Une toute dernière fois

/!\ Ce livre est la suite de Jeux ImprudentsSi tu ne l’as pas lu ou si tu ne l’as pas fini, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre une toute dernière fois d'Emma Green

Date de parution : Juin 2019

Ils ont passé leur vie à jouer.

Mais cette fois, les règles ont changé.

Trois ans plus tôt, June a tout quitté sans prévenir personne, emportant avec elle son plus terrible et plus précieux secret. Quand Harry la retrouve enfin, il découvre aussi le petit garçon qu’elle a eu de lui. Sans lui. Aujourd’hui, l’homme qu’elle aime encore a décidé de refaire sa vie.

Déjà engagé auprès d’une autre, incapable de lui pardonner, Harry Quinn ne veut plus jouer.

Pourtant, les deux écorchés qui s’aimaient tant vont devoir apprendre à se détester sans se quitter. Avec, entre eux, cet enfant qui les lie à tout jamais. Et cet amour infini qui a envie de crier « toujours ».Trahi, il s’est juré de ne jamais lui pardonner

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Après avoir lu Jeux interditsJeux insolents et Jeux imprudents, il fallait bien que je m’attaquer à l’ultime livre de cette saga non ?

CE QUE J'EN AI PENSÉ

3 ans. 3 ans se sont écoulés depuis la fin de Jeux Imprudents. June est loin et sans nouvelle de lui. Mais elle semble vouloir reprendre contact pour lui parler de l’autre garçon de sa vie.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu n'as pas lu le livre

L’histoire commence avec June qui, après avoir essayé de contacter en vain Harry (cela dit, 3 appels en 3 ans, j’avoue que c’est moyen-moyen…), se décide à contacter son ange-gardien, Liv, à qui elle raconte tout.

Chapitre suivant, on change de point de vue et cette fois, c’est avec Harry que nous sommes et qui est maintenant âgé de 22 ans (et Tristan et Liv en ont 37 😮 OMG ! Le temps passe)…

Hum… Ok… Je sens que ce livre va être des montagnes russes d’émotions :/ Dès le début, je partage la colère d’Harry, sa tristesse, son sentiment de trahison. Et tout comme lui, j’en ai les larmes aux yeux quand il la retrouve et quand il plonge son regard dans les yeux bleu-gris de son fils… C’est compliqué quand on a aimé à crever et qu’on ne sait pas pourquoi la personne nous a quitté du jour au lendemain sans explication. On essaie de s’en remettre, on s’en convainc. Mais quand elle revient, tous les souvenirs reviennent en pleine tronche et on ne sait plus où on en est. C’est exactement ce que ressent Harry en ce moment.

Retour dans l’histoire avec les yeux de June. Fiou ! Pas facile pour elle, mais une fois encore, je comprends tellement tout ce que ressent Harry. Comme je l’ai dit dans mon avis sur la fin de Jeux Imprudents, je ne comprends pas le geste que June a fait en fuyant, sans lui en parler avant. Tout comme le dit Harry, je pense qu’on est tous capable de changer d’avis. Quand bien même il n’aurait pas accepté la situation, eh bien elle serait partie. June le dit elle même, elle s’est détruite en le quittant, tout comme elle l’a détruit lui. Je pense que s’ils s’étaient quitté après en avoir parlé (et encore, se seraient-ils vraiment quitté ?), ils auraient souffert, mais moins que là. J’avoue qu’elle m’énerve à lui faire croire que c’est à cause de lui qu’elle est partie. ELLE a décidé seule. Il n’était au courant de rien. Certes, il répétait sans cesse qu’il ne voulait pas d’enfant ; cela dit, elle a décidé pour lui que c’était irréversible :/

Peu à peu, quand on passe dans les passages racontés par Harry, on apprend que même lui ne sait pas comment il aurait réagi si June lui avait parlé lorsque elle a appris sa grossesse. Cela dit, on sent qu’il s’attache petit à petit à ce soleil. Qu’il le veuille ou non, les marques d’affection que Sonny lui porte lui font fondre son coeur de grand musclé 🙂 Il change. Et même s’il est paumé, il prend peu à peu conscience qu’il est papa et, je crois qu’au fond de lui ça lui plait… Concernant sa relation avec June eh bien, c’est compliqué. Il lui en veut de l’avoir empêcher d’apprendre à être un papa, de ne pas lui avoir permis de vivre tout ça avec elle, de lui avoir brisé le coeur, il est en colère après elle. Cela dit, une étincelle de leur amour semble toujours là dans leur 2 coeurs. Personnellement, je croise les doigts pour qu’elle se ravive, parce que je ne les imagine pas avec quelqu’un d’autre (et encore moins avec cette Athéna qui semble trop parfaite, trop “simple” pour Harry… Il a besoin d’une June dans sa vie pour la pimenter :p )

June me fait de la peine. Même si Liv et Betty-Sue semblent lui avoir pardonné (ou au moins lui montre qu’elles sont contentes de la retrouver dans leur vie), Tristan, Sienna et Harry n’hésitent pas à lui lancer des pics, des mots blessants sans se mettre à sa place et sans même essayer de la comprendre. Ils n’arrivent pas à se rendre compte qu’en partant, elle s’est coupée de sa famille d’accueil et qu’elle a tout autant qu’eux eu le coeur brisé…

Tout au long du livre, je passe du sourire à la tristesse. Je croise les doigts pour que June, Harry et Sonny forment une vraie famille. Quand j’ai l’impression qu’ils sont à 2 doigts d’y arriver, Harry assène un nouveau coup de couteau dans le cœur de June 🙁

Plus le livre avance et plus je déteste Athena et sa famille. Je les hais ! « On ne mélange pas les torchons et les serviettes« , ça pourrait être leur philosophie de vie. Minables, hypocrites, orgueilleux, grrr je les ai en horreur ! Je m’agaçais toute seule en me demandant quand Harry allait s’en rendre compte…

J’ai eu la gorge nouée quand l’événement qui leur a ouvert les yeux est arrivé, et j’ai eu les larmes aux yeux jusqu’à la fin du livre qui se termine par un mot de l’auteur qui nous fait faire nos adieux à Key West, Liv, Tristan, Harry, June, les blondinettes, Sonny, Betty-Sue et tous les autres…

[fermer]

En conclusion

J’ai dévoré le livre en 2 jours. J’étais tellement dedans que parfois, je n’ai pas su me poser pour gribouiller ce que je voulais noter dans mon avis. Impossible de le poser. Je devais savoir s’il lui pardonnerait, s’ils allaient former une vraie famille.

Parfois en colère, heureuse, triste, amusée, je crois que ce bouquin m’a fait passé par toutes les émotions possibles.

Personnellement, j’aimerai appartenir au clan Lombardi-Quinn-Sawyer. J’aimerai que ma famille ressemble à la leur, pas parfaite, mais présente, unie, ouverte d’esprit, compréhensive.

Je crois que ce bouquin est mon préféré de la saga 🙂

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.