L’éveil – E.D.E.N. (T.1)

/!\ Ce tome est le troisième de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de choses qui se sont passées dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre L'éveil, premier tome de la saga E.D.E.N de Camille Lemaire

Date de parution : Octobre 2020

Alors qu’il cherche désespérément une solution à ses problèmes, le jeune Nao rencontre un mystérieux inconnu : une carrure athlétique, un superbe visage encadré de cheveux blancs ainsi qu’un irréel regard lumineux.
Nao n’en est pas certain mais une intuition le taraude. Non, cet individu n’est pas humain, tout du moins pas complètement. Il a peut-être fait une erreur en le suivant, mais tout ça n’a désormais plus aucune importance. Qu’il le veuille ou non, il est déjà propulsé au cœur d’un secret bien plus grand que tout ce qu’il n’aurait jamais pu imaginer.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Camille m’a été présentée par une autre auteure (dont vous découvrirez prochainement la saga :p ). Quand on a discuté de son livre, eh bien je dois avouer que l’histoire m’a intriguée… Ange ? Démon ? Monde mystique ? Magique ? Je devais en savoir plus !

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Le début du livre me donne une très bonne première impression. La plume est fluide et nous avons juste ce qu’il faut de description : pas trop, pour ne pas nous perdre en route, et suffisamment pour se représenter la scène.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Le livre s’ouvre sur une scène dans un taxi où se trouve un jeune garçon maigrichon, pâle, avec des habits trop grands pour oui, et un homme « lumineux ». Dès le début on sent qu’il n’y a pas de lien parental entre eux, mais plutôt un lien de « gardien / protégé ». Oui, tout dans le comportement de l’homme vis à vis de l’enfant laisse à penser qu’il est là pour lui (d’ailleurs, la description de l’enfant me donne l’impression que celui-ci a été abandonné, est un enfant malheureux).
Dès le premier chapitre, l’histoire nous tient en haleine : qui est cet homme mystérieux aux yeux lumineux qui porte un enfant de 8 ou 9 ans dans ses bras comme s’il pesait le poids d’une plume ? Qui est ce jeune garçon aux cheveux blonds comme les blés ? Pourquoi à peine l’homme sorti du champ de vision du chauffeur de taxi celui-ci n’est plus sûr que tout ça ait été réel ?

J’avais raison : l’homme est bien là pour protéger Nao. D’ailleurs, fait étrange, le garçon porte le même nom qu’un de ces anciens protégés et lui ressemble comme 2 gouttes d’eau. Cependant leur aura est différente, c’est impossible que ce soit le même. Quoi qu’il en soit, même s’ils viennent de se rencontrer, l’homme est déjà attaché à l’enfant.

Apparemment, Nao et l’homme aux yeux lumineux sont suivis ; quelqu’un veut leur mettre la main dessus, ils ne doivent pas rester trop longtemps au même endroit. L’homme s’appelle Ice. C’est étrange, en fait, je me demande si Nao n’est pas l’ancien protégé de Ice : l’enfant trouve le visage de l’homme familier ; peut-être se sont-ils déjà rencontrés ? Quoi qu’il en soit, Ice semble avoir sauvé l’enfant d’individus la veille au soir ; depuis, ils sont en fuite.

Sur le chemin, Nao fait la découverte d’un bébé kanemi, abandonné dans un carton. Cette boule de poil est une nouvelle espèce de mammifères récemment découverte par les scientifiques. On ne sait que peu de choses d’eux, mais les principales à retenir sont qu’ils sont très intelligents, rares et surtout recherchés (pour une sacré somme). Après avoir demandé l’accord d’Ice, ce kameni aux poils bleus reste dans les bras du jeune garçon. Nao décide de baptiser la créature Miu-Miu. Tous deux semblent ravis de ce choix ^^

Ice, Nao et Miu-Miu voyagent en T.G.V. Ils se sont installés dans un wagon un peu à l’écart où aucun voyageur ne se trouve. Ice dit à l’enfant qu’ils vont « à la maison ». Dès que le blondinet essaie de replonger dans ses souvenirs, il se heurte à un brouillard et un mal de crâne apparaît… c’est intrigant.
Les deux hommes qui les filaient dans la ville sont dans le train. Ça s’est joué à un cheveu ! Ils ont failli pénétrer dans leur cabine avant de changer d’avis. Finalement, ils sont descendus à la gare suivante ; le garçon et son protecteur peuvent reprendre leur voyage sereinement (mais à mon avis, ce calme n’est que temporaire).

Profitant du calme de leur cabine, le garçon interroge son guide : il ne se souvient de rien, pas même de qui il est. Ice lui apprend qu’il est un alchimiste : il crée des remèdes, des potions et des enchantements (wah ! A 8 ou 9 ans, c’est quand même pas rien :o)
Hum… faisons le point : Nao a été adopté par un riche comte. C’est ce dernier qui a envoyé les 2 hommes pour ramener l’enfant auprès de lui. Sauf qu’il semblerait que Nao ait contacté Ice en imitant la signature de son père adoptif. Il voulait suivre l’homme dans son travail, pour apprendre.
D’après ce que raconte Ice, ses parents adoptifs ne sont pas des tendres et il suppose que l’éducation qu’a reçue Nao est loin d’être la meilleure. Il laisse cependant le choix à l’enfant : retourner dans sa famille adoptive ou le suivre. Suivant son instinct, le blondinet décide de rester avec l’homme aux yeux lumineux.

Arrivés à la maison d’Ice, on fait la connaissance de sa sœur, Alicia. Alors que celle-ci exprime clairement son mécontentement à son frère, lui précisant qu’elle ne veut plus qu’il parte sans donner de nouvelle, Nao réalise qu’il est bien seul. Il pense qu’il a été abandonné et se rend compte, étant donné la fugue qu’il a organisée, que ses parents adoptifs ne doivent pas beaucoup s’inquiéter pour lui. Il est triste et mélancolique. Heureusement Miu-Miu est là. A présent, il est important pour quelqu’un et il promet au kameni qu’un jour, il sera quelqu’un.


Au manoir de parents adoptifs de Nao, un homme pénètre dans le bureau du comte en pleine nuit pour y voler une montre gousset (celle de la couverture du livre d’ailleurs :p). Celle-ci a une magnifique émeraude à la base de l’aiguille des minutes ; la pierre émet une lumière magique… Telle une ombre, l’homme quitte le manoir avec le bijou dans la poche.
Cet objet semble précieux, puissant, un vrai trésor. En tout cas, c’est ce que laisse penser l’homme quand il était à sa recherche dans le manoir. Et si la pierre était magique et avait été fabriquée par Nao ? Peut-être qu’elle renferme un puissant pouvoir convoité ?

Oh mon dieu ! Je comprends pourquoi Nao a eu envie de fuir. Fâché d’avoir perdu son « fils » et son bijou, le comte de Thériaque envoie valser contre le mur le coffret vide qui contenait la montre. Sa femme vient le rejoindre et lui dit d’oublier l’enfant (sans aucune peine dans sa voix…). L’homme lui répond qu’il ne peut pas, que l’enfant était son « extraordinaire jouet« . Comment on peut dire ça d’un enfant… Bon je t’avoue qu’avec les récents livres que j’ai lus, je pense tout de suite que le mec est un pédophile, cela dit chassons vite cette pensée de ma tête : je crois plutôt qu’il s’amusait des compétences en alchimie de l’enfant et,comme il est précisé dans le livre, il aimait particulièrement le pouvoir qu’il exerçait sur Nao, le façonnant comme il le désirait.
Eh bah, quel homme détestable. Et sa femme qui reste à ses côtés… À mon avis, elle reste par obligation (ou parce qu’elle a peur de son époux, ce qui ne m’étonnerait pas).


Nao se réveille en sursaut. Tout ce qu’on vient de lire, il l’a rêvé. Pourtant, ça avait l’air bien vrai… Et si l’ombre était en réalité le garçon ? Une sorte de projection astrale ? En tout cas, ça semblait bien réel et pas du tout un songe…

Nous n’avons pas à attendre longtemps : ce rêve était réel : l’ombre existe belle et bien et se trouve dans le jardin. Néanmoins, une chose malsaine émane d’elle. Heureusement, Alicia et Ice ont entouré la maison de protection : l’ombre ne peut pas traverser la barrière de bambou du jardin et elle essaie d’inciter Nao à se rapprocher, l’apatant avec la montre à gousset. Tout comme le garçon, je me méfie d’elle.. Cette ombre ne me plaît pas. Cela dit, elle dit une chose qui m’intrigue : le garçon a 11 ans, comme le précédent protège d’Ice du coup. Et la montre… Comme je le pensais, elle a un pouvoir : le comte y a enfermé une “partie » du garçon. Il ne peut exercer l’alchimie que lorsque l’objet est à proximité de lui et, quand il s’éloigne, c’est comme s’il oubliait tout. Cet objet permettait aussi au comte de le contrôler et l’ombre avoue qu’elle a également hésité à l’utiliser sur Nao (apparemment c’est un vrai prodige qui a une réputation qui n’est plus à faire alors qu’il n’a que onze ans).
L’ombre veut devenir l’apprenti alchimiste de l’enfant. En échange de cet accord, il lui rend la montre. Pour montrer sa bonne volonté, Daisuke scelle un pacte, un animus avec Nao. Par l’intermédiaire de ce pacte, il s’engage à obéir à ce que lui dira son maître, de plus il ne peut en aucun cas s’en prendre à lui et lui sera redevable jusqu’à la fin de sa vie. Hum… Une part de moi se méfie : je ne sais pas si on peut vraiment faire confiance à l’ombre (d’ailleurs Miu-Miu semble de mon avis), d’autant plus que c’est elle qui a fourni toutes les explications à l’enfant… je sens l’entourloupe…(d’autant plus que Daisuke dit en plaisantant que ce n’est pas comme si il était le diable de la manipulation (est-ce que c’est vraiment une plaisanterie ? J’en doute…)).

Premier truc qui me dérange avec cette ombre : maintenant qu’il est lié à Nao, les protections n’ont pas d’effets sur lui… Ah ! Ça ne me plaît pas du tout.
En tout cas, il tient parole et rend la montre au garçon. Dès lors qu’il la saisit, il sent une vague d’énergie le submerger : autour de lui, il voit le monde et les gens différemment. Il se souvient de l’alchimie et une partie de sa mémoire est de retour. Néanmoins, je ne suis pas la seule à me méfier du démon : Ice est mécontent de le trouver là…

En fait, la montre contenait une partie de l’âme de Nao. D’après Ice, il en a récupéré la quasi-totalité. Où est la partie de l’âme manquante ? Et qu’est-ce qu’il a voulu dire quand il a rassuré Nao en lui disant qu’il ne lui en voulait pas, qu’il ne savait pas ? Je crois qu’on ne connaît pas toutes les conditions d’un animus… On vient d’en découvrir une : le maître et son aspirant ne peuvent pas être séparés l’un de l’autre, sinon ils vont mourir. Eh bien ça s’annonce bien tout ça, surtout que Ice a l’air de détester Daisuke, et qu’une certaine tension (plutôt de la taquinerie en fait) existe entre eux. Je sens que ça va être rigolo de les suivre tous les 2. En tout cas, chacun à leur manière ont l’air de tenir au jeune garçon. Un ange et un démon :p 

En parcourant avec Alicia le livre « Petit précis d’alchimie » de Nao, on se rend compte que c’est une discipline assez complexe et pas à la portée de tout le monde 😮

Y a quand même une chose qui m’intrigue. Nao a préparé ses affaires et a fait en sorte qu’Ice vienne le chercher. Cependant, il n’a plus aucun souvenir. Est-ce qu’il se serait volontairement jeté une sorte d’enchantement d’oubli ? J’ai du mal à comprendre ce qui a pu lui arriver…

Ice et Alicia cachent un truc à Nao qui surprend leur conversation. Alors que le garçon doute de ses compétences en alchimie (et qu’il croit même qu’il est mauvais), on apprend qu’il est en réalité un excellent guérisseur et qu’il a même sauvé la vie de plusieurs personnes dont Alicia.
Tout s’éclaire. C’est Nao lui-même qui a enfermé ses souvenirs dans un cadenas qu’il a confié à Ice et que ce dernier porte autour du cou. Cependant, rempli de colère et souhaitant affronter Ice pour connaître son passé, le jeune garçon touche le cadenas et est submergé par tous ses souvenirs. A ce moment, une aura sombre et menaçante commence à entourer Nao. Heureusement, Ice brise le lien avant que le blondinet en soit totalement submergé. Avec les images qu’il a aperçu, on comprend mieux pourquoi il a eu envie de se débarrasser de ses souvenirs : son père adoptif voulait absolument lui faire oublier sa vraie nature et ne l’utilisait que pour son propre profit…

Le comte de Thériaque les a retrouvés. Sans perdre une minute, Alicia, Nao, Miu-Miu et Daisuke filent vers une cabane dans la forêt pendant qu’Ice tente de retenir le comte et ses hommes (qui ne sont plus humains d’ailleurs ; qu’est-ce que ça veut dire ?).

Alors qu’ils sont en sécurité (pour le moment) dans une auberge de jeunesse, Ice et Daisuke discutent du plan à mettre en place : apparemment l’équilibre mystique est chamboulé en ce moment. Voilà pourquoi Gaia (la chef d’Ice) a besoin de lui, tout comme Arcadiel (le chef de Daisuke). Ne pouvant pas laisser le garçon seul, il accompagnera Ice dans les missions que Gaia lui confie.

On en sait plus sur Ice, sur son rôle d’ange, sur sa mission. Toutes ces explications donnent un nouveau but à Nao : il veut aider son guide dans la protection de l’influunt, c’est-à- dire le flux qui protège les anima-mea (les âmes). Toutes les âmes sont rassemblées à Shangri-La, le QG des sentinelles. Ces dernières sont celles qui récoltent les âmes quand quelqu’un meurt. Cette cité mystique se trouve en Inde et reste un mystère pour les humains, même si beaucoup ont tenté de la trouver. De nos jours, Shangri-La n’est plus qu’une légende parmi d’autres, Gaia et tout ce qu’elle représente n’étant plus aussi vénérée qu’auparavant (ce qui, à mon avis, peut expliquer sa perte de puissance).
Néanmoins, certains humains ont découvert les « pouvoirs » que l’influunt peut avoir et essaient de s’en emparer, perturbant ainsi l’équilibre de la Vie.

Il y a des perturbations dans l’influunt, et c’est là-dessus qu’enquête Ice. Étrangement, le démon l’aide dans sa chasse. C’est quand même cocasse une entraide entre un ange et un démon non ? 😛 Cela dit, j’imagine que si l’influunt est déréglé, ce n’est pas que le monde humain que ça va perturber…

Tiens tiens tiens ! C’est intéressant le rôle / les missions des démons dans ce livre. Chacun d’eux est lié à un péché. Pour Daisuke, il s’agit de celui de la gourmandise. Il ne peut s’en prendre à une âme que si celle-ci a activé son péché (mon dieu… je serai une cible de choix pour lui :p). Quand son « pouvoir » s’active, il devient alors plus puissant et se met en chasse, jusqu’à ce que l’âme de sa proie soit sienne (et par « sienne » j’entends aspirée/dévorée).

Menant son enquête en se mélangeant aux humains, Daisuke découvre l’existence d’une organisation nommée « Rhéa ». Cette dernière transforme l’énergie vitale en Extase qu’elle distribue gratuitement une fois par semaine. Revigorés par cette dernière, les « clients » reviennent volontiers en redemander sans regarder à la dépense. Voilà d’où vient la perturbation dans le flux.
Pour vérifier si cette drogue est bien ce qu’il pense, il se décide à en consommer lui-même. C’est ainsi qu’on découvre que l’Extase permet d’accentuer les capacités des sens et de rendre extatique toute perception… Heureusement pour nous, Ice arrive à remettre Daisuke sur le droit chemin : rien qu’en pensant à l’ange, il arrive à se concentrer de nouveau sur sa mission. Cependant, il a été repéré par un certain Ryan et sa chef veut qu’il vérifie l’identité du démon. D’ailleurs la femme a également précisé qu’ils étaient au courant de la présence de l’ange.
Bon cela dit, on a un petit problème : l’Extase contient quelque chose de saint qui semble mauvais pour un démon… Est-ce que Daisuke ne va pas avoir des problèmes  ?
Finalement, Ryan emmène Daisuke voir Gabrielle, la chef de l’organisation. Cette dernière propose au démon de les rejoindre. Sa mission d’infiltration s’est plutôt bien passée finalement :p Tellement bien qu’il a passé la nuit avec Leah, une jeune femme de l’organisation qui lui ordonne d’être à sa disposition à son retour dans la soirée…
Ah ! Voilà pourquoi l’organisation s’intéresse à lui. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres au contenu de l’Extase. Celles-ci voient alors leur iris changer de couleur et parfois, elles acquierent des compétences supplémentaires : Leah peut par exemple commander les feuilles et les fleurs, Ryan peut agir sur l’eau (et Alan, le jeune lycéen dévoré par Daisuke semblait maîtriser la terre).
Outch ! Gros problème : pour que les pouvoirs de Daisuke se révèlent, la « secte » veut le baptiser… Il a résisté à l’Extase mais je ne suis pas sûre que ce sera aussi facile cette fois. La cérémonie est simple : il faut boire de la substance du puits, non diluée cette fois et devant toute une assemblée. De plus, ses pouvoirs de démon ne semblent pas accessibles : la dirigeante, Gabrielle, exerce sur lui une forte persuasion, le forçant à agir contre sa volonté. Je le sens mal tout ça… Cela dit, avec Nao qui a eu une vision, Ice va peut être arriver à temps ? J’espère. En fait, la demeure se trouve être un lieu sanctifié. Ici, Daisuke n’est plus un démon, il n’est qu’un simple mortel.

Ahhh voilà Ice ! Pile à temps ! Gabrielle semble le connaître. Cependant l’ange, tout comme chacun des membres de l’organisation tire sa force de Gaia. Il ne fait donc pas le poids.
Je n’ai pas tout compris cela dit : comment Ice a-t-il su pour Lyzbeth Delacroix ? D’ailleurs qui est-ce ?

Finalement, Daisuke et Ice s’en sortent. De retour à leur hôtel, Alicia et Nao (surtout Nao) s’attèlent à les remettre sur pied.
Une discussion entre la jeune femme et le démon me laisse perplexe : Daisuke la regarde avec envie, lui dit que « c’est pour bientôt » et la soeur d’Ice ne semble pas surprise. Est-ce que l’âme d’Alicia appartient au démon ? Bizarre non ?

L’objectif premier du Rhéa est de retrouver le fractile. L’histoire raconte qu’à la mort du premier ange créé par Gaia, sa force aurait repris sa forme d’origine, c’est-à- dire un diamant divin, fragment de l’influunt. Pour être « protégé », ce fragment se réincarnerait dans un corps mortel, génération après génération.
Oh bah mince alors ! Alicia est la dernière réincarnation de Lyzbeth, qui est le premier ange de Gaia. Le fractile semble être en elle. D’ailleurs le Rhéa semble avoir réussi à le commander. Comme possédée, sans vie et sans âme, Alicia s’est levée en pleine nuit et a quitté l’hôtel. Cela dit, elle a éveillé une « alerte » de la part de Daisuke qui l’a suivie et est allé ensuite réveiller ses camarades avant de perdre la trace de la jeune fille. Étant donné la façon dont le démon a réagi face à elle, je sens que quelque chose les lie tous les 2.
Alicia est attirée par Gabrielle. Tous se retrouvent de nouveau face à l’organisation où la rousse dirigeante jubile : elle a gagné. A ce moment, Ice semble désemparé et, ayant l’impression d’avoir échoué, il se perd dans les limbes de désespoir, celles de son cerveau. Délaissant Alicia pour s’occuper en priorité de l’ange, Daisuke et Noa vont le chercher directement dans sa tête 😮 Un démon dans la tête d’un ange… Ça se fait ça ? Sans conséquence ? Ah bah la réponse ne met pas longtemps à arriver : sans l’aide de Nao, Daisuke n’aurait pas survécu longtemps et ça aurait été horriblement douloureux.

J’adore Daisuke :p Il pousse à bout l’ange qui était totalement amorphe pour le faire réagir. Je pense que ça l’amuse d’ailleurs, même s’il sait qu’il va s’en prendre une :p Quoi qu’il en soit, en un rien de temps, l’ange est de nouveau lui-même.

Après avoir quitté les limbes célestes, les compagnons se rendent compte qu’Alicia a disparu. Le démon leur apprend que le sous-sol de l’immeuble de l’organisation a été aménagé pour accueillir une sorte de rituel. Elle doit y être. Ni une ni deux, ils foncent vers le bâtiment (Daisuke, je te rappelle que c’est un lieu saint… tu vas être inutile :/ ).

Ice fonce dans le tas, pistolets en main, pendant que le démon et l’enfant font diversions en jetant des fioles de l’alchimiste. Les balles pleuvent. L’une d’elle finit par toucher Alicia qui tombe dans le liquide originel. Ça semble ravir Gabrielle, comme si c’était de toute façon le but de son rituel. L’influunt s’infiltre dans le corps d’Alicia. Cette dernière se « réveille » et revient sur la terre ferme. Gabrielle et tous les membres de l’organisation se prosternent devant Lizbeth, l’ange de Gaia. Surpris Ice lui fait face : ça reste Alicia, mais ses cheveux bruns sont devenus blanc et ses yeux vert sont à présent gris. Le Chevalier de Gaia et l’Ange de Gaia sont réunis. Lizbeth est reconnaissante à son amant d’avoir veillé toutes ces années sur son « hôte ». En revanche, les participants de Rhéa vont avoir moins de chance. Elle considère qu’en la réveillant, ils sont allés contre la volonté de sa déesse (qui, selon elle, avait choisi de ne pas la réveiller).
Travaillant de concert, les 2 anges font un véritable bain de sang…

Oh non… Je sens que je ne vais pas aimer ce chapitre 19 🙁 Elle va tuer Ice ? Wah wah wha ! Ok… Du coup, Lizbeth se sacrifie, offrant son âme à Daisuke pour que Gaia ait assez d’énergie pour maintenir en vie Ice. Avec son sacrifice, l’ange redevient Alicia et passe de la lumière à l’ombre, devenant démon à son tour. Elle avait promis à Daisuke de le seconder. Ce dernier a donc mis en scène le pacte avec Nao pour veiller sur elle, comme cela avait été précisé dans le contrat qu’il a signé avec Alicia (c’est sournois un démon et bon comédien d’une certaine façon :p ). D’ailleurs, est-ce qu’elle devient un « vrai » démon ? Si oui, quel péché va-t-elle représenter ?

Eh bien… Ça aurait pu se terminer comme ça, mais non… Néron (qu’on avait un peu oublié) réapparaît à la fin pour récupérer le fragment de fractile (qui a dû s’échapper d’Alicia quand son âme a été absorbée). Ce qui est étonnant c’est que personne ne l’ait vu alors qu’il semble briller de mille feux… En tout cas, le comte semble avoir une idée précise en tête : il se laisse dix ans avant de faire vivre un enfer au dieu des enfers =) 

[fermer]

En conclusion

Pour commencer, je sais… J’avais dit que j’arrêtais de me lancer dans de nouvelles sagas temps que je n’avais pas fini celles en cours. Mais que veux tu ? Quand un livre m’attire, c’est plus fort que moi ^_^`

Parlons du livre maintenant. Déjà la première chose à savoir, c’est que j’adore les démons :p Que ce soit en film, en livre ou en série, ils font partie de mes personnages préférés parce qu’ils sont vils et sournois. Ils n’échappent pas à la règle ici. Sauf que contrairement à ce qu’on voit partout, ils ne sont que 7 et représentent chacun un péché. Cette subtilité m’a plu et je trouve que ça donne un caractère particulier à chacun d’eux du coup. Du coup, après un cauchemar, c’est un démon qui me plait bien :p

Le livre est vraiment bien écrit : on a ce qu’il faut de descriptions pour s’imaginer les scènes et les personnages, le rythme du livre est bon ; à aucun moment je ne me suis ennuyée. Chaque petit élément distillé dans le livre finit, à un moment ou un autre, par être expliqué.

Quand j’ai commencé le livre, il était clair que Nao était le personnage principal et que tout tournerait autour de lui. Eh bien j’ai été agréablement surprise de me rendre compte que, chacun d’eux devient, à un moment ou un autre de l’histoire, le personnage principal, chacun à sa manière et au moment opportun. D’un côté, je trouve ça chouette parce que ça dynamise le livre, et d’un autre côté, eh bien tu as du mal à t’attacher aux personnages. Cela dit, ça ne m’a pas empêcher d’apprécier cette lecture :p

Il se passe pas mal de choses dans ce tome ; on sent bien qu’il va servir de base pour la suite de la saga. D’ailleurs j’avoue que je suis impatiente de la poursuivre. J’espère que le duo Ice / Daisuke sera de retour parce que j’aime beaucoup leur relation :p et j’ai hâte de savoir comment les autres personnages vont évoluer :p.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.