Jeux imprudents

/!\ Ce livre est la suite de Jeux InsolentsSi tu ne l’as pas lu ou si tu ne l’as pas fini, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Jeux imprudents - Emma Green

Date de parution : Avril 2018

À 17 ans, je fuis l’enfer, ma famille d’accueil et le désert du Nevada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c’est mon amour d’enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à trois ans et séquestré jusqu’à onze, il a traversé le pire. Et j’étais là. Maintenant majeur, de retour parmi les siens, et devenu le roi de la fac de Key West, il s’est reconstruit sans moi et s’est métamorphosé : je l’ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C’est bien joli tout ça… mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d’avant qu’il veut tant oublier, j’ai tout à perdre, Harry y compris, mais j’ai trop besoin de lui pour renoncer. Il avait juré de ne jamais m’abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte ?

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Ce livre se concentre sur un des personnages de Jeux Interdits. C’était donc logique que je poursuivre ma lecture de cette “saga”.

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Une fois de plus, retour à Key West après avoir quitté Liv’, Tristan, Betty-Sue, Harry et tous les autres. Quel plaisir de retourner dans ce petit coin de paradis et de retrouver tout le monde.

Cette fois, ce ne sont pas Liv’ et Tristan nos personnages principaux mais Harry et Junes, une nouvelle venue pour nous mais une ancienne connaissance d’Harry, rencontrée au Nevada.

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu n'as pas lu le livre

C’est June que l’on suit dans cette histoire. Elle semble obsédée par Harry et fait tout pour le retrouver. Au premiers abords, elle fait flipper… elle l’a « traqué », observé, surveillé et suivi. Elle va même jusqu’à pénétrer par effraction dans sa chambre comme elle avait l’habitude de le faire lors de leur rencontre à l’âge de 7 ans. Sauf qu’à 10 ans (presque 11), Harry est retrouvé par sa vraie famille avec qui il retourne vivre, laissant June dernière lui.  Cette dernière s’est sentie abandonnée par celui qu’elle considérait comme son meilleur ami, son parfait opposé, sa moitié..

10 ans plus tard, elle va réaliser la promesse qu’elle s’était faite : le retrouver. Mais tout ne se passe pas comme prévu.

Dès le début, on sent que l’enfance et l’adolescence de June n’ont pas été faciles. Elle semble s’être fait une carapace, et ne dévoile pas facilement ce qu’elle ressent. On a l’impression que seul Harry réussissait à la faire être « elle-même » et à la rendre heureuse lorsqu’ils étaient enfant.

Au fil de la lecture, on s’attache à la jeune fille et on brûle d’impatience de connaître son passé pour mieux comprendre certaines remarques qu’elle fait. Cela dit, ses actions sont toujours aussi « flippantes » vis à vis d’Harry qui est, pour June, « à elle » pour la vie a cause d’une promesse faite quand ils étaient gosses…

Parlons d’Harry 5 min. Pour le coup, il est lui aussi chelou et semble même lunatique, ou en proie à un dédoublement de personnalité, tantôt gentil, doux, attiré par June et tantôt indifférent, plein de mépris et de colère envers elle. La pauvre… cela dit, est-ce que c’est un jeu un peu comme le faisaient Tristan avec Liv ?

Au fil des pages, on en apprend un peu plus sur June, mais, pour le moment, tout reste encore flou.

Grâce à elle, on s’invite un peu dans la vie de Liv, Tristan et Lily-Sue. Quel plaisir de les retrouver toujours aussi amoureux, toujours aussi complices, toujours aussi joueurs. Et quel joie d’apprendre à connaître leur petit bout. Oh ! Évidemment, je n’oublie pas non plus Betty-Sue, la mamie de 90 ans toujours là, bien  vivante, pleine de joie de vivre et de spontanéité 🙂

Même si l’histoire me plait depuis le début, un détail vient noircir le tableau : le retour de Sadie la Sadique, comme prennent plaisir à l’appeler Harry et June. Pourquoi ça me gène ? Parce que “comme par hasard”, elle débarque en même temps que June… Enfin bon… Continuons.

Ah ! J’adore ce qu’est devenue Liv ! Une femme forte, sûre d’elle, à l’écoute et au petit soin pour les autres. Elle commençait déjà à changer dans Jeux Insolents, mais là… Je l’apprécie de plus en plus et, à titre personnelle, j’aimerai avoir une personne comme elle dans ma vie ^^

Mine de rien, page après page, on en découvre un chouilla plus sur le passé de June sans pour autant connaître tous les détails. Peu à peu, je m’attache à elle. Je me doute que son passé ne va pas être beau à découvrir, mais j’ai besoin de savoir ce qui lui est arrivée. Pourquoi Remington s’en prend à elle ? Pourquoi elle lui a crevé un oeil… Depuis un moment j’ai l’impression que sa famille d’accueil la battait et que son père adoptif a essayé de la violer… mais pour le moment je n’ai pas la confirmation de mes soupçons…

Bon eh bien ça y est, on sait. J’avais en partie raison. On connaît l’histoire de June. On comprend mieux ses réactions, pourquoi elle a fuit. On sait ce que Remington lui a fait, leur a fait. C’est partie pour une autre bataille, une bataille pour la justice, pour protéger toutes les autres filles, pour qu’il ne recommence pas.

A la fin du livre, j’apprécie de plus en plus Junes. J’aime son clan, sa tribu, la famille qui l’a recueillie sans même la connaître, sans savoir son histoire et qui, une fois la vérité dites, ne l’a pas rejeté.

Néanmoins, je ne comprends pas son geste final. Je ne comprends pas qu’elle se « punie » une fois de plus plutôt que de tenter de lui parler… (même si une part de moi se dit que c’est plus facile de fuir que de se voir rejeter…).

[fermer]

En conclusion

Eh bien j’ai beaucoup aimé ce livre. Pour moi, il n’a rien à voir avec le style d’écriture de Jeux Interdits ou Jeux Insolents. Même si tu as quelques passages érotiques, ce n’est pas au coeur de l’histoire comme dans les autres livres de la saga.

J’ai eu du mal au début parce que pour moi, Harry continuait d’avoir 3 ans, je le considérai comme un petit frère auquel je m’étais attachée dans les premiers livres. Du coup le voir être un homme, grandir, ça a été compliqué de m’y faire.

J’ai aussi eu du mal à m’attacher à June : je la trouvais flippante et bizarre au début.

Ce qui m’a plu dans ce livre c’est qu’on connait un peu plus l’enfance d’Harry dans le Nevada 🙂 J’ai l’impression d’avoir comblé certains « trous » de l’histoire des livres précédents.

J’ai également beaucoup apprécié de retrouver toute la famille Quinn-Sawyer-Lombardi. Honnêtement je suis jalouse de cette famille, jalouse de ne pas appartenir à ce clan, à cette tribu qui est bienveillante, protectrice, compréhensive et sans jugement.

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.