Cavalier Sans Tête vient de lui sauver la vie (si on peut mourir dans le rêve d’un autre… ça, je l’ignore). La soulevant de terre, il s’apprête à lui enfoncer sa grande épée dans le corps. Heureusement, l’armée de Jack arrive à ce moment ! Les feux-follets, fantômes et “mains zombies”, attrapent Dullahan, l’incendie et l’oblige à s’allonger au sol. Ils incendient complètement son corps qui retombe, inerte sur le sol. Selon Jack, ils en sont débarrassés pour un moment.

Jack profite de cette accalmie pour clore un pacte que Niamh et lui ont fait à la fin du premier tome : s’il n’importune pas Ian pendant 1 mois complet, la médium consent à manger un de ses bonbons. Ce soir, ça fait un mois.

Mais, alors qu’elle avale le bonbon, un hennissement se fait entendre. Le Cauchemar est de retour, et cette fois, dans le rêve de Niamh. C’est après elle qu’il en a. Cela dit, le bonbon drogue fait son effet. La demoiselle n’arrive plus à réfléchir. Alors que Jack attend ce moment depuis sa rencontre avec l’adolescente, il dissipe d’un simple geste de la main la drogue. Pour essayer de vaincre le Cavalier, Niamh lui ordonne d’aller chercher Mr Mardling pour qu’il lui vienne en aide dans son rêve. Il faut agir, et vite !

Jack est parti chercher leur patron mais il a laissé à Niamh  Will’O Wisp. De cette façon, il n’est pas partie à 100% : il a créé un lien entre eux, obligeant son petit bonbon à rester à Halloween.
Le premier reflexe de la médium est de courir à travers ce paysage qu’elle commence à si bien connaître. Puis, comme elle l’avait fait lors de leur dispute, elle réussit à modeler le rêve pour faire apparaître un cheval sous elle. Cette fois, elle peut fuir vers la ville d’Halloween et échapper à son poursuivant.
Le cheval s’arrête devant la maison de Jack dans laquelle Niamh se précipite. Le fantôme semble l’avoir guidé jusqu’ici, pourquoi ? Pour le monstre du placard. L’adolescente le libère et un combat s’engage entre lui et le Cavalier Sans Tête. Niamh en profite pour se sauver, mais, finalement, le Cavalier la rattrape. Au moment où il allait abattre son épée sur elle, Mr Madling arrête son geste, brandissant lui-même une épée. Dans le rêve de la medium, son patron apparait comme un chevalier blanc, lumineux, splendide.

Les laissant à leur combat, elle part rejoindre Jack, au sommet de la colline devant sa maison. Ce dernier, bien que loin du combat, a tout de même envoyé son armée aider son ami. Profitant de l’”occupation” du Cavalier, Niamh se précipite vers la monture de ce dernier pour, avec l’aide de Jack, lui piquer sa tête. Il semblerait que ce soit le seul moyen de le calmer pour discuter, mais pour cela, il fallait que la tête retrouve sa place : sur le coup de Dullahan.

Dès lors, la “magie” opère. La plaie se referme, la chair se reconstitue, son teint retrouve une couleur plus humaine… Bref, son corps retrouve son apparence et…. J’AVAIS RAISON DEPUIS LE DEBUT ! Il s’agit bien du père de Niamh ! Oh ! Je suis contente et déçue à la fois… ça se sentait depuis le début…
Cela dit, comme le lui avait dit Jack, devenir un Cauchemar ôte tous souvenirs de la vie d’avant. Chris O’Bannon ne se souvient plus de qui il est, et surtout, il ne sait pas qui est Niamh. Ça me fait mal au coeur pour elle. Heureusement, son patron est là pour la guider. Elle lui parle, elle essaie de faire en sorte que son père se souvienne. Lorsqu’il semble y parvenir, il lui dit que le Marchand de Sable l’a forcé à prendre possession de ces gens, à entrer dans leur rêve. Et il l’a met en garde contre ce dernier, puis, il disparaît.

Réveil en sursaut pour Niamh. Seul Jack est présent et, pour une fois, il se montre parfait ! Il lui caresse la tête et la laisse se blottir contre lui pour pleurer.

Une semaine plus tard, après une discussion avec Mr Mardling, Niamh assemble les pièces du puzzle : le Marchand de Sable est le Dr. Whelan ! Cela dit, ce dernier a disparu. Je ne doute pas que nous allons le retrouver dans les prochains tomes :p

[fermer]

En conclusion

Fiou ! J’ai adoré ce tome tout autant que le premier ! Honnêtement, je suis assez déçue que, comme la première fois, les soupçons qu’on se fait sur le dénouement de l’intrigue sont vrais. On devine assez vite qui est le Cavalier Sans Tête ; c’est dommage.

Cela dit, ça n’enlève rien au fait que j’ai passé un excellent moment en lisant ce livre. J’aime toujours autant les personnages et je suis toujours aussi curieuse de savoir comment la relation de Jack et Niamh va évoluer (d’autant plus qu’elle prend un chemin étrange), j’ai envie de savoir ce qui s’est passé avec Mr Mardling et je veux savoir si Ian va se réveiller :p

Le livre se lit bien, vite. On s’imagine parfaitement les personnages et les lieux, même quand on est plongé dans un rêve sans queue ni tête.

Bref ! Je conseille vraiment cette saga et j’ai hâte que le tome suivant arrive.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.