La Bataille de New-York – Ryvenn (T.3)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de chose qui se sont passés dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici.

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

La Bataille de New-York (Ryvenn T.3) - Jupiter Phaeton

Date de parution : Mars 2019

Catherine règne sur New York.

La cité qui ne dort jamais est tombée entre ses mains. En fuite, Ryvenn et ses alliés doivent trouver un refuge pour regrouper leurs forces. La grand-mère de Ryvenn les accueille froidement, bien décidée à les voir repartir immédiatement. C’était sans compter sur l’arrivée d’Ulrich, un magicien dont le nom est toujours prononcé avec peur et appréhension. Qui est-il ? Pourquoi est-il si craint ? Atypique, il est pourtant leur meilleur atout pour sauver New York.

S’il est encore possible de reprendre la cité…

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

J’ai dévoré le premier tome, j’en ai fait de même avec le second. D’ailleurs, ce dernier se termine avec une telle intensité ! Je me souviens que j’étais impatiente de lire la suite et que si je n’avais pas une PAL à finir je me serai jetée immédiatement dessus.
Maintenant que j’ai fini tous les livres de ma liste, je peux enfin poursuivre cette saga :p (et, pour être honnête, je suis impatiente de découvrir la suite des aventures de Ryvenn et de sa “tribu” ^^).

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Ici, l’histoire reprendre directement à la fin du livre précédent, pas de « temps de pause ». On retrouve toute l’équipe là où on l’avait laissé.

Au fil de ma lecture

Comme à chaque fois que tu reprends une suite après un moment, c’est toujours un peu compliqué de s’y remettre, de refaire le point sur les personnages. Heureusement dans les premières pages, un rappel subtil de « qui est qui » est fait. J’aime beaucoup cette façon de replonger le lecteur dans l’histoire.

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

On rencontre la mère de Cécilia. Une bonne femme d’une soixantaine d’années au caractère bien trempé et au don rare de guérisseuse. Eh bien je l’adore ! Son franc parlé, sa spontanéité. J’avoue qu’elle m’a souvent fait sourire dans ses premières pages.

Bien vite, le ton est donné : New York est saccagé, pris d’assaut par Catherine et sa clique. Les Normaux cherchent à fuire le plus loin possible et si tu as des pouvoirs, soit tu te joins à leur cause soit… eh bien… soit tu n’es pas le bienvenue. Et quand tu les rejoins, on te file une bonne dose de sérum pour décupler tes pouvoirs. Clairement, ça craint.

Évidemment pour Alvynn, le président des États Unis, c’est hors de question de laisser sa ville. Un plan d’attaque est mis en place par Cécilia, la mère de Ryvenn.

On fait la connaissance du fameux Ulrich que tout le monde craint et on apprend qu’il est le fils du doyen (que tout le monde croyait mort… le filou :p).

Ah la la ! Cette saga est vraiment une pépite ! A peine commencé que je dois déjà me forcer à arrêter parce que l’heure tourne. Je suis déjà à fond dedans et je n’ai qu’une hâte : pouvoir me poser pour lire la suite.

Pour se mettre à l’abri, tout le monde est transporté dans le Montana par Jeffrey (il a le don de téléportation), dont le pouvoir est amplifié par Ulrich (ce qui lui permet de déplacer un gros groupe à plusieurs milliers de km de là où il est, et surtout, dans un endroit qu’il ne connaît pas). Les voilà donc dans des cabanes en pleine montagne. Là-bas, on en apprend plus sur le fils du doyen, sur ses pouvoirs et leur étendu. A première vue, il ressemble à un enfant dans un corps d’adulte : son cerveau a eu du mal à se développer comme il faut à cause de la force de ses pouvoirs. Il faut tout faire pour qu’il ne tombe pas entre les mains de Catherine… Comment pourrait-il survivre au sérum ?

C’est rigolo de retrouver Ryvenn et sa louve, Rana. Mine de rien, les 2 “entités” cohabitent dans le même corps et elles communiquent entre elle. La majorité des interventions de Rana sont pleines de sarcasme et, personnellement, j’aime beaucoup ce qu’elle apporte à l’histoire.

J’avoue, je l’avais un peu oublié, Violette ré-apparait dans l’histoire. La fille du président qui l’avait envoyé en sécurité dans une meute, a disparu. Pour la protéger (et mine de rien, parce que son pouvoir peut être utile dans leur combat), le président et le doyen veulent envoyer Ryvenn et Ari rejoindre Hermès (un loup garou “solitaire”) et Greg (le chef de la meute de Stony Point (et le frère du président)) pour la retrouver et la ramener dans le Montana. Gros problème : dans le tome précédent, Violette a été enlevée et ne supportait pas ses souvenirs de l’enlèvement. Grâce à ses pouvoirs de mémoristes, Ryvenn les lui a ôté. Comment va-t-elle réagir à ce qui lui arrive ? A leur intervention ?

Ryvenn et Ari sont donc “déposés” auprès des 2 loups pour ramener Violette. Honnêtement, ils la retrouvent assez facilement et, justement, c’est trop facile : la télépathe n’est gardée que par 2 personnes. Très vite, on apprend que cet enlèvement est en fait une diversion pour que Catherine puisse s’en prendre à la meute de Stony Point (plus personne ne répond au téléphone là-bas ; la meute a disparu…).

Comme ça avait été le cas pour Ryvenn lors de son enlèvement dans le tome 2, c’est à ce moment que la louve de Violette se manifeste : elle subit sa première transformation. Il semblerait qu’en plus du processus qui est différents pour les “loup-magiciens”, la relation de l’humain et du loup est elle aussi différente. Le loup est plus “puissant”. En tout cas, malgré son statut d’alpha, Greg n’arrive pas à avoir l’ascendant sur le loup de Violette. C’est Rana, la louve de Ryvenn qui doit intervenir et maîtriser la nouvelle née.

De retour dans le Montana, Alvynn est parti “se dégourdir les jambes” (à comprendre “laisser échapper sa colère de loup”) dans la forêt. Greg, lui, ne décolère pas. Il n’arrive pas à maîtriser ses émotions et son loup prend le dessous. Une fois encore, Rana est obligé d’intervenir et doit le soumettre. A ce moment, elle se montre plus alpha que lui, et, pour ne pas envenimer les choses, personne ne doit le savoir pour le moment. Cela dit, Greg ne supporte pas de la savoir supérieur à lui. Il lui annonce donc qu’elle n’a jamais fait et ne fera jamais partie de la meute de Stony Point…

Alors qu’on ne sait toujours pas ce qu’il est advenu de la meute (Stefano et Hermès font des recherches à ce sujet), le doyen annonce à toute l’équipe qu’il est temps de commencer l’entraînement avec Ulrich. Avant de pouvoir tenter de récupérer New York, il est impératif qu’ils apprennent à maîtriser leur pouvoir qui va être énormément amplifié.

Celui-ci durera 12 jours. Douze jours au bout desquels chacun semblait avoir pris ses marques. Il est donc temps de partir en mission “récupération de meute”. Les 2 anciens FAF ont découvert que les loups étaient cachés dans un hangar de New York. A leur arrivée là-bas, tout le monde est stupéfait par le calme ambiant. Il faut dire que, pour imposer sa suprématie, Catherine a imposé un certain nombre de règles : un couvre-feu, expulsion et interdiction des loups dans la ville et les Normaux sont obligés d’exécuter les moindres volontés des magiciens. Sympa hein…

Bref ! L’équipe, divisée en 16 groupes de 8 personnes, arrive au hangar. Là, c’est encore un piège ! Un groupe de magiciens est dissimulé par un sortilège d’invisibilité. Alors qu’on pense la partie perdue, Ronan, un sbire de Catherine (rencontré dans le tome précédent) mais qui joue double jeu prévient Ryvenn. Grâce à lui, ils arrivent à neutraliser le magicien qui propage son pouvoir, à se débarrasser des magiciens et à retrouver la meute de loups. Le retour n’est pas évident, mais tous rentre au bercail, sans qu’ils n’aient subi aucune perte. Perso, j’étais tendue du début à la fin ! J’avais envie de dormir, mais impossible de m’arrêter là. Il fallait que je continue mon chapitre qui se termine sur un doute et me pousse à lire le chapitre suivant :p

De retour dans le Montana, j’ai l’impression de me retrouver face à des mecs qui jouent à “qui a la plus grosse”… Attention, je ne dis pas que c’est malvenu dans l’histoire, mais franchement, y a plus important que de savoir qui est le plus fort quoi ! En tout cas, pour Greg, ça semble important. En effet, il remet en question l’autorité d’Alvynn (pour rappel, c’est l’Alpha de toutes les meutes des Etats-Unis) car il a découvert qu’en plus d’être un loup, son demi-frère est un magicien télépathe… S’ensuit alors un duel entre les deux loups, duel pendant lequel Alvynn a demandé au doyen de neutraliser ses pouvoirs pour être à “niveau égal” avec Greg. Sans grande surprise, le Président montre qu’il n’a pas besoin de pouvoir pour être chef, il soumet sans réel souci Greg. Alvynn lui laisse alors le choix de savoir ce qu’il veut faire avec la meute : l’Alpha de la meute de Stony Point décide que celle-ci ne participera pas à la reprise de New-York et tous ses loups quittent le camps d’entrainement, ce qui remet en cause le plan initial pour reprendre la ville.

En parallèle à toute cette histoire, on apprend que Violette ne veut pas reprendre sa forme humaine, qu’elle se sent mieux dans sa forme animale (elle suit Ryvenn comme son ombre, ne la quitte jamais).

On en apprend un peu plus sur l’un des pouvoirs d’Ulrich : il a la capacité de voir les différents futurs possibles qu’il dessine sur les murs de sa chambres. Ryvenn y a vu la mort d’Eryna dans chacun des futurs dessinés. Même si le doyen essaie de la rassurer en lui rappelant qu’un simple grain de poussières peut tout changer, l’empathe a du mal à chasser cette image de son esprit mais doit tout faire pour ne rien laisser paraître…

Avec le départ de la meute de Stony Point, l’équipe doit revoir son plan pour reprendre New-York. Cela dit, c’est compliqué de prévoir quelques choses sans connaître les intentions de Catherine et surtout, sans savoir où elle se trouve. L’équipe décide donc de contacter Ronan pour qu’il leur vienne en aide. Ce dernier refuse catégoriquement de livrer la magicienne. Grâce aux pouvoirs de Ryvenn qui, sans réellement le vouloir, plonge dans la mémoire du téléporteur, on apprend qu’il est attaché à elle. On ne sait pas réellement pourquoi, probablement qu’il est amoureux d’elle. Cela dit, même s’il ne peut pas trahir sa cheffe, il donne quand même quelques informations, notamment l’emplacement du laboratoire où est fabriqué et stocké le sérum, ainsi que le nombre de personnes que contient l’équipe de Catherine.

Une fois le plan finalisé, tout le monde est téléporté à New-York. Le groupe a été séparé en plusieurs équipes pour forcer Catherine à diviser ses forces.

Le groupe de Ryvenn a pour mission de pénétrer dans le bâtiment où se trouve le laboratoire pour le détruire. Cela dit, ils se font attaquer dès leur arrivée devant le building. Caleb dresse alors un bouclier pour protéger ses alliés. Mais bien vite, on se rend compte que Violette est en dehors de celui-ci (on l’entend hurler). Elle se bat griffes et crocs pour faire gagner du temps à l’équipe. Mais hors de question pour Ryvenn d’abandonner un loup ! Elle se précipite sur son amie et commence à enlever les bouts de verre dont est remplie son flanc. Bien vite, ses compagnons lui viennent en aide, et Rana donne de l’énergie au loup de Violette pour qu’il guérisse plus vite.

Une fois que l’équipe pénètre dans le bâtiment, ils détruisent le laboratoire et toutes les doses de sérums qui s’y trouvait, puis kidnappent les 3 seuls scientifiques capable de refaire le produit.

Avant de filer au point de rassemblement, Ryvenn et son équipe font une halte dans une station de métro où ils laissent Arthur (blessé au genou) et les scientifiques. Puis ils se téléporte devant l’Empire State Building, QG de Catherine.

A ce moment, il n’y a plus de temps de pause dans l’histoire (même s’il n’y en a jamais vraiment eu). Le combat s’engage entre dans les 2 camps. Fiou ! C’est palpitant et stressant. Une fois encore, je suis happée par le bouquin qui me tient en haleine.

Même avec Ulrich à leur côté, tout ne semble pas si simple… Les magiciens sous sérums sont de vrais machines. Dans le camps de Ryvenn, tous commencent à fatiguer. Elle a alors une idée : demander à Ulrich de supprimer le pouvoir de tout le monde. Pour le coup, les 2 camps se retrouvent à niveau égal (je dirai même que le camps de Ryvenn prend l’ascendant sur ses adversaires). Mais d’un seul coup, Ulrich attrape la main de Jeffrey et disparaît ! (je te raconte pas mon état de stress….).

Evidemment, sans le pouvoir d’amplification d’Ulrich, les “rebelles” ne peuvent pas rivaliser avec les magiciens sous sérum. Le combat semble perdu. Mais là, on voit l’étendu du pouvoir d’empathe de Ryvenn. Elle absorbe toutes les émotions d’amour de son camps et les renvoie par vague autour d’elle. Leurs adversaires semblent alors “se calmer”, les FAF déposent même les armes. Peu à peu Ryvenn et son équipe prennent le dessus. Les pouvoirs magiques se calment, les balles ne volent plus. Alors qu’on commence à respirer un peu, Ulrich est de retour avec Hermès mal en point et Eryna, inconsciente dans ses bras…

Bon bah là, évidemment, le pire cauchemars de Ryvenn se passe. Elle ne maîtrise plus ses émotions, ne fait plus attention à l’amour qu’elle diffusait et reporte son attention sur le corps sans vie de sa petite soeur (si tu me connais un peu, tu dois imaginer dans quel état je me trouve là… J’avais la gorge serrée, les larmes aux yeux… au fond de moi, j’étais persuadée que Cornélia, avec l’aide du pouvoir d’Ulrich, ferait un miracle…).

Le combat reprend. Les rebelles n’ont clairement pas le dessus. D’ailleurs, Cécilia se sacrifie pour protéger sa mère et ses filles… (Bim ! 2e coup de massue !).

Ulrich arrache des mains de Léo la dose de sérum qu’il garde sur lui depuis son enlèvement et se l’injecte. Là, clairement, Ulrich pète un cable ! Il s’élève, diffuse une lumière qui sort de ses mains et tout New-York s’endort sauf les hybrides loup-magicien, à savoir Alvynn, Violette, Ryvenn et Catherine (va falloir que j’éclaircisse ce dernier point d’ailleurs… C’est une louve ? 😮 ).

Alors qu’à 3 contre 1 le combat est clairement gagné, personne n’ose toucher un cheveux de Catherine ; elle est enceinte de Ronan et personne ne veut faire du bébé à ce bébé innocent… Ils la laissent donc partir et le tome se termine ainsi…

Evidemment, toi tu es encore sous le choc de tout ce qui s’est passé. Je ne m’attendais pas à ce que des personnes que je considère comme important meurent…. J’ai hâte de connaître la suite et de savoir comment la saga va se finir !

[fermer]

En conclusion

Waouh ! Bah… Fiou ! Parfois, dans une saga, tu as des tomes de transition, des tomes où il ne se passe pas grand chose. Eh bien pas avec Jupiter ! Encore une fois, ce tome m’a tenu en haleine, m’a transportée dans l’histoire. Quand je me lançais dans une session de lecture, je ne voyais ni les pages ni le temps passer. J’ai totalement adoré !

On retrouve les personnes qu’on a connu dans les tomes précédents et un nouveau personnage (qui m’a fait marrer ^^ ). Comme le dit le titre, on se retrouve au coeur d’une bataille pour reprendre New-York. Eh bien le combat est palpitant, tu ne sais pas trop qui va gagner tant tout peut vite changer, et comme le dit un personnage du livre “un simple grain de poussières peut tout changer”. C’est clairement ce qu’il se passe ! Une action peut changer l’issue d’un combat…

Même si ça n’était pas prévu pour tout de suite, j’enchaine directement sur le 4e et dernier tome de la saga, parce que je suis impatiente de savoir comment tout ça fini !

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Un Commentaire

  1. Je viens de finir ce tome…
    Eh bien ! A la fois triste, déçue et très hâte d’avoir la suite.
    Je m’étais dit : bon, tout un tome sur une bagarre ça va être long : que neni !!! On ne s’ennuie pas une seule seconde dans ce tome non plus, et il est très difficile de fermer le livre avant la fin (personnellement c’est toujours le sommeil qui m’a emporté alors que je voulais continuer…).

    J’ai hâte de connaitre la suite.
    Je vais d’ailleurs commencer le tome 4 dés ce soir je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.