Retomber sur ses pattes – Little Shade (T.3)

/!\ Ce tome est le troisième et dernier de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de chose qui se sont passés dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici.

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre Retomber sur ses pattes, Troisième tome de la trilogie Little Shade de Maeva Bonachera

Date de parution : Mars 2021

Kidnappée par son oncle, le Roi garou d’Espagne, Bastet atterrit sur un yacht en compagnie de son cousin et de ses demi-frères taciturnes. Pour couronner le tout, elle se retrouve en charge d’un bébé sorcière qui s’enflamme à la moindre occasion. Avec ça, les nouvelles aventures de Bastet de Soto s’annoncent plus rocambolesques que jamais !
Mais dans son sillage, le Primum est déterminé à la récupérer, quitte à s’asseoir sur la politique des thérianthropes.
Livrée à elle-même, Bastet n’a pas prévu de se laisser faire. Même si pour cela, elle doit trahir cette étrange famille biologique pour protéger ceux qu’elle aime. Et quand le retour dans sa meute d’origine est synonyme d’éveil d’une ancienne magie thérianthropique qui fait planer la mort sur ses proches, tout se corse.

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Déjà le troisième et dernier tome de la trilogie. Rho ! Comme je ne suis pas prête à leur faire mes adieux… Je ne suis pas certaine qu’il soit nécessaire que je m’attarde sur les raisons qui me pousse à lire cette conclusion de Little Shade étant donné que j’ai dévoré les 2 précédents tomes. Cette saga fait définitivement partie de mes coups de coeur !

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Déjà, avant de commencer, la couverture du livre, parlons-en ! On a laissé Ariel en train de voir son ADN muté à cause du venin de thêrion et Raad était en train de faire d’elle sa Vitae pour pouvoir la sauver grâce au lien de vie. Je suis persuadée qu’il a réussi et que le léopard de la couverture est la pétillante jeune femme (d’ailleurs, même la femme de la couverture me laisse penser que ce n’est pas Bass mais Ariel).

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Ariel a survécu. D’ailleurs c’est elle qui nous parle dans le prologue :p Enfin… Elle parle d’une drogue que des jumeaux lui administrent. Je doute qu’elle parlait de Raad et Hadrian 🙁 et on en sait pas plus. Grrrrrr

On retrouve à présent Kanvael à bord d’un navire. L’histoire reprend donc où on l’a laissée dans le tome précédent.
Oh mais attends ! Ariel est liée à Raad ET Hadrian ? Elle est la Vitae de 2 garous ? C’est possible ou j’ai rien compris ? 😮 En tout cas, pour le moment, son état ne s’améliore pas… Pour la soulager de sa métamorphose, les jumeaux l’ont plongée dans un coma artificiel (c’était bien eux dans le prologue).

La priorité du Primum est Ariel. La seconde, Bastet. Du coup, il a réquisitionné un yacht et part à la poursuite des Espagnols (d’ailleurs, je viens de penser à un truc, un yacht sur la Seine, c’est quand même pas commun non ? Bref). Un certain nombre de garous l’accompagne : Ilona, Lawrence, Raad, Hadrian, Jessie, Aaron, Rayn ainsi qu’Hellen (la Sang-Neuf et soeur des jumeaux) et la sorcière Karaen, bref toute l’équipe qui était à Paris, sauf Mirko. Ce dernier est parti s’occuper de la paperasse à Londres. Oui, je sens que ça va faire le bazar tout ça, d’autant plus que dans le tome précédent, la meute espagnole n’avait pas le droit d’approcher Bastet…

Hadrian a une discussion avec son Primum. Il renonce à Bass et la lui laisse. De son côté, le Primum lui avoue qu’il a la rebelle dans la peau et que pour Sealgair, son Anam Cara, le jaguar lui appartient déjà. Bref, il la veut. Cela dit, même s’il la ressent et qu’il sait qu’elle est vivante, une brume entoure la conscience de Bass. Est-ce que la meute espagnole essaie de la revendiquer de force, brisant peu à peu son lien avec la meute Magister ?

Ah… Voilà un truc que je n’aime pas : les chapitres ne sont pas toujours concentrés sur la même personne. Le prologue était Ariel ; le premier chapitre, Kanvael ; et maintenant le troisième c’est Bastet. J’espère que ce style d’écriture ne va pas me faire décrocher.

A peine Bastet a -t -elle repris connaissance que son premier réflexe est de vérifier la présence de son Anam Cara (encore un traumatisme lié à son précédent enlèvement).
Seconde vérification : la Lactea Via et là, c’est le calme plat. Aucune connexion ne se fait. Son cousin lui a administré de la Chic-Ice, une drogue espagnole qui brouille l’accès à la Lactea Via. Et le bébé d’Eithne, la nièce décédée de Karaen est avec eux et pose des soucis : il prend feu
Pour le coup, Bass a un avantage : depuis le début, personne n’a mis en avant sa puissance. Tous la considère comme une faible femme protégée par les hommes forts de sa meute . Elle a donc l’effet de surprise.

Du côté de Kanvael et de son équipe, ils ont une demie journée de retard sur Bass. Étant donné qu’elle retourne dans sa meute d’origine, il ne craint pas pour sa vie mais la façon dont le Rey la regarde avec envie et comme si c’était un bien qu’il voulait absolument posséder ne plaît ni au Primum ni à son tigre (et à moi non plus).

Sur le bateau, Bass agit avec le Rey comme avec n’importe quel garou, se fichant de son statut. Elle a compris qu’il a besoin d’elle pour un plan futur (qu’elle ignore encore) et elle en profite pour négocier : elle veut pouvoir appeler sa meute pour s’assurer de l’état de santé d’Ariel, elle désire avoir la surveillance de Jack-Jack-Girl (comme elle l’appelle) et ne veut plus qu’on lui administre de Chic-Ice. Tout est accepté, sauf la drogue.
Je pense que cet appel téléphonique a fait du bien à tout le monde. D’ailleurs le bébé s’appelle Macha et, pour tenter de calmer ses « flamboyements », Karaen leur conseille de lui mettre le médaillon magique autour du cou et ça fonctionne.
Bass a réussi à négocier pour appeler Kanvael tous les jours, mais elle a dû accepter quelques exigences du Rey : dormir avec lui toute les nuits et passer chaque appel en haut parleur (je ne comprends pas trop pourquoi étant donné leur super ouïe mais bon). La première exigence ne me plaît pas en tout cas :/ Je n’ai pas envie qu’il tente quoi que ce soit avec Bastet ! Heureusement, la jeune femme semble plus fine que moi : elle dormira dans la même pièce, pas dans le même lit :p

Ariel se réveille enfin ! C’est une lionne. Mais sa part humaine semble avoir disparu… Raad, Hadrian et Rayn sont obligés de se transformer nous les 3 pour tenter de la contenir… Oh bah merde alors ! A chaque fois qu’elle s’endort, Ariel se réveille dans la peau d’un autre animal, imitant les Anams Cara autour d’elle. Combien en a-t-elle ? Est-ce que sa part animale va finir par se stabiliser pour en choisir une ? En tout cas, Raad a décidé de surnommé sa part animale un Anamorphe.

Bastet arrive sur la terre ferme. Le QG de la meute Moteadas est à Barcelone. Pour s’y rendre, ils vont devoir prendre la voiture jusqu’à un aérodrome. Bass réfléchit à un moyen d’évasion, mais pour le moment toutes ses idées tombent à l’eau… Alors, elle tente de gagner du temps en demandant une halte dans une pharmacie pour acheter le nécessaire pour Macha.
Profitant d’un changement de cap vers une destination inconnue proche d’une forêt, Bass en profite pour fuir avec le bébé. Problème : ses accompagnateurs sont de foutus guépards-garous… Autrement dit, ils sont impossible à semer… Je ne donne pas cher de sa peau. Le Rey va être hors de lui quand ils vont la récupérer 🙁
Les guépards ne se fatiguent pas. On dirait qu’ils « chassent » Bass, la laissant s’épuiser seule. D’ailleurs, bien vite, les effets de la descente au Chic-Ice pointent le bout du nez : moral à 0, fatigue extrême…
Ressentant une énergie inconnue, Bastet fonce vers elle. Il s’agit de centaures. Elle requiert leur aide, mais ceux-ci demandent une entrevue avec le Rey. Je doute qu’ils lui viennent en aide. D’ailleurs la jeune femme se fait assomée, probablement par l’un d’eux.
Quand elle se réveille, ils sont à Barcelone, presque arrivés à leur destination finale.
Dans le Domus espagnol, le Rey informe Bastet qu’elle peut se mouvoir librement ici. Cela dit, il l’a tiendra sous contrôle en utilisant Macha : au moindre dérapage, la petite lui sera arrachée et elle ne la verra plus.

Pour le moment, j’avoue que je suis assez déçue du livre, non pas qu’il soit mauvais, mais parce que je n’aime pas cette façon de narrer l’histoire. Étant donné qu’on change régulièrement d’interlocuteur, eh bien je n’arrive pas à rentrer dans l’histoire. J’espère que ça ne va pas être comme ça tout le long du livre, sinon je risque de ne pas autant apprécier la lecture qu’avec les tomes précédents. En fait, ce qui me gène c’est que je me suis beaucoup attachée à Bass. Du coup, ça me pose un problème de ne pas toujours être avec elle je crois.

Toujours en mer, le Primum et ses garous sont dans une mauvaise posture. Ils ont fait la rencontre de sirènes qui donnent l’impression d’être sous les ordres du Rey. Un ultimatum leur est donné : ils ont 2h pour faire demi-tour. Passé ce délai, leur bateau sera coulé, les entraînant avec lui.  Alors que Kanvael essaie de trouver une faille leur permettant de passer, Ariel, transformée en tigresse, sort de sa cabine et saute par-dessus bord. A ce moment, le peuple marin l’entoure et l’endort. L’émissaire sirène qui discutait avec Kan lui apprend que son peuple ne lui aurait fait aucun mal : Ariel est l’une des leurs (mais quoi ???).

Chouette l’ambiance dans la résidence du Rey… Laura qui est la soeur d’Olivia mais également la femme du Rey, a été émue de faire la rencontre de Bass. Cela dit, on sent bien que là-bas, les femmes n’ont pas vraiment leur mot à dire et le Rey dirige tout le monde d’une main de fer.
Laura fait découvrir à Bastet sa chambre, qui est celle de sa mère. Apparemment, elle n’était pas au courant que sa nièce avait été emmenée de force et elle paraît vraiment peinée. Grâce à sa tante, Bastet en apprend un peu plus sur sa mère. Sa tante à l’air sympathique et sincère. J’espère qu’elle ne l’a pas manipulée. En tout cas, elle veut connaître la vie de Bass et même si cette dernière était hésitante au début, elle s’est finalement confiée, heureuse de découvrir un membre de sa famille. Quand elle a évoqué le nom de Kanvael sans faire exprès, Laura lui a demandé s’il s’agissait de Kanvael le Chasseur Doré (la description lui ressemble mais le titre… je sens que s’ils se retrouvent, Bass va s’en donner à coeur joie :p ). Laura le connaît parce que c’était un concurrent de la mère de Bass. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Olivia était, tout comme Kan, une chasseuse de thêrions. Olivia était la meilleure d’Espagne et Kanvael était le meilleur d’Angleterre, accompagné de son acolyte, Hadrian.
Je trouve la tante un chouilla trop curieuse concernant Kan. Je deviens parano, j’ai l’impression qu’elle joue copain/copine avec Bass pour pouvoir découvrir les faiblesses du Primum…
Oh purée je déteste Leo, le Rey. Quand il arrive dans la chambre, il est brusque avec Bass pour la forcer à le suivre. Évidemment elle ne se laisse pas faire et, pour l’énerver, l’appelle par son prénom. C’est Laura qui en fait les frais, giflée par le Rey. Il est détestable ! Du coup, je pense que le rapprochement entre Bass et Laura était sincère. Je crois que la vie de sa tante ne doit pas être joyeuses et l’arrivée de Bastet lui fait du bien (si on oublie la giffle bien sûr). Le plus agaçant dans l’histoire c’est que Valentìno, son propre fils, assiste à la scène et, même s’il n’approuve pas le geste de son Rey, il ne réagit pas. Ça le met hors de moi !

Bastet est emmenée par son oncle dans une pièce sombre où se trouvent de nombreux garous. Elle est ligotée sur une chaise et placée au centre d’un pentagramme au milieu de la place. Le Rey essaie de le revendiquer de force, utilisant la magie thérianthropique de la meute ?
Ah non… Bass veut jouer la maligne ! Elle fonce dans la nouvelle Lactea Via… Je sens qu’il ne fallait pas faire ça ! Si son Anam Cara y fonce, c’est comme si elle acceptait d’être revendiquée non ? J’aime pas ! Ah bah non ouf ! Elle a montré sa puissance, faisant la fierté de son grand-père. Cela dit, il a l’air bien plus effrayant que le Rey lui-même… Malgré ce « spectacle », les conditions de la captivité de Bass ne changeait pas, si ce n’est que seuls les Gàirdeans du Rey s’occupent à présent de sa surveillance (Leo pensent qu’ils sont les seuls, avec lui-même, capable de maîtriser la jeune femme). Bastet ne peut parler à aucun membre de la meute et, pour les Moteadas, parler à l’étrangère est prohibée (oui oui chouette ambiance…). Après sa non capitulation, Bass ne lâche pas Macha d’une semelle, de peur qu’on ne la prenne pour faire pression sur elle afin qu’elle accepte de rejoindre la meute. Bon sang j’ai hâte qu’elle parte de là, j’angoisse pour elle 🙁
La nuit, c’est le Rey qui surveille Bastet. Il prend ses aises dans son lit. A la façon dont il la regarde, Bass comprend qu’il était amoureux de sa mère et qu’il en veut « plus ». Préférant rester loin de lui, Bass prend sa forme d’Anam Cara. Quand elle est certaine que le Rey dort, elle prend sa forme hybride, s’empare d’un couteau et essaie de s’attaquer à lui. Mais il est plus rapide et, malgré le fait que la lame se soit enfoncée dans sa poitrine, Bastet se retrouve dos au matelas, le Rey au-dessus d’elle. Il la respire, il la désire, et cette proximité renforce son envie alors qu’il dégoûte Bass. Ouf il ne tente rien. Par contre il dit bien à Bastet qu‘elle finira par rejoindre sa meute de son plein gré, que son destin c’est de faire partie de sa meute, d’être avec lui. Je ne l’aime vraiment pas 🙁

Voilà plusieurs chapitres que nous suivons à Bastet et du coup, ça y est, je suis rentrée dans l’histoire (même si j’avoue que je croise les doigts à chaque fin de chapitre pour que ça ne change pas).

Le combat de coq est en marche entre Leo et Kanvael. Tous deux veulent Bastet et aucun des deux n’est prêt a rendre les armes, peu importe les conséquences (pour le coup, le Rey est en tord d’avoir kidnappé Bass, mais si le Primum met le bazar sur ses terres, c’est lui qui sera en tord… bref, c’est la merde :/ ).

Second rendez-vous dans les sous-sols. La première fois, Bastet a insisté sur le rideau rouge tiré sur la gauche en précisant qu’elle sentait et entendait un aquarium mais sans le voir. Cette fois elle parle de musique, de chant… C’est une sirène derrière le rideau, j’en suis certaine ! Et ça ne m’étonnerait pas qu’il s’en serve cette fois pour forcer les barrières de Bastet.
C’est parti pour une nouvelle séance de « torture ». Cette fois, 2 sorciers se joignent aux réjouissances. Ça me stresse à chaque fois. J’ai peur que Bastet finisse par craquer 🙁
Cette fois, ils mettent le paquet. Heureusement, le Primum est attentif et réagit tout de suite, englobant du mieux qu’il peut sa 5.
Oh mon dieu… Il a réussi… C’est normal que j’ai envie de pleurer ? Je ressens tout ce que Bastet a vécu, l’arrachement à sa famille. C’est horrible…

D’après ce que je comprends, elle n’a pas rejoint la meute du Rey. Il a rompu ses liens avec les Magisters et j’ai l’impression qu’ils lui montrent ceux des Moteadas. L’idée c’est de la faire craquer pour qu’elle accepte par elle-même de les rejoindre, de profiter de leur lien.

Repartons avec Kanvael. J’ai l’impression que tout ça se passe avant la rupture du lien avec sa Rìbhinn. Grâce à Ariel qui est une garou « à part entière » ils ont réussi à trouver un terrain d’entente. Le peuple aquatique les aide et les Magister font de même. Comme je le supposais, le Rey a kidnappé une des leurs pour les forcer à coopérer. C’est donc naturellement, rassemblé par un ennemi commun qu’ils se mettent d’accord : les sirènes leur donnent un coup de pouce pour Ariel, en échange Kanvael leur ramène la sirène saine et sauve.
C’est ainsi que Raad, Kanvael, Hadrien, Jessie, Karaen et Ariel sous sa forme de lionne se retrouvent dans le massif galicien à la recherche d’un peuple pouvant tirer la petite (comme l’appelle Kan) du cosmos.
Wah… On ressent la section du lien de meute de Bass au travers de Kanvael. Une fois encore ca me serre la gorge d’autant que pour protéger sa meute, il a tout encaissé, seul. Sealgair est en colère et la cohabitation entre lui et Kanvael est compliquée. J’ai peur que quand il va se retrouver face au Rey, il ne maîtrise plus ses pulsions et que ça finisse en bain de sang, peu importe les répercussions de ses actes. Personne ne peut toucher à sa Rìbhinn et à son jaguar. Ça les agace encore plus quand Hadrian ne semble pas plus perturbé que ça de ce qu’il vient d’arriver, alors qu’il s’intéresserait à Bass quelques semaines plus tôt… Je crois qu’à la place de Kanvael, je serais dans le même état que lui.

Bastet se remet peu à peu de ce qu’il s’est passé. Elle fait le point sur le positif : elle ne fait pas partie de la meute espagnole, n’aura plus besoin de Chic-Ice et le Rey va probablement baisser sa vigilance vis à vis d’elle. Mais elle fait aussi le point sur le négatif : elle ne ressent plus sa meute tout comme cette dernière ne sent plus Bass, elle ne peut plus puiser dans l’énergie de la Lactea Via si besoin et surtout, le Rey va tout simplement pouvoir la revendiquer pour qu’elle rejoigne les Moteadas… Grâce à ce bilan, elle se rend compte qu’il y a toujours ce lien avec Aaron, comme si elle et lui avaient une meute rien qu’à eux et qu’il s’était joint aux Magisters parce que Bass les avait rejoints. Effectivement, ce lien existe toujours, mais il est faible : elle n’arrive pas à atteindre le jeune loup…

Enfin Kanvael, qui était parti en éclaireur avec Jessie sous leur forme Anam Cara, repèrent les Gypsians, ce peuple qu’ils recherchent. Oh mais attends ! Ils ressemblent aux centaures que Bass a rencontré : le bas du corps animal et le haut du corps plus humain.
Après quelques minutes de jaugeage (ça existe ce mot ?), ils décident d’instaurer un dialogue. J’espère qu’ils vont pouvoir aider Ariel.

Ah mais c’est pas vrai ça ! Alors que Bass improvise une journée shopping à Barcelone accompagné des 3 Gàirdeans (Valentìno, Felis et Rogelio), ça dérape au moment de l’apéro. Profitant d’une bagarre, elle met Macha dans sa nouvelle poussette et file du bar/restaurant. Mais à la porte, elle tombe nez à nez sur Seth (j’imagine qu’il a retrouvé le talisman :/ ). Cependant, ce dernier ne semble pas être un ennemi. Il propose de la téléporter ou elle le souhaite, il lui suffit de penser au lieu.
D’un coup, les voilà tous les 3, Seth, Bass et Macha dans le sous-sol, devant le rideau rouge. Tellement intriguée par ce qu’il se cache derrière, Bastet y a inconsciemment pensé.
Quand Seth retire le médaillon qu’il recherche du cou de Macha, celle-ci s’enflamme dans les bras de Bass. Une fois que le mage lui a remis le médaillon, les flammes se calment et Bastet en profite pour aller plonger ses mains dans l’eau de l’aquarium.
Le mage lui dit qu’il pense que Macha est l’enfant d’une sorcière et d’un démon. Il consent à lui laisser le médaillon, mais là prévient que d’autres viendront probablement tenter de le récupérer. Selon lui, Macha ne vivra pas longtemps et n’aura pas une vie facile. Puis il disparaît. Mince… Moi qui pensait qu’il allait sortir Bass de ce merdier 🙁 Nous revoilà au point de départ.
Quoi qu’il en soit, Bass veut savoir pourquoi son inconscient l’a ramenée ici. C’est là qu’elle découvre la sirène (c’est qui qui avait raison ? 😛 ). En réalité, ce n’est pas la prisonnière qui attire la jeune femme, mais une relique, cachée dans une toile représentant un jaguar. Cette relique est macabre : il s’agit d’un crâne de gros félin. La description me fait penser aux reliques utilisées lors de rites vaudou, voire même des masques que peuvent porter les prêtres de ce genre de cérémonie. Ce crâne attire Bass qui doit faire un effort surhumain pour s’en éloigner. Qui plus est, le masque semble indestructible. Bastet met le masque dans une enveloppe kraft pour éviter de le toucher et entreprend de sortir de la maison. Heureusement pour elle, à part les enfants, personne ne semble dans le coin. Dans le jardin, elle se sert de Macha pour mettre le feu à un arbuste. Cette ruse fait diversion et Bass peut enfin sortir (avec Macha et le crâne) de sa prison.

Oh put** de me*de ! Je savais qu’on ne pouvait pas faire confiance à la tante ! J’ai le pif ! Le Rey a kidnappé Níall, le fils de Kanvael ! Évidemment, avec cette nouvelle donnée dans l’équation, Bastet ne peut plus fuir…

Les Gypsians rencontrent enfin le Primum. Il en apprend plus sur la vie des garous en Espagne. Tous les otraformas c’est-à-dire tous les garous qui ne sont pas des félins sont en train de s’organiser pour se rebeller. Mais la mise en place est longue et compliquée, le Rey ayant protégé ses arrières… En fait, toute cette dictature me rappelle l’époque d’Hitler… ça ressemble tellement à ce que les juifs ont vécu durant cette période (même si ici le Rey ne tue pas les otraformas étant donné qu’il considère ces espèces plus faibles que les Felidaes, il leur interdit néanmoins de vivre “normalement”…). Je le déteste.
Ce tome est un tome de négociation :p Le Primum se débarrasse du Rey, en échange les Gypsians les aident avec Ariel. Ils les emmènent voir Ignacio, le seul capable de les aider.

Le Rey ne reste pas longtemps sans avoir le masque en sa possession. Bass arrive à l’amadouer un peu en lui promettant de réfléchir sérieusement à la possibilité de rejoindre sa meute. Ce même soir, elle rencontre Chì, sa grand-mère. Cette dernière, submergée par la douleur,laisse son Anam Cara, un magnifique jaguar noir, diriger sa vie. Chì est une légende : une puissante garou. Et, bien qu’elle se rapproche de sa seconde vie, son Vitae, Breogán, n’est pas prêt à se séparer d’elle.
Ah bah tu m’étonnes que la mère de Bass ait quitté la meute : le Rey a battu Breogán, prenant la tête des Moteadas. Fou amoureux d’Olivia, il a tué le père de Bass pour qu’elle lui appartienne. Alors, Olivia a eu peu pour la vie de sa fille et la sienne.
Bass éprouve autant de haine que moi envers le Rey, et ce qu’elle a appris de son passé ne change rien. D’ailleurs, il met un point d’honneur à ce que les feliformas (= les Felidaes) ne se mélangent pas aux otraformas, mais en réalité, le Rey est un imposteur : il est garou à cause d’une attaque de thêrion… Son père travaillait dans un cirque. A ce moment son fils est devenu une bête de foire, traité comme un animal. C’est Olivia qui le libère de son père et du cirque. Sans pitié pour ce genre d’humains, aucun d’eux n’a survécu et la mère de Bass a mis le feu au cirque après avoir libéré les animaux.
J’ai l’impression que l’ascension au pouvoir de ce Rey mais aussi la façon qu’il a de diriger son peuple ressemble à ce que Raad nous avait raconté concernant le Primum de Londres qui a tué le père de Kanvael.
Encore une fois, ça pue pour Bass. Elle se retrouve nez à nez avec un thêrion dans la maison du Rey… Comment c’est possible? C’est lui qui le garde enfermé ?

Ignacio explique à Kanavel que, suite au produit injecté par Marise, Ariel est devenue une Therian, c’est-à-dire qu’elle ne possède pas un, mais plusieurs esprit animal en elle et qu’elle va devoir en choisir un avec lequel fusionner. Pour le moment, Ariel est coincée dans le Cosmos, une sorte  de Lactea Via pour les Therians. Ah oui 😮 En fait, le cosmos englobe toutes les Lactea via j’ai l’impression.

Pendant que le chaman s’occupe d’Ariel avec l’aide de Raad, Bass est au prise avec un thêrion (Thérian, thêrion, on va finir par s’y perdre :p). Wah trop bizarre ! Attaquée par la bête et sur le point de se faire dévorer, Bass entre dans une sorte de transe. Dans celle-ci, le Rey, portant le masque-crâne lui demande de tuer le Primum. Son corps ne lui obéissant plus, c’est ce qu’elle fait. Une fois que Kanvael est mort, elle revient à elle. Plus de thêrion, mais un jagar noir qui lèche ses plaies. Est-ce que c’est Breogán ou Chí qui l’a manipulé ? Le Rey ? Une sombre magie ? Ça fait flipper… j’espère qu’elle ne va pas faire de mal à Kan quand elle va le revoir.
Le jaguar s’appelle Enzo et c’est le frère d’Olivia et Laura. Cependant la part animal de ce dernier a pris le pas sur l’humanité qui est minuscule… Il reste sous sa forme Anam Cara parce qu’il est autiste.
Le Rey tolère Lorenzo parce qu’il a un don : il peut faire voir leur futur aux membres de sa famille. Ça veut dire que Bass va tuer le Primum ? Je n’y crois pas une seule seconde !

Pour tenter d’inciter Bass à rejoindre sa meute, le Rey a une surprise pour elle : Alfonso Legasò est enfermé dans une cellule, offert à Bastet. Cette dernière lui pose des questions pour confirmer son lien avec Marise et tourne les talons. Il ne mérite pas mieux de sa part.

Oh non… La relation entre Kanvael et Bass tournent à l’orage quand il apprend que Nìall s’est fait enlèver par le Rey à cause de la jeune femme.J’espère que ça va s’arranger 🙁 Et si jamais il doit choisir entre Bass et son fils ? Et si le combat dans l’arène c’était pour sauver son fils ? Stop j’arrête de spéculer et je continue de lire =)

Bass arrive enfin à communiquer avec Aaron. Elle lui transmet des images de la villa et de sa balade en ville, l’idée étant qu’il comprenne qu’elle se trouve à Barcelone.

Elle pense ensuite à la vision de la mort de Kanvael et est prise de panique : le Rey est-il si puissant qu’il peut l’obliger à tuer quelqu’un ? Laura et Val lui disent que c’est impossible. Au retour du rey,une confrontation éclate entre lui et Bastet. Il lui montre sa supériorité physique et mentale, mais cherchant à la forcer à avoir envie de lui, Bass en profite pour chercher dans son cerveau des informations sur le masque et ça fonctionne (j’apprécie au passage la note de l’auteure concernant le consentement sexuel : effectivement, un non ne veut pas dire oui et l’absence de non n’est pas une autorisation). De colère (et à cause de son humiliation), le Rey décide d’enfermer Macha, Nìall et Bass dans une cellule du sous-sol.

Ouf ! Alors que Felis s’approche de Niall et Macha pour les emmener, Chí et Breogán viennent les protéger. Fiou ! Un soulagement m’envahit 😮
Une fois que le Rey a compris que le mieux pour lui était de fuir pour le moment, les grand-parents de Bass repartent comme ils sont venus. Quand celle-ci demande de l’aide à son grand-père, il lui fait comprendre qu’il ne veut rien avoir à faire avec elle et lui dit qu’elle va causer la perte de leur famille. Est-ce qu’il a eu une vision lui aussi ?

Oh merde alors ! Décidément, on en apprend des choses. Carlos, le père adoptif de Bass,est en réalité son oncle et l’aîné de Breogán. Ça devient tordu tout ça. Mais du coup, Carlos était un Sang-Neuf et il a eu envie de venir en aide à sa soeur. Du coup, ça explique la « magie » qui coule dans les veines d’Ariel qui est, au passage, la cousine de Bass :p

Le Rey utilise Lorenzo pour griffer Bass afin d’avoir une nouvelle vision. Dans celle-ci, elle est avec le Rey et ils ont découvert l’autre moitié du masque, celui que porte Leo quand il ordonne à Bass de tuer le Primum. Alors qu’il veut l’emmener en expédition pour trouver le reste de la relique, Bastet en profite : elle veut signer un contrat magique avec lui. Il libère les otages, elle l’accompagne chercher le masque et, à leur retour, une fois qu’elle s’est assurée que la sirène, Macha et Niall sont sains, saufs et en sécurité, elle rejoindra la meute de son plein gré. Elle se sacrifie en fait :( Une fois le contrat signé, elle ne pourra plus faire demi-tour non ? J’aime pas ça 🙁

Macha et Niall sont en route vers la maison de la grand-mère maternelle de Bass où les conduit Valentino. Lux, la sirène, est reconduite en bord de mer. Le Rey a tenu parole et semble ravi de ce contrat : à la fin, il aura tout de ce qu’il veut.
Bass et lui partent donc à la recherche du crâne. Dès lors qu’elle n’est plus masqué par les barrières de protection, Aaron peut localiser la jeune femme et prévient son Primum. La guerre est proche, d’autant que le chaman dit que les esprits sont agités en ce moment : un enfant approche et il va mettre un terme au règne du Rey. Un enfant ? Pour de vrai ? Genre Macha ou Niall ?

Ah non mais c’est vraiment pas de bol purée… Le Rey, Bass et 3 autres garous se rendent dans une grotte où se trouve le masque. Seuls Bastet et Leo y pénètrent. Après 2h de recherche, il trouve son Graal. Alors qu’ils s’apprêtent à rebrousser chemin, Bastet se rebelle (comme d’hab), mais le Rey prend vite l’ascendant. Puis, d’un coup, bim ! Assomé. Quelques minutes plus tard, Karaen et Kanvael débarquent dans la grotte. Cela dit, à cause du contrat magique qu’elle a signé, Bass ne peut pas les suivre. Elle leur transmet donc l’adresse de sa grand-mère pour qu’ils aillent récupérer les enfants.
Eh bien les retrouvailles sont chaudes quand même 😮 Tout ça à côté du Rey évanoui (que veux-tu, quand l’attraction est si forte et l’envie si… hum… enfin tu vois ce que je veux dire non ?). J’ai vraiment du mal à croire que Bass va rejoindre les Moteadas et ne pas finir avec Kan…

Au réveil du Rey, le Primum est parti. Leo est furieux quand Bass lui dit que Kanvael est parti avec le crâne (alors qu’elle l’a jeté à l’eau). Après s’être défoulés (chacun d’eux était bien abîmé), ils ressortent de la grotte, les mains vides.

L’heure fatidique est là. Bass fait maintenant partie de la Familina et, pour couronner le tout, le Rey a récupéré le masque (mise à part si une sirène est dans le coup, je ne vois pas comment il a pu faire :/ ). Plus j’avance dans le livre et plus je me dis que le dénouement ne va pas me plaire :/ Pitié faites que je me trompe et que tout finisse bien :/

Aaron, Karaen et Kanvael filent chez Yaya, la grand-mère maternelle de Bass pour récupérer les enfants. Ils sont accueillis par une Léna-maria (la mère d’Ariel et Bastet) furieuse. Elle les accompagne pour récupérer ses filles.

Kanvael expose son plan aux Gypsians. Il veut affronter officiellement le Rey. Celui-ci peut « éviter le combat » en faisant s’affronter les Gàirdeans. Si celui du Rey gagne, il n’y aura pas de combat. Je pensais que ça expliquait la vision de Bass, mais non. Elle n’est pas la Gàirdean de Rey et même si c’était le cas, c’est Hadrian qu’elle affronterait, pas le Primum. De tout façon, Kanvael écarte cette idée qui ne correspond pas à la façon d’agir du Rey.

Non…. Kanvael a défié le Rey. Le combat aura lieu le lendemain dans les Arénas de la Monumental. Rhoooo ça se concrétise cette vision… Cela dit, elle a eu lieu avant le rapprochement physique de Bass et Kan. Est-ce que ce lien va être plus fort que la magie du crâne ? Au fond de moi, je suis persuadée que Kan ne va pas mourir, même si ça donnera un tournant inattendu à l’histoire.

Oh tient, lors d’une dispute entre Bass et Laura a propos du Rey, la jeune femme fait une référence à Hitler, comme je l’ai fait un peu plus tôt =) Le Rey a vraiment manipulé les gens… C’est limite s’ils ne lui pardonnent pas ses agissements à cause de son enfance…
Au retour du Rey, Bastet le provoque en duel (elle aussi). Mais j’ai l’impression que Leo ne la prend pas au sérieux et lui dit même que Carlos n’avait aucun droit sur elle et que c’était bien fait s’il était mort, qu’il ne valait rien. Alors Bass laisse ses émotions négatives prendre le dessus et se transforme en Berserker. Je crois que, pour la première fois, le Rey a vraiment peur d’elle. Tellement peur qu’il lui tire dessus avec une balle d’argent et, alors qu’il s’apprête à la tuer, Valentino s’interpose (enfin !). Le Rey se réfugie à l’intérieur de la maison, laissant son fils gérer le thêrion.
Finalement, Bass se calme et redevient elle-même lorsqu’elle goutte au sang de Val. Voilà sa limite. Elle n’en peut pas tuer son cousin sous prétexte qu’il sert de bouclier à son oncle. Elle culpabilise : son geste était un sacrifice, ils auraient dû la tuer, de cette façon la vision ne se serait pas produite.

Le combat approche. Je stresse :/  Eh voilà… Comme je l’avais pensé plus tôt, le Rey ne porte pas ses co****les et propose à Kanvael de faire se battre leurs champions. Évidement, Hadrian et Raad ne sont pas là (ils sont restés auprès d’Ariel qui, malgré le fait qu’elle soit toujours endormie, a retrouvé forme humaine). Alors, le Rey propose au Primum d’affronter lui-même son champion. Je te laisse deviner de qui il s’agit 🙁 Comme Bass a provoqué le Rey en duel un peu plus tôt, elle a montré sa puissance. Il a donc fait d’elle une de ses Gàirdeans.
Du coup, on se retrouve avec une Bass forcée à combattre. Quand elle dit qu’elle refuse et que Kan, soutenu par Rayn essaient de faire pencher la loi de leur côté, la sirène apporte le masque complet au Rey (pfff je m’en doutais…) et la vision se met en marche…
Le combat entre la Bastet possédée et Kanvael me stresse à mort. Je ne vois pas comment le Primum va s’en sortir… Sauf si quelqu’un n’intervient. Rayn ? Karaen ? Le seul moyen à mon avis c’est de retirer le masque-crâne du Rey, mais personne ne pourra l’approcher. Ça s’annonce mal, vraiment mal, surtout lorsque Kan est blessé au flanc par la lame en argent et que Bastet se transforme en Berserker.
Aaron et Paula créent un effet de surprise mais pour le moment, personne n’arrive à prendre le dessus sur les Moteadas et Kanvael, même s’il résiste, est de plus en plus mal en point. Eh voilà… Elle lui a planté une lame dans la poitrine, juste à coté du coeur, comme dans sa vision. Pour moi, il ne reste qu’une solution : le lien de vie ! Il faut qu’elle fasse avec le Primum ce qu’elle a voulu faire avec Rhys ! Il n’y a que comme ça qu’elle pourra le sauver !
Ah mais c’est pas croyable ça ! Ça ne s’arrête jamais cette angoisse ! Rayn attaque le Rey qui lâche le masque. Attirée par lui, Bastet l’enfile et arrive à ramener à la vie le Primum, guidée par l’entité contenue dans le masque. Alors que je pensais cette entité « bonne » elle ordonne à Bass de tuer et l’empêche de retirer l’artefact. Elle se tourne alors vers le Rey et, brandit sa lame pour le planter, mais celle-ci transperce Felis qui avait dû s’interposer pour protéger son père. Submergée par sa culpabilité, par les sentiments liés à son geste et par la peine émanant de la Lactea Via, l’humanité de Bass revient et elle arrive à reprendre le dessus sur l’entité. Elle est à présent capable de retirer le masque, et n’est plus que l’ombre d’elle-même, noyée sous la peine de sa nouvelle meute, qu’elle est obligée de partager.

Le Rey réagit et décide d’emprisonner Kanvael, Bastet, Aaron, Rayn et Paula (Jessie et Karaen ont réussi à prendre la fuite).
Euh… Quelqu’un a pris le masque ? Si oui, qui ? Parce que Karaen et Jessie n’ont pas réussi à le prendre avant de fuir…

Pendant la discussion de Kanvael et Bass dans la cellule, je pense à un truc : le chaman a parlé d’un enfant qui allait arriver et tuer le Rey. Et si c’était Ariel ? Elle est une toute jeune Thérian, un « bébé ». Elle va probablement apprendre que c’est le Rey qui a tué son père, elle pourrait le lui faire payer. Ça se tient non ?
Après plusieurs minutes d’échanges où Kanvael, maladroit, essaie de remonter le moral de Bass, les grand-parents de celles-ci débarquent dans la pièce qui contient leurs cellules. Breogán leur apprend que toute la Familina a quitté la demeure et qu’il ne reste que les gardes principaux. Poussé par Chí, il les libère.
Personne ne s’oppose à eux, la présence de Breogán suffit à imposer le respect, et quand Laura veut s’en prendre à Bastet, elle est remise à sa place par sa mère.
Finalement c’est assez facilement qu’ils quittent les lieux (d’ailleurs Karaen et Jessie sont aussi venues à leur secours). Ce sont les Gypsians qui ont fait diversion pour que les 2 femmes viennent sauver leur alliés. C’est ainsi que Kanvael, Rayn, Aaron, Karaen, Paula, Jessie, Bastet et son oncle Lorenzo vont les rejoindre.

Dans le parc naturel, le combat fait rage et l’arrivée des renforts menés par Kanvael permet au Gypsians de reprendre le dessus (malgré le fait que le Rey porte le masque). D’ailleurs en parlant du masque, celui-ci semble se comporter différemment en fonction de son porteur : le Rey le porte comme un masque alors que Bass a carrément fusionné avec lui (elle a donc ressenti toute sa puissance).
Se joignent également à eux dans la bataille, Hadrian et Raad, accompagnés d’une chimère-garou qui est Ariel. Quand Bass s’infiltre dans son esprit, elle se confronte à 2 Anam Cara : une lionne et un rapace (du coup ça n’est pas un léopard mais un guépard sur la couverture, et ils représentent le Rey ou un des cousins de Bass).

Alimenté par le masque, le Rey n’est plus que l’ombre de lui-même, l’entité présente dans l’artefact ayant pris le dessus. Il est immense, donnant l’impression d’être une sorte de Dieu-garou, et tue sans l’ombre d’un remord tout ce qui se met sur son passage , même des membres de sa meute (bon ça, il le faisait déjà avant de porter le masque tu vas me dire). Il est effrayant et même les Moteadas fuient pour l’éviter. Je ne suis pas sûre que l’humain soit encore là…
Bass demande de l’aide à son cousin : le masque est lié à leur famille, il les appelle. Sauf que Val ne veut pas l’aider, trop effrayé par la puissante magie se dégageant du crâne. Alors Bass agit. Elle demande à sa propre meute d’occuper le Rey (tous s’y mettent) et saute sur Leo. L’entité ressent Bastet et tente de s’infiltrer en elle. Val surgit dans l’esprit de Bastet et c’est ensemble qu’ils vont mener un combat psychique. Valentìno a des compétences de Primum, il est puissant 😮
Finalement, c’est grâce à un travail d’équipe qu’ils en viennent à bout. Pendant que Bass et Val occupaient la créature, le Primum a plaqué le médaillon magique contre le crâne. Bastet a ensuite pu le retirer facilement. Sauf qu’on dirait que le crâne a acquis assez de puissance/d’énergie pour fonctionner seul. Il lévite à côté du Rey et tente de prendre une forme animale. A cet instant, les grand-parents de Bastet et Val (encore eux, les sauveurs :o) arrivent et Chí se rue sur le crâne l’emprisonnant dans ses mâchoires. Karaen intervient à son tour et encercle de cailloux le jaguar.
Le masque fusionne alors avec Chí et, une fois de plus, Breogán en veut en Bass, lui rappelant qu’elle allait détruire sa famille. En effet, la grand-mère de Bass s’est sacrifiée pour « endormir » l’entité. Le masque se sépare de nouveau, et semble inoffensif. Oh 🙁

Alors que leur attention était concentrée sur leur grand-mère, ils n’ont pas remarqué que le Rey et le Primum étaient en train de se battre.
Non sans mal, Bastet finit par convaincre son cousin de se confronter à son père pour prendre sa place de Primum.
Le combat entre le Rey et Val est psychique et non physique. Le Rey absorbe l’énergie de sa meute et Val celle de sa famille (Bastet donc…). Quand le jeune homme relâche son attaque tous les garous alentour perdent conscience, assommés par l’énergie envoyée je suppose.

Et voilà, c’est déjà l’épilogue 🙁

On assiste à un buffet chez la grand-mère maternelle de Bastet.
Les retrouvailles  d’Ariel et Bass me mettent les larmes aux yeux, je suis tellement heureuse pour elles (et soulagée qu’Ariel aille bien).

A la fin du combat entre Val et Leo, le nouveau Rey a rendu sa « liberté » à Bass en l’autorisant à quitter la meute des Moteadas.

Mais quoi ?! C’est tout ?! Ça se termine sur cette attraction physique ? Bass a rejoint la meute ? Ils sont officiellement Vitae ? Que va-t-il advenir de Niall et Macha ? La sirène va être punie ? On va en savoir plus sur le père démon de Macha ? On va revoir Seth ? Grrrr heureusement qu’il y a deux chapitres bonus hein !

Du coup, attaquons le premier intitulé « bête curieuse« , qui se passe 2 semaines après la fin du tome.
Une soirée entre Ariel, Mirko et Bass, comme “avant”. Ariel n’est pas vraiment une garou : elle ne cohabite pas avec un Anam Cara et je doute qu’elle puisse se transformer à volonté. En général, elle adopte une forme animale après une nuit de sommeil, comme on l’a découvert dans le livre. Elle a cependant du mal à gérer le lien qui l’unit à Raad et Hadrian. Mirko lui suggère de s’éloigner physiquement d’eux,. Un tour du monde ?

Bonus 2 : « Feu Follet« .
Cette fois, on se retrouve quelques années plus tard. Bass et Kan, ça dure :p
Je ne sais pas trop s’ils vivent au Domus, mais en tout cas, Nìall est avec eux, ainsi que Macha, toujours sous la garde de Bass tant que Karaen n’a pas retrouvé sa grand-mère.
Wah c’est sacrément plus tard : Macha est une pré-ado. Du coup on est une dizaine d’années plus tard la. La jeune fille fait un cauchemar, s’embrasant par la même occasion (alors qu’elle porte le médaillon autour du cou). Ah on est 9 ans et demi plus tard : Macha a 10 ans 🙂 Plus le temps passe et plus la fillette faiblit, comme l’avait annoncé Seth. Son corps ne tient pas le coup face à ses pouvoirs de démons. Karaen essaie de trouver une solution ou quelqu’un pour les aider, mais rien, pour le moment.

Bass a finalement rejoint la meute et  même si ce n’est pas clairement dit, on suppose qu’elle est liée à Kan. Tous les quatres vivent comme une vraie famille 🙂

Rholala… Il y a tellement de possibilités de suite ou de spin-off ! D’un côté, je suis “prête” à laisser partir les personnages et d’un autre, je veux vite les retrouver dans une suite :p

[fermer]

En conclusion

J’ai eu du mal à rentrer dans ce tome parce que la façon dont il est écrit ne me plait pas : on change régulièrement de point de vue au fil des chapitres, jonglant entre Kanvael et Bastet (rassure-toi, on s’y repère facilement : les titres des chapitres de Kan sont en français et ceux de Bass en espagnol). Néanmoins, après quelques chapitres d’échauffement, me voilà lancer et, comme avec les 2 premiers tomes, une fois lancée, j’avais du mal à m’arrêter (mine de rien, j’ai lu quasi 2000 pages en une dizaine de jours, c’est énorme pour moi !).

Parmi la trilogie, ce tome a été le plus “éprouvant” émotionnellement pour moi : quand je suis à fond dans un bouquin et que je m’attache aux personnages, je vis pleinement l’histoire. Stress, angoisse, peine, joie, colère, je crois que je suis passée au travers de toutes ces émotions durant ma lecture. J’ai compris l’importance de certains liens, j’ai été ravie de faire la rencontre de la famille biologique de Bass et, même si certains comportements m’ont agacée, j’ai vraiment passé un chouette moment de lecture.

Quand tu arrives à la fin de l’histoire et que tu as lu les 2 chapitre bonus, une lueur d’espoir émerge : avec toutes les rencontres que l’on a faites, les espèces que l’on a rencontrées et ce qu’il se passe dans ces chapitres, tu en viens à te dire qu’on retrouvera peut-être un jour les Magister :p (si c’est le cas, je signe tout de suite). Même si, pour le coup, et comme ça me le fait à chaque fois que je suis emportée comme ça par une histoire, je ressens déjà un manque, un pincement au coeur, de me dire que je ne retrouverai plus Bass quand j’ouvrirai ma liseuse.

Pour conclure, je dirai que cette saga a été un véritable coup de coeur. Je me suis plongée à fond dans cette histoire. J’ai adoré l’écriture, les personnages et l’univers qui a été créé. On se retrouve avec des choses qu’on a l’habitude de lire (les garous notamment), et pourtant, ça n’est pas “classique”. Bref, je n’hésiterai pas à conseiller cette trilogie et à en parler autour de moi 🙂

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.