Couverture Dissimulations T1 de Véro-Lyse Marcq

Cassandre – Dissimulations (T.1)

posté le 08 septembre 2021

Couverture Dissimulations T1 de Véro-Lyse Marcq

Ecrit par Véro-Lyse Marcq

Depuis sa plus tendre enfance, Cassandre Ascari dissimule sa féminité afin d’intégrer la chevalerie au service de son protecteur Eugène d’Ambroise.
Sous le prénom de Guillaume, sa première mission consiste à escorter une rançon dans le but de délivrer Frénégonde Bailly, retenue en otage par le vil Bryan du Loch.
Au cours de son expédition, les péripéties se multiplient, tout comme les rencontres avec le mystérieux Jasper, personnage charismatique qui semble la suivre et, lui aussi, dissimuler un sombre secret.

Date de parution : Mars 2019

Pourquoi j'ai eu envie de le lire ?

Quand Véro-Lyse a posté un message sur Facebook en parlant de ce livre, je me suis dit « pourquoi pas ». Le résumé me plaisait (une femme chevalier, c’est quand même la classe) et, pour avoir lu plusieurs histoires de cette auteure, j’aime sa plume.

On ajoute à ça le fait que ce soit de la fantasy (je suis curieuse de savoir comment Véro-Lyse va amener ça dans son histoire) et que ce soit une novella, je me suis laissée tenter 🙂

Ce que j'en ai pensé

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Cela fait des années que Cassandre Ascari cache qui elle est aux yeux de tous afin de pouvoir réaliser son rêve : celui de devenir chevalier. Dans la confidence depuis toujours avec les parents de la jeune femme, Eugène d’Ambroise, le seigneur des Salines, l’appelle Guillaume pour garder sa couverture intacte.

C’est le jour de la cérémonie d’adoubement. Cassandre est aux anges. Elle est enfin le “chevalier Guillaume ». Néanmoins, je pense qu’elle appréhende la mission qu’on va lui confier.

Vivre auprès du seigneur semble être plaisant. Cependant, la vie à l’extérieur n’est pas tout rose. Chacun cherche à étendre son territoire et son pouvoir ; les conflits se multiplient.

Pour tenter d’apaiser les tensions, Eugène a décidé de s’unir avec Frénégonde, l’héritière des Terres Rouges, l’une des 3 régions du coin épargnées par le malheur (les 2 autres étant les Salines et le Territoire des Roches). Cependant, cette femme a mauvais caractère et a une mauvaise réputation. Cela dit, Eugène est prêt à supporter ses humeurs si ça peut lui éviter une guerre.
Cependant, l’ennemi juré d’Eugène, Bryan du Loch, vivant au Territoire des Roches entend bien courtiser la Dame. Il a tout tenté. Mais comme elle ne répondait pas à ses avances, il l’a fait enlever et c’est à Eugène qu’il envoie la rançon : tout son or et ses bijoux, sinon, il épousera de force l’héritière (jamais il ne parle de la relâcher…).

Voici donc la mission de Guillaume : amener la rançon et délivrer Dame Frénégonde. Ainsi, une guerre sera évitée. Eugène n’a confiance qu’en Cassandre (il est persuadé qu’il y a des espions dans son royaume). C’est pourquoi elle partira seule.

Pour protéger les bijoux et l’or, le seigneur a dissimulé la cargaison dans une caisse originale : un cercueil. Qui aurait l’idée d’aller l’ouvrir pour vérifier ce qu’il y a dedans.

Le second soir de son périple, elle fait la rencontre d’un homme, venu se réchauffer près du feu qu’elle avait allumé. Jasper Osbourg semble malade. Il a le regard sombre et le teint pâle. Cassandre (sous l’apparence de Guillaume et c’est d’ailleurs ainsi qu’elle se représente à lui), lui propose de partager son maigre repas : deux poissons pêchés dans le lac alentour.
Jasper est étrange. Il refuse le poisson, affirme que toute sa famille a le teint pâle mais qu’ils ne sont pas malades, bien au contraire, ils sont plus que robustes. Tout comme Cassandre, ils vont vers le Territoire des Roches. Lui et sa famille ont été convié par leur aïeul pour travailler des plantations. Il propose à Cassandre, étant donné qu’ils vont dans la même direction, de voyager ensemble (pour se protéger des brigands). Hum… Je ne le sens pas… 

Cassandre refuse la proposition, prétextant le besoin de se recueillir régulièrement sur le cerfeuil de « son oncle ». Tous 2 se séparent, passant la nuit chacun de son côté.

Le lendemain, Cassandre reprend la route et avance à un bon rythme. Le soir-même, elle reçoit de nouveau la visite de Jasper. Qu’on soit bien d’accord, c’est quasi impossible que, comme par hasard, ils se soient arrêtés au même endroit sans s’être croisés une seule fois sur la route, non ? Puis l’homme apparaît toujours, comme par magie, sans un bruit… Je suis sûre que c’est une sorte de vampire.

Au vu du discours de Jasper (qui vante les corps féminin et se montre beau parleur), j’ai l’impression qu’il devine que Guillaume n’est pas ce qu’il prétend être (il drague Cassandre non ?). Néanmoins, il propose un faisan à la jeune femme (la chasse en groupe a été bonne) puis repart tel qu’il est venu. Cela dit, il met mal à l’aise le chevalier… Que cache-t-il ?

Le troisième soir, Cassandre est bien décidée à en apprendre plus sur lui. Elle installe son campement dans un endroit où elle l’entendra forcément arriver (cela faisait déjà 2 fois qu’il la prenait par surprise). Cependant, ce n’est pas lui qui se montre, mais un groupe d’hommes prêt à la dépouiller (serait-ce des complices de Jasper ? Celui-ci n’aurait fait que tâter le terrain avant d’envoyer des sbires ?).
Le chevalier s’était préparé à combattre Jasper, elle avait donc enfilé sa tenue de combat. Mais cette fois, ce n’est pas un mais cinq hommes qu’elle va devoir affronter…

Cassandre élimine facilement les 3 premiers assaillants dans des combats en un contre un. Mais les deux derniers choisissent d’unir leur force. Bien vite, elle ne peut pas rivaliser quand l’un d’eux l’attaque et que l’autre se place dans son dos pour lui maintenir les bras.

Ils la délaissent de son armure et s’aperçoivent avec surprise qu’il s’agit d’une femme. Je n’ose pas imaginer ce qu’il se serait passé si du bruit ne s’était pas fait entendre (Jasper ?). Ils laissent donc Cassandre, meurtrie et peu vêtue (elle n’a plus son armure mais j’imagine qu’elle n’est pas nue), sur place. Au loin, elle entend les 2 hommes se faire agresser. Craignant pour sa vie, elle décide de faire le mort. Les pas se rapprochent et quelqu’un l’a prend dans ses bras pour la déplacer. C’est alors qu’elle s’évanouit.

Elle se réveille dans une église, sous la protection des sœurs de la Charité, dans les Terres Rouges, bien loin de l’attaque. 
C’est bien Jasper qui est venu à son secours. Il a mis en sûreté le cercueil et les chevaux. J’ai l’impression que la découverte du secret de Cassandre (que Guillaume est une femme) a fait changer un peu le comportement de Jasper. Il semble plus taquin 🙂
En plus de sa cargaison, il a récupéré toutes ses affaires, y compris l’armure. Quand Cassandre s’en aperçoit et veut le remercier, il a disparu. 

Les jours passent. Cassandre a repris sa route et ses blessures se guérissent peu à peu.

Un soir, elle croise de nouveau la route de Jasper qui est apparu sur son campement sans bruit, encore une fois, comme par magie. 

Il lui propose une sorte d’alliance, il veut l’aider à arriver à bon port. Il a compris que le cercueil ne renferme pas l’oncle de la jeune femme mais bien autre chose. Il tente d’en savoir plus. Mais Cassandre est mefiante. Même si elle est attirée par le jeune homme, elle ne lui fait pas confiance. Serait-ce un sbire de du Loch ?

La voilà enfin arrivée au château de Byan du Loch. Elle enterre le cercueil, et, vêtue de sa cuirasse, se présente au seigneur en tant que Chevalier Guillaume Ascari.

Oh mince ! Ce du Loch n’est pas honnête. Il fait Cassandre prisonnière et entend bien la torturer pour lui soutirer des informations.

La jeune femme est suspendue par les mains a une potence, nue.
Le bourreau va commencer sa torture afin de faire avouer à Cassandre où elle a caché la rançon. Je n’aime pas la tournure que prend cette histoire 🙁

Ah mais c’est dégoûtant ! Cassandre est allongée sur une table d’écartèlement. Après avoir marqué ses 2 mollets au fer rouge, son bourreau lui arrache les ongles du pouce et de l’index. Malgré la douleur et les larmes, Cassandre ne dit rien et bout de colère.
Quand la menace de l’amputation apparaît, Cassandre ravale sa fierté et dévoile la cachette. Avec un membre en moins, elle ne serait pas en mesure de délivrer Frénégonde. Elle n’a pas vraiment eu le choix. Bryan du Loch l’envoie en cellule où elle va passer la nuit. (Ahhh en même temps que l’arrivée de la nuit, c’est l’arrivée de Jasper ? Il va la sortir de là, j’en suis sûre :p ).

Impatient, Bryan du Loch, accompagné d’une poignée d’hommes, se rend au lieu indiqué par Cassandre. Ils déterrent le cercueil. Quand du Loch l’ouvre, la boîte contient bel et bien un cadavre ! Pensant qu’il s’agit d’un leurre pour dissuader quiconque ouvrira le cercueil, il demande à l’un de ses sbires de dégager le cadavre. Sauf que celui-ci revient à la vie et lui arrache la trachée. Il s’agit de Jasper ! Il est venu vérifier que Frénégonde serait bien libérée (il veille sur Cassandre si tu veux mon avis…).

Jasper, après avoir vidé de leur sang tous les gardes de Bryan, repart avec ce dernier vers le château. On en découvre un peu plus sur son peuple vivant dans L’Extremeste.
Eugène et son armée de sont unis à son peuple pour lutter contre les créatures à l’apparence humaine qui voulaient les décimer (des vampires). Dès qu’un humain se faisait mordre et mourrait, il revenait à la vie et avait soif de sang. Finalement ils ont trouvé une solution pour « gagner » et le calme est revenu quelque temps. Puis, Jasper s’est fait mordre par une créature sortie de nulle part qui s’est ensuite acharnée sur sa famille avant de dépérir. Cependant, Jasper et les siens ne sont pas comme ces créatures : ils savent se contrôler, ne savent « transformer » personne. Ils ne vieillissent pas et ne meurent pas. 

Depuis tout ce temps, c’est lui qui était dans le cercueil. Eugène a probablement voulu veiller à sa façon sur sa protégée.

Dans sa cellule, c’est à une vraie comédie que Cassandre joue. Elle sait qu’elle va devoir ruser pour échapper à son bourreau et quel que soit le contenu du cercueil, elle ne ressortira pas d’ici indemne. Alors, elle lui demande de l’aider car la douleur est insupportable.
Le bourreau ne veut pas qu’elle meurt dans sa cellule (il préférerait s’en charger). Alors, il entre dans la cellule pour lui apporter de l’eau, sans se méfier. Elle saisit la carafe d’eau et assomme Trevor. Puis, elle enlève le ceinturon du bourreau et le fouette avec. Celui-ci trébuche, se pète la rotule (beurk) et n’est plus capable de la retenir. Cassandre aurait pu en rester là et s’enfuir, mais impossible pour elle de laisser Trevor s’en sortir. Elle le coinça contre la grille, la ceinture autour du cou et l’étrangle.

Une fois Trevor mort, elle soulage ses brûlures avec de l’eau, nettoie ses blessures, fait un brin de toilette, trouve des vêtements et quitte la prison. Malgré ses blessures, elle ne perd pas de vue son objectif : sauver Dame Frénégonde. Elle sait (grâce aux cris de cette dernière qu’elle avait entendus plus tôt) où elle se trouve.

La porte de l’héritière est gardée par 2 hommes. Une fois encore, c’est un bain de sang (fiou… Cassandre est redoutable), mais le chevalier est touché au flanc. 
Dame Frénégonde aide son « chevalier » en le soutenant du mieux qu’elle le peut et toutes deux tentent de sortir du château.

Jasper et du Loch retrouvent les 2 femmes. Cassandre découvre ce qu’est vraiment le mystérieux homme qui lui est venu en aide plus d’une fois : Du Loch lui raconte toute l’histoire, mais le chevalier n’en croit pas un mot.
Bryan tente de négocier pour sa vie, mais Jasper ne se laisse pas amadouer : il sait ce qu’il veut (la totalité du Territoire des Roches et le château) et il l’aura. D’ailleurs, sa famille est déjà au travail dans le château : ce sont eux qui mènent la danse. Tous les combattants du royaume ont été vidés de leur sang et les villageois leur ont prêté allégeance.

Cassandre s’inquiète du pouvoir qu’est en train de prendre Jasper : il pourrait envisager d’attaquer Eugène. Comme s’il lisait dans ses pensées, l’homme la rassure.

Quand du Loch attaque Jasper, c’est là que Cassandre et Frédégonde découvrent le vrai visage de la créature diabolique.. 
Comme par hasard, une foie Bryan mort, la Dame fait un malaise, laissant Cassandre et Jasper en tête à tête (je suis persuadée que ce malaise est un coup du vampire pour pouvoir discuter tranquillement avec le chevalier).

Cassandre a du mal à croire en la loyauté de Jasper envers Eugène. Même s’il lui a raconté ce qui les liait et qu’il lui a promis qu’elle et Frénégonde pourraient repartir sans risque une fois qu’elles seraient remises, le chevalier ne le croit pas. Elle veut le tuer.

Jasper va donc chercher son armure et ses armes et un combat s’engage entre eux. Mais c’est peine perdue pour le chevalier. Le vampire est intouchable, infatigable…

Jasper lui affirme qu’il ne veut pas faire de mal. En réalité, il veut juste de nouveau vivre « comme un humain ». 

Deux jours plus tard, Frénégonde et Cassandre reprennent la route vers les Salines.


Six mois plus tard. Jasper se rend compte que Cassandre lui manque. Et, même s’il essaie de se convaincre qu’elle est mieux sans lui, il regrette les émotions humaines retrouvées en sa présence.

Cassandre est de retour au château. Des individus mutilés, en journée (donc pas par les vampires) sont découverts dans le royaume. Jasper a demandé de l’aide à Eugène qui a envoyé sa protégée.

Les semaines passent. Le chevalier tue les personnes touchées par l’étrange maladie qui les font devenir des zombies (ça n’est pas clairement dit, mais c’est comme ça que je vois la chose).
Mais plus le temps passe et plus Cassandre s’ennuie. Elle passe du temps avec les femmes que les Osbourg ont pris pour compagne. Elle découvre alors que son hôte n’a pas eu de compagne attitrée depuis quasi 30 ans. 

Après des mois sans le voir, Cassandre décide d’aller parler à Jasper. Elle veut quitter le château pour mener son enquête sur le mal qui ronge les « zombies » (une fois encore, c’est moi qui les appelle ainsi). Jasper veut l’accompagner pour retrouver un peu de son humanité qui le quitte à chaque transformation. 
La jeune femme accepte, mais le prévient cependant : elle a été libérée de ses obligations pour le Seigneur Eugène d’Ambroise. C’est donc dans une vie sans moyen et sans confort qu’ils vont se lancer. Ça ne gêne pas Jasper.

[fermer]

En conclusion

Le côté fantasy met un peu de temps à arriver, mais on est vite pris dans la mission confiée à Guillaume/Cassandre. Dès sa rencontre avec Jasper, on se méfie, tout comme elle, du personnage ; il cache quelque chose, mais quoi ?

Certaines scènes du livre sont dégoûtantes (oui… jai fait la grimace en lisant certains passages), mais pas « inutile », dans le sens où ça colle parfaitement à l’histoire et au thème (oui… c’est une histoire de royaume, de chevalerie, de loyauté ; quand tu veux des informations, la torture est souvent la seule solution…)

J’ai beaucoup aimé l’histoire de Jasper et, étant donné que le tome suivant semble lui être consacré, j’espère vraiment qu’on va en savoir plus (parce que c’était trop rapide, je veux, en savoir plus sur ce qu’il s’est passé en Extremeste).

Plus je lis de novella et plus je me rends compte que j’aime ce genre. J’apprécie aussi beaucoup la plume de Véro-Lyse ; jusqu’à présent, aucune de ses histoires ne m’a déçue. Rendez-vous très vite pour mon avis sur la suite de Dissimulations :p

Où le trouver ?

Commentaires en cours de chargement...