Le Pacte de la Rose

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Le pacte de la Rose d'Alexandre Sanchez

Date de parution : Avril 2021

Le pacte de la rose, chanté par trois sorcières à l’adresse d’un diable en deuil, mène Pavel Dragonis sur les routes à la recherche d’une solution pour relancer une bien étrange bouture.

L’homme doit trouver les ingrédients nécessaires à la pousse de la Rosa ×iridescentia Temporis, que l’on dit capable de ramener quelqu’un à la vie. En échange de ce bienfait surnaturel, le vieux chevalier concède son propre temps et ne dispose plus que d’un an pour ressusciter sa femme Ambre.

Obtenir les faveurs de la rose n’est pas sans danger et pour faire de la tige flétrie une magnifique fleur, le guerrier solitaire devra affronter moult périls.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Ce livre est une publication de mon partenaire Treizième-Lune. Comme à chaque fois que la maison d’édition publie un nouveau livre, j’ai la chance de pouvoir le lire en avant-première. Que ce soit le résumé, la couverture ou encore le trailer, tout me plaisait et m’attirer. Voilà pourquoi j’ai voulu me plonger dans cette lecture.

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Nous suivons l’histoire de Pavel, un vieux soldat à la retraite, ancien protecteur du château de Griserune.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Eh bien, on ne perd pas de temps en entrée en matière : nous voilà tout de suite plongés dans l’histoire. Une jeune fille est endormie dans un cercueil de cristal (dans ma tête, il ressemble à celui de Blanche-Neige et les 7 nains). Au pied du cercueil se trouve la fleur du temps. Oui, le temps est compté : l’enfant semble empoisonnée ; Pavel Dragonis est le seul à pouvoir la sauver.

L’histoire de Griserune n’est pas joyeuse et on comprend mieux le poids qui pèse sur les épaules de Pavel. Durant la guerre qui a duré 10 ans, le roi, alors sous la protection du soldat, a été tué et décapité par l’ennemi. Dès lors, le protecteur a quitté avec déshonneur la capitale et tous l’ont oublié. Pourtant, Pavel n’est pas n’importe qui : il est le « Chevalier d’Ambre », l’époux d’Ambre, la première fille du roi, avec qui il s’est marié 30 ans plus tôt. Néanmoins, malgré leur amour, le couple n’arrivait pas à avoir d’enfants… Est-ce que la fillette dans la prison de cristal est sa fille ? 

Oh ! Les 3 sorcières (qu’on imagine parfaitement grâce à la description et la couverture du livre) me font penser aux Moires dans la mythologie grecque (ou aux Parques dans la mythologie romaine) : les tisseuses de la vie. Ambre étant mourante, elles proposent à Pavel de lui confier le fil du destin de son aimée, en échange il aura le pouvoir de le broder. Wah ! C’est une lourde responsabilité quand même… je ne sais pas si je le supporterai, même pour sauver l’amour de ma vie.

La fleur du temps est une rose magique qui a le pouvoir de redonner la vie à quelqu’un. Cependant, pour maintenir en vie cette rose, il faut un engrais spécial : l’essence vitale de son porteur. En échange de plusieurs années de sa vie (le temps de trouver ce dont la plante à besoin pour grandir), Pavel pourra redonner vie à sa bien-aimée. Il a un an pour remplir cette mission.
En réalité, les sorcières n’arrivent pas à mener à bien ce rituel. Elles comptent donc sur Pavel pour y arriver. Mais, comme la rose dans la Belle et la Bête, tant que celle-ci ne reçoit pas la nourriture dont elle a besoin, elle se flétrit. Voilà pourquoi le temps est compté.

Le Chevalier prend la direction de Chantelune où il espère qu’un scientifique du nom de Sierra pourra lui enseigner tout ce qu’il faut savoir pour prendre soin de la bouture.

Voilà à quoi je pense, et ce que j’ai compris : les sorcières ont donné une graine/bouture à Pavel. S’il arrive à donner à celle-ci l’engrais dont elle a besoin, Ambre reviendra à la vie. Cependant pour maintenir sa femme en vie, il devrait donner une partie de la sienne en nourriture à la rose. Tant que la fleur du temps sera fleurie, Ambre vivra. Mais du coup, quand Pavel va mourir, la rose va flétrir et mourir. Du coup, Ambre va mourir non ?

Sur sa route vers Chantelune, Pavel sauve une jeune femme des griffes d’un Griffursa (une chimère au corps de griffon, avec une tête d’ours et 4 yeux et des ailes plumeuse). Une fois que le Chevalier a tué la bête (avec l’aide de la demoiselle), celle-ci se présente. Elle s’appelle Chloé Sierra, une herboriste. Son grand-père est le botaniste que Dragonis recherche.
Le botaniste qui était tombé dans une routine, retrouve une seconde jeunesse avec la requête de Pavel. Ce dernier restera quelques jours chez les Sierra, le temps que le scientifique trouve comment redonner vie à cette tige de rose (je t’épargne le nom complet de la plante qui est bien trop long à écrire =) ). D’ailleurs quand la plante a été déclochée (oui, la fleur est sous une cloche, comme sur la couverture), elle se développe, les épines et les feuilles poussent, mais la tige disparaît. Le processus inverse se produit dès lors qu’on la protège de nouveau. Il faut donc trouver le moyen de faire pousser la bouture…

Voilà 3 mois que Pavel vit avec les Sierra. Durant ce temps, Chloé lui a appris à maîtriser les Arts des druides de Chantelune et le scientifique a fait des découvertes sur ce dont la rose du temps a besoin. C’est ainsi que Pavel part en mission pour trouver tous les « ingrédients » nécessaires.

Oh mais… Attends… La rose absorbe la vie de Pavel en fait ? C’est pour ça qu’il paraît si vieux. Est-ce que ça veut dire que si au bout d’un an il n’a pas réussi le rituel, il va mourir ? Tout n’est pas clair…

Première halte dans un désert où il affronte une sorte de scorpion géant crachant du sable. Aidé par une poignée de soldats du Zaïd, Pavel parvient à le tuer et s’empare d’un peu de sable d’or qui sera parfait pour la plante. Plus que 2 ingrédients manquant : une eau mystique et un diamant capable d’être forgé.

Sur le campement des soldats se trouve le professeur Idiya, une naturaliste. Elle lui apprend que la cloche protégeant la rose est le diamant qu’il recherche. Concernant l’eau, il va devoir essayer de rencontrer une créature légendaire et pacifiste…
Cependant, avant qu’on en sache plus, une déesse du désert l’appelle dans un tombeau pour lui confier une faucille. On apprend alors que pour finaliser le rituel, Pavel va devoir faire couler le sang et sacrifier quelqu’un, s’il en a encore la force. Comme je le pensais, la rose se nourrit de la vie de son porteur 🙁 D’ailleurs Saih’Arbak, la déesse, appelle cette fleur la rose maléfique.

Cela fait à présent 9 mois que sa quête a commencé. Pavel semble avoir vieilli de 10 ans. Il se rend au mont Tsuru où se trouve la créature qu’il recherche. Jamais aucun humain n’a réussi à grimper en haut de cette montagne.
Il trouve enfin celle qu’il est venue voir : une  femme ailé, comme un ange, une gardienne, qui se fait appeler l’Humble Osaku. Elle lui dit qu’il peut encore renoncer à sa quête et arrêter la malédiction de la rose. Mais Pavel refuse, désirant plus que tout retrouver sa bien aimée. Cependant, son état empire, et il est de moins en moins sûr d’avoir l’énergie nécessaire pour revoir sa belle. Dans un geste de désespoir, il saute dans la rivière du temps et tente de la remonter à contre courant. Malheureusement, il boit la tasse et s’enfonce dans les profondeurs. Il ne lui reste plus très longtemps à vivre 🙁

A son réveil, il est aux abords d’une forêt, celle où se trouve Ambre. Il met la rose dans le tronc au pied du cercueil et lui fournit les ingrédients qu’il a trouvés. La rose grandit. Dans le cercueil, ce n’est plus une femme mais une fillette : la rose a pris une quarantaine d’années à Pavel, offrant à Ambre une nouvelle jeunesse.

Le début du livre est la fin du livre en fait 😮 Dès le début on aurait pu savoir comment ça allait finir 😮 (tout comme je comprends parfaitement la couverture à présent).

Dernière étape, le sacrifice. Pavel saisit la faucille et se tranche la gorge. Quand Ambre se réveille elle ne le reconnait pas et les sorcières sautent de joie à l’idée d’avoir une nouvelle sœur. Alors que le Chevalier est absorbé par le tronc et fait à présent partie de la forêt, Ambre est traversée de part en part par des ficelles et devient à son tour une sorcière.

Pavel a été manipulé ; à aucun moment Ambre et lui auraient pu être de nouveau réunis… ce qui est fait ne peut être défait… Tout au long de sa quête, il avait été mis en garde. Mais son amour l’a rendu aveugle et il a cru aux belles promesses qu’on lui a faites… 

[fermer]

En conclusion

Je n’aime pas les nouvelles parce que je les trouve trop rapides, et, en général, pas assez creusées. Ici, eh bien, c’est une courte histoire, mais, pour le coup, elle ne me gène pas parce que les passages mis de côté n’ont rien à voir avec notre quête. En général quand je finis une nouvelle je referme le livre avec une sensation d’inachevé, de trop peu. Là, l’histoire est complète et la fin me convient. Malgré son format, je ne suis pas déçue 🙂

On y retrouve de la mythologie, de la magie, de la théologie, et un soupçon de moral :p Beaucoup d’éléments m’ont fait penser à des choses « connues » : la rose ressemble à celle dans la Belle et la Bête et, sa lumière me faisait penser à la fleur aux pétales d’or de Raiponce ; le cercueil d’Ambre ressemble à celui de Blanche-Neige dans ma tête ; les sorcières sont les Parques, … Bref ! Je me suis laissée transporter dans cette histoire et j’avais hâte de savoir ce qu’il allait se passer dans sa quête et surtout connaître sa conclusion. Tout au long du livre, je trépignais : Pavel allait-il réussir sa mission ?

Personnellement, je n’aurai jamais accepté ce pacte. Peut-être que je suis égoïste, mais pour moi, un mort doit rester mort, même si ça fait mal 🙁

Sans te dévoiler la fin, je peux juste te dire qu’elle est parfaite ! Pile ce qu’il fallait 🙂 Je suis ravie d’être allée au-delà de mes préjugés liés à ce type de format et d’avoir fait cette quête avec Pavel. L’Amour avec un grand A nous pousse parfois à mener de drôle de quête…

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.