L’île du destin – La Quête d’Ewilan (T.3)

/!\ Ce tome est le troisième et dernier de la saga. Dans la suite de cette chronique, il y a donc de forte chance pour que je parle de chose qui se sont passés dans les tomes précédents dont tu peux lire mes avis ici.

Si tu n’as pas lu les tomes précédents ou si tu ne les as pas finis, ne poursuis pas la lecture de cet article 🙂

Couverture du livre L'île du destin de Pierre Bottero ; troisième tome de la saga La Quête d'Ewilan

Date de parution : Août 2016

Après avoir libéré les Sentinelles, Ewilan et Salim rejoignent la Citadelle des Frontaliers avec leurs compagnons. Là, Ewilan découvre la retraite de Merwyn, le plus grand des dessinateurs. Il leur conseille de regagner l’autre monde et de convaincre Mathieu, le frère d’Ewilan, de les suivre en Gwendalavir. À leur retour, ils embarquent pour les îles Alines afin de délivrer les parents d’Ewilan, retenus par Eléa, la sentinelle traîtresse…

POURQUOI J'AI EU ENVIE DE LE LIRE ?

Le troisième et dernier tome de la saga. Eh oui toutes les bonnes choses ont une fin 🙁 D’un côté, je suis impatiente de retrouver toute cette bande dans laquelle je me plaisais, et de l’autre, je n’ai pas envie que ça s’arrête…

La fin du précédent tome me laissait perplexe : la bande s’est séparée et Camille risque de ne pas revoir Salim avant 3 ans. Je ne vois pas comment l’histoire peut se finir sans qu’ils soient tous de la partie et je doute que Camille va attendre 3 années de plus pour libérer sa mère…

J’ai hâte de savoir ce qui nous attend pour clore la saga.

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Tout comme dans « Les Frontières de Glace« , on retrouve au début de ce livre Doume Fil’ Battus devant une assemblée d’étudiants.

Cette sorte de prologue me dérange parce que j’ai l’impression que c’est le même que dans le tome précédent. J’ai comme une sensation hyper désagréable de « déjà lu« . Je pense que le début est similaire mais pas la fin. En tout cas, comme précédemment, je trouve cette entrée en matière fort sympathique et toutes les bases sont de nouveau posées. C’est parfait ! (Mais l’orateur insiste bien sur le fait qu’Ewilan parte sans Salim :().

Au fil de ma lecture

Ne pas ouvrir si tu as l'intention de lire le livre

Camille se rend donc à la citadelle dans l’espoir d’y trouver Éléa Ril’ Morienval. Bjorn et Maniel ont changé leur plan et l’accompagnent finalement, tout comme Maître Duom et Edwin. Mais ce début de voyage est bien triste : ils ont du mal à retrouver leur équilibre de groupe.

Ahhh finalement, Ellana et Salim  seront de la partie ! Enfin pour le moment, ils sont poursuivis par une meute de loups affamés.
Ah bah j’ai rien compris 😮 Salim a dominé les loups comme s’il était un mâle alpha 😮 Camille a compris, mais pas moi… Voyons la suite. Malgré les explications de Duom, je n’ai toujours pas compris ce qu’il s’est passé et Bjorn semble dans le même cas que moi… Je crois avoir saisi que Merwyn, un ancien dessinateur, est venu à leur aide depuis le royaume des morts, mais je n’en suis pas 100% convaincue de cette explication.

La fin du voyage est plus paisible. La troupe étant au complet, la bonne humeur fait son retour.

Les voilà arrivés à la Citadelle où il sont accueillis par des chevaliers qu’Edwin connaît. D’ailleurs, l’un d’eux est une femme de qui « le prince des Marches » semble avoir été très proche, ce qui rend jalouse Ellana.
Tout le groupe est invité à un banquet organisé par Hander Til’ Illan, le seigneur des Frontaliers et père d’Edwin. Pendant cette soirée, une des Sentinelles,Holts Kil’ Muirt, bafouent le souvenir des parents d’Ewilan, qui, de colère, lui explose un verre sur la joue. La Sentinelle la défie dans un duel, au sabre, dans lequel elle ne pourra pas utiliser l’Imagination. C’est un combat perdu d’avance…

Ahhhh ! La femme Chevalier de qui Edwin semblait proche est en réalité sa jeune soeur, Siam :p voilà qui calme Ellana ^^

Durant le duel, Camille a essayé de forcer le Hiatu pour pénétrer dans l’Imagination. Elle a entendu une voix qui l’a aidé à vaincre Holts. Qui est-ce ? Merwyn ? Il a vécu il y a 15 siècles mais il a disparu quand son amour Vyvian est morte… peut-être qu’il vit dans l’Imagination ?

Sous la Vigie, la tour de garde des Sentinelles, Salim et Camille découvrent un passage vers Avalon. Là bas, ils font la rencontre de Merwyn que nous connaissons aussi, dans l’Autre Monde (c’est-à- dire le nôtre) sous le nom de Merlin. Merwyn leur dit où se trouvent les parents d’Ewilan et lui confirme qu‘ils sont vivants. Une nouvelle mission se profile à l’horizon, mais pour la réussir, Camille va devoir convaincre son frère de l’accompagner. C’est en associant leur force qu’ils arriveront à libérer leurs parents.

Camille part donc dans l’Autre Monde accompagnée de Salim et Bjorn. Alors qu’Ewilan raconte tout ce qu’elle sait à son frère Mathieu (aussi appelé Akiro), Salim emmène le chevalier dans la cité où il a grandi. Les 2 hommes sont confrontés à une bande d’adolescents et se font arrêter par la police

En découvrant un peu mieux Mathieu et vu qu’on met l’accent sur sa situation amoureuse, je suis certaine qu’il va tomber amoureux de Siam, la sœur d’Edwin.

C’est hyper intéressant ! La famille adoptive de Mathieu était amie avec Atlan et Élicia, les parents d’Ewilan et Akiro. On découvre donc comment leur amitié est née et comment les 2 jeunes enfants sans souvenirs sont arrivés en France.

Zioup la ! Bjorn a réussi à s’échapper du commissariat et les voilà tous les 4 de retour à Gwendalavir. Comme je le soupçonnais plus haut, une attirance existe entre Mathieu et Siam :p D’ailleurs, Mathieu, qui n’est censé avoir aucun don, semble bien maîtriser l’Art du Dessin.

Toute la troupe (agrandi d’un membre en la présence de Siam) va donc partir vers le sud, sur l’île des Mines où sont retenus les parents d’Ewilan et Akiro.

Pendant leur voyage, ils se font attaquer par des pillards. Chacun se défend, et Salim se transforme en loup 😮 Seule Camille le reconnaît, mais son instinct de loup prend le pas sur celui de l’humain et il s’en va dans la nuit, laissant ses compagnons derrière lui 🙁
Finalement, Salim est de retour le lendemain matin mais toujours sous forme animal. C’est en loup qu’il va continuer le voyage.

En pleine nuit, alors que ses compagnons dorment dans l’auberge, Camille passe la nuit avec le loup dans l’écurie. L’animal sort en pleine nuit et Camille part à sa recherche. Elle se fait attaquer et capturer par un mercenaire du Chaos qui a été payé pour l’assassiner (encore). Finalement cette capture a du bon : Salim arrive enfin à maîtriser ses transformations. Son loup tue le mercenaire et les 2 amis s’en sortent indemnes.

Les voilà enfin arrivés à la capitale : Al-Jeit. Ils passent un peu de temps avec l’Empereur et, bien vite, ils montent sur un navire qui va les emmener vers l’île où se trouvent les parents de Camille et Mathieu.

Alors que l’île des Mines est en vue, le bateau se fait attaquer par des pirates. Grâce à sa capacité de faire un pas sur le côté sans connaître sa destination, Mathieu emmène Ellana, Siam, Edwin, Maniel, Bjorn, Camille et Salim sur le bateau pirate pour attaquer les hommes sur leur propre navire. Pendant que ses amis sont occupés avec les pirates alines, Ewilan se débarrasse du dessinateur qui était à son bord et se retrouve face à face avec Eléa Ril Morienval qui essaie de la tuer.
Animée par la colère, Camille prend le dessus sur Elea qui fait un pas sur le côté et disparaît (encore).

Les voilà à présent sur l’île et en route pour le Pic du Destin qui est entouré d’une étrange protection depuis 7 ans (tiens tiens tiens, comme par hasard :p).

Au pied du pic, nouvelle attaque d’Eléa qui veut tuer Edwin d’une flèche dans le cœur mais Ellana s’interpose et est grièvement blessée. Alors que l’équipe semble sur le point de perdre, le Dragon, le Héros de la Dame arrive, se débarrasse des ennemis et emmène Edwin et la Marchombre voir sa Dame qui pourra peut être la sauver.

Sur le point de reprendre leur chemin, la Sentinelle leur barre de nouveau la route. Un pas sur le côté de Mathieu, accompagné de Siam achevé Elea alors qu’elle malmène leur compagnon. Bien fait !

Oh bah la fin est facile ; trop facile à mon goût :/ Les parents sont sauvés et tous les 4 sont heureux de se retrouver.

Oh zut ! Eléa n’est pas morte en fait ! Elle a promis de se venger d’Ewilan et, une fois de plus, elle a disparu..

C’est déjà la fin. Voilà l’épilogue. J’espère que je vais avoir une vraie fin à la saga et ne pas avoir des choses en « suspens ».

Eh bien cette fin me plaît et elle laisse entrevoir de possibles autres aventures pour Ewilan…

Pour conclure la saga, l’auteur s’est amusé à faire des interviews de quelques-uns des personnages (comme s’ils étaient des acteurs de cinéma) et il nous raconte également la « naissance » et l’évolution du livre. J’ai trouvé ces annexes vraiment chouettes ^^

[fermer]

En conclusion

Eh bien voilà, fin de saga. Je suis triste de laisser partir ces personnages sympathiques auxquels je m’étais attachée. A chaque voyage, j’avais l’impression de faire partie de leur groupe. Une fois encore, je n’ai pas vu le temps passer dans ce tome ; j’ai enchaîné les pages et je suis ravie de la conclusion de l’histoire.

Petite lueur au loin : l’espoir de les retrouver avec cette fin ouverte :p

Un peu comme JK Rowling et son univers Harry Potter, Bottero nous propulse à Gwendalavir et, secrètement, tu peux espérer qu’il y a une part de vrai dans tout ça (peut-être que des gens sont vraiment capable de faire le pas sur le côté 😮 ).

Une saga à découvrir sans hésiter !

OÙ LE TROUVER ?

Le livre est disponible sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.