La Mécanique du cœur

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture de la mécanique du coeur de Mathias Malzieu

Date de parution : Mars 2009

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Livre découvert sur Entre2Livres, j’ai tout de suite accroché à la couverture et au résumé. Le commentaire du membre sur le forum n’a fait que me conforter dans l’idée que je devais découvrir cette fable poétique et fantastique (comme la membre du forum l’a elle-même dit).

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Début de lecture. Je suis happée par le livre. Je ne sais pas comment l’expliquer mais je trouve l’écriture « jolie », « douce ». En fait, on voit  le monde au travers des yeux d’un enfant, puisque c’est lui qui nous raconte son histoire. En tout cas, ça se lit vite, même si les chapitres sont longs (moi qui aime lire un ou 2 chapitres avant de dodo, j’ai souvent arrêté en cours de route).

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

C’est un peu farfelu : Docteur Madeleine qui est sage-femme mais aussi un docteur « touche à tout » semble pleine d’imagination pour venir en aide à ses patients ^^ Elle ne travaille pas dans un cabinet mais dans un atelier avec des étagères remplies de trucs en tout genre.

Lorsque la mère de Jack vient voir le Docteur Madeleine, il fait froid, tout gèle, même ses larmes qui ne cessent de tomber. Lorsqu’elle monte la colline, elle glisse et un bruit résonne dans son ventre. A la naissance du bébé, la sage femme s’aperçoit que son coeur est gelé. Pour le soigner, elle lui greffe une horloge qui, à chaque « tic-tac » fait retentir un « bo-boom » de son coeur. Le mécanisme est en marche. Cependant, chaque matin, Jack devra être remonté à l’aide d’une petite clé.

Abandonné par sa mère, il va grandir avec le Docteur Madeleine (qui accueille aussi des orphelins et reçoit des parents pour l’adoption). Cela dit, au vue de son handicap, personne ne veut de Jack. Il traîne dans l’atelier du médecin, rencontrant parfois des patients, dont Arthur qui s’est cassé la colonne vertébrale pendant le froid de 1874 (l’année de naissance de Jack). Pour le soigner, Docteur Madeleine lui a greffé un bout de colonne vertébrale musicale dont elle a accordé les os. A présent, Arthur peut jouer des mélodies en se tapant le dos avec un petit marteau 😮

Protégé par sa sauveuse, il ne découvre le monde extérieur et la ville d’Édimbourg qu’à l’âge de 10 ans (avant, elle estimait que le mécanisme n’était pas encore assez fort). Lors de sa sortie, il s’émerveille de tout et tombe sous le charme d’une demoiselle qui chante et danse. Dès lors, il pousse la chansonnette à son tour. Mais totalement sous l’emprise de la demoiselle, la mécanique de son coeur s’emballe, il déraille. Madeleine le ramène à la maison et s’occupe de le remettre sur pied. A partir de cet instant, une seul chose obsède Jack : la jeune fille dont il ignore le nom.

Malgré les recommandations du Docteur Madeleine de l’oublier et de ne pas tomber amoureux, il s’obstine. 4 ans plus tard, il décide d’aller à l’école, persuadé qu’il la trouvera là. Cependant, la belle est partie. Il sait où elle est censée être et plus important encore, il apprend son prénom. Cependant, la vie quand on est différent n’est pas toujours facile. Humilié par un “balaise” du nom de Joe, une fois encore la mécanique déraille, le coucou débloque et il ne se controle plus. Il blesse gravement la brute au visage et lui crève un oeil avant de s’enfuir.

Un monstre élevé par une sorcière. Il n’en fallait pas moins pour que tout le village se réveille. Une armada de flics débarque chez le docteur Madeleine pour emmener Jack. Mais heureusement, Arthur les avait prévenus. L’ado a donc pu prendre la fuite en compagnie d’Arhur et de 2 prostitués : Anna et Luna, toutes deux patientes de Madeleine. La première à un quartz à la place de la pupille gauche et la seconde porte une prothèse en acajou à la place de la jambe droite. Tous les 3 l’aident à rejoindre la gare et le laisse monter seul, à 14 ans, dans un train.

Bien vite, on apprend que les flics ont emmené Madeleine pour l’emprisonner. Cette dernière n’a pas supporté de perdre celui qu’elle considérait comme son fils : elle a mis fin à ses jours. Cependant, la lettre n’arrive pas à Jack et celui-ci ignore toujours que sa maman de coeur n’est plus de ce monde. Fiou, je ne sais pas comment il va le supporter. A peine parti, Madeleine lui manque déjà, il regrette déjà ses bras qui le réconfortait. Il me fait de la peine 🙁

Même loin de chez lui, Jack est encore confronté au rejet. Sur les conseils de Madeleine, il cherche un horloger pour vérifier sa mécanique. Plusieurs refusent de regarder, prétextant qu’ils ne sont pas médecin. Cela dit, le jeune homme finit par tomber sur un prestidigitateur, Méliès qui bricole aussi les rouages ; il accepte de jeter un oeil. De fil en aiguilles, ce dernier finit par accompagner Jack dans son aventure.

Après avoir traversés plusieurs villes françaises, les voilà enfin en Andalousie où, bien vite, il retrouve la trace de Miss Acacia qui fait partie d’une sorte de cirque. Pour être honnête, j’ignore si elle le reconnaît quand Jack ose aller à sa rencontre dans sa loge, cela dit, elle accepte de le revoir ; un rendez-vous, le premier de Jack :p J’espère que son horloge va garder le bon tempo…

Parfois, j’ai du mal à garder en tête que le personnage principale n’a que 14 ans. Je trouve qu’il a parfois des actions, remarques et raisonnements d’adulte et ça me perturbe un peu.

Quoi qu’il en soit, Jack trouve du travail à l’Extraordinarium en tant qu’épouvanteur au train fantôme. Cela dit, il fait rire les clients plutôt que de les effrayer. Tout semble aller pour lui. Il travaille, vit son amour avec Miss Acacia. Celle-ci n’a pas oublié sa première rencontre avec Jack lorsqu’ils étaient enfant et elle l’a tout de suite reconnu. Néanmoins, cette dernière ne veut pas dévoiler leur relation au grand jour, elle veut que leurs rendez-vous restent secrets pour éviter les rumeurs et ragots.

Durant plus d’un an, leur relation continue ainsi. Jack découvre l’amour, ces premiers ébats sexuels. Il est heureux, et, malgré les recommandations de Madeleine, son coeur-horloge supporte ses émotions.

Mais un jour, un jeune homme borgne arrivée à l’Extraordinarium. Il pique la place de Jack au train fantôme. Ce dernier se retrouve sans emploi et sans domicile. On apprend assez vite qu’il s’agit de Joe. Il ne vient pas pour se venger mais pour récupérer sa belle dont il est toujours amoureux.

A partir de ce moment, il manipule Jack qui perd les pédales, submergé par la colere et la jalousie. Dès lors, sa relation avec Acacia change : elle n’apprécie pas son comportement et ne croit pas ce que Jack lui raconte concernant son enfance, d’ailleurs elle est persuadée que son histoire de coeur-horloge est fausse. Dans un excès de colère, Jack tente de s’arracher le coeur

Méliès mettra un long moment à le « réparer ». A la demande de Jack, il changera même son coeur, après l’avoir prévenu qu’il ne serait plus le même s’il quitte l’horloge de son enfance, celle qui lui a sauvé la vie. Mais rongé par un chagrin d’amour, Jack veut changer.

Sa convalescence durera 3 ans, 3 ans de coma, 3 ans de semi-réveil. Pendant cette période, Méliès est retourné à Paris et a écrit un livre racontant l’histoire du jeune homme. On y apprend d’ailleurs que Madeleine s’est jouée de lui : l’horloge-coeur lui a sauvé la vie à la naissance, mais après quelques mois, son vrai coeur aurait pu fonctionner seul. Cela dit, Docteur Madeleine l’a laissé comme ça. Peut-être ne voulait elle pas qu’il soit adopté et qu’elle se retrouve seule ?

Quoi qu’il en soit, Jack refuse d’accepter cette réalité. Il retourne voir Accacia qui l’aime toujours du plus profond de son être et qui le croit mort depuis 3 ans. Jack met du temps avant de lui dire qu’il est vivant; préférant jouer à l’inconnu mystérieux. Elle le prend hyper mal et sort de sa vie pour toujours

Malheureux, Jack retourne dans la maison de son enfance où il retrouve Anna, Luna et Arthur. Il apprend enfin, après 8 ans, la mort de Madeleine. Et l’histoire se finit ainsi.

[fermer]

En conclusion

Mine de rien, ce livre n’est pas drôle du tout. On y parle d’abandon, de rejet, d’humiliation, de différence, de mort,… Et pourtant, ça se lit bien, pourtant l’histoire est “jolie”. Je crois que voir le monde avec les yeux d’un enfant y est pour quelque chose. A leur âge, tout est “image”, tout est beau. Cela dit, la vie de Jack n’est pas si belle que ça…

Cela dit, bien souvent, l’auteur use (et abuse) de métaphore. J’ai parfois eu du mal à savoir si c’était vrai ou si c’était juste une image :/ J’ai aussi eu beaucoup de mal avec la maturité du personnage principal : il est censé n’avoir que 14 ans, mais je le trouve déjà bien adulte dans ses actions et certaines de ces remarques (cela dit, il faut que je garde en tête que nous sommes en 1874 et que cette époque est bien différente de la notre…)

J’avoue que j’ai été plutôt surprise et sur ma faim à la fin du livre. Je ne m’attendais pas à ça.

J’ai beaucoup apprécié qu’il y ait un épilogue : on sait ce que devient chaque personne et je trouve que ça clôture bien le livre.

Finalement, je pense que j’ai apprécié le livre, même si je ne le trouve pas si simple que ça à lire (après ce n’est pas le genre dont j’ai l’habitude). Mais j’ai quand même passé un bon moment et je suis curieuse de voir le film d’animation du même nom.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.