Couverture du premier tome de la saga Pleine lune de Vanessa Giffaut

Pleine lune (T.1)

posté le 08 octobre 2021

Couverture du premier tome de la saga Pleine lune de Vanessa Giffaut

Ecrit par Vanessa Giffaut

Louise vient d’avoir dix-huit ans et son permis de conduire. Elle se rend en Normandie, chez ses grands-parents maternels pour passer l’été. En compagnie de sa petite cousine, elle pense passer des vacances tranquilles.
Mais sa rencontre avec Lucas, un jeune homme très mystérieux, va tout chambouler. La jeune femme est attirée par lui, cependant, ce dernier la repousse.
Au même moment, des chiens errants sèment le troublent et Louise fait des rêves étranges.
Ces événements ont-ils un lien ? Que cache Lucas ? Louise se mettra en quête de réponses. Les trouvera-t-elle ?

Date de parution : Octobre 2020

Pourquoi j'ai eu envie de le lire ?

En ce moment, j’aime me plonger dans des romances paranormales. Il me semble que j’ai vu passer ce livre sur Amazon et je ne sais pas pourquoi, il m’a attirée… En général, je ne suis pas fan des histoires de loups-garous (je pense que j’en ai fait une overdose à la télé :p). Mais là, j’ai envie de découvrir cette saga :p

Ce que j'en ai pensé

Eh bien, ça commence directement avec une attaque dans le prologue :p

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Lucas Martin et ses amis étaient en balade nocturne dans la forêt quand ils se sont faits attaquer par une bête qu’il était impossible de définir. Les deux autres adolescents ayant pris la fuite, Lucas se retrouve piégé au sol, sous la bête qui est prête à le dévorer. Tentant le tout pour le tout, il sort un canif de sa poche et le plante plusieurs fois dans le flanc de l’animal puis la cuisse. Surpris, la bête délaisse finalement sa proie et s’enfuit à son tour.

Blessé, il tente de rejoindre la route goudronnée, avec pour seul éclairage nocturne la pleine lune. Si on se fie à ce qu’on connaît des loups-garous, étant donné qu’il a été mordu, il va devenir l’un d’eux ?

Finalement, il arrive à atteindre son but et s’effondre quand les secours arrivent. Quand il reprend connaissance, il est à l’hôpital et ses parents sont à son chevet.

Eh bien, mon intuition de “il va devenir l’un d’eux” se confirme. Quelque semaines plus tard, Lucas est une humeur de chien (^_^), a une envie folle de viande rouge, a des pulsions violentes et surtout, il est brûlant. Au fond de lui, il a l’impression que quelque chose veut sortir.
Il finit par se transformer. La douleur étant trop intense, il s’évanouit. Quand il revient à lui, il est conscient de qui il est, mais se retrouve coincé dans un autre corps ; à présent, c’est lui la bête. Alertés par le bruit des objets qu’il fait tomber avec sa queue, ses parents se réveillent et se dirigent vers sa chambre. Apeuré, il s’enfuit par la fenêtre de sa chambre en poussant des hurlements.


Cinq ans plus tard. Cette fois, l’histoire est écrite avec un point de vue interne : nous sommes dans la peau de Louise, une adolescente de 18 ans qui se rend à Champ-du-boult, une petite commune de Normandie. La jeune femme a décidé de passer les 2 mois de vacances d’été chez ses grands-parents maternels.

Lou est mystérieuse : trois de ses sens sont sur-développés. Elle a une ouïe parfaite, une vue impeccable et un odorat tellement précis qu’il l’empêche même de se parfumer.

La mère de Louise est décédée quelques années plus tôt dans un accident de voiture. Son père, Thierry, s’est remarié et, avec Estelle, sa nouvelle femme, ils ont eu un fils, Théo, qui a 4 ans. Ce mariage a apporté un nouvel équilibre familial à Lou qui semble heureuse.

Hum hum… Je sens que Louise est spéciale. En plus de ses sens, les chats ne semblent pas l’apprécier et les poules ont l’air d’avoir peur d’elle :/

Sur l’autoroute, Louise a eu l’impression d’entendre un drôle de bruit sous le capot de sa voiture pendant qu’elle roulait. René, son grand-père y a jeté un œil mais n’a rien vu d’anormal. Il lui conseille d’aller voir “le petit Martin“, il est mécano (voilà comment elle va rencontrer Lucas :p ).

Le lendemain, elle se rend chez le mécanicien..Un beau brun musclé aux yeux bleus profond… Un beau mec qui l’attire tout de suite, comme si un magnétisme se dégageait de lui. L’accueil est froid. Louise l’a clairement réveillé ce dimanche matin et le mécano n’apprécie pas. Il lui donne une carte de visite avec son numéro, lui dit de revenir le lendemain après-midi et referme la porte de chez lui… Il a beau être canon, ses manières sont à revoir =)

En fait, Louise et Lucas se connaissent déjà, même si la jeune fille n’avait pas fait le rapprochement. Leurs mères étaient amies et Lou jouaient beaucoup avec son frère, Jérémy.

Cette rencontre perturbe Louise qui, la nuit suivante, fait un rêve étrange à propos d’elle et Lucas. Ils étaient dans la forêt et jouaient, non pas “à chat” mais “au loup“, jeu ponctué de rires et de baisers passionnés.
Dans son rêve, ça aurait pu aller plus loin si un craquement de bois ne les avait pas surpris. Celui-ci effraya Lucas qui lui ordonna de fuir. Au moment où elle se fait rattraper, elle se réveille en sursaut. Hum hum… Serait-ce un rêve prémonitoire ?

Le lundi après-midi, elle dépose sa voiture au garage de Lucas qui lui en prête une autre en attendant de pouvoir s’occuper de sa 205. Louise sait que Lucas lui plaît. Elle ne sait pas expliquer pourquoi mais elle est attirée par lui. De son côté, le jeune homme ne semble pas être repoussée par le physique de Lou 🙂
Au volant de sa vieille Fiat de prêt, la jeune femme se rend à la boutique de Carine où elle retrouve sa petite cousine, Pauline, qui a le même âge qu’elle. Louise va travailler durant l’été dans la boutique.

Après avoir réglé les détails administratifs pour son embauche, les 2 amies vont boire un verre en terrasse. Louise parle à Pauline de son crush sur Lucas. Sa cousine lui conseille de ne pas attendre qu’il fasse le premier pas. Elle la pousse à se lancer.

La nuit suivante, encore un rêve d’elle et Lucas. Cette fois, ils s’enlaçaient sur une nappe de pique-nique que sa mère utilisait, dans une clairière proche de la forêt. Puis, la nuit tombait. Lucas était pressé de rentrer, c’était une nuit de pleine lune. Un voile brumeux s’est levé alors qu’ils traversaient la forêt. Lou a perdu le jeune homme des yeux. Puis, elle entend un grognement et une bête lui saute dessus. Elle se réveille…

Le mercredi arrive. Il est temps d’aller récupérer la voiture. Lucas ne fait rien payer à Louise, lui disant qu’il devait un service à son grand-père. La jeune femme lui propose alors une soirée pizza et ciné en dédommagement. Le jeune homme, jusqu’alors souriant et semblant intéressé, devient froid et refuse sans explication, lui disant simplement qu’il sait ce qu’elle veut mais qu’il préfère qu’ils soient juste amis. Vexée la jeune femme remonte dans sa voiture et part sans un regard en arrière.

Des larmes brouillant sa vue, Louise faillit renverser un animal sur la route traversant la forêt. Ayant eu la peur de sa vie, elle s’arrête à l’entrée d’un chemin forestier et sort prendre l’air. Sans raison apparente, elle décide de le suivre sans savoir où il mène.

Caché dans les bois, un homme l’observe, respire son odeur. L’homme est un loup-garou qui est impatient que la pleine lune soit là (elle n’arrive que dans une semaine). Il est impatient de pouvoir chasser. L’odeur particulière de Louise l’attire. Il l’a choisie comme prochaine proie. Mais comment faire, la pleine lune n’est pas ce soir, il ne va pas se transformer. Doit-il l’enlever et la séquestrer jusqu’au jour J ? Ce serait une première pour lui. Il dois vite se décider avant que la jeune femme ne se décide à retourner à sa voiture.

Effrayée par les bruits qu’elle entend et l’heure tardive, Louise tente de regagner sa voiture. Elle tombe alors sur un homme portant le sigle de l’Office Nationale des Forêts. L’homme lui propose de la raccompagner à sa voiture. Méfiante mais toute de même rassurée par le fait qu’il s’agisse d’un garde forestier, Lou accepte. Après une leçon de morale où l’homme lui explique ce qu’il s’est passé dans cette forêt il y a 5 ans, la jeune femme remonte dans sa voiture et rentre chez ses grands parents

Oh bon sang ! Dans la nuit, ce ne sont pas des cauchemars qui réveillent Louise mais une discussion entre ses grand-parents. C’est son grand-père qui a retrouvé Lucas après son attaque. Ils savent ce qu’il est et, d’après ce que je comprends, Catherine, la mère de Louise, était elle aussi une garou 😮 Ces grands-parents sont persuadés que Lou en est une aussi.

Samedi soir. Pour lui faire oublier son râteau, Pauline organise une soirée à 4, en boîte. L’occasion parfaite pour elle de présenter son petit ami, Arthur, ainsi qu’un de ses amis célibataire à sa cousine. Le courant ne passe pas trop entre Louise et Thomas, cependant, la jeune femme joue le jeu de cette sortie à 4.

Dans la boîte, Louise sent que Lucas est là. Effectivement, suivant son instinct, elle regarde vers le bar où le jeune homme est accompagné d’une jolie femme.
Essayant tant bien que mal de s’amuser, Louise se fait draguer par un lourdeau dont elle n’arrive pas à se débarrasser. Néanmoins, quand elle remarque que Lucas et sa petite amie dansent un slow sur la piste, elle accepte l’invitation d’Olivier.  Il lui offre un verre et, aussitôt bu, Louise a la tête qui tourne. Alors l’homme propose de la raccompagner à sa voiture, sauf que le véhicule vers lequel il se dirige n’est pas le sien. Il l’allonge sur la banquette arrière et laisse traîner ses mains sur sa peau. Soudain, il est tiré en arrière par Lucas qui lui fracasse la tête sur son capot, le menaçant de le tuer s’il s’approche de nouveau de Louise (et après il se fiche d’elle hein ?). Lucas se propose ensuite de la raccompagner chez elle.

Eh bien dis donc, Lucas va jusqu’à la mettre au lit =) Louise apprend que la femme qui était avec lui n’est pas sa petite amie. Allison est juste une vieille amie.
Il lui avoue ensuite qu’elle lui plaît mais qu’il n’est pas prêt à s’engager dans une relation. Lou l’embrasse, le jeune homme la repousse puis s’éclipse.

La fin de week-end passe. Louise se retient d’aller voir Lucas, mais, le lundi, elle ne tient plus et va chez lui en milieu de matinée (pas trop tôt pour ne pas le réveiller). Même si elle entend du bruit chez lui, personne ne vient lui ouvrir. C’est donc ronchon qu’elle part s’isoler chez ses grands-parents.

La journée du mardi à la boutique était calme. Le temps maussade empêchait les clients de venir. En fin d’après-midi, Louise se sent oppressée, observée, même si elle ne voit personne ni rien d’anormal dans la rue. Pourtant, elle avait des frissons et ressentait des picotements dans la nuque (Lucas est proche ? Il y a un truc entre eux… ou alors est-ce que c’est l’approche de la pleine lune qui fait ça ?).
Sur le chemin du retour, l’orage gronde et l’averse tombe. Les trombes d’eau rendent la visibilité de la route complètement nulle. Louise décide de s’arrêter le temps que ça passe. Comme par hasard, c’est devant la maison de Lucas qu’elle stationne. Elle décide d’aller frapper à sa porte. Cette fois, quelqu’un vient lui ouvrir mais ce n’est pas le beau brun : c’est Allison. Elle prétend que Lucas est malade et lui fait comprendre qu’elle doit partir. Mais le jeune homme l’invite tout de même à entrer.

Il est fiévreux en sueur, frissonnant. Il paraît épuisé. Il a besoin de se reposer. Avant que Louise ne parte, ils échangent un vrai premier baiser et Lucas lui promet de l’appeler dès qu’il ira mieux.

Durant la nuit, l’orage est passé. Louise est réveillée par un bruit à l’extérieur. Elle se sent observée et ce sentiment se renforce quand elle voit, près de la maison, la silhouette d’un homme. Elle va dans la salle de bain pour tenter de mieux voir, mais, à l’extérieur, l’homme a disparu.
Elle croise son grand-père qui fait le tout de la maison et la rassure en lui disant que tout est bien verrouillé. Hum… Est-ce que c’est le cinglé de la forêt ?

Deux jours plus tard, toujours sans nouvelle de Lucas, Louise décide de s’y arrêter après son boulot. La porte est entrouverte. Elle se permet donc d’entrer et appelle Lucas. Quand le jeune homme débarque dans la pièce, il est mécontent de la voir. Il est glacial, limite furieux. Purée mais c’est quoi son problème ! Il lui parle comme une vraie me*de ! Quand elle l’invite à la fête du village pour le 14 juillet qui a lieu le samedi suivant, le mec lui dit qu‘il n’a pas le temps de sortir et encore moins avec elle… Une vraie saleté.
Elle lui dit qu’elle ne veut plus rien avoir à faire avec lui et que, si elle le croise dans la rue, elle changera même de trottoir.

Néanmoins, son subconscient ne semble pas en phase. Cette nuit-là, elle ne le voit pas mais elle l’entend. Sa voix se fait pressante et lui dit de se réveiller. Agacée, Louise finit par ouvrir les yeux. Elle entend alors un grognement. Quand elle se lève pour regarder par la fenêtre, la lune est pleine dans le ciel. Elle aperçoit une grosse masse sombre près de la basse-cour. Elle se dirige vers la maison. Ça m’angoisse :/
Louise est paralysée par la peur. Elle n’arrive pas à bouger. Un hurlement lointain se fait entendre. La bête grogne puis rebrousse chemin. Hum… Est-ce que, finalement, Lucas veille sur elle d’une façon ou d’une autre ?

Le lendemain matin, son grand-père est en discussion avec un autre fermier dans la cuisine. L’invité est venu le prévenir qu’un chien sauvage rode, qu’il a affolé ses vaches et tué l’un de ses canards. Lou est persuadée que René ne lui dit pas tout : cette nouvelle semble bien plus l’inquiéter que ce qu’il ne montre.
En réalité, comme peut le lire Louise dans le journal, il y a eu plusieurs attaques dans la région. Selon les gendarmes, il s’agit d’une meute de chiens errants.

Samedi matin, Louise est réveillée à 5h par les hurlements et grognements de chiens. Ils sont autour de la maison. L’un d’eux cherche un moyen d’y entrer.
D’un coup, une autre bête au pelage brun s’attaque à celle au pelage noir. Un combat s’engage. Le chien brun finit par repousser le noir de l’autre côté de la maison où le combat continue. Cette fois, c’est la bête noire qu’il prend le dessus et qui s’enfuit, laissant par terre l’autre animal blessé au flanc.
Même s’il s’agit d’animaux dangereux, Lou veut lui venir en aide. Le temps qu’elle enfile une paire de basket et une veste, il a disparu.

Pauline et Louise se rendent à la soirée du 14 juillet dans la salle municipale de la ville. C’est un soir de pleine lune. Je pense qu’il y a de fortes chances qu’on croise le cinglé de la forêt et Lucas transformé en loup, non ?

Lou a besoin de prendre l’air. Elle sort quelque instant de la salle et entend un bruit au loin. Elle s’y dirige sans réfléchir (mais bon sang ! T’avais promis à tes grands-parents que tu serais prudente !).
Elle se dirige jusqu’à une bergerie où un chient noir est en train de dévorer un mouton. Alors qu’elle tente de prendre la fuite, la chien noir lui barre la route, babines retroussées. Derrière elle, le chien brun est de retour et grogne à son tour. Lou comprend alors qu’il s’agit de loups, mais ceux-ci sont plus gros que ceux que l’on voit dans les documentaires animaliers.

Quand le loup brun bondit sur l’autre animal, Louise trouve le courage de se remettre sur ses jambes et s’enfuit vers la salle où Pauline l’attend, furieuse.
Elles rentrent à la maison sans une parole et se couchent tout aussi calmement…

Le lendemain, les grand-parents de Lou discutent et on sent qu’ils lui cachent quelque chose. Néanmoins, alors que sa grand-mère aimerait lui parler, René affirme que ce n’est pas nécessaire pour le moment car tout sera fini le lendemain.
Louise veut tirer les choses au clair. Elle essaie de lancer la discussion avec son papy mais ce dernier l’esquive dès qu’il le peut, soulagé.

Tranquille depuis un moment, toute cette histoire fait revenir les cauchemars de Louise. Cette fois, elle sait que c’est le loup noir qu’il la chasse dans la forêt. Elle s’enfuit, trébuche et l’animal la rattrape. Ses crocs sont tout près d’elle, elle sait qu’elle va y passer et elle n’arrive pas à sortir de son rêve. Alors, le loup brun arrive et fait une fois de plus fuir l’animal. Quand il regarde Lou, elle remarque son regard humain, ses yeux bleus… Cette fois, ça la réveille.

Il est 5h du mat, une fois encore. Elle se dirige dans la cuisine pour boire un verre d’eau. Par la fenêtre, elle voit un loup. Lequel est-ce ? Elle se dirige vers la porte et sort (rhooo mais c’est pas vrai !).
Elle s’approche de lui, sans aucune peur. Même s’il garde ses distances, l’animal l’observe. Il s’agit du loup brun.
Accroupie dans l’herbe, Lou finit par gagner sa confiance. Il s’approche à son tour, jusqu’à ce que sa truffe ne soit qu’à quelques centimètres du visage de la jeune femme. Elle le caresse et remarque ses yeux : ce sont les mêmes que ceux de son rêve. Elle comprend alors que le loup est Lucas. L’aube approchant, l’animal doit partir. Louise le prévient alors qu’elle passera chez lui dans quelques heures.

Mince alors. Lucas a honte de ce qu’il est et surtout, il a peur de blesser Louise quand il se transforme. Voilà pourquoi il la repousse. Il veille sur elle parce qu’il ne veut pas que l’autre loup la morde et la transforme.
Mais la jeune femme n’entend pas le laisser s’en tirer. Elle tente de le rassurer, de lui faire comprendre qu’il n’est pas un monstre et surtout, qu’elle n’a pas peur de lui.

Rassuré, il se dévoile peu à peu, lui raconte comment il est devenu un loup-garou. On apprend ainsi que je loup noir qui traque Louise est probablement le même que celui qui l’a transformé 5 ans plus tôt.
Le jeune homme lui dit que la bête sauvage la choisit comme proie. Elle va devoir se méfier de tout et de tout le monde jusqu’à et pendant la prochaine pleine lune, étant donné qu’ils ignorent qui est l’animal. Lucas fera tout pour la protéger mais elle doit aussi rester loin de lui pour que son loup ne la blesse pas en tentant de la protéger.
Mine de rien, la révélation de son secret les rapproche. Le jeune homme lui avoue qu’il pense beaucoup à elle et que depuis qu’elle a poussé la porte de chez lui, il a changé. Il a besoin d’elle, il veut être avec elle.

Les jours suivants, Louise et Lucas passent leurs soirées ensemble. Un plateau télé devant un bon film. Ils se rapprochent et le jeune homme répond à toutes les questions de Lou concernant son statut de loup-garou. Il ne l’effraie pas et elle lui dit qu’elle sera là à sa prochaine transformation, qu’elle n’a pas peur de lui.

Le vendredi soir, Lucas organise une sortie ciné avec Louise et Allison, son amie (sa meilleure amie ?). Lou est mal à l’aise. Elle fait l’effort pour lui mais la situation ne lui plaît pas du tout. Allison est amoureuse de Lucas et elle fait bien comprendre à Lou qu’elle n’apprécie pas qu’elle ait gagné le cœur du loup. Louise, de son côté, ne supporte pas la jeune femme. Même le son de sa voix l’agace.

Le dimanche midi, les grands-parents de Lou invitent Lucas à déjeuner avant qu’ils n’aillent passer l’après-midi à la plage avec Pauline et son petit ami, Arthur.
Le repas se passe bien, aucune remarque des grands-parents. Je pense qu’ils savent ce qu’est Lucas. En réalité, je suis sûre qu’ils en savent beaucoup plus que ce qu’ils prétendent…

A la plage, tout se passe bien jusqu’à ce qu’ils décident d’aller manger une glace en ville. Louise sent la présence du loup-garou noir, mais impossible de savoir de qui il s’agit dans la foule. Alors, ils laissent leur amis et rentrent.
Pour ne pas mettre les grand-parents en danger, ils vont chez Lucas. Le jeune homme met un point d’honneur à la protéger. D’ailleurs elle restera chez lui pour la nuit.

Le lendemain matin, ils se disputent. Pour sa sécurité, Lucas la repousse encore et veut même qu’elle rentre à Paris plus tôt que prévu. Louise est têtue et refuse de tout quitter à cause du loup qui la chasse. Finalement Lucas s’excuse par téléphone et ils conviennent de se voir le lendemain après le dîner.

Le lendemain, Lucas a prévu une sortie surprise. Couverture, lampes torches. En voiture, Lucas prend la direction de la forêt. Ça me fait penser au rêve de Louise et celui-ci ne se termine jamais bien :/
Il emmène la jeune femme au beau milieu de la forêt, dans un espace dégagé où ils ont une vue magnifique sur le ciel étoilé. Mais clairement, Lucas n’a pas l’intention de regarder les étoiles et Louise est totalement en phase avec son idée (si tu vois ce que je veux dire ^^).

Malheureusement, leurs caresses sont interrompues quand Lucas entend un bruit dans le bois. Ni une ni deux, il ordonne à Louise de se rhabiller et ils rentrent.
Lou se sent de nouveau en sécurité une fois à l’abri dans sa chambre.

La jeune femme veut trouver un plan pour arrêter l’autre loup. S’ils ne font rien, il va encore s’attaquer à des bétails, voire pire, à des humains.
Pendant la pause déj de son nouveau job de caissière, elle se rend à la médiathèque pour essayer de trouver des informations sur les loups-garous. Après tout, étant donné qu’ils existent vraiment, les contes et légendes à leur sujet dévoilent peut-être des vérités.

Oh mince alors… Les premiers signes de changement en garou apparaissent chez Lou : ses iris deviennent plus foncés, comme celle de Lucas (oh mais attend ! Lucas lui a mordu la lèvre à leur tout premier baiser 😮 est en que c’est possible qu’il l’ait “contaminé” sans le vouloir ?).
Les symptômes sont de plus en plus présents : nervosité, impulsivité, grosse fatigue. Elle ne se rend même pas compte qu’elle est dans le même état que Lucas 😮

Le premier soir de pleine lune est arrivé. Dehors, une tempête gronde. Après avoir galéré à trouver le sommeil, Louise est réveillée par l’orage. Dehors, elle voit un loup, mais ce n’est pas Lucas. La bête s’acharne sur la fenêtre de sa chambre, prête à tout pour y entrer. Terrorisée, Louise se place de l’autre côté de son lit, la tête entre les genoux, priant pour que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve.

Le lendemain, Lou se rend compte qu’elle a bien passé la nuit assise sur la moquette. Une chose dérange beaucoup la jeune femme : Lucas n’est pas venu cette nuit. Lui qui disait vouloir la protéger ne l’a pas aidé. En faisant une course pour sa grand-mère, elle passe devant chez lui : Allison y est déjà et semble y avoir passé la nuit (je ne l’aime pas :/).
Elle décide donc de réfléchir à un plan, seule (même si ça s’avère plus compliqué que prévu).

Le soir venu, aucune visite. Serait-ce le calme avant la tempête ?

Dans le village, les habitants se plaignent d’attaques de chiens errants. Monsieur le Maire a donc décidé de faire une réunion d’informations, en soirée. Louise s’y rend avec son grand-père. C’est un vrai brouhaha, mais un anglais présent dans la salle a semé le trouble dans les esprits des habitants en parlant de loup-garous…

Lucas, qui était venu assister à la réunion, part quand le soleil commence à décliner. Louise le suit. On sait pourquoi il n’est pas allé chez elle 2 nuit plus tôt : le loup noir l’avait contacté en lui disant que s’il le laissait tranquille, il ne s’en prendrait pas à Lou. C’était faux, évidemment… Lucas lui promet de s’en occuper dès ce soir. Je le sens mal :/

De retour à la maison, on sent encore qu’il y a des non-dits avec les grands parents de la jeune femme. Ils savent des choses mais ne disent rien…

En pleine nuit, Louise est réveillée par des grognements. Elle s’habille et sort de la chambre pour aller à l’étable où se trouve la carabine de son grand-père. Mais le bâtiment est verrouillé et elle a oublié la clé.
Le prédateur est là, à 2 mètres d’elle. Pendant qu’elle fuit vers la cuisine, Lucas intercepte le loup.

Quand l’aube pointe le bout de son nez, Louise remarque une silhouette d’homme dans le champ, un homme brun…
Il s’agit bien de Lucas. Il lui demande de l’emmener à Allison.

Une fois chez lui, c’est son amie qui s’occupe de lui. Il dit ensuite à Louise que ce n’est que de l’amitié, qu’elle n’a pas à s’en faire pour Allison, qu’il a été parfaitement clair sur ses sentiments vis à vis d’elle. Il veut être avec Louise, pas Allison. La jeune femme lui dit alors qu’elle comprend.

Le soir-même, en quittant son boulot, elle reçoit un message d’Allison. Lucas a des ennuis, elle doit le retrouver au garage. Étrange. Pourquoi ce n’est pas lui qui envoie le message ? Pourquoi elle ne précise pas de quel ennui il s’agit ?
Même si elle doute, Louise y fonce. Si Lucas a réellement des problèmes, elle ne peut pas le laisser tomber.

Dans le garage, pas de signe de Lucas. En revanche, elle trouve Allison ligotée et bâillonnée. Pas le temps de lui venir en aide : son assaillant l’assomme.

Quand elle reprend connaissance, il fait nuit. Elle et Allison sont attachées à un tronc d’arbre. Cette dernière est inconsciente, voire pire… Rolala… Lucas a dit à Louise qu’il ne pouvait pas choisir entre elles deux. Et si le loup noir le lui imposait ?

Lucas arrive, ronge les cordes et libère les 2 femmes. Allison est toujours inconsciente, elle a été mordue (elle se transformera donc à la prochaine pleine lune). Alors qu’il s’apprêtait à partir, la bête est de retour.

Alors que Lucas et le loup noir se battent, Louise est sous l’emprise de la lune : elle se transforme.

Oh chouette ! Ce n’est pas Louise qui raconte cette fois, mais c’est son loup ^^ Comme s’il venait de naître, comme s’il découvrait le monde. D’ailleurs il ne reconnaît pas Lucas, il sait juste qu’ils sont liés. L’autre loup, en revanche, lui inspire la violence et de la méfiance.

J’avoue que j’angoisse un peu : une battue est prévue par les gendarmes à l’aube. J’espère qu’il ne va rien lui arriver…

Une nouvelle bagarre éclate. Cette fois, Lucas reste au sol, trop faible. Alors Louise laisse exploser sa colère et hurle. Elle le prévient. Cette fois, le loup noir devient la proie !

Elle le traque mais il est bien plus fort qu’elle. Louise n’a qu’une solution : fuir. Le loup noir l’a poursuit et, dans sa course, il tombe dans le vide et se brise le cou. Je trouve ça presque trop facile…

Lucas traine Allison et René, le papy de Louise arrive. C’est grâce à lui que Lou prend enfin conscience qu’elle n’est pas qu’un loup, qu’elle est aussi humaine.
Tous montent dans la voiture de son grand-père et rentrent chez ses grands-parents.

Louise comprend alors qu‘elle est née loup-garou, que sa mère en était un et que c’est dans ses gènes. Elle doit en parler à ses grands parents, mais pour le moment, elle est trop fatiguée.

Après un paquet d’heures de sommeil, l’heure de la discussion avec ses grands-parents arrive. On en découvre plus sur leur passé.
Leur rencontre a été un coup de foudre. Bien vite, ils ont eu envie de fonder une famille. Cependant, la grand-mère de Lou n’a pas eu de chance : le premier bébé est mort né, et, quand elle est tombé enceinte un an plus tard, elle a fait une fausse couche. Même si tout ça s’est passé il y a 40 ans, c’est encore douloureux pour eux.
Ils se sont alors tournés vers l’adoption et ont eu un coup de foudre pour Catherine qui a rejoint leur famille alors qu’elle n’avait que 10 mois (ses parents avaient péri dans l’incendie de leur maison).

La mère de Louise s’est transformée pour la première fois quand elle avait 16 ans. Quand Lou a atteint cet âge et l’a dépassé sans se transformer, ses grand-parents ont pensé qu’elle n’avait pas hérité du gène.
Quoi qu’il en soit, ils lui promettent d’être là pour elle. Je me demande si le père de Louise savait pour sa mère.

Ah bah son père arrive justement. Il savait pour sa mère. On découvre que Cathy avait la capacité de gérer ses transformations : elle n’était pas obligée d’attendre la pleine lune pour se transformer et pouvait même rester humaine pendant cette période. Néanmoins, elle devait parfois laisser sortir son loup avant qu’il ne s’impose 🙂 Elle semble avoir partager 2-3 trucs avec Thierry. Lou ne sera finalement pas seule dans cette phase d’apprentissage 🙂

Oh bah même Estelle, la nouvelle femme de Thierry est au courant. Et tout le monde a accepté Lou, tout le monde s’est comporté normalement avec elle. Son père lui dit qu’ils seront là pour elle quand elle rentrera. J’ai néanmoins la sensation qu’elle va vouloir rester à Champ-du-boult et ne pas retourner en région parisienne. Ah bah j’avais raison. Faut que j’arrête de prendre des notes en plein milieu d’un paragraphe =) Louise va prendre un appartement à Caen avec Pauline, trouvera un petit job pour payer le loyer et continuera ses études. Son père accepte à contre-cœur.


Ahh il y a un épilogue. Est-ce qu’il va y avoir un twist pour nous donner envie de lire le second tome ? Est-ce que le corps du loup noir a été retrouvé ? 

Ah bah comme je m’en doutais, le corps du loup a disparu… (c’était très court comme épilogue =) ).

[fermer]

En conclusion

La plume de ce livre fait très livre jeunesse, livre pour ado. Cela dit, j’ai été prise dans l’histoire. Je voulais savoir pourquoi Louise avait cette odeur si particulière. Je voulais savoir pourquoi elle et Lucas ont tout de suite été attirés l’un par l’autre.

Globalement, le livre m’a plu, mais j’avoue que j’ai été soulée par certains passages, notamment le comportement de Lucas. Il aime Louise ; il la repousse ; il l’aime ; il la repousse, …  Finalement, ça devient lassant…

Concernant le twist final, tu le vois venir dès l’avant dernier chapitre ; je n’ai donc pas été surprise par celui-ci 🙂 En revanche, j’avoue que j’ai été surprise d’en apprendre plus sur Cathy et sur ses relations avec son entourage 🙂

Même si je n’ai pas été emballée plus que ça, je pense que la suite de cette saga sera lue, mais peut-être pas dans l’immédiat (j’ai d’autres bouquins qui me font de l’oeil :p )

Où le trouver ?

Le livre est disponible sur :

Commentaires en cours de chargement...