Les Gardiens Invisibles – Livre 1

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Les Gardiens Invisibles de Fabien Nerveck

Date de parution : Février 2022

Philippe Lamcken mène une vie paisible et banale, entouré de sa famille et de ses amis. Un jour, ce passionné d’entomologie observe une bestiole étrange, trop grosse pour être un frelon et ça ne ressemble ni à une guêpe ni à une abeille…
Dès lors, l’insecte devient une obsession pour lui. Obsession qui l’amènera dans un monde où il fera la rencontre des Maîtres-Gardiens, des hommes et femmes qui sont totalement dévoués à leur cause. Philippe apprendra qu’il est un Protégé, un Élu qui a pour mission de faire en sorte que leur monde et le nôtre ne fasse qu’un.

Comment réagira-t-il à la découverte de ce nouveau monde ? Acceptera-t-il son rôle de Protégé ?

Peu importe ce qu’il se passera, il ne ressortira pas indemne de ce voyage qui le fera réfléchir à tout ce qui nous entoure et lui fera voir le monde sous un autre jour.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Il y a 10 ans, mon père s’est lancé dans l’écriture d’un livre. Il m’avait expliqué le thème, les idées qu’il avait et j’avais pu lire les premiers chapitres. Puis, j’ai eu l’impression qu’il l’avait oublié…

Depuis quelques mois, il a décidé de reprendre l’écriture. Il a beaucoup de temps libre et, se plonger dans son univers l’aide à se vider la tête, à s’évader 🙂 Il m’a donc proposé de continuer la lecture. Je lui ai parlé de Wattpad en lui disant que c’était un bon moyen pour faire découvrir son histoire à des personnes autres que le cercle familial. Il m’a donc laissé carte blanche pour mettre son livre en ligne. J’en profite donc pour écrire mon avis au fur et à mesure de ma lecture et de la publication.

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Au fil de ma lecture

Prologue

L’histoire commence sur un repas familial dans le jardin, par une belle et chaude journée d’été. Philippe Lamken (dit Fifi) laisse ses hôtes et se dégourdit les jambes dans le jardin. Passionné d’entomologie (l’étude des insectes), il est intrigué par un frelon « bizarre », posé sur une fleur de tournesol. En s’approchant, il se rend compte que l’insecte est trop gros pour être un frelon. Pourtant, ce n’est ni une abeille ni une guêpe… Cependant, il ne peut pas continuer ses investigations, interrompu par René, un de ses amis retraités.

Le soir venu et une fois tous les invités partis, Philippe et son épouse, Fabienne, se retrouvent dans le jardin. L’homme lui raconte alors ce qu’il s’est passé dans l’après-midi. Sa femme se moque gentillement de lui, et ils finissent par rentrer tous les deux. Pourtant, cette histoire intrigue Fifi. Rien ne fait mention d’un tel insecte dans ses livres et il n’en a vu qu’un seul dans le jardin… C’est très étrange…

Ça me fait bizarre de lire tout ça parce que Philippe est réellement le nom de mon père et Fabienne celui de sa femme :p Même dans la façon de parler et dans les gestes qu’ils ont l’un pour l’autre, ça me les rappelle :p

Le lendemain matin, Phil ne lâche pas l’affaire. Il a rêvé toute la nuit de sa Filmouche et cette fois, il est bien décidé à prouver qu’il a raison. Il n’a qu’une idée en tête : se munir d’un appareil photo numérique, arpenter le jardin et photographier la bestiole. Il se fiche complètement que sa femme se moque de lui.

Les pages se lisent vite. C’est fluide, vivant, et, à mes yeux, réel (peut-être parce que c’est ma propre famille que je vois à travers les lignes :p). L’écriture est légère et sans prise de tête. On se plonge facilement dans l’histoire et, mine de rien, on se demande pourquoi ce passionné d’entomologie est tellement obsédé par cet insecte… Il doit vraiment avoir quelque chose de spécial.

Eh bien eh bien ! Il y a de l’ambiance chez les Lamken. Trois enfants : Sophie, 18 ans, Chloé, 16 ans, et le petit dernier de 14 ans, Loïc. Chacun a son propre caractère et j’ai l’impression que tous prennent du plaisir à se charrier les uns les autres.

Lors d’une conversation autour du petit dej, l’accent est mis sur les prises anti-moustiques. Evidemment, parano comme je suis, je me doute que ça à son importance :p On découvre ici que la famille Lamken utilise des prises électroniques dans les chambres des enfants et des prises à diffuseur liquide dans la chambre des parents…. Bon, même si Philippe a oublié de changer le produit de la prise, on s’aperçoit que dans les chambres des enfants, les prises électriques sont 100% efficaces : aucune piqûre !

Décidément, les insectes sont chelous dans ce coin… Les enfants affirment à leur père que les moustiquaires de leur chambre ont été trouées, de même que les cages des phasmes et de la chrysalide de Loïc et Chloé… D’ailleurs, les “trous” sont des cercles parfaits. Tous identiques, de la taille d’une pièce d’un euro… Comme si c’était un appareil particulier qui les avait fait. Ça intrigue beaucoup Philippe, qui, une fois les moustiquaires et cages réparées tentent de découvrir ce qui a pu faire ces trous. Malheureusement, tous les tests qu’il fait sont décevants : aucun d’eux ne reproduit la même ouverture si nette.

Profitant d’être seul à la maison, Fifi s’octroie une sieste bien méritée dans le jardin. Il est alors réveillé par des bourdonnements ; l’insecte étrange est de retour et cette fois, il n’est pas seul. Tout le “groupe de bestioles” prend la direction du puits abandonné dans le jardin et disparaît sous les dalles. Philippe va devoir vérifier qu’il n’y a pas un nid.

[fermer]

Chapitre 1

Le lendemain matin, Fabienne et les enfants partent chez leur grand-mère, Mamie Monique (oh oh !! Mais même Mamie Monique est dans l’histoire *_*). Philippe se retrouve seul pour quelques jours afin d’avancer les travaux de la nouvelle chambre de Chloé.

On sent qu’à ce moment, l’histoire prend de la vitesse. On laisse de coté la “vie de famille” et on se retrouve avec d’autres personnages, des sortes de militaires qui mènent une mission secrète. J’ai l’impression qu’ils vont essayer de s’infiltrer dans la maison de Philippe…  J’avoue que cette partie apporte une nouvelle dynamique à l’écriture. Le style est différent, plus… militaire :p Ça me plait :p 

Les jours passent ; cinq pour être précis. Philippe est toujours seul à la maison et ses travaux sont finis. La chambre est magnifique. Quand il prévient Fabienne, elle lui annonce qu’ils vont rester quelques jours de plus chez ses parents. Cela permettra à Fifi de se reposer un peu, mais pas tout de suite. Pour l’heure, il a prévu d’aller jeter un œil du côté du puits, équipée d’une combinaison fournie par son ami apiculteur.

Il s’assoit près du puits et observe longtemps les insectes qui volent autour. Soudain, il la voit. La drôle de mouche se pose sur la dalle. Philippe se lève, s’approche doucement. L’insecte ne bouge pas. Alors, comme le lui a montré son ami, il attrape l’insecte et se précipite dans son garage pour mieux l’étudier.

Du côté des militaires, la mission se prépare… Elle ne devrait plus tarder…

[fermer]

Rho cette fin de première partie ! Je veux en savoir plus ! Quelle est la mission de ces militaires ? Pourquoi agissent-ils en secret ? Que signifie leur devise “Garder et Servir” ?

Chapitre 2

Eh bien… La soirée chez René a été bien arrosée :p Fifi a dormi dans le salon, à côté de l’insecte bizarre qu’il a surnommé Monsieur X. Dans un demi sommeil, il a cru apercevoir des étincelles bleutées provenant de l’aquarium.

Quand il y jette un œil le lendemain matin, il ne trouve pas la bestiole. Il ouvre alors la prison de verre. L’insecte s’était caché sous le couvercle et en a profité pour s’échapper par la fenêtre de la cuisine restée entrouverte. Mince alors 😮 Est-ce que l’insecte pense

La bestiole vole vers le puits. Philippe s’équipe, prend son pied de biche et s’apprête à découvrir ce qui se cache sous les dalles. Quand il s’approche, c’est un autre insecte qu’il observe et qui s’éclipse sous les pierres à son tour.

Phil utilise alors son pied de biche pour retirer une dalle. Un déclic se fait entendre et celles-ci « bougent » pour former un escalier souterrain 😮 Le passage est profond et sombre.

Après avoir été chercher une lampe torche dans la cuisine et poussé par sa curiosité, Philippe commence sa descente.

Rolala… C’est angoissant cet endroit. Sombre, humide, plein de champignons et moisissure… Pourtant, fait étrange, Philippe n’a aucune difficulté pour respirer.
Il finit par traverser une sorte de vapeur épaisse. Là encore quelque chose le surprend : ses vêtements sont mouillés, pourtant, il n’a pas froid.
Une fois de l’autre côté de la vapeur d’eau, la lampe torche rend l’âme ; Fifi se retrouve dans le noir complet. Heureusement, il est descendu avec son téléphone portable. Il sort l’appareil et grâce à la lumière intégrée à celui-ci, il s’éclaire faiblement.

Il s’apprête à rebrousser chemin quand le plafond et les parois commencent à émettre une faible lueur bleue qui s’intensifie de seconde en seconde. Philippe continue sa progression quand il ressent une piqûre dans le cou. Bien vite, son état de bien-être se dissipe. Il a chaud, transpire, à la bouche pâteuse… Pourtant, il continue d’avancer. La lumière autour de lui change de couleurs, scintille. Il a le tournis, mais il doit le savoir ! Le sol se modifie, des rochers lui bloquent le passage. Puis il s’évanouit.


Oh attend 😮 Le capitaine Zymog serait derrière tout ça ? Quand Philippe a commencé à pénétrer dans le souterrain deux heures plus tôt, l’alarme a été lancée du côté des militaires. Le capitaine a alors décidé d’envoyer l’unité Dark pour intercepter le curieux et l’emmener. Il espère pouvoir le rallier à leur cause…

Oh bon sang… Les lumières qui scintillent, c’était eux aussi… Ils sont en train d’ouvrir un « passage » pour Philippe. J’ai l’impression que ce n’est pas le premier intrus que Zymog rencontre…


Quand Fifi revient à lui, il se trouve dans une infirmerie. A ses côtés, le capitaine Zymog l’accueille. Il apprend qu’il est sur la base Alpha Prime. Cela dit, pour le moment, le capitaine ne répondra pas à ses questions. Le passage est éprouvant, Philippe doit se reposer. Zymog l’appelle « mon Ami » et connaît son prénom. On sent qu’il n’est pas hostile.

Quand Philippe regarde la chambre dans laquelle il se retrouve, il découvre un blason sur le mur. Il connaît l’emblème et la devise. Son père l’avait tatoué sur l’épaule et il l’a dessiné maintes et maintes fois : des mains en coupe tenant la Terre et l’inscription « garder et servir » (ohhh la couverture du livre :p ).

[fermer]

Pour le coup, ce second chapitre fait prendre de la vitesse à l’histoire. On commence à entrer dans le vif du sujet, et, pour le coup, tout comme Philippe, ma curiosité est attisée…

Chapitre 3

Une fois Philippe de nouveau sur pied, le docteur Thyleane lui remet un uniforme haut en couleurs : celui de cadet. Vêtu de la sorte, il se fond parfaitement dans le décor. D’ailleurs, il se fait même tirer les oreilles par le Lieutenant Kenock qui le prend pour l’un des militaires. Heureusement que Zymog arrive au même instant pour voir son Protégé.

J’avoue que ça m’intrigue le fait que Philippe soit appelé le Protégé. Il a quelque chose de spécial ?

La vache ! Ça ne rigole pas sur Alpha Prime… Étant donné l’erreur commise par Kenock, c’est lui qui aura la charge de Philippe et devra veiller sur lui. S’il arrive quoi que ce soit au Protégé, la Maison Kenock sera déshonorée et bannie. C’est, apparemment, la loi…

Zymog lui promet de répondre à toutes ses questions, mais, la première chose à faire est de rassurer sa famille. Comme c’est la première fois qu’il vient dans le complexe, le professeur Molek doit faire un prélèvement pour répertorier Philippe dans le IDEN-GENE, une base de données répertoriant tous les citoyens d’Alpha Prime.

Étant donné la façon dont Molek appelle Philippe, je me demande s’il ne pourrait pas s’agir de René… Il est familier avec lui et l’appelle « gamin », comme son ami…

Sur la base, chaque protégé doit se choisir une nouvelle identité. Sur Alpha Prime, Philippe sera Filhios. 

J’ai hâte que le capitaine se délie la langue parce que, tout comme Philippe, j’ai plein de questions :p

Ça fait deux jours que Phil a disparu sans donner de nouvelle. Quand une communication est établie entre la base et sa femme, celle-ci est inquiète. Philippe lui explique alors tout ce qu’il a vécu. Lorsque la communication s’interrompt, le capitaine Zymog l’informe qu’il va demander à un agent Spysun d’aller voir Fabienne pour tout lui expliquer, puis, lui et Philippe vont dans ses quartiers.

[fermer]

Eh bien ! Est-ce que le capitaine va enfin répondre aux questions que l’on se pose ? Il est pénible à nous demander d’être patient non ? :p

Chapitre 4

Rhoo !! Mais y a que moi qu’il énerve le capitaine ??? Pourquoi il élude toujours les questions ou bloque Kenock quand il veut expliquer quelque chose ? Qu’est-ce qu’il cache ?

Oh 😮 Attends… Il mange un dessert au Mielat… Comment c’est possible ? Il aurait fallu en extraire des quantités de ouf !

Bon sang de bonsoir !! Zymog connaît René 😮 Il est l’un des leurs ? (rappelle-toi, le professeur Moleck me faisait penser à lui).

Philippe était sûr de pouvoir avoir confiance en le capitaine, cependant, il lui fait boire une sorte de… drogue ? Dans quoi tu t’embarques…

Ah enfin ! Zymog va nous expliquer des choses. On commence d’abord par la présentation du complexe, Alpha Prime. Grâce à un hologramme, Philippe peut voir à quel point c’est immense. Ce qui l’étonne, c’est que le capitaine lui affirme qu’il existe des bases encore plus grandes… Comment des structures immenses peuvent-elles être secrètes ? 

Et voilà… Une “réponse”, 3 autres questions qui demeurent en suspens. Rho si je pouvais lui faire bouffer ses “mon Ami” à Zymog… Je crois que Philippe est aussi blasé que moi :p

Il y a tellement de personnes, de services, de compagnies différentes qui bossent dans la base. C’est impressionnant. On se croirait dans une vraie fourmilière.

Zymog, Kenock et Filhios se rendent tous trois dans le bureau du général Broneck. Ce dernier faisait partie de la compagnie Spysun, Philippe doit avoir une tenue parfaite ; après tout, c’est leur uniforme qu’il porte. D’ailleurs, Broneck veille à ce qu’il soit parfait et surtout, que sa conduite envers le général soit respectueuse (eh oui, on ne parle pas à son supérieur comme à son ami :p).

Dans trois jours, un Empereur doit venir dans le complexe. Pour l’heure, c’est son avant-garde qui ne devrait pas tarder. Pour se protéger de l’arrivée imminente des F16 (Philippe pense à des avions, voire même à des hélicoptères étant donné le bruit), les trois hommes, accompagnés du général, vont se mettre à l’abri dans un caisson. Quand l’avant-garde arrive, Philippe panique. Ce ne sont ni des avions ni des hélicoptères. Ce qu’il voit de l’autre côté de la vitre sont des frelons géants !

Kenock le rassure en lui disant que les apparences sont parfois trompeuses. D’ailleurs, Zymog demande à l’un des chefs d’escadrille d’approcher de la vitre. Philippe s’aperçoit alors que le frelon est en réalité une machine, pilotée par des hommes 😮 

Devant la panique de son protégé, Zymog lui envoie un peu de Lixtan, une sorte de gaz tranquillisant.

[fermer]

Chapitre 5

Une fois les effets du gaz dissipés, Zymog rejoint son Protégé dans ses quartiers. Les citoyens du complexe Alpha-Prime sont des Maîtres-Gardiens. On apprend également que, dans la famille de Philippe, on est Protégé de génération en génération. Son père l’était, son grand-père, son arrière-grand-père (Loïc le sera aussi un jour ou Sophie, la première née de la famille ?).

D’après Zymog, la mission principale d’un Protégé est de faire le lien entre leur monde et son monde.

Ils avaient envoyé un espion pour surveiller Philippe et savoir s’il serait prêt à les rejoindre un jour (est-ce que l’espion est un insecte ? Est-ce que c’est René ?)

[fermer]

Chapitre 6

Oh attends… Xatéhane lit dans les pensées ? 😮

Je suis curieuse de découvrir un peu l’extérieur du complexe :p Est-ce que Filhios va embarquer dans un frelon géant ? (ça serait chouette non ? ^^)
Ah bah c’est carrément dans une mission de sauvetage que Philippe est embarqué 😮

Eh bien ! Sur Alpha Prime, chaque équipement est « standard ». A part la notion de “classe”, on se fiche de ta taille. En effet, la technologie est tellement avancée que l’ajustement des tenus se fait automatiquement une fois celles-ci enfilées (je trouve ça tellement pratique !). D’ailleurs, lors de l’équipement, Philippe comment la phrase “Plus l’habit est grand” et les trois hommes qui l’accompagnent (Zymog, Broneck et le lieutenant Xèlat) répondent de concert “Plus l’homme est fort !”. Est-ce que c’est une phrase que le père de Philippe avait l’habitude de dire ? Ça m’interpelle :p

Je ne crois pas que ça soit une coïncidence si Philippe est passionné d’entomologie. Je me demande même si ce n’est pas lié à son statut d’Élu justement… Quand Zymog lui annonce qu’ils vont embarquer à bord dans S130 et qu’ils seront accompagnés de deux F16 armés, Filhios l’interroge sur la nature des appareils. On apprend alors que les S130 sont des yrphe (des mouches à fleurs) et que les F16 sont des Frelons. Les chiffres correspondent au nombre de membres d’équipage.

Philippe, Zymog et Broneck embarquent dans le S130 pendant que Xèlat rejoint son équipage et monte dans l’un des F16. Filhios est impressionné. Les machines ressemblent trait pour trait aux insectes. C’en est flippant.

Bon… J’avoue un truc, une fois dans le Syrphe, ce qu’il se passe me fait penser à Star Trek (d’ailleurs, on a eu une référence à Spock un peu plus tôt). Je suis de la génération qui a découvert la saga par l’intermédiaire des films de J. J. Abrams et qui a enchaîné avec la série Star Trek Discovery. Mais peu importe en réalité. J’imagine parfaitement ce qui se passe à bord du vaisseau.

Eh bien, c’est un baptême de l’air / bizutage pour Filhios. Le capitaine le fait participer au vol en le nommant “radio navigateur”. En gros, c’est lui qui va enregistrer les informations de vol dans l’appareil. En tout cas, même s’il semble stressé, il se prend au jeu (et je crois même qu’il s’amuse :p).

[fermer]

Chapitre 7

Durant leur voyage, l’équipe rencontre un champ magnétique. Quand le radar de Filhios leur indique qu’ils sont pile poil au-dessus de la zone, Zymog l’invite à se détacher pour s’approcher du hublot. C’est son téléphone portable qu’ils survolent ! Le Passage “reduit” les gens du coup ? Philippe est passé de 1m67 à seulement 1mm !

Le capitaine offre un verre de Nextrax au Protégé pour tenter de l’apaiser mais Filhios reste sous le choc. Cependant, ils vont avoir besoin de lui pour la mission. D’ailleurs, ils arrivent à destination : Zone 0, Secteur 0.

Filhios a du mal à en croire ses yeux. Il voit le monde, son jardin, sa maison, mais au travers des yeux du Syrphe. Tout est tellement différent. Il est subjugué.
On découvre alors les origines des trous dans les moustiquaires. Les enfants avaient dit la vérité : ce ne sont pas les responsables. En effet, les F16 sont équipés de foreuses Kelthium. C’est avec celles-ci qu’ils entrent chez les Lamcken…

D’après leurs informations, la capsule contenant l’individu à sauver se trouve à l’étage. Étant donné ce qu’on apprend au début, est-ce que ça pourrait être l’un des phasme ? La chrysalide ?

Eh bah… Maintenant, à chaque fois que je vais voir une mouche, je vais me demander s’il s’agit réellement d’une mouche =)

Le S130 pénètre dans la chambre des filles alors que le Frelon reste à l’entrée. Pour continuer à cacher leur couverture, le capitaine fait agir l’appareil comme un vrai syrphe.

[fermer]

Chapitre 8

Eh bien, comme je le pensais, leur agent est dans le cocon de la chrysalide. Et d’ailleurs, les regards complices entre Zymog et Kenock laissent penser que d’autres agents se trouvent peut-être dans la maison, comme dans la chambre parentale…

J’avoue que ça me met un peu mal à l’aise que des gens peuvent le surveiller comme ça. C’est un peu du voyeurisme non ?

Plus on avance dans l’histoire et plus Kenock et Zymog se lâchent avec Philippe. J’avoue que ce chapitre et leurs échanges me font rire :)

Une fois que Filhios a créé un trou dans la cage (enfin… c’est pas un petit trou qu’il a fait, c’est un cratère…), les 3 hommes y pénètrent.

Philippe a des étoiles plein les yeux en regardant le spectacle devant lui. Tout est sublime. Il est fasciné par la chrysalide qui dort sur sa branche. Il en oublie même de voir où il met les pieds et tombe dans une crevasse. Quand Kenock le récupère avec une corde, Zymog tente de le rassurer en lui disant que leurs équipements sont super protecteur (mais étant donné ce qu’il pense à la fin de l’échange, je doute de la véracité de ses propos…). Quoi qu’il en soit, pour éviter tout problème, ils avancent à présent en cordée.

Oula… Petit moment de stress ici… Quand la capsule de survie est enlevée de la nymphe, la croissance de la chrysalide reprend et est boostée à 500%. Les 3 hommes doivent vite sortir de la cage… En tout cas, même face à l’urgence de la situation, Filhios se régale du spectacle.

[fermer]

Chapitre 9

Petit chapitre de transition qui met encore plus le doute sur René. Quand Filhios a émis l’idée qu’il fallait libérer le papillon, Zymog lui a dit qu’un agent Spysun allait s’en charger. Comme par hasard, quand ils partent de chez les Lamcken, René débarque et utilise un double de la clé de la maison pour y entrer quand personne n’est là.
Et n’oublions pas le fait que, quand le Syrphe se pose sur sa main, il l’observe longuement comme s’il savait que ce n’était pas un simple insecte… C’est lui l’agent ? C’est un Maître-Gardien comme je le pensais ?

Avant de rentrer à la base, Zymog accède à la requête de son Protégé : faire le tour du jardin. Une fois de plus, Philippe est émerveillé par ce qu’il voit. C’est sûr, il n’oubliera jamais tout ce qui lui arrive en ce moment.

Par contre, petit instant de trouille quand il se rend compte que le Syrphe est pris au piège dans une toile d’araignée. C’est dangereux la vie d’un insecte :p
Néanmoins, ça semble « la routine » pour les officiers. Ils dégagent l’appareil facilement et sans blesser l’araignée. On sent bien qu’à leur yeux, la nature est importante et qu’il faut la préserver…

[fermer]

Chapitre 10

Bon je retire ce que j’ai dit… Sur le chemin du retour, ils sont pris en chasse par un véritable frelon et cette fois, les F26 n’hésitent pas à l’abattre.

Filhios apprend vite son rôle de radio navigateur. Il sait lire le DéTob et le reste de « l’équipage » peut se fier à lui.

J’apprécie la relation entre les 3 hommes. Elle change et devient moins formelle. C’est plaisant à lire 🙂

Une fois sur la base, une équipe médicale et le docteur Thyleane prennent en charge la capsule de survie.
Quelques heures plus tard, bien qu’encore faible à cause de la stase, l’agent Black Night reçoit les officiers et le Protègé. C’est une femme, la caporale Théliana.

La jeune femme rousse leur explique alors ce qu’il s’est passé et pourquoi elle a du se mettre dans le caisson de survie. Les prises anti-moustique électriques, mais aussi les réparations des moustiquaires par Philippe ont mis à mal sa mission.
Quand elle pose les yeux sur Filhios, ce dernier ressent des sensations étranges, tout comme ça avait été le cas avec Xatéhane. Les femmes d’Alpha-Prime ont-ils une sorte de pouvoir ?

En expliquant la situation à son capitaine, Théliana a manqué de respect au Protégé. Elle doit donc être sanctionnée et c’est Philippe qui doit se charger de choisir la punition. Avant de prendre sa décision (ou plutôt de la révéler, parce qu’il a une idée derrière la tête), il interroge la caporale sur la raison de sa présence chez lui. Sa mission était plutôt simple : surveiller les moindres faits et gestes du Protégé, mais aussi ceux de sa famille. Puis en informer la base.

En plus d’être surveillée à son domicile, des agents Spysun le gardaient à l’œil 24h/24 (j’imagine que des insectes qui virevoltent autour de nous, ça n’éveille aucun soupçon). D’ailleurs, ça semble déranger le protégé qui ne comprend pas pourquoi il est si important… Une fois de plus Zymog lui promet de tout lui expliquer une fois la sentence prononcée.

Ayant remarqué l’attirance entre le lieutenant et la caporale, Philippe décide que cette dernière sera au service de Kenock pendant 30 jours, et ça, de jour comme de nuit, 24h/24 et 7 jours sur 7.


Le lendemain, Zymog raconte enfin à Philippe tout ce qu’il meurt d’envie de savoir. Le capitaine lui annonce alors qu’il est un descendant direct des Concepteurs. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? D’ailleurs, on reste encore dans le flou quand l’officier lui explique que sa destinée est d’utiliser le siège Vélatrex.

La la… La vache… Philippe accepte tout ça facilement… Pourquoi ? Il y a encore tellement de zones d’ombre.. cela dit, prenons les choses une à une. Pour commencer, il va faire une vidéo pour Fabienne afin de lui expliquer qu’il va s’absenter encore un peu. Puis, lui et le capitaine se rendront sur Gamma Prime afin de rencontrer Zylhack, le Grand Maître du Sanctuaire…

[fermer]

Chapitre 11

Ah ! Dans ce chapitre, on « délaisse » Filhios pour s’attarder un peu sur Fabienne et les enfants. Je suis curieuse de savoir comment ils vont réagir à toute cette histoire.

Fabienne veut épargner les enfants, mais son aînée n’est pas dupe. Alors, elles s’isolent toutes les deux et sa mère lui raconte tout ce que son mari lui a dit. Cependant, elle n’en croit pas un mot. D’ailleurs, elle est allée vérifier le puits et elle n’a rien vu. Il lui ment, c’est certain.
Néanmoins, Sophie croit en son père et rassure Fabienne. Elles peuvent avoir confiance en lui. Elle est certaine qu’ils finiront par avoir le fin mot de l’histoire. Elles décident également de tout raconter à Loïc et Chloé.

[fermer]

Chapitre 12

Le lendemain, Fabienne reçoit un coup de fil de Philippe qui lui explique la situation et la prévient qu’il va encore s’absenter quelques jours. Il a un coup de blues ; sa famille lui manque. Alors, le capitaine l’emmène boire une bière pour lui changer les idées.

Dès que Fabienne a raccroché, un homme, le caporal Talane, se présente chez elle. Il doit lui remettre un paquet en mains propres.
C’est Sophie qui l’accueille et, elle l’invite à boire un café. Elle a la sensation qu’elle peut faire confiance au jeune homme qui semble avoir son âge.

Une fois que Fabienne a confirmé son identité, Talane lui remet le paquet et s’en va. Mais Sophie se sent attirée par lui. Elle ose même lui proposer de se revoir, invitation qu’il décline pour le moment, précisant que chaque chose doit être faite en son temps.

[fermer]

Chapitre 13

Une fois rassemblée, la famille regarde le message de Philippe qui apparaît au milieu du salon, sous la forme d’un hologramme. À la fin de son message, il lui donne un numéro en lui disant que, quand ils seront prêts, ils devront le composer pour pouvoir le rejoindre.

[fermer]

Chapitre 14

Cinq jour plus tard, Fabienne s’est décidé : elle compose le numéro et c’est René qui décroche 😮
Oh attends ! C’est la femme de René, Clara, qui est un agent ? Elle leur laisse trois heures pour décider s’ils vont ou non la suivre afin de rejoindre Philippe.

Eh bien, j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ce que l’agent soit Clara. J’étais persuadée qu’il s’agissait de René… Peut-être qu’ils le sont tous les deux non ? (et que leur couple n’est qu’une couverture pour veiller sur Philippe et sa famille ?)

[fermer]

Chapitre 15

Le délai de réflexion laissé par Clara est passé. Fabienne et les enfants ont décidé de faire confiance à leur amie. Sur Alpha Prime, elle est commandant. le commandant Zoathéne. Tous ensemble, ils descendent les escaliers du puits et se préparent au Passage…

[fermer]
Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Personnellement, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Le style est fluide, familier et on sent que c’est écrit sans prise de tête (sans pour autant que ça manque de crédibilité ou de cohérence).

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

Personnellement, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Le style est fluide, familier et on sent que c’est écrit sans prise de tête (sans pour autant que ça manque de crédibilité ou de cohérence).

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

J’imagine que tu dois te dire que je ne vais pas être entièrement objective dans cet avis final étant donné que c’est mon papa qui a écrit ce livre. C’est peut-être possible :p Tu vas être obligé de le lire pour te faire ton propre avis du coup ^^

Personnellement, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Le style est fluide, familier et on sent que c’est écrit sans prise de tête (sans pour autant que ça manque de crédibilité ou de cohérence).

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

En conclusion

J’imagine que tu dois te dire que je ne vais pas être entièrement objective dans cet avis final étant donné que c’est mon papa qui a écrit ce livre. C’est peut-être possible :p Tu vas être obligé de le lire pour te faire ton propre avis du coup ^^

Personnellement, j’ai vraiment passé un bon moment de lecture. Le style est fluide, familier et on sent que c’est écrit sans prise de tête (sans pour autant que ça manque de crédibilité ou de cohérence).

Dès le début du livre, on s’attache à Philippe. Certaines de ses réactions nous laissent perplexes : on a l’impression qu’il accepte trop facilement les choses, mais en réalité, tout s’explique à la fin du livre.

Ce premier tome est une mise en bouche. On rencontre les personnages (auxquels on s’attache assez rapidement), on découvre l’univers ; on pose les bases et…. et ça se finit trop vite ! Une fois le point final atteint, tu n’as qu’une envie : te plonger dans la suite.

Mes attentes pour la suite ? Eh bien, j’aimerai en savoir plus sur les ancêtres de Philippe, j’ai envie de rencontrer l’Empereur et, j’avoue qu’une part de moi attend de rencontrer un ennemi :p Les Maîtres-Gardiens attendent quelque chose du Protégé, mais on ne sait pas pourquoi… 

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.