Nécromanciennes

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Nécromanciennes de Corinne Guitteaud

Date de parution : Juillet 2016

Quand elle se réveille un beau matin, Elizabeth Rosenbach a la désagréable impression qu’il lui manque un pan entier de sa vie. Pour tout dire, elle a signé un pacte un an plus tôt avec une nécromancienne, pacte qui doit non seulement changer sa propre existence, mais aussi permettre à un être cher de trouver enfin le repos.

A travers le récit de cinq personnages, venez découvrir le monde mystérieux des Nécromanciennes.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Les éditions Voy'[el] ont organisé un concours durant une semaine sur leur Facebook. J’y ai participé et j’ai pu choisir un des livres présentés dans le courant de la semaine. C’est celui-ci qui m’a le plus attirée 🙂

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Le livre est composé de 5 histoires, chacune est racontée par une personne différente. Ces nouvelles sont liées les unes aux autres.

Au fil de ma lecture

Partie 1 : Une vie en échange

Nous suivons Elizabeth Rosenbach. Elle se réveille un matin et rien ne va : ses cheveux ont changé d’apparence, les meubles de son appart’ ne sont pas tous à la bonne place et, même quand elle regarde dehors, par la fenêtre, le paysage semble différent. Pourtant c’est bien elle. D’ailleurs, ça se confirme lorsqu’une de ses amies, Sarah, lui téléphone. On découvre alors qu’elle revient d’Italie et qu’elle s’est mise à son propre compte depuis six mois. Elizabeth ne se souvient de rien concernant l’année qui vient de s’écouler…

Après avoir passé des examens médicaux qui n’ont rien révélé d’anormal, elle passe quelques jours chez son amie. Sarah lui montre alors des photos, espérant que la mémoire revienne.
Sur l’une des photos d’anniversaire de la jeune femme, Elizabeth est au bras d’un homme séduisant. Elle semblait avoir trouvé l’amour, mais l’homme est mort dans un accident de moto. Elle a été inconsolable durant des semaines et a décidé de partir en Italie pour se changer les idées. Est-ce que cette perte serait liée à son amnésie ?

Sa meilleure amie lui explique qu’elle avait rencontré une femme « bizarre », Perspéphone. C’est à partir de ce moment qu’Elizabeth a commencé à changer. Elle a démissionné, a rencontré Guillaume (le beau mec ténébreux) et a commencé à agir bizarrement, comme si elle n’était plus elle-même.

Elle reçoit un appel de Perséphone Dimitrova qui lui donne rendez-vous à son bureau. Sa meilleure amie lui conseille de se méfier : elle a toujours trouvé cette femme étrange et ressemble à une diseuse de bonne aventures.
Elizabeth a besoin de réponse. Elle va à la rencontre de l’inconnue.

La jeune femme arrive devant un immeuble. Sur l’entrée est apposé une plaque : « Perséphone Dimitrova – Nécromancienne« . Cette dernière explique à quoi servent les nécromanciens dans le monde : ils maintiennent le lien entre les morts et les vivants afin de garder un certain équilibre. Perséphone est chargée de s’occuper des Limbes. Cet endroit regorge d’âmes qui ont encore quelque chose à faire sur terre et qui n’arrivent pas à trouver la paix. A cause de la religion, l’existence de cet endroit est remise en cause. Les croyants ne prient plus pour les âmes s’y trouvant. Les esprits sont alors agités et Perséphone doit trouver une solution pour les calmer, avant que leur colère ne leur permettent de trouver l’énergie nécessaire pour retourner parmi les vivants.

Elizabeth est allée la voir il y a un an. Elle souhaitait que sa vie change. Devant sa sincérité, Perséphone a fait revenir quelqu’un, Mélissa, une cousine dont elle était très proche. Cette dernière a été kidnappée enfant par un pédophile et son corps a été retrouvé au fond d’un trou d’eau.
Elizabeth et Mélissa ont alors passé un pacte : pendant 1 an, elle prenait sa vie pour tout changer. C’est donc Mélissa qui a démissionné et rencontré Guillaume. Après la mort de ce dernier, Mélissa voulait quitter plus rapidement le corps de sa cousine, mais le pacte l’interdit. Alors, elle a erré telle une âme en peine et a commis une terrible faute. A présent, elle est une âme perdue et son destin est entre les mains d’Elizabeth.

Si Mélissa avait réussi à changer la vie de sa cousine de manière positive, elle aurait quitté les Limbes à la mort d’Elizabeth pour rejoindre le paradis. Or, son comportement ces dernières semaines a remis les compteurs à 0. Pour lui permettre de regagner les Limbes, son esprit va devoir accompagner Elizabeth et essayer d’arranger les choses. Une fois qu’un certain nombre de choses positives auront été réalisées, son esprit sera en paix. Mais si elle échoue, elle pourrait rester et hanter sa cousine pour l’éternité.
En tout cas, une chose est très importante : personne ne doit savoir qu’un fantôme l’accompagne.

Ohhh c’est vraiment intriguant. Est-ce qu’Elizabeth va pouvoir voir sa cousine comme c’est le cas dans le cabinet de la nécromancienne ? Melissa a l’apparence d’une enfant de 5 ans (âge auquel elle s’est fait enlever), est-ce qu’elle va garder cette apparence ? (J’ai bien compris qu’être dans les limbes fait grandir, du coup, elle a l’esprit d’un adulte dans un corps d’enfant ?). 
J’aime beaucoup ce début d’histoire :p

Quand elle quitte le cabinet, elle se rend avec Mélissa chez elle. Malgré elle, Elizabeth se sent responsable de sa cousine.

Les jours passent. Pour éviter de commettre un impair et mettre en péril le pacte en révélant la présence de Mélissa, Elizabeth évite sa meilleure amie quelques jours. Elle fait beaucoup d’activités « pour enfants », comme si elle voulait que Mélissa rattrape le temps perdu.

Eh bien la promesse ne va pas être simple à tenir… Elizabeth a décidé d’adopter un chien. Quand elle a eu l’impression que Baramine voyait Mélissa, elle a prévenu Perséphone qui lui a demandé de se débarrasser du chien (bon il s’avère que c’était un hasard, elle a gardé la bête). Mais maintenant, la nécromancienne lui affirme que Sarah va devenir un problème et que la jeune femme ne peut pas avoir deux meilleures amies… Elle ne va quand même pas s’isoler pour un fantôme, si ?

Un jour, Baramine s’enfuit. Melissa et Elizabeth sont devenues proches (la petite allant jusqu’à avoir des contacts physiques avec sa cousine). Perséphone les prévient alors : si Elizabeth ne redresse pas la barre durant les 3 prochains jours, elle viendra chercher le fantôme.

En cherchant son chien, Elizabeth se dirige vers le cimetière. Sur place, Mélissa prend les devant et court vers la tombe de Guillaume.
Elizabeth fait alors la connaissance de Renée Décima, une Parque, qui lui demande de garder leur rencontre secrète, même de Perséphone. Elle lui apprend ensuite que Guillaume a été assassiné. Mais comme Renée n’a rien vu venir, elle suggère que c’est l’intervention d’une divinité ou un démon qui a entraîné la mort de Guillaume. Quelqu’un l’a souhaité. Sarah. Elle a passé une sorte de pacte avec un démon d’après ce que je comprends.
Si Elizabeth veut sauver ses 2 amies, elle doit débusquer ce démon et sauver l’âme de Mélissa afin de faire pencher la balance du côté du Bien.

De retour chez elle, Elizabeth récupère Baramine qui a été retrouvé par une voisine. Sarah l’attend dans son appart et la menace d’un couteau. Pour la sauver, Mélissa se montre et elle est tout de suite punie, renvoyée dans les Limbes.

Sarah a perdu la raison. Elle se pend quelque jours plus tard.

Paumée et triste, Elizabeth déménage quelques mois plus tard, espérant prendre un nouveau départ. Elle n’a eu aucune nouvelle de Perséphone…

Vu qu’elle prend un nouveau départ, est-ce que ça peut signifier que Mélissa a réussi ?

[fermer]

 

Partie 2 : Les Larmes de Perséphone

Changement de narrateur dans cette histoire. Cette fois c’est la nécromancienne que nous écoutons.

Ohhhh ! Elle et Renée parlent d’Elizabeth. Apparement, la jeune femme serait une nécromancienne puissante. La Parque demande à Perséphone de la prendre sous son aile afin d’éviter que leur ennemi de toujours ne le fasse.

Le week-end venu, Perséphone et son fils Samuel, qui est un nochers (une sorte de guide qui connaît les passages entre le royaume des morts et celui des mortels) vont chez Elizabeth. L’adolescent ne sait rien du monde occulte auquel lui et ses parents appartiennent.
La jeune femme, même si elle ne sait rien de son don, voit des choses, comme une ombre qui plane autour de Samuel. C’est un signe qui annonce sa mort prochaine. Perséphone lui demande alors de l’aide pour le sauver (et en veut à Renée de n’avoir rien dit, si ce n’est fortement suggéré que son fils l’accompagne).
Son initiation commence dès lors que, poussée par Dimitrova, elle voit les âmes perdues traîner dans son lotissement.
La nécromancienne lui affirme que, si elle sauve Samuel, elle aura ensuite les capacités pour sauver Mélissa.

Perséphone continue d’expliquer à Elizabeth quelques rudiments des nécromanciennes. On découvre alors que les âmes autour de la maison de la jeune femme sont envoyés par un démon, Arhiman. Cette information ne surprend pas Dimitrova qui s’en doutait.

La nécromancienne continue la formation de son apprenti (et celle de son fils en parallèle, plus progressive). Néanmoins, malgré le fait que Samuel ait découvert le monde occulte et qu’il ait avoué à sa mère son homosexualité, il est toujours en danger. Les deux femmes décident donc d’aller rendre visite à Renée pour en savoir plus.

La Parque confie une mission d’initiation à Elizabeth. Elle doit venir en aide à un garçon prénommé Corey qui est hanté par son père décédé l’an dernier. Corey est le garçon que fréquentait Samuel, avant qu’il ne retourne sa veste par honte. Je me demande si son père ne le pousse pas à bout parce que son fils est homosexuel…
Quoi qu’il en soit, le garçon ramène une arme dans son lycée. Étant donné que Lizzie le surveillait, elle arrive à faire sortir les élèves (dont Samuel) qui appelle ses parents en renfort. L’apprentie nécromancienne reste seule avec Corey. Perséphone les rejoint. J’ai un mauvais pressentiment… Je sens que la mère de Samuel va mourir…

Ouf ! Finalement Elizabeth et Perséphone arrivent à se débarrasser du spectre et personne n’est blessé (même si la nécromancienne a laissé parler sa colère et s’en est personnellement prise au spectre). Samuel est sauvé : l’apprentie ne voit plus l’ombre qui planait autour de lui.

Quand les regards d’Elizabeth et d’Hugo, le père de Samuel et ex-mari de Perséphone se croisent, cette dernière comprend que leurs âmes se sont trouvées…

Au moment de partir, Dimitrova repère le démon Ahriman surveillant la scène : il était dans le coup…

[fermer]

 

Partie 3 : L'enfant des Limbes.

Cette partie est écrite sous la forme d’un journal tenu par Samuel. Il y parle d’Elizabeth et j’ai l’impression qu’il se passe quelques semaines après la seconde partie. 

Cette dernière n’est plus une apprentie mais une nécromancienne avertie et semble être devenue la meilleure amie de l’adolescent. Ils passent beaucoup de temps ensemble et ça leur arrive de « chasser » ensemble. Elle s’est également beaucoup rapprochée d’Hugo, sans pour autant qu’ils ne soient en couple. Un lien fort les unit tout de même.

Grâce à Samuel, on découvre qu’en fait, celui que je prenais pour un démon est en fait le Diable lui-même. Ahriman n’est qu’un autre de ses noms.

D’ailleurs, Ahriman est furieux et prépare sa riposte. Pour commencer, il avait réussi à enlever et séquestrer Elizabeth (qui serait toujours prisonnière sans l’intervention de Perséphone). Son but était de la tuer, comme il l’a fait avec trois autres nécromanciennes. Ensuite, pour se venger du prolongement de la durée de vie qui vide ses Enfers en le privant d’âme, il a remis au goût du jour les sectes sataniques. Enfin, il va directement chercher des “soldats” dans les Limbes, en recrutant les âmes en colère de leur sort. Même si ce n’est dit qu’à demi-mot, j’ai l’impression que Mélissa en fait partie.

Beaucoup de choses sont passées sous silence, dans lesquelles on ne rentre pas en détail. Cela va trop vite à mon goût…

Ahriman en veut clairement à l’âme de Lizzie et est prêt à tout pour l’emmener avec lui en Enfer. Il s’en prend donc à l’âme de Guillaume qu’il a traîné dans son antre. En colère, Mélissa a enfreint plusieurs règles pour aller demander de l’aide à sa cousine. Même si tous savent qu’il s’agit d’un piège, Hugo, Elizabeth, Perséphone et Samuel montent un plan pour se rendre dans le royaume d’Ahriman.
Pendant que les deux nécromanciennes occupent les sbires d’Ahriman (absent pendant leur effraction), Hugo et Samuel réalisent le rituel pour sortir l’âme de Guillaume des Enfers. Mais il y a eu un couac et, à présent, Guillaume hante Samuel, et personne ne le sait.

Quand Ahriman revient sur terre pour récupérer l’âme, il propose un marché à Elizabeth : Mélissa et Guillaume pourront revenir sur terre et être réunis pendant une incarnation. En échange, Lizzie doit renoncer à son statut de nécromancienne et perdre ses souvenirs d’avec Perséphone, Hugo et Samuel. Elle accepte pour les sauver…

Un mois plus tard, Renée débarque chez Perséphone. Elle est en colère qu’ils aient accepté le marché d’Ahriman. En supprimant Lizzie de l’équation, ils ont fait beaucoup de dégâts.

Quelques jours plus tard, Samuel croise Lizzie. Son âme est perdue. Elle agit tel un automate, sans vie…
Le jeune homme a peut-être une solutions pour sauver Elizabeth, mais pour cela, il doit aller dans les Limbes (pour récupérer l’âme de la jeune femme ?).

Là-bas, il découvre sa petite sœur, le fruit de l’amour de Lizzie et Hugo. Avec le marché que la nécromancienne a passé, la petite ne naîtra jamais ; son âme est donc coincée dans les Limbes. Alors que Samuel s’apprêtait à l’emmener, Dieu lui est apparu et il a passé un accord avec lui : il repart sans l’enfant, et en échange Il rend la mémoire à Elizabeth (permettant ainsi que sa petite sœur naisse, comme c’était prévu). Le jeune homme accepte.

De retour dans son monde, on découvre qu’Hugo a de la noirceur en lui, noirceur qu’il transmettra à la petite sœur de Samuel si celle-ci vient au monde. Pour le protéger, l’une des Parques s’est sacrifiée et semble empêcher Hugo de nouer des relations amoureuses.
Renée montre une vision à Samuel et lui fait promettre de protéger sa sœur, de faire en sorte qu’elle ne sombre pas dans le mal. Le jeune homme accepte. La Parque libère alors son père qui retrouve le sourire et la perspective d’un avenir avec Elizabeth.

[fermer]

 

Partie 4 : La poupée maudite

Fiou ! Méga saut dans le temps. Au moins dix-sept ans se sont écoulés. Cette fois, c’est Mirabilia (tous la surnomme Mira) la fille d’Elizabeth et Hugo que nous suivons. Comme tu l’as peut-être compris, elle a 17 ans =)

Samuel va se marier dans quelques mois et ils sont tous deux à la recherche d’une bague de fiançailles. Mira est soudain attiré par une poupée dans une vitrine, un archange du nom d’Ismaël… Elle décide de l’acheter. La poupée l’obsède complètement.

Étant donné l’effet que la poupée a sur elle, les sous-entendu concernant le passé des objets, les remarques du vendeur et le titre du chapitre, on se doute qu’Ismaël est possédé.

Dans la nuit, Mira fait un rêve étrange dans lequel se trouve sa poupée sous forme humaine… On lui dit que, pour le moment, elle n’est pas prête pour le rencontrer. Si elle veut le faire, elle doit laisser le vice entrer en elle. Oh… La vision de la Parque risque de se réaliser….

Devant le bonheur de son frère, Mira est submergée par la jalousie. Sa poupée lui parle alors en lui disant qu’elle est prête.
Cette fois, lorsqu’elle plonge dans ses songes, c’est à la table d’Ismaël qu’elle est assise.

Les pouvoirs de nécromancie de Mira commencent à se réveiller et c’est au lycée qu’ils se manifestent. D’ailleurs, sous le stress de vision liées à ceux-ci, et poussé par la « voix » de la poupée, elle a failli tuer son ex-petit-ami. Heureusement ,une Parque en devenir a arrêté son geste et lui conseille de ne pas emprunter la voie dangereuse qu’elle est en train de suivre…

De retour chez elle, l’ Ange Liberté rend visite à la famille de Mira. Elle veut récupérer la poupée de la jeune fille qui est possédée par l’esprit du Dieu-Lare. Il veut enfanter le corps de Mira pour revenir sur terre.
Cependant, elle arrive trop tard : le lien entre le Dieu-Lare et la jeune fille est déjà fort. Elle ne peut pas se contenter de détruire la poupée.

Comme ça m’arrive assez souvent depuis le début de cette lecture, il y a vraiment des choses qui m’échappent et j’ai l’impression qu’un autre livre était à lire avant celui-ci 🙁 je ne comprends pas tout et c’est dérangeant.

Rho… Une fois encore tout va trop vite. On ne s’attarde pas assez sur l’histoire. Je trouve ça vraiment dommage 🙁

Bon je ne comprends rien à cette histoire…

Le Dieu-Lare est dangereux. Il faut l’empêcher de se matérialiser dans le monde des vivants. Pour détourner son attention pendant que ses parents et l’Ange Liberté s’occuperont de détruire la poupée, Mira va devoir retourner auprès de lui, en rêve. Elle sera accompagnée par un ange démoniaque à deux visages, celui d’Ismaël et de Harfang…

[fermer]

 

Partie 5 : La mort est mon cadeau

Cette dernière partie commence à l’endroit où la précédente s’arrête. Cette fois, notre conteur est Harfang, le démon qui a pris possession du corps d’Ismaël, l’accompagnateur de l’Ange Liberté. 

Harfang est celui qui veille sur les Enfers depuis la fin de l’Apocalypse. Cependant, tout est en train de changer là-bas et il semble perdre le contrôle.
D’ailleurs, même dans son royaume, le retour du Dieu-Lare effraie. Il ne doit absolument pas être libéré.

A mon avis, entre la partie 3 et la partie 4 de ce livre, il faut lire Le crépuscule des Anges. Il y a beaucoup de références à cette histoire ici et j’ai l’impression qu’on y vit l’Apocalypse…

Dans son rêve, Mira devra découvrir le nom du Dieu et le prononcer. Elle détruira son âme en songe, pendant que ses parents et l’Ange Liberté le feront sur la poupée.

Alors qu’Harfang est persuadé d’être juste derrière la jeune fille lorsqu’il plonge dans ses songes, en réalité, celle-ci a dejà vécu plusieurs années de souffrance, seule.

Quand il retrouve Mira, il est trop tard. Chronos, le Dieu-Lare a réussi : elle attend son enfant.

Le créateur de la poupée leur a menti et quand il a appris qu’elle avait découvert le nom du Dieu, il a tué son frère et ses parents.

Mira et Harfang sont rejoints par Dieu et la Mort. Ensemble, ils tentent de trouver le portail de Chronos pour retourner dans le monde des humains.

Et une fois encore, je ne comprends rien… 

Pour qu’ils ne puissent pas être séparés de nouveau en franchissant le portail, Dieu les unit l’un à l’autre en les mariant et les invite à consommer leur mariage. Et ils le font, comme si c’était normal 😮

Il franchissent ensuite le portail, accompagnés de la Mort, et pensent fort au moment où il veulent « atterrir ». Ce sera le moment où Harfang dévoile à Mira qui il est, quelques heures avant leur départ.

A leur retour, Mira est toujours enceinte. Elle fait sortir Samuel et ses parents, puis elle, Harfang (sous les traits d’Ismaël), La Mort et Liberté s’en prennent au créateur de poupée qui est en fait Chronos lui-même.

Autant au début, le livre me plaisait, autant là je subis ma lecture. J’ai l’impression de manquer de tellement d’éléments… Ça va beaucoup trop vite…

Mira arrache la corde de la poupée qui correspond à l’âme de Chronos et tous sortent de la maison pendant que le Dieu-Lare disparaît.
Tout au long du voyage dans les songes, c’est bien Ismaël, le mortel, qui accompagnait Mira et non pas le démon Harfang. D’ailleurs, ce dernier et son double repartent en enfer.

Ismaël retrouve Perséphone qui était prisonnière des Enfers et la renvoie chez elle. En revanche, lui ne repartira pas. Il a compris que son double n’abritait pas Harfang mais Chronos (oui moi aussi je n’y comprends plus rien….). Bref. Il est rejoint par Liberté et menace le Dieu-Lare.

Alors qu’Ismaël et Liberté sont en mauvaise posture, c’est finalement l’arrivée de Mira qui les sauve. Elle s’occupe de Chronos, le fragilise et le laisse ensuite aux mains des âmes perdues…

Mira et Ismaël retournent ensuite dans le monde des mortels. Mais l’homme fuit, ne pensant pas mériter l’amour et la rédemption auprès de Mira.
Il rencontre alors une jeune femme, Héla, qui est la fille de Chronos et Mira. Dieu l’a autorisé à venir le voir avant sa mission. Elle est la Mort et le met en garde : il va avoir un choix à faire et s’il fait le mauvais il mourra. Heureusement, il l’écoute et retourne rejoindre Mira, se sentant enfin heureux…

[fermer]

En conclusion

Ce livre avait vraiment du potentiel : une histoire de nécromancienne qui se découvre et qui attire le diable lui-même pour se venger. Des voyages entre le monde des Âmes et celui des mortels, des Anges,…
Cinq histoires. Chacune est racontée avec un style différent et mine de rien, ça rend le tout plaisant (même si certains trucs m’ont dérangée comme le fait que des ados de 16 ou 17 ans aient des comportements de gamins) et ça se lit vraiment vite (la mise en page du livre est vraiment réussie avec ces petits illustrations par-ci par-là).

Par contre, là où j’ai eu un gros problème, c’est que beaucoup de termes liés au monde occulte (et plus précisément à la nécromancie) ne sont pas expliqués, tout comme certains noms sont donnés sans qu’on sache de qui il s’agit (et entre nous, je ne passe pas mon temps à faire des recherches sur le net quand je lis…).
De plus, entre la troisième et la quatrième partie, il y a un bon dans le temps de 17 ans, et là, j’ai carrément eu l’impression que j’avais complètement raté la lecture d’un livre intermédiaire. Il y a énormément d’éléments qui nous manquent, énormément de choses qui sont passées à la trappe et personnellement, ça a gêné ma lecture.

Chaque histoire est une novella, ce qui fait que c’est court, et qu’on va à l’essentiel. Malheureusement, dans ce type d’histoire, avec ce genre d’univers, on ne peut pas, à mon sens, se contenter de l’essentiel pour réellement embarquer le lecture.

J’avoue que cette lecture me laisse un peu le c*l entre deux chaises du coup… Je pense que je vais essayer de lire Le Crépuscules des Anges qui est un livre de la même auteure dont on fait souvent référence dans les deux dernières histoires. Peut-être que ça me permettra d’éclaircir certaines zones d’ombres…

En tout cas, je remercie les éditions Voy’[el] qui m’ont permis de découvrir ce livre 🙂

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.